LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 PRESIDENTIELLES 2017.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
PACA



Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Lun 30 Jan - 17:35

Chére Colette ,
désolé je n 'ai pas trop de nouvelles , à mon avis il est revenu à la raison devant la difficulté de la tache.  
Peut etre que ses amis lui ont fait comprendre que cette affaire devenait ridicule ...
Mais ça n 'est pas toujours facile de lacher une idée ...et de faire marche arriere ..et de se dire :

ah si j 'avais su ....



Dernière édition par PACA le Lun 30 Jan - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colette
Invité



MessageSujet: un president a Locon   Lun 30 Jan - 13:11

Monsieur PACA parlez nous plutot de monsieur Guilbert qui se présente aux élections car plus persone n 'en parle et je me demande si il a toujours l 'intention de vouloir etre président des Français .
J 'ai entendu dire qu 'il cherchait de l 'argent pour faire sa campagne et qu 'il pensait serieusement a abandonner .
merci de me répondre
Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Lun 30 Jan - 11:00

https://www.change.org/p/madame-fillon-rendez-nous-les-500-000-euros-penelopegate?recruiter=42179645&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_facebook_responsive&utm_term=des-lg-notification-no_

Mme Penelope Fillon, votre mari et son suppléant assurent que vous avez été leur assistante parlementaire de 1998 à 2006. Peut-être ne le saviez-vous pas, et que vous l'avez découvert comme nous en tombant par hasard sur le Canard Enchaîné.

Au total, 500.000 euros d'argent public ont été versés pour cet emploi. Un montant qui vous semblera sans doute très exagéré, puisque dans différentes interviews vous affirmez n'avoir "jamais été impliquée dans la vie politique" de votre mari.

C'est une question de morale et d'éthique : si vous n'avez pas effectué réellement ce travail d'assistante parlementaire, nous vous demandons de rembourser ces 500.000 euros à l'Assemblée Nationale et donc à nous, le peuple français.
Cette pétition sera remise à:
Penelope Fillon
Lire la lettre de pétition


Christophe GRÉBERT a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 201 710 signataires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Lun 30 Jan - 10:54

LA VOIX DU NORD

« M me Fillon, rendez-nous ces 500 000 euros »

Un élu municipal centriste a lancé une pétition adressée à l’épouse de François Fillon, soupçonnée d’avoir occupé un emploi fictif d’attachée parlementaire, qui recueillait hier matin plus de 160 000 signatures.

« J’ai voulu m’adresser directement à elle car Penelope Fillon est depuis cinq jours la seule qu’on n’entend pas alors qu’elle est la première concernée », a expliqué Christophe Grébert, conseiller municipal d’opposition (ex-MoDem, sans étiquette aujourd’hui) de Puteaux, dans les Hauts-de-Seine. « On ne se place pas sur le plan légal, judiciaire.

On fait appel au sens moral, au bon sens de M me Fillon : Si vous considérez qu’être payée 7 000 euros par mois pour accompagner votre mari à des réunions publiques est indécent, alors vous avez la liberté, voire le devoir de rendre cet argent à l’Assemblée nationale, donc à nous, le peuple français », a-t-il indiqué.


http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/penelope-fillon/madame-fillon-rendez-nous-ces-500-000-euros-une-petition-recolte-170-000-signatures-en-5-jours_2041481.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Lun 30 Jan - 10:47

LA VOIX DU NORD

Caisses occultes au Sénat : l’autre affaire…  
<>



François Fillon a-t-il bénéficié de fonds occultes quand il était sénateur ?

Il n’est pas visé par l’enquête en cours sur des soupçons de détournement de fonds publics au profit de sénateurs de l’ex-UMP mais aurait perçu des sommes provenant de cette cagnotte, selon Le Journal du dimanche et Mediapart.

Le JDD affirme qu’entre 2005 et 2007, alors sénateur UMP de la Sarthe, « François Fillon a perçu sept chèques à son nom », un par trimestre, pour « un montant total de l’ordre de 21 000 € » correspondant à des « reliquats de crédits d’assistants ».

Pour Mediapart, l’ex-Premier ministre « s’est mis dans la poche une partie des crédits théoriquement réservés à la rémunération d’assistants, grâce à un système de commissions occultes ». Samedi soir, le site d’information estimait que les « sommes siphonnées » ne dépassaient « sans doute pas les 25 000 € ».

Contacté hier, l’entourage de François Fillon a dit qu’il ne faisait « aucun commentaire sur une affaire judiciaire en cours ». De son côté, le député Les Républicains Éric Ciotti a déclaré sur Franceinfo que cette affaire des caisses occultes « ne concerne ni directement ni personnellement François Fillon ».
Depuis novembre 2013, deux juges d’instruction financiers enquêtent sur des soupçons de détournement de fonds publics via des caisses occultes au profit de sénateurs ou anciens sénateurs de l’UMP, devenue Les Républicains.

L’enquête s’est accélérée ces dernières semaines avec plusieurs mises en examen, dont celles des sénateurs Jean-Claude Carle, ex-trésorier du groupe UMP sénatorial, et Henri de Raincourt, ex-président du groupe et ancien ministre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Lun 30 Jan - 10:39

LA VOIX DU NORD

Fillon fait applaudir sa compagne  et accélère sa campagne  

PAR MATTHIEU VERRIER
mverrier@lavoixdunord.fr





«C’est plus que ma personne qui est dans leur viseur : c’est une haute idée de la France qu’on veut abattre en vol », a lancé l’ancien Premier ministre. photo afp



La salle de militants scande le prénom Penelope, le candidat évacue rapidement l’affaire. François Fillon s’est surtout attaché à riposter aux critiques en brutalité de son projet. Le candidat LR annonce ainsi un allégement de charges pour les salariés et une revalorisation des petites retraites.
>




PARIS.

François Fillon avait prévu d’entrer en campagne ce dimanche 29 janvier. Le rendez-vous a été maintenu. Dans la tempête, on tient la barre, on garde le cap et on rassemble tout le monde sur le pont. Alain Juppé, Xavier Bertrand et bien d’autres responsables de la droite sont venus.
« C’est dans la difficulté qu’on se mobilise », a dit Patrick Stéfanini, directeur de campagne, dans la matinée aux cadres du mouvement. Des militants comme la Calaisienne Faustine Maliar, sarkozyste, ont répondu à l’appel, parce que « l’unité est la meilleure réponse à toutes les polémiques ».

Je baisserai massivement les charges qui pèsent sur le coût du travail et sur la feuille de paye des Français: le gain sera d’au moins 250€.

Fillon fait son entrée dans la ferveur d’une dizaine de milliers de soutiens. Quelques pas derrière, son épouse suit, portant sur son visage la demi-semaine de polémique autour de son emploi d’assistante parlementaire. La porte-parole Florence Portelli demande une ovation pour cette femme.
Autour du couple, les fidèles Bruno Retailleau et Gérard Larcher gardent un visage fermé. La réunion publique est émaillée par des encouragements scandés : « Penelope, Penelope. »

Arrivé poing levé à la tribune, Fillon évacue l’affaire, répétant sa détermination. « Nous n’avons rien à cacher, nous n’avons qu’un seul compte : au Crédit Agricole de Sablé », lance-t-il avant d’exhorter : « Qu’on m’attaque droit dans les yeux, mais qu’on laisse ma femme en dehors. »
Les responsables LR troublés par une défense chaotique devront attendre l’issue de l’enquête judiciaire. La campagne commence alors. Mais il fallait aussi corriger un projet trop brutal.

« Je suis l’ennemi de la bureaucratie, pas des fonctionnaires », se défend-il. « Je veux plus de Sécurité sociale pour les Français », jure-t-il. Et il annonce : « Je baisserai massivement les charges qui pèsent sur le coût du travail et sur la feuille de paye des Français : le gain sera d’au moins 250 euros. » Les retraites de moins de 1 000 euros seront quant à elles revalorisées de plus de 300 euros par an et les petites pensions de réversion d’au moins 600 euros.

« C’est ciblé », lâche un député sarkozyste, sceptique, et qui aimerait plus pour les travailleurs de classes moyennes. « Il fait une campagne préfectorale », regrette-t-il encore, réclamant plus d’entrain et d’implication des militants.

La clarification en cours à gauche redonne du tonus. « Ni Hamon ni Macron, je vote François Fillon », chantent les jeunes. Le revenu universel et Macron sont devenus des cibles privilégiées. « Hollande nous a laissé le chaos français », dénonce Fillon. Le candidat LR commence sa campagne, ignorant le boulet de l’enquête préliminaire qui enferre désormais sa cheville.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Lun 30 Jan - 10:20





Dernière édition par PACA le Lun 30 Jan - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Lun 23 Jan - 10:01

LA VOIX DU NORD 











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Dim 22 Jan - 11:04




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 503
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Mer 18 Jan - 14:50

La claque et les têtes a claques






....................! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 503
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Lun 16 Jan - 17:35

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Dim 15 Jan - 9:08





Emmanuel Macron critiqué après avoir évoqué l'alcoolisme dans le bassin minier du nord de la France

En visite dans le Nord de la France, l'ancien ministre de l'économie est accusé de "mépriser" les habitants du bassin minier.


 14/01/2017 15:19 CET | Actualisé il y a 12 heures



FABRIZIO BENSCH / REUTERS
Emmanuel Macron en Allemagne, le 10 janvier. REUTERS/Fabrizio Bensch




POLITIQUE - "Il doit s'excuser et vite". Emmanuel Macron, en visite dans le Nord, s'est attiré les foudres de nombreux politiques pour avoir affirmé selon L'Avenir de l'Artois que "l'alcoolisme et le tabagisme se sont peu à peu installés dans le bassin minier".


"Il faut traiter cela en urgence afin de rendre le quotidien de ces personnes meilleur", indiquait le candidat "En Marche" à l'occasion d'une visite à Nœux-les-Mines.
"Ici une série de difficultés qui se sont accumulées, la difficulté économique, l'effondrement de la mine (...). Sur cet effondrement il y a eu des problèmes sanitaires et sociaux", avait fait valoir l'ancien ministre de l'Economie. "Dans ce bassin minier, les soins se sont moins bien faits, il y a beaucoup de tabagisme et d'alcoolisme, l'espérance de vie s'est réduite, elle est de plusieurs années inférieure à la moyenne nationale", avait-il enchaîné.


Très vite, ses adversaires politiques se sont engouffrés dans la brèche pour instruire un procès en "mépris" à l'ancien locataire de Bercy.
"Avec sa morgue de banquier parisien, Macron insulte toute la population du bassin minier !", s'est emporté sur Twitter Steeve Briois, maire Front national de Hénin-Beaumont, où Emmanuel Macron s'est aussi rendu vendredi. "Terrible mépris social chez Macron. Le vernis craque très vite", a renchéri le numéro 2 du parti de Marine Le Pen, Florian Philippot.


Un cadre départemental du FN est allé jusqu'à comparer ces propos à la banderole polémique déployée par les supporters du PSG dans un match contre Lens.
Il n'y a pas qu'à l'extrême droite que ces propos ont fait réagir. Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, a dénoncé un "Emmanuel Macron qui méprise le peuple", faisant notamment référence aux autres sorties polémiques de la personnalité politique préférée des Français.
Idem du côté de Marine Tondelier (EELV), élue d'opposition à Hénin-Beaumont.



L'alcoolisme dans le bassin minier
Au delà des caricatures et des lieux-communs, le bassin minier du Nord de la France est pourtant bien touché par l'alcoolisme. Si la géographie de l'alcoolisme confirme une surconsommation dans la région du Nord-Pas-de-Calais (comme c'est également le cas dans en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées), elle n'explique pas la spécificité de ce secteur, pointée en 2013 dans un rapport de la Mission Bassin Minier Nord-Pas de Calais.
"La surmortalité est la plus nette pour les décès liés à l'alcoolisme : leur nombre est supérieur de 87 % chez les hommes et 138 % chez les femmes à ce que l'on aurait observé dans le Nord–Pas de Calais si la mortalité y était la même qu'en France. La surmortalité régionale est également très élevée pour les décès liés au tabagisme et, chez les femmes, au diabète", indique l'étude.
"Il y a des poches de pauvreté, où l'on retrouve des comportements d'alcoolisme, de fuite, d'addiction, un déficit d'éducation...", expliquait en 2008 Jean-François Caron (EELV), maire de Loos-en-Gohelle, dans un rapport de l'Observatoire régional de la santé consacré au bassin minier. Interrogé sur les besoins du secteur, ce dernier demandait alors "des centres d'alcoologie plus que des scanners, même s'il nous manque aussi des scanners..."
Une situation qui n'empêche pourtant pas Steeve Briois de dénoncer "l'abject mépris de classe d'Emmanuel Macron". Dans un communiqué, il estime que le candidat "humilie encore une fois les classes populaires et les habitants de notre région, en relayant des clichés dignes de l'ignoble banderole déployée il y a une dizaine d'années".
Alors qu'il doit tenir ce samedi un meeting à Lille, Emmanuel Macron fait l'objet de nombreuses critiques sur sa tournée nordiste. Hier, le Front national dénonçait le "safari" du candidat à la présidentielle, accusé de vouloir repartir du Nord "avec de belles photos".
Citation :
Lire aussi :
• Depuis Hénin-Beaumont, l'avertissement anti-FN de Macron
• Jean-Marie Cavada, Corinne Lepage... Ce que révèlent les ralliements à Macron
• EXCLUSIF - Macron devient la personnalité politique préférée des Français
 Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici
 Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost
 Retrouvez-nous sur notre page Facebook
Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor geek geek geek geek
geek geek geek geek geek geek geek geek geek geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Sam 14 Jan - 9:41

AVEC MACRON , LE MEPRIS C 'EST MAINTENANT....AVEC MACRON , LE MEPRIS C 'EST MAINTENANT....AVEC MACRON , LE MEPRIS C 'EST MAINTENANT....AVEC MACRON , LE MEPRIS C 'EST MAINTENANT....AVEC MACRON , LE MEPRIS C 'EST MAINTENANT....




L'Avenir de l'Artois > Béthune




Emmanuel Macron en visite à Nœux-les-Mines: «l’alcoolisme et le tabagisme se sont peu à peu installés dans le bassin minier»


Charlotte Dumont


Le candidat à la présidentielle s’est rendu dans la cité du fond de Sains vendredi 13 janvier


 
 
 
 
       
 
15h16 : Emmanuel Macron arrive à la cité minière du fond de Sains, rue de Madagascar. Il est immédiatement envahi par une horde de journalistes. La sécurité le guide très vite vers une maison qui est en cours de rénovation par le bailleur social SIA. Une employée de l’entreprise et une autre d’Axentia lui expliquent l’objectif de ce chantier : améliorer l’isolation thermique. Un sujet important selon le candidat : « La région doit être pilote dans la transition énergétique et thermique ». Même si la population reste sa priorité. « Dans quelle situation vivent ces familles ? Pourquoi tant de chômage ? » interroge-t-il.
L’ancien ministre visite ensuite une deuxième maison, habitée cette fois-ci. La locataire les invite à rentrer. Il prend le temps de s’intéresser à ses conditions de vie. Un troisième logement doit être vu, situé une rue plus loin. Sur le chemin, une riveraine l’interpelle de sa fenêtre. Il prend le temps d’aller lui serrer la main. Discute, et fait de même avec d’autres riverains. « Qu’est-ce que vous faites dans la vie ? » demande-t-il. Emmanuel Macron continue de s’intéresser de près à leur situation et les questionne sur leur emploi car « ici, c’est un secteur où il y a beaucoup de chômage ».
Selon lui, la région a été délaissée par l’État par le passé et « la République n’a pas toujours été à la hauteur ». L’ancien ministre souhaite changer les choses. « Après la fermeture des mines, rien n’a été fait. Il est très important de rendre hommage aux personnes qui y ont travaillé. » Pour lui, ce territoire est un lieu stratégique car « c’est une région au cœur de l’Europe ». Elle est cependant face à certains problèmes selon lui : « l’alcoolisme et le tabagisme se sont peu à peu installés dans le bassin minier. Tout comme l’échec scolaire. Il faut traiter cela en urgence afin de rendre le quotidien de ces personnes meilleur. »
Après deux heures de visite, le leader du mouvement « En marche » se rendait à Hénin-Beaumont...
·       
.



lol! lol! lol! lol! lol! lol!
MACRON ...vous avez oublié PEDOPHILES ET CONSANGUINS 





lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Lun 9 Jan - 17:19




Révélations de Rama Yade sur les coulisses du pouvoir
Extrait de "Interview de Rama Yade le 13 janvier 2012 (intégrale)" : http://www.dailymotion.com/…/xnoguy_interview-de-rama-yade-…
------------------------------

Plus d'infos sur :
http://le-message.org/
http://lavraiedemocratie.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Ven 6 Jan - 9:56

https://www.buzzfeed.com/paulaveline/ex-gud-ex-fn-ex-mpf-le-pedigree-tres-reac-de-proches-de-fill


Une équipe de C dans l’air a pu filmer la garde rapprochée de François Fillon, le 21 novembre dernier, au lendemain du premier tour de la primaire. Une quinzaine d’élus et conseillers qui l’ont porté jusqu’à la victoire finale.

Pour reconstituer la photo de famille de la garde rapprochée de François Fillon, nous avons collé deux captures d’écran extraites d’une vidéo de C’est dans l’air tournée à Paris le 21 novembre 2016. [size=12]C'est dans l'air / BuzzFeed / ViaTwitter: @CdanslairF5
[/size]
Grâce à ces quelques secondes d’images, nous savons qui sont les hommes et les femmes qui conseillent François Fillon. Tous ne sont pas porte-parole, tous n’ont pas de titre, tous ne sont pas connus. Mais s’ils sont autour de cette table au moment si important de fixer la stratégie de l’entre-deux-tours, c’est qu’ils jouent un rôle clé dans la campagne de François Fillon.
Sur cette photo de famille, il y a des hommes et des femmes dont l’engagement politique s’est toujours inscrit dans la famille de la droite parlementaire et républicaine. Ils ne traînent pas de casseroles réacs derrière eux. On reconnaît Jérôme Chartier, député du Val-d’Oise et porte-parole de François Fillon, Jean-François Lamour, député de Paris et ancien champion olympique, Gérard Larcher, président du Sénat, ou encore Bernard Accoyer, qui vient d’être nommé secrétaire général des Républicains (dont on oublie parfois ses propos controversés sur l’homosexualité lors des débats sur le Pacs). Il y a d’autres proches dont on connaît mal le parcours comme la plume de François Fillon, Igor Mitrofanoff, ou le patron Pierre Danon. Et puis il y a les figures les plus à droite du clan Fillon. Des hommes et des femmes qui s’illustrent par leur passé d’extrême droite ou par un positionnement ultra-réac. Voici qui ils sont.

[size=12]Lionel Bonaventure/AFP / Getty Images
[/size]
Le statut d’Hervé Novelli: Ancien ministre de François Fillon, ami, 67 ans.
Fait d’armes réac: Hervé Novelli a un passé sulfureux. Après être passé par Ordre nouveau ou le Parti des forces nouvelles, il milite à Occident entre 1964 et 1968. Puis cet ami de jeunesse de Patrick Buisson quitte ce mouvement pour cofonder le Groupe union défense (GUD), une organisation étudiante réputée pour son activisme violent. Anti-communistes, ces groupuscules sont également fondés sur un rejet de l’immigration et de la démocratie parlementaire. Il enchaînera par un bref passage par le Front national. Loin de regretter ces choix, il dira au Monde en 2005 qu’il se retrouve toujours dans l’idéologie d’Occident, groupuscule d’extrême droite: «Je n’ai pas un regret, Occident, c’était un engagement anticommuniste dans lequel je me reconnais toujours.»
En décembre 2006, on apprendra www.libres.org/nouvelle-lettre/doc_download/183-.html+&cd=7&hl=fr&ct=clnk&gl=fr" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">grâce au compte-rendu du 40e anniversaire de l’officine chargée de promouvoir le libéralisme, l’Aleps, auquel assiste Hervé Novelli, qu’il avait pour «père spirituel» Claude Harmel, un ancien pro-nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale.

[size=12]Compte rendu de l'anniversaire de l'Aleps / Via www.libres.org/nouvelle-lettre/doc_download/183-.html+&cd=7&hl=fr&ct=clnk&gl=fr" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">webcache.googleusercontent.com
[/size]
Interrogé par BuzzFeed News sur son passé d’extrême droite, Hervé Novelli nous a répondu par texto qu’il n’avait jamais milité à la Fédération des étudiants nationalistes, contrairement à ce que certains médias ont rapporté. Pour le reste, «c’était il y a 45 ans…», nous écrit-il.

Et aussi: Il est élu député pour la première fois en 1993 et devient secrétaire d’État en 2007. C’est en tant que secrétaire d’État chargé du Commerce du gouvernement Fillon II qu’il a lancé le statut d’auto-entrepreneur. Il est actuellement maire de Richelieu (Indre-et-Loire).

[size=12]AFP
[/size]
Le statut de Valérie Boyer: Porte-parole de François Fillon pendant la primaire, 54 ans.
Fait d’armes réac: Elle a voulu faire inscrire «les racines chrétiennes de la France» dans la Constitution et interdire le port du voile en France. De toutes les Manif pour tous, elle défend avec ferveur Éric Zemmour et soutient les chrétiens d’Orient aux côtés de l’association SOS Chrétiens d’Orient, complètement noyautée par l’extrême droite. En 2015, elle n’a pas hésité à accorder un entretien sur l’islam à Le rouge et le noir, un site catholique intégriste.

[size=12]Twitter: @valerieboyer13
[/size]
Et aussi: Valérie Boyer commence sa carrière d’élue en 2001 au conseil municipal de Marseille. En 2007, elle devient députée pour la première fois, dans les Bouches-du-Rhône où elle a été réélue en 2012. En parallèle, elle est élue maire du 6e secteur de Marseille. En novembre 2015, Valérie Boyer est condamnée pour «harcèlement moral et licenciement sans cause sérieuse». Elle a fait appel de cette condamnation.

[size=12]Image 7
[/size]
Le statut d’Anne Méaux: Présidente d’Image 7, une grosse agence de communication, elle veille sur l’image de François Fillon. Elle a 62 ans.
Fait d’armes réac: Cette «spin doctor» à la française a milité pour le GUD, groupuscule d’extrême droite, alors qu’elle était étudiante à l’université parisienne d’Assas. Après avoir côtoyé Claude Goasguen ou Patrick Devedjian, Anne Méaux se fond dans la droite démocrate aux côtés de Valéry Giscard d’Estaing avant de rejoindre, entre 1986 et 1988, le cabinet du ministre de l’Industrie, Alain Madelin. Contactée par mail par BuzzFeed News, elle nous a finalement répondu par téléphone pour nous expliquer son engagement de jeunesse:
Citation :
«C’était un engagement profondément anti-communiste. Pour ma génération, la barbarie c’était les Khmers rouges au Cambodge, ou les communistes au Vietnam. Il faut comprendre que c’est un engagement générationnel.»
Et aussi: En 2011, elle est épinglée par Le Canard Enchaîné pour ses liens étroits avec la dictature tunisienne de l’ex-président Ben Ali. L’hebdomadaire l’accuse d’organiser notamment des voyages pour plusieurs patrons de presse comme Étienne Mougeotte (TF1), Alain Weil (BFMTV) ou Dominique de Montvalon (Le Parisien) en échange d’interviews complaisantes à l’égard du dictateur. Des liens qui ne l’empêchent pas d’être décorée de la Légion d’Honneur en juin dernier. Une décoration remise en présence de Gérard Longuet ou Alain Madelin, selon Le Canard enchaîné.

[size=12]Jean-François Monier/AFP / Getty Image
[/size]
Le statut de Gérard Longuet: Filloniste historique, ancien ministre de François Fillon, 70 ans.
Fait d’arme réac: Son passé a refait surface lors de sa nomination comme ministre de la Défense en 2011. Plus qu’un simple militant, Gérard Longuet était la tête pensante d’Occident, selon le journaliste et écrivain Frédéric Charpier dans son livre Génération Occident.

Pour le journaliste, Gérard Longuet ne se contentait pas de simples discours. «Longuet prend la parole à son tour pour annoncer qu’Occident va mener la vie dure aux communistes. Mais ce ne sont pas de simples effets de tribune. Longuet n’a pas parlé en l’air», raconte-t-il. Quatre jours plus tard, les militants d’Occident assistent à la mutualité à une conférence d’un orateur nationaliste, alors qu’un meeting anticolonialiste se tient dans une salle voisine. Frédéric Chartier raconte la suite:

Citation :
«Armés de bombes lacrymogènes et de poings américains, les militants d’Occident n’ont que quelques dizaines de mètres à parcourir pour faire irruption chez leurs voisins et provoquer une violente bagarre qui se solde par plus de 200 chaises détruites, deux blessés parmi les anticolonialistes et 5 interpellations dans les rangs nationalistes. C’est le début d’une longue série d’actions de commando, parfois d’une extrême violence. Ce sera le style Occident»
Juste avant de rejoindre le GUD puis Ordre Nouveau, Longuet est condamné en 1967 à une amende pour «complicité de violence et voie de fait avec armes» en compagnie de douze autres militants d’extrême droite. Interrogé par Le Monde, il a toujours assumé ce CV extrémiste: «On se spécialisait dans la relation conflictuelle et musclée avec l’extrême gauche. On s’est pris des raclées, j’ai eu le cuir chevelu entamé». Ou encore: « nous étions jeunes et libres. Il s’agissait là de rites initiatiques de jeunes gens, un folklore d’aspect paramilitaire. » En 1973, Gérard Longuet est l’auteur de l’un des premiers programmes économiques du Front National, comme il le reconnaîtra plus tard.
Bien plus tard, en 2008, il compare homosexualité et pédophilie lors d’une commission sénatoriale qui aborde une campagne de lutte contre l’homophobie lancée dans l’éducation nationale:
Citation :
«J’avais une question malicieuse, mais je la poserai plus tard. C’était de savoir où commençait et où s’arrêtait l’homophobie. […] C’est extrêmement réjouissant de savoir que l’on promeut en effet des formes nouvelles de sexualité dans l’école et qu’on combat en même temps la pédophilie… Il y a quand même un moment où il faut savoir sur quelles valeurs on s’arrête.»
En 2010, il fait polémique en tenant des propos jugés racistes à l’égard de Malek Boutih. Deux ans plus tard enfin, il suscite l’indignation d’une partie de la classe politique après avoir accordé un entretien à l’hebdomadaire Minute, alors qu’il est ministre de la Défense. Dans cet entretien, il voit en Marine Le Pen un «interlocuteur» pour l’UMP.
Et aussi: Après avoir été député, il est actuellement sénateur (LR) de la Meuse. Il a été nommé secrétaire d’Etat pour la première fois en 1986. Déçu de ne pas avoir été nommé ministre après l’arrivée à l’Elysée en 2007 de Nicolas Sarkozy, il lui avait lancé: «tu sais que j’ai envie de te casser la gueule», selon le Canard enchaîné.

[size=12]AFP
[/size]
Le statut de Patrick Stefanini: directeur de campagne de François Fillon, 63 ans.
Fait d’armes réac: Il a été l’artisan du controversé ministère de l’Immigration et de l’identité nationale à l’époque de Nicolas Sarkozy. D’après L’Obs, c’est lui qui est à l’origine du ralliement à Fillon du mouvement Sens commun, émanation de la Manif pour tous devenu courant du parti Les Républicains. Il aurait même organisé «l’éviction de leur président sarkozyste au profit d’un jeune filloniste» selon le magazine. Ce ralliement a été jugé décisif dans la victoire de François Fillon.
Et aussi: Patrick Stefanini est un faiseur de rois. Cet ancien préfet fut le directeur de la campagne présidentielle victorieuse de Jacques Chirac en 1995, et l’artisan de la victoire de Valérie Pécresse aux régionales de 2015. Pourtant, Patrick Stefanini a toujours échoué à se faire élire lui-même. En 2004, il est condamné aux côtés d’Alain Juppé à 10 mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris.

[size=12]AFP
[/size]
Le statut de Bruno Retailleau: Certains le voient comme l’éventuel futur Premier ministre de François Fillon. Il a 56 ans.
Fait d’armes réac:
Le patron du groupe LR au Sénat est un ancien proche de Philippe de Villiers. Il s’était présenté sous les couleurs de son parti souverainiste, le MPF, en 2004. Bruno Retailleau a partagé des idées avec l’extrême droite.
En 1997
, d’après des archives de l’INA, il considérait par exemple qu’une «société multiculturelle est une société forcément multi-conflictuelle» et disait son opposition franche à l’immigration:
Citation :
«Les gens qui viennent et notamment l’immigration africaine, ce sont des gens qui n’ont pas la même culture que nous, ce sont des gens qui viennent non pas pour être Français mais souvent pour profiter des droits sociaux français.»
Il coupe les ponts avec Philippe de Villiers en 2010. Il rejoint l’UMP en 2012. Il s’oppose à la nouvelle loi Leonetti sur la fin de vie, et au mariage pour tous. En 2013 ou en 2014, il défile avec La Manif pour tous, et se rend à la prison de Fleury-Mérogis pour soutenir politiquement un militant anti-mariage pour tous emprisonné pour rébellion contre les forces de l’ordre.
À un rassemblement de La Manif pour tous, le 24 mars 2013, il déclare sur scène que la loi Taubira est un texte qui «cache derrière lui un projet de destruction de la société». En mars dernier, le conseil régional qu’il préside a suspendu les subventions accordées au centre gay et lesbien (LGBT) de Nantes. Enfin, en septembre dernier, il accordait une interview au site identitaire et d’extrême droite breton Breizh Info.
Il avait également suscité une vive polémique en lançant, en pleine séance, à la députée écologiste Esther Benbassa cette phrase raciste: «Nous n’avons pas la même couleur politique. D’autres couleurs non plus, d’ailleurs.»

[size=12]Publication de Retailleau / Via Facebook: BrunoRetailleau
[/size]
Et aussi: Il a commencé comme cavalier au Puy du Fou. C’est là qu’il rencontre Philippe de Villiers qui lui confiera la mise en scène du spectacle puis la direction de la radio Alouette. Diplômé de Sciences-Po Paris, il commencera la politique plus tard, en devenant conseiller général de la Vendée en 1988. Il sera ensuite président du conseil général, puis député puis sénateur.
BuzzFeed News a cherché à joindre Bruno Retailleau mais son service de presse n’a pas donné suite.
[size=22]Syrie: quand des proches de Fillon posaient avec le grand mufti menaçant l’Europe d’attentats
buzzfeed.com
[/size]
En mars 2016, une délégation d’élus français se rend à Damas pour y rencontrer plusieurs dignitaires du régime syrien, dont Ahmad Badreddin Hassoun, grand mufti de Syrie, et plus haute autorité musulmane sunnite du pays. Parmi eux, Valérie Boyer et Thierry Mariani, deux membres de l’équipe de campagne rapprochée de François Fillon.

De gauche à droite sur la photo: le député Nicolas Dhuicq (LR), la député Valérie Boyer (LR), le député Michel Voisin (LR), Ahmad Badreddin Hassoun, Mgr Loukas Al Khoury, le député Thierry Mariani (LR) et le député Denis Jacquat (LR). [size=12]Twitter: @babiramia

Lors de leur visite, les députés français, accompagnés notamment de Julien Rochedy, ancien du FN, avaient rencontré des étudiants damascènes ou parcouru le souk. Parmi ces élus, deux font partie de l’équipe de campagne de François Fillon, qui vient d’être désigné candidat de la droite à la présidentielle de 2017: Valérie Boyer, l’une de ses porte-parole, et Thierry Mariani, un soutien de la première heure. Le voyage en Syrie était chapeauté par l’association «SOS Chrétiens d’Orient», [url=https://www.google.fr/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=buzzfeed sos chr%C3%A9tiens d%27orient]dont nous avions montré à l’époque le noyautage par l’extrême droite française[/url].

[ltr]
Voir l'image sur Twitter


[/ltr]
[/size]
Citation :


 Suivre
Thierry MARIANI ن 

@ThierryMARIANI
[ltr]#Syrie.Dans le souk de #Damas,le mug qui fait fureur en reconnaissance de l'intervention de la #Russie face à #Daesh[/ltr]
13:37 - 26 Mars 2016

[size]



«Si vous bombardez la Syrie, ce sera œil pour œil»
Problème: l’un de leurs interlocuteurs pendant ce voyage n’est pas n’importe qui. Ahmad Badreddin Hassoun, grand mufti de Syrie, n’a pas toujours été très amical avec les Occidentaux. Dans une vidéo publiée en 2011 sur YouTube, on voit ce dignitaire du régime proférer des menaces contre les États-Unis et l’Europe, qu’il suspecte de vouloir attaquer Bachar el-Assad.

youtube.com
Dans ce prêche que nous avons fait traduire par trois sources différentes, le grand mufti met en garde l’Occident qui envisage à l’époque sérieusement de frapper directement le régime de Bachar el-Assad pour mettre fin au bain de sang, avant de finalement reculer:
[/size]
Citation :
«À la seconde où le premier de vos missiles touchera la Syrie, tous les fils et les filles du Liban et de la Syrie se prépareront à mourir en martyrs sur le sol palestinien ou en Europe. Je dis à l’Europe et à l’Amérique que nous allons activer des martyrs qui sont déjà parmi vous. Si vous bombardez la Syrie ou le Liban, ce sera œil pour œil, dent pour dent.»
[size]
La menace est claire: en cas d’intervention contre Bachar el-Assad, Ahmad Badreddin Hassoun promet une vague d’attentats-suicides sur les sols européen et américain. Une menace dont se souvient le journaliste Nicolas Hénin, spécialiste de la Syrie, qui explique auprès de BuzzFeed News que la vidéo date des débuts de l’insurrection syrienne, en 2011:
[/size]
Citation :
«Elle a été tournée au début de la révolution et diffusée par une télévision syrienne. On y retrouve l’équivalent du discours de Kadhafi lors de la révolution libyenne: “Si je tombe, vous serez submergés par les migrants et les terroristes.” C’est la reprise d’un vieux logiciel au Moyen-Orient, dont avait déjà usé l’Iran lors de la guerre Iran-Irak. “Soutenez nos ennemis, et vous en paierez le prix fort.” Un cas d’école de terrorisme sponsorisé par un État.»
[size]
Thierry Mariani affirme avoir évoqué les menaces
Contacté par BuzzFeed News, Thierry Mariani se souvient «avoir vu la vidéo avant de rencontrer le grand mufti»:
[/size]
Citation :
«Je me souviens qu’on a vu la vidéo avant de le rencontrer. Et quand nous l’avons rencontré, on lui a posé la question. Il nous a répondu que ce n’était pas du tout d’actualité. Il a affirmé que ses propos avaient été détournés. Je ne suis pas persuadé que son explication était vraie, il avait l’air autant mufti que politique, mais bon.»
[size]
La porte-parole de François Fillon Valérie Boyer n’a pour le moment pas donné suite à nos sollicitations. En juillet dernier, elle s’adressait au gouvernement à propos des États soutenant le terrorisme, pour lui demander d’«aller plus loin» et de «lutter contre l’idéologie morbide qui nous attaque (…) et les États qui la soutiennent.»

[ltr]




[/ltr]
[/size]
Citation :


 Suivre
Valérie Boyer ن 

@valerieboyer13
[ltr]Nous devons cesser toute complaisance envers les Etats soutenant l’idéologie morbide et assassine du #Terrorisme ![/ltr]
15:48 - 21 Juil 2016

[size]



De son côté, Denis Jacquat, député LR présent lors de cette rencontre, nous a répondu ne pas faire «d’interview par téléphone», puis n’a plus donné suite.
SOS Chrétiens d’Orient, une association humanitaire discrètement noyautée par l’extrême droite
buzzfeed.com

[/size]


Paul Aveline est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.
Contact Paul Aveline at paul.aveline@buzzfeed.com.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 503
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Ven 30 Déc - 8:36

DANS LA SERIE ....""""JE REVE DONC JE SUIS ....à coté de mes pompes ":  Huges Aufray 



Présidentielle 2017 : le chanteur Hugues Aufray candidat à l'Élysée
L'interprète de "Santiano" recherche des parrainages pour être candidat à la présidentielle, rapporte le quotidien "Sud Ouest".
La nouvelle peut faire sourire.


Et pourtant, elle est bien vraie. 

Le chanteur Hugues Aufray est en recherche active de parrainages afin de présenter sa candidature à l'élection présidentielle de 2017, raconte le quotidien régional Sud Ouest.

 Une candidature qui peut rappeler celle de Coluche en 1981, qui toutefois était partie d'une plaisanterie alors que Hugues Aufray semble sérieux.

Pour l'heure, il aurait recueilli 180 signatures de maires, sur les 500 requises pour être candidat. 


Des maires de Dordogne, Gironde, Bretagne et Languedoc-Roussillon, mais aussi des régions parisienne et lyonnaise lui ont apporté leur soutien. Cité par Sud Ouest, le responsable de la campagne du chanteur dans le Languedoc, Pierre Blondiau, explique. "S'il n'a pas les parrainages nécessaires, il pourrait bien soutenir Jean-Luc Mélenchon.

Mais il préfère réserver sa réponse pour une conférence de presse parisienne prévue le 23 janvier prochain.


Car nous y croyons encore". Ce proche du chanteur brosse également un portrait des édiles soutenant Hugues Aufray. "Cela va des royalistes anticapitalistes, et ça existe, jusqu'à l'extrême gauche".


Pour défendre ses idées, Hugues Aufray, qui se veut candidat de la "France invisible", distribue un journal de campagne aux maires des communes.

 Il a jusqu'au 17 mars 2017, date limite officielle, pour rassembler les 500 signatures de maires.
PAR RTL : http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-le-chanteur-hugues-aufray-candidat-a-l-elysee-7786495147
publié le 29/12/2016





lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Jeu 22 Déc - 15:23

Pourquoi vouloir être Président de la République ?



"Pourquoi vouloir être Président de la République ?" Question  à laquelle j’avais pensé il y a quelques jours m’est revenue en mémoire.


Si la France était un pays prospère, sans grosse difficultés, dans un monde calme et agréable, je le comprendrais.


Mais ce n’est pas le cas, et si j’ai bonne mémoire, il y a quelques temps François Fillon avait déclaré que les caisses de l’Etat étaient vides.


Et depuis, la crise est passée par là et on ne peut pas dire que la situation économique, ni en France, ni ailleurs se soit améliorée.


En France, nous vivons dans un pays où les caisses sont vides mais qui arrive encore à payer l’intérêt de sa dette, où les salaires et les retraites stagnent voire baissent, mais où les prix des produits les plus essentiels augmentent et les tensions sociales sont réelles.


Alors pourquoi se faire élire Président de la République


 (soyons logique, on pourrait poser la même question dans la plupart des autres pays) ? Et pourtant il y a pléthore de candidats pour 2017.


Je me suis laissé aller à définir quatre catégorie de candidats, il y a probablement d’autres catégories, ou bien des catégories que j’ai définies sans candidat. C’est juste un classement apolitique.


Il y a les candidats qui pensent avoir LA SOLUTION MIRACLE pour relancer l’économie française et repartir sur un cycle comme celui des "trentes glorieuses".


En ayant écouté les premiers extraits des programmes de celles et ceux qui se sont déclarés, j’ai du mal à y croire.


Et puis, jusqu’à présent, depuis le choc pétrolier de 1973 (sous Giscard d’Estaing), nous en avons vu passer nombre de gouvernements, aucun n’a eu la recette miracle et nous attendons toujours.


A l’époque du premier choc pétrolier, pour relancer l’économie, Giscard d’Estaing avait nommé comme premier Ministre le meilleur économiste de l’époque, Raymond Barre. 


Il aurait pu avoir le plan miracle de relance, Barre avait mis en place le plan "Barre 1", puis "Barre 2". Et à l’époque, l’opinion publique déjà exaspérée avait comme slogan "le plan BARRE TOI" !


Peut-on croire aujourd’hui à une solution miracle et donc voter pour la ou le candidat qui propose cette solution ? Difficile à croire !


 
Il y a les candidats qui pensent qu’ils auront DE LA CHANCE durant son quinquennat.




Les candidats ne se font pas d’illusions, ils préparent le programme qui correspond à leur aspiration, mais surtout à celles de... leurs électeurs.


L’objectif se faire élire, ensuite ils espèrent que la chance jouera en leur faveur et que l’économie va redémarrer avec tous ce qu’il en suit : baisse du chômage, hausse des rémunérations et donc baisse des tensions sociales et amélioration du bien-être.


Mais, difficile de compter uniquement sur la chance. Lorsque l’on regarde le quinquennat de Nicolas Sarkozy qui a débuté en 2007, il s’est faire élire sur (je résume) "La France autrement", "Travailler plus pour gagner plus". Mais août 2008 début de la crise des subprimes aux Etats-Unis et crise mondiale un an plus tard. Donc raté, pour le côté chance.


 D’ailleurs Henri Guaino l’a fait remarquer Dimanche dernier sur Canal Plus, que Sarkozy devait faire face à d’importants problèmes pratiquement depuis son arrivée à l’Elysées.
Si un candidat de cette catégorie est élu, espérons qu’il aura de la chance, car sa chance sera la nôtre.


 
Il y a les candidats qui ont l’envie DU POUVOIR d’être durant 5 années à la plus haute fonction de l’Etat.


Il y a peut-être des candidats qui ne font pas d’illusions, qui savent que s’ils sont élus, ils auront très peu de prise sur les réalités économiques, conjoncturelles, sociales...


Ils n’ont probablement pas l’idée de ne rien faire durant 5 ans, ils feront au mieux, leur principal objectif est d’être durant quelques années le Président de la République avec tous les honneurs qui vont avec la fonction (j’allais écrire le Roi de France).


Est-ce gênant pour la France ? Je dirais NON, si le Président met en place un gouvernement compétent et efficace avec à sa tête un premier ministre qui gouverne vraiment (en fin de compte, si ce cas de figure existe, on se retrouverait comme du temps des cohabitations).


Après tout, c’est Lionel Jospin, premier ministre de cohabitation du Président Chirac, qui a amené la France dans les critères de Maastricht pour le passage à l’Euro.


 
Il y a les candidats qui ne sont pas CONSCIENTS DES DIFFICULTES qu’ils vont rencontrer.


Il y a peut-être des candidats, qui n’étant pas aux affaires, n’ont pas idées des difficultés de la fonction. Ils proposent sincèrement un programme en imaginant qu’il suffira, une fois à l’Elysées, de le dérouler.


Que les gens accepteront les mesures, qu’elles porteront leurs fruits rapidement.


Un monde merveilleux où même s’il y a d’importantes difficultés, elles s’effaceront face à un programme bien conçu et que l’on applique méthodiquement. Ce n’est pas la solution miracle de la première hypothèse, mais l’ignorance avant l’élection des difficultés.


Sans aller jusqu’à croire à un monde merveilleux, est-ce que les candidats ont une idée des difficultés qui les attendent ? A écouter d’anciens Présidents (en France ou ailleurs), c’est une tâche qui n’a véritablement pas l’air d’être de tout repos.


En fin de compte, loin de moi, l’idée de classer les actuels candidats dans telle ou telle catégorie, je n’en sais fichtrement rien.


Mais, bon, tout de même, je m’interroge sur les raison de vouloir être le Président d’un pays dont (dixit François Fillon), les caisses ont vides !


 
Et vous, vous avez une idée ?


lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 503
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Dim 11 Déc - 18:38




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Dim 11 Déc - 8:32





IL CONNAIT LES CODES ...IL EST JEUNE ET PARLE BIEN ...mais comme tous il promet et essaye de nous rassembler derriere lui ...comme tous les autres
je retiens une chose c 'est que son idée de raboter les cotisations sociales et d 'augmenter la csg me fera perdre presque 2% de ma retraite


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Mer 7 Déc - 8:16

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Mar 1 Nov - 9:00

IL PARAIT QUE HOLLANDE SE PRESENTE EN 2017



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Mar 1 Nov - 8:47

Amine Elbahi quitte l’équipe de campagne d’Alain Juppé en l’accusant de travailler avec les dirigeants et imams salafistes de l’UOIF

Oct 30, 2016




*Image à la Une: Alain Juppé remettant la Légion d’Honneur à l’imam Tareq Oubrou
.

Amine Elbahi explique qu’il quitte l’équipe de campagne du candidat Alain Juppé en raison de sa proximité avec les dirigeants et imams salafistes de l’UOIF, la branche française des Frères Musulmans.






*Image à la Une: Alain Juppé remettant la Légion d’Honneur à l’imam Tareq Oubrou, Frère Musulman.
Amine Elbahi est un Roubaisien de 20 ans qui, après que sa soeur soit partie en Syrie rejoindre Daesh, s’est engagé dans la lutte contre la radicalisation.
Amine Elbahi avait interpellé le premier ministre Manuel Valls lors d’un colloque sur « le sursaut républicain contre la montée de l’islamisme radical et la récupération populiste » .
Ce jour-là, Amine Elbahi avait interpellé le Premier ministre: «  On a discuté cinq minutes. J’ai pu lui dire que les familles se sentaient mises de côté dans la réflexion sur la prévention de la radicalisation. Pourtant, le sujet est essentiel si on veut éviter de nouveaux attentats.  ».
Pour lui, la source du problème, c’est le «  fondamentalisme religieux  ». Il cible les salafistes, très actifs à Roubaix, l’imam de Brest, Rachid Abou Houdeyfa, venu récemment à Roubaix, ou encore les dirigeants de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), qu’il juge «  adeptes du double discours  ».
Le jeune Roubaisien s’est engagé chez les Jeunes Républicains, puis aux côtés du candidat Alain Juppé.
Mais aujourd’hui, sur son blog, il explique pourquoi il quitte l’équipe de campagne d’Alain Juppé :
Citation :

Alain Juppé travaille aux côtés des salafistes de l’UOIF qui prônent un islam politique incompatible avec nos valeurs.






J’ai beaucoup réfléchi ces derniers temps concernant mon engagement dans le cadre de la primaire de la droite et du centre. En 2014, j’avais été l’un des premiers à répondre à l’appel au rassemblement voulu par Alain Juppé qui a été le premier à déposer sa candidature à la primaire de la droite et du centre.
Le temps est venu pour moi de réfléchir quant au projet que nous voulons réellement présenter aux Français. Mes valeurs, mes convictions et ma loyauté vis-à-vis de ma famille politique restent intactes.
La primaire est un renouveau des pratiques politiques et doit permettre de réunir des femmes et des hommes qui se reconnaissent dans les idées défendues par la droite et le centre. La crise politique qui touche notre pays ne doit pas permettre la remise en question du clivage entre la gauche et la droite. Je crois encore au clivage. Le clivage est nécessaire dans notre démocratie.

« Nous ne pouvons plus affirmer d’un côté combattre le salafisme et de l’autre travailler à leurs côtés, notamment l’UOIF, présidée par Amar Lasfar et dont les dirigeants sont Tareq Obrou, Hassan Iquouissen ou encore Ahmed Miktar, qui prône comme Rachid Abou Houdeyfa un islam politique incompatible avec les valeurs de la République. »







Tareq Oubrou, imam « modéré »
La société française vit une crise identitaire sans précédent. La France ne peut se satisfaire d’une « identité heureuse » à l’heure où la crise profite aux salafistes et permet la radicalisation des esprits.
Malgré leur papier d’identité, leur culture, leur histoire, de nombreux jeunes ne se sentent pas Français. Le repli identitaire va de soi. Qui peut croire que la religion n’a aucune influence dans les quartiers abandonnés de la République ? Les débats imposés par les salafistes prennent en otages les millions de musulmans français et perturbent le débat politique qui doit se tenir.
Les récents événements qui ont frappé notre pays en son cœur doivent nous permettre de nous réunir. La République est défiée. Je crois au combat républicain et à un sursaut citoyen !

« Je vous annonce mon départ de l’équipe d’Alain Juppé car je ne me sens plus en adéquation avec ses idées et ses positions. Je reste attaché au candidat pour qui je me suis beaucoup battu mais rester à ses côtés serait renier mes convictions ».






*Image à la Une: Alain Juppé remettant la Légion d’Honneur à l’imam Tareq Oubrou
Je me laisse le temps de la réflexion pour choisir le candidat qui réunira la plus grande part de mes convictions. Mon choix dépendra du candidat qui :

  • Affirmera clairement vouloir éradiquer le salafisme et anéantir les recruteurs de Daech dans nos villes, parce qu’en tant que citoyen engagé contre la radicalisation aux côtés de nombreuses familles et de la Brigade des Mères, nous nous battons pour remettre nos quartiers au cœur de la République.
  • Agira aux côtés des forces de l’ordre pour faire revenir l’autorité de l’État et la sécurité des Français parce que la ville de Roubaix, dont je suis originaire, est la plus grande zone de sécurité prioritaire du pays.
  • Exprimera des propositions concrètes pour réaffirmer l’autorité du professeur et ramener la mixité sociale dans nos écoles, parce qu’en tant que Réserviste de l’Éducation Nationale, je me bats au quotidien pour la réussite de tous.
  • Je soutiendrai le candidat favorable à une véritable politique de prise en charge et d’accompagnement des familles parce qu’en France, 13000 enfants handicapés se trouvent sans solution éducative, dont mon petit frère.



Je garde un excellent souvenir de mes déplacements, des personnes rencontrées et remercie l’ensemble des militants pour leur reconnaissance. Mon adversaire reste la politique laxiste de François Hollande et du gouvernement. Mon ennemi déclaré est le Front National !
Amine Elbahi
© Christian De Lablatinière pour Europe Israël News
Mais Amine Elbahi n’est pas le premier à ouvrir les yeux sur les relations troubles qu’entretient Alain Juppé avec les imams soi-disant modérés et notamment avec l’imam de Bordeaux Tareq Oubrou.

Alain Soral et Tareq Oubrou
Lisez cet article paru dans infos-bordeaux.fr intitulé : « L’incroyable lettre ouverte d’Omar Djellil à l’imam Tareq Oubrou! » Omar Djellil est actuellement responsable associatif à Marseille et par ailleurs très impliqué au sein de la communauté musulmane de la ville. Mais avant son installation sur la canebière, ce dernier a longtemps milité dans la région bordelaise. Responsable local de SOS Racisme, militant pendant dix ans au Parti Socialiste, il est le fondateur à Lormont de l’association Présence Citoyenne, dont le but est de « promouvoir l’intégration sociale, économique culturelle et citoyenne sur l’ensemble du territoire national ».
Voici quelques extraits de sa lettre ouverte à Tareq Oubrou :
Citation :
Ce sont tes enseignements qui nous avaient poussés à haïr le Juif » (…) « C’est de tes propres mains que nous recevions des magazines faisant l’apologie d’un certain Ben Laden que tu nous présentais comme un milliardaire islamiste charismatique »
Que nous jubilions lorsque les déflagrations d’un attentat-suicide en Palestine résonnaient jusqu’à nos oreilles. Rappelles-toi, Ô mon cher frangin Tareq, combien tu insistais pour nous rappeler que les attentats-suicides étaient l’arme des faibles. Combien, il était jouissif de voir déchiqueter tous ces Juifs ou ces Américains. Rappelles-toi combien de fois dans ton bureau tu nous avais martelé qu’Allah avait maudit les Juifs et que les Koufars (Mécréants) étaient nos ennemis déclarés.
C’est de tes propres mains que nous recevions des magazines faisant l’apologie d’un certain Ben Laden que tu nous présentais, à l’époque, comme un milliardaire islamiste charismatique qui faisait dans l’humanitaire au Yémen, au Soudan, en Afghanistan et en Somalie. Rappelles-toi tous ces livres qui mettaient en valeur les grandes figures de l’islamisme allant des Soudanais Hassan Abdallah Al-Tourabi et Omar El Béchir jusqu’aux martyrs du Hamas.

Je me vois encore en train de nous faire des accolades dans ton bureau au moment où les avions percutés les tours jumelles de New York. : « Allah est grand » ! exclamais-tu.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Dim 30 Oct - 9:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Dim 2 Oct - 10:43

http://www.huffingtonpost.fr/marie-c/cher-parti-socialiste-pourquoi-je-ne-voterai-plus-pour-toi_b_12023894.html



EXTRAIT DU BLOG DE MADAME SOURIRE


[ltr]Cher Parti Socialiste, voici pourquoi je ne voterai plus pour toi[/ltr]


[ltr]Publication: 16/09/2016 07h04 CEST Mis à jour: 16/09/2016 08h42 [/ltr]





[ltr]Cher Parti Socialiste, et tout autre parti qui s'en rapproche,
Je voulais t'écrire cette lettre de rupture depuis maintenant plusieurs mois, mais je crois que le temps est venu.
Cher Parti Socialiste, je ne voterai plus pour toi.
Pendant longtemps, j'ai beaucoup cru en toi, comme ma grand-mère et mon père, on était fiers de dire "Dans la famille, on vote socialiste depuis trois générations". Je revois mon père me parler de l'arrivée de Mitterrand et des fêtes autour du bi-centenaire de la Révolution française. Je me souviens de mon père me racontant pourquoi je devais voter socialiste, même si il m'a toujours laissée faire ce qui me plaisait.
Moi, j'étais une fille PS, une fille de gauche, une fille de la gauche réformiste, une fille du compromis. Celle qui pense que l'humain est plus important que les profits, mais qu'il ne faut pas non plus renoncer à l'économie. J'étais ce genre de fille qui se battait pour ses convictions, j'aurais pu prendre ma carte au PS, si je n'avais pas rencontré des militants un peu concons trop proches de toi. Je n'ai jamais été adhérente, mais j'étais fidèle, comme on peut être fidèle à un parti politique. Avec des contrariétés, avec de l'euphorie et avec beaucoup de gesticulations.
[/ltr]




Citation :
J'avais décidé de taire mon désamour pour toi, Parti Socialiste, mais comme tu tournes à l'envers, je pense qu'il va falloir mettre les pieds dans le plat.




[ltr]
Il y a eu les quinze mille polémiques, ceux qui ont caché de l'argent, qui accusent les morts, ceux qui ont des phobies administratives, ceux qui ont fait semblant de partir pour revenir, il y a ceux qui disent qu'ils ne sont plus socialiste, mais qui sont encore au gouvernement et ceux qui font passer des lois qui détruisent largement les acquis des travailleurs.
Alors, ouais, j'ai décidé qu'il était temps d'ouvrir un peu mon cœur et mes opinions, parce que. Parce que.
J'ai voté François Hollande en 2012. Aux deux tours.
Je ne me suis même pas posé la question de savoir si c'était le bon vote: j'ai voté en te faisant confiance.
Je suis allée à son meeting à Toulouse. J'ai donné mon espoir sur la jeunesse et sur l'éducation.
J'ai bu du champagne avec mes copains sur la place du Capitole, à Toulouse, pour fêter cela avec des syndicalistes, avec des jeunes de toutes origines.
Avec les copains, on avait même organisé des soirées où on attendait les résultats. On était une dizaine, on frémissait, on se faisait des blagues et on attendait fébriles de savoir que l'ancien président dégage.
On était contents. On n'allait plus entendre des polémiques sur le voile, sur l'islam, sur les pauvres, sur les assistés, sur l'Afrique qui n'a pas d'histoire, sur les immigrés. On allait se sentir compris, c'était certain.
Je n'habitais pas encore la Seine Saint Denis, je n'y travaillais pas non plus. J'étais étudiante, j'attendais beaucoup sur l'éducation, beaucoup sur la santé. Je n'avais pas encore mes idées radicales sur la finance et le patriarcat. J'étais la meuf des compromis, dans le dialogue social, le dialogue tout court. T'aurais pu me classer au centre gauche. Et je votais socialiste à toutes les élections.
C'est loin tout cela.
[/ltr]


Citation :
Et puis. Il y a eu ces quatre années. Ces quatre années de merde.




[ltr]
On pourra dire une chose: je crois que j'ai une gueule de bois d'enfer depuis quatre ans. Et tu sais quoi? Je ne suis pas la seule.
J'ai appris ce qu'était la politique. J'ai compris pourquoi les gens étaient désabusés, pourquoi ils se moquaient de moi et de mes envolées lyriques. J'ai compris que la politique, c'était avant tout des hommes qui défendaient des intérêts qui n'étaient pas les miens.
Alors oui, il y a eu le terrorisme. On ne va pas revenir là-dessus. Tu sais combien cela m'a touchée. Je pense ne pas avoir besoin de me justifier là-dessus.
Il y a eu le terrorisme, et pis il y a eu toutes les petites phrases, avec des polémiques grandes et petites. Il y a eu les désillusions, les envies d'arrêter de voter, les envies de dire "stop", les envies de mettre un coup de pied dans la fourmilière.
On a arrêté d'en parler avec les copains, j'ai continué à ruminer, j'ai continué à me dire que notre monde marchait sur la tête. Et j'essaye de rester polie quand je dis cela, parce que les mots pourraient largement dépasser ma pensée.
Tous les jours, je regarde comme un pantin l'actualité de notre pays, et je me demande si je ne me suis pas trompée de planète. Loin de moi l'idée de dire qu'ils sont tous pourris, ou que rien ne mérite débat, mais j'avais quand même un peu plus d'ambition pour mon pays. Bizarrement, je suis un pur produit de la République:j'ai voté avec allégresse en 2005, j'ai suivi un cursus tout ce qu'il y a de plus classique et j'ai tenté toujours d'être droite dans mes convictions. Je t'ai été fidèle. Jusqu'au bout. Jusqu'à te remettre au pouvoir en 2012.
Mais là, je n'en peux plus.
[/ltr]


Citation :
Je me demande comment on peut être autant prise pour une conne par les politiques. Sincèrement.




[ltr]
Toute la journée, je lis les frasques de tes membres, je lis le procès d'un ancien ministre, je lis les propos d'un premier ministre qui a confondu sa droite et sa gauche, je regarde les concurrents se tirer dans les pattes. Comme vous êtes ridicules à vouloir le pouvoir. Comme tu es ridicule de penser que je vais revoter pour toi, avec une primaire ou pas, avec des candidats dissidents ou pas. Ces candidats ridicules qui ont un melon plus gros que leurs programmes.
Il est où le temps où je vibrais pour la politique? Il est où le temps où je me sentais un minimum comprise?
Cher Parti Socialiste, si tu ne te souviens pas bien, je peux te raconter mon quotidien d'habitante du 93.
Tous les jours, je galère pour prendre les transports communs, dont le forfait a augmenté au passage depuis que la droite est repassée en Île de France. Parfois je rencontre des gens dans une misère sociale que tu ne t'imagines même pas, toi, dans ta rue de Solférino. Il y a des gens qui viennent de pays en guerre et qui mettent leurs enfants dans nos collèges pour qu'ils apprennent le français, parce que la France, pour eux, c'est le pays des droits de l'Homme. Souvent je rencontre des élèves qui se font contrôler, pour rien, parce qu'ils mangeait un kebab sur un banc et qu'ils étaient noirs. Je vois des insultes racistes sur les murs, sur Twitter, j'en entends dans le bus, à la table de tonton Roger et de la part de la mamie du 4ème. Quand une élève me demande si elle a les mêmes chances que tout le monde parce que sa peau est noire et qu'elle habite Saint-Denis, j'ai dû mal à répondre "Oui", parce que figure toi, que non, elle n'a pas les mêmes chances.
Je vois des femmes voilées qui sont étonnées que je leur sourie, j'ai des mamans qui s'excusent de porter le voile. Je côtoie des enfants qui n'ont rien, qui mettent le même t-shirt pendant trois jours, parce qu'en fait ils dorment dans une voiture. Je vois des cours surchargés, des profs fatigués, des profs absents en primaire parce qu'ils ont trop d'élèves. Je vois des amis au bord du burn-out, trop pris dans leur travail, qu'ils sont heureux d'avoir par rapport à tous les autres qui n'en ont pas.
Je ne te parle pas de santé:on galère tellement pour trouver un généraliste dans le 93, qu'on a gardé le nôtre à Paris. Je ne te parle pas des médecins qui refusent de prendre le CMU ou des pharmaciens qui ont décidé de mettre une clause de conscience pour arrêter de distribuer la pilule du lendemain.
Je ne te parle pas des gens qui ont décidé que l'IVG était un confort pour la femme, des mecs qui contrôlent les paroles et les actes des femmes et qui émettent un avis sur les agressions sexuelles ("jupe trop courte, elle l'a allumé"). Ah, au fait, tu n'as pas remarqué que t'avais presque pas de femmes aux responsabilités? Que pour la diversité on repassera aussi. Faudrait peut-être s'interroger sur tes idées, qui ne recrutent au passage que des hommes blancs de plus de 50 ans. D'ailleurs, j'ai trouvé ton dernier fan, mon père. Je ne te dis pas la déception.
Parlons un peu du travail si tu le souhaites. Si moi je ne suis pas à plaindre, je te rappelle juste que des millions de personnes galèrent chaque mois pour se nourrir et que t'as encore fait un cadeau fiscal aux grosses entreprises en pensant qu'on allait réussir à relancer l'économie comme cela. T'as oublié au passage les petites entreprises, qui elles, ont toujours des impôts et qui galèrent sévère! Ah oui et pendant que j'y pense, est-ce que tu peux arrêter les polémiques sur les gamins de banlieues? Juste comme ça au passage. Arrête de stigmatiser une partie de la population pour récupérer tous les déçus de TA politique.
Si j'étais toute seule à penser cela, je m'inquièterais pas pour les prochaines élections. Je pense même que j'aurais assumé de ne pas voter. Bah ouais, parce que bon, là, tu ne me fais pas rêver.
Mais le problème, cher Parti Socialiste, c'est qu'autour de moi on est dix, vingt, trente... Que tout le monde se pose la question, que tout le monde se demande bien comment on va faire face aux choix que tu nous laisses. Il est vrai qu'en fait, ce n'est pas un choix. Tu nous mets au pied du mur et tu attends en pensant qu'on va serrer les fesses, et qu'on va avoir trop peur du FN pour le faire.
Mais je te le dis, et je pense que je ne suis pas la seule:
[/ltr]


Citation :
Cher Parti Socialiste, je n'écris plus ton nom, je ne voterai plus pour toi. Et je te laisse avec tous tes mecs décomplexés.




[ltr]
Je vais partir, je ne serais pa responsable de la montée du FN, je ne vote pas FN. Arrête de me dire que c'est de ma faute si les français votent FN. Les seuls responsables, c'est toi et toi seul. Toi et toute la classe politique.
Prends tes responsabilités. Vu le nombre de couilles qu'il y a dans ton parti, pour une fois, prends-les et assume. Propose un vrai débat de fond sur le social et l'éducation. N'assume pas le gouvernement et le Président, refais-toi une peau neuve, prends des jeunes, des femmes, de la diversité, merde quoi!
Et peut-être qu'un jour, on pourra en reparler.
Mais je te le dis, cher Parti Socialiste, t'es mal barré.
[/ltr]


Citation :
Ce billet est également publié sur Le Blog de Madame Sourire.





[ltr][/ltr]














Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2453
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Mer 31 Aoû - 9:48

JE SUPPOSE QUE NOTRE ASPIRANT PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE TRAVAILLE UN PEU A SON ELECTION ...
MÊME SI IL PENSE QUE CA DOIT SURTOUT ETRE LES AUTRES QUI DOIVENT TRAVAILLER POUR LUI...
JE le  CITE : " c 'est a vous de bouger votre cul " dit il en invectivant les électeurs ...


Peut etre est il parti pendant les vacances mediter dans un monastère indien  ??????




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGODON

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   Lun 29 Aoû - 13:56

RASSUREZ MOI , NOTRE APPRENTI PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EST TOUJOURS DANS SES NUAGES ? 
VITE PACA , donnez nous de ses nouvelles  ! ! ! 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLES 2017.   

Revenir en haut Aller en bas
 
PRESIDENTIELLES 2017.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présidentielles 2017 : Réforme du collège, des rythmes, loi travail... #ON S'EN SOUVIENDRA
» Pour qui allez-vous voter ? [PRESIDENTIELLES 2017]
» Présidentielle 2017
» Présidentielle Française 2017
» Elections presidentielles

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: