LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 BRIOIS Henin Beaumont ( FN )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: BRIOIS Henin Beaumont ( FN )   Dim 26 Fév - 8:59



http://www.20minutes.fr/politique/2019531-20170224-sortie-film-chez-henin-beaumont-presque-rien-reprocher-fn?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&xtref=facebook.com#link_time=1487924315


Sortie du film «Chez nous»:
A Hénin-Beaumont, on n'a (presque) rien à reprocher au FN

POLITIQUE La municipalité est aux mains du parti d’extrême droite depuis les élections municipales de mars 2014



Steeve Briois, le maire d'Hénin-Beaumont. - FRANCOIS LO PRESTI / AFP
*Julien Laloye

Mis à jour le 24.02.2017

De notre envoyé spécial à Hénin-Beaumont,
« C’est bien pire que ce que je pensais. » Christopher Szczurek, l’adjoint FN à la vie culturelle et associative d’Hénin-Beaumont avait promis de nous accorder un peu de temps après avoir vu Chez nous  , le film de Lucas Belvaux aux parallèles saisissants avec le contexte politique local.
Promesse tenue. « Faire croire qu’en 2017, on ferait encore des ratonnades via les identitaires, c’est très crédible, bien sûr. C’est plein de petites choses pernicieuses comme ça. Nos responsables politiques en ont beaucoup parlé, mais c’est parce qu’on considère que ce film est honteux dans le traitement qu’on fait de nous, et qu’il est malvenu en période électorale. Le réalisateur parle d’un film engagé, moi j’ai vu un film militant, malsain, et parfois malhonnête. »

>> A lire aussi : >> A lire aussi: On est allés voir «Chez nous», le film sur le FN… sur les terres du FN
Ce que le film ne raconte pas, et ce peu importe le point de vue, c’est la suite de l’histoire, une fois le FN au pouvoir. A Hénin-Beaumont, elle a commencé depuis trois ans et la victoire de Steeve Briois aux municipales.
« Une vraie équipe de professionnels qui laboure le terrain depuis 20 ans, juge Valérie Igounet, une historienne qui a sillonné plusieurs villes FN pendant trois ans pour en tirer un livre, l’Illusion nationale, coécrit avec Vincent Jarousseau (aux éditions Arènes). A Hénin, « le FN a mis ses meilleurs cadres sur le coup pour une gestion irréprochable. Les élus savent de quoi ils parlent et à qui ils parlent. Vous ne trouverez pas grand monde pour en dire du mal. »


En effet. Sympathisants ou pas, les habitants se montrent au pire indifférents, souvent enthousiastes. En vrac : « Le maire est très présent, on le voit tout le temps partout, il est aimable, à l’écoute »…«Beaucoup de trottoirs ont été refaits »…« Les impôts ont baissé »…«Il y a plein de festivités organisées, des concerts gratuits, la ville est plus dynamique. »

Des compliments qui n’étonnent pas Christopher Szczurek : « Je pense qu’on a respecté nos engagements d’une gestion gestionnaire, et pas politique. Le but c’était d’améliorer le quotidien des gens, sans faire d’idéologie. Ça se ressent sur la partie finance. On rénove le patrimoine [l’église et la mairie sont en pleins travaux, ndlr], on refait la voirie, et les gens vous diront qu’il n’y a jamais eu autant de manifestations ou de festivals organisées par ici. On a baissé les impôts presque tous les ans sans que la vie soit plus morne pour autant. »

Marché de noël, Beaumont en fête, Darcy en folie, les Médiévales, Hénin plage. Jean-Luc Lahaye en juillet et Chantal Goya en décembre, la vie culturelle héninoise, abondamment relayée par la page Facebook de la ville, semble sans fin. « Beaucoup de gens sont satisfaits de ce que fait le FN à Hénin, reconnaît, Marine Tondelier, élue EELV et principale figure de l’opposition locale.

Mais ce que le FN ne dit pas, c’est qu’il bénéficie de tout le travail réalisé par l’équipe d’Eugène Binaisse (divers gauche) pour assainir les comptes après la gestion catastrophique de Dalongeville. » Dalongeville, le satan régional, maire PS pendant 15 ans et finalement emprisonné (trois ans ferme) pour détournement de fonds publics.
Un épisode qui a bien évidemment facilité l’accession de Briois au pouvoir, et le choix opéré par Marine Le Pen de faire de Hénin une commune test. En clair, montrer que la gestion désastreuse des cités conquises dans les années 90 était de l’histoire ancienne.


Une décision saluée par la majorité des gens concernées. « Depuis, on peut faire jouer les enfants dehors, et les cambriolages ont cessé », raconte un voisin. Les relations avec la communauté musulmane, de leur côté, sont apaisées. Le recteur de la mosquée était en vacances, mais il n’aurait sans doute eu que du bien à nous dire du maire, qui a délivré un permis de construire pour l’agrandissement du lieu de prière.

« La plupart des musulmans pratiquants ici sont parfaitement intégrés, et ils sont Français depuis longtemps, se félicite Christopher Szczurek. A chaque fois, il y a eu une condamnation très ferme des attentats, donc on ne peut pas les suspecter de la moindre sympathie pour la mouvance djihadiste.
Ils ont pris la peine de nous connaître, ça se passe bien. » « On n’a jamais rien entendu à ce niveau-là lors de nos visites, abonde l’historienne Valérie Igounet. Les gens ne se disent pas racistes, et la sécurité n’est pas un problème à Hénin-Beaumont. Mais il ne faut pas être dupe. Steeve Briois a fait voter un arrêté anti-mendicité, puis anti-migrants, les objectifs politiques du Front sont toujours là. »


Marine Tondelier se souvient encore du conseil municipal de septembre 2016 pendant lequel elle s’est opposée en vain à ce que Hénin-Beaumont ne devienne « une commune anti-migrants ». Elle a d’ailleurs posté la vidéo sur son compte Facebook. On y entend les vociférations du public tout acquis à la cause du FN. « C’est toujours comme ça, il n’y a que des militants du parti dans la salle, et comme par hasard, ils sont juste derrière nous. Parfois, il y en a un qui passe toute la séance à me dire de me taire, je sens presque son souffle sur ma nuque. » Fatiguée de ces vexations répétées, l’élue écologiste en a fait un livre, bientôt en librairie (Nouvelles du Front, chez LLL).
>> A lire aussi : Assistants parlementaires du FN: Marine Le Pen a refusé de se rendre à une convocation de la police
En plus d’une supposée chasse aux sorcières discrète menée au sein des employés municipaux (« Comment ça, tu as liké ce post qui dit du mal de la mairie, viens dans mon bureau tout de suite », ce genre de choses), on y apprend une certaine violence, verbale et psychologique, à l’égard des opposants qui crient un peu trop fort.

Dorothée Fizazi, figure de la vie associative locale, fait partie de ceux-là. La présidente du Secours populaire n’en peut plus des bisbilles avec la mairie, qu’elle accuse de s’en prendre à son association en raison de son orientation politique, plutôt à gauche. « Un coup ils nous interdisent d’aller au marché de Noël, un coup ils nous proposent une subvention avant de menacer toutes les associations qui proposent leur aide aux migrants, ce qui est notre cas, parce qu’ici on aide tout le monde. Cette année, on est invités au Carnaval. Alors on va y aller. »

Regard un peu exaspéré de Christopher Szczurek. « On s’est appliqué à dépolitiser la gestion de la vie associative et culturelle. Il y a des dirigeants associatifs dont on connaît parfaitement les opinions contraires aux nôtres avec qui ça se passe très bien. »
Ceux qui ont lâché l’affaire parce qu’ils « ne voulaient pas signer un document où on les obligeait à remercier le maire à chaque manifestation », évoquent le travail de sape « rampant, souterrain », de la mairie pour « décourager les gens qui ne sont pas d’accord avec eux un par un, et continuer à laisser les autres en paix ».

En les affichant par exemple sur la page FB voix d’Hénin, où un compte anonyme s’ingénie à dauber nommément sur les moutons noirs, ici un délégué CGT, ici le chef de la locale de la Voix du Nord, que la mairie a décidé de boycotter depuis la prise de position anti-FN du journal lors des dernières régionales.

« On ne sait pas qui est derrière cette page, se défend Christopher Szczurek. Mais on se fait traiter de nazis à longueur de temps, ça vaut son pesant de cacahuètes en insultes aussi. Quant au traitement d’information de la Voix du Nord, il est ordurier avec tout ce qu’on fait, on ne peut pas dialoguer, donc on a arrêté de dialoguer. »


Autant de combats d’arrière-cuisine qui n’intéressent pas les habitants d’Hénin-Beaumont, prêts à faire un triomphe à Marine Le Pen à la présidentielle, et ce n’est pas qu’une impression de micro-trottoirs. En 2015, un sondage IFOP faisait était de 71 % d’opinions favorables pour le travail réalisé par Steeve Briois et ses adjoints depuis leur élection à Hénin-Beaumont. Une proportion qui n’a pas dû beaucoup bouger. Réflexion d’une vieille dame croisée en ville qui nous revient subitement. « Je ne pense pas que Marine Le Pen sera élue présidente, mais à Hénin, le FN est là pour 20 ans. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
 
BRIOIS Henin Beaumont ( FN )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CAMPS Henin Beaumont (Mme Gailleaux)
» IME louise thuliez de HENIN BEAUMONT
» 2012: le 22/10 à 22h30 - Disques lumineux - henin beaumont -Pas-de-Calais (dép.62)
» CMP Hénin-Beaumont
» ime la vie active hénin beaumont

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: