LOCON SUR LAWE
LOCON SUR LAWE

Les GENS de LOCON et du reste du monde
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Sam 4 Avr - 1:47



Pas-de-Calais : ce qu’il faut retenir de la séance d’installation du conseil départemental

PUBLIÉ LE 03/04/2015
par LAURENT BOUCHER ,photos PASCAL BONNIERE

Ayant su asseoir sa majorité de gauche avec l’appui des communistes, Michel Dagbert a été réélu sans surprise président d’une assemblée investie par douze élus du Front national. Si le président socialiste a voulu afficher sa sérénité, l’opposition promet d’être féroce.




1 / 47









Laurent Duporge, président du groupe socialiste, était entouré des nouveaux élus Front national ; une cohabitation qui s’est tendue en fin de séance. PHOTO PASCAL BONNIERE

A lire aussi




1. Les équilibres politiques respectés
Michel Dagbert avait donné les gages suffisants aux uns et aux autres, en amont, pour asseoir une majorité stable à la « gauche unie » : deux vice-présidences pour les communistes, une pour le dissident audomarois Jean-Claude Dissaux et une pour le MRC (la Béthunoise Nathalie Delbart, puisque l’Arrageois Bertrand Alexandre avait été battu).
Le résultat du vote pour la réélection du président PS sortant était écrit : 40 voix pour Michel Dagbert (avec les 4 voix du PC), 26 pour le candidat de la droite et du centre, Michel Petit, et 12 pour le FN José Évrard. Juste, mais suffisant.
2. La distribution des postes
La majorité départementale a finalement arrêté à treize le nombre de vice-présidents. Le FN a refusé de prendre part au vote, jugeant cela « encore trop élevé », et le groupe de droite et du centre a voté contre (il en réclamait dix).

Les vice-présidents :
 Daniel Maciejasz (PS, canton de Carvin) ;
Odette Duriez (PS, Douvrin) ;
 Bertrand Petit (PS, Saint-Omer) ;
 Nicole Gruson (PS, Bully-les-Mines) ;
 Claude Allan (PS, Boulogne-sur-Mer 1) ;
 Nathalie Delbart (MRC, Béthune) ;
 Jean-Marc Tellier (PC, Avion) ; 
Blandine Drain (PS, Lumbres) ; 
Jean-Louis Cottigny (PS, Arras 3) ;
 Bénédicte Messeane-Grobelny (DVG, Brebières) ; 
Ludovic Loquet (DVG, Calais 2) ;
 Danièle Seux (PC, Auchel) ;
 Jean-Claude Dissaux (DVG, Aire-sur-la-Lys).

Les modalités de composition de la commission permanente n’a pas non plus trouvé gré auprès de la droite, qui réclamait qu’un élu par canton y siège. La répartition proportionnelle après le scrutin de liste a donné un résultat sans surprise : 20 sièges pour la gauche, 12 pour le groupe de droite et du centre, 5 pour le FN.

La composition de la commission permanente :
- Majorité départementale : les treize vice-présidents plus Isabelle Levent (PS, canton de Bruay-Labuissière) ; Jean-Claude Leroy (PS, Lumbres) ; Annie Brunet (PS, Outreau) ; Raymond Gaquere (DVG, Beuvry) ; Florence Wozny (DVG, Aire-sur-la-Lys) ; Jean-Claude Étienne (PS, Boulogne-sur-Mer 2) Emmanuelle Leveugle (PS, Beuvry).

- Union de la droite, du centre et des indépendants : Michel Petit (UMP, Avesnes-le-Comte) ; Denise Bocquillet (UDI, Arras 1) ; Bruno Duvergé (UDI, Bapaume) ; Maïté Massart (DVD, Fruges) ; Pierre-Henri Dumont (UMP, Marck-en-Calaisis) ; Ginette Beugnet (UDI, Saint-Pol-sur-Ternoise) ; Bruno Cousein (DVD, Berck-sur-Mer) ; Laurence Delaval (DVD, Longuenesse) ; Philippe Mignonet (UMP, Calais 3) ; Geneviève Margueritte (UDI, Étaples) ; Michel Hamy (DVD, Calais 1) ; Emmanuelle Lapouille (UMP, Arras 2).

- Front national : José Évrard (FN, Harnes) ; Aurélia Beigneux (FN, Hénin-Beaumont 2) ; François Vial (Hénin-Beaumont 1) ; Daisy Duveau (Wingles) ; Christopher Szczurek (Hénin-Beaumont 2).

3. Les premières contestations et invectives
Michel Dagbert a poursuivi la séance par deux votes pour une délégation de compétences au président et une délégation d’attributions à la commission permanente. Le Front national n’a pas participé aux votes et a annoncé qu’il fera un recours, estimant que ces délibérations n’avaient pas à être prises lors de cette séance inaugurale. « Un coup d’épée dans l’eau, jugeait après coup Michel Dagbert. Ils feront de la procédure, c’est déjà très usité a la Région. Mais moi, je suis un élu pressé. »
La séance s’est achevée sur un échange acide entre Laurent Duporge et les élus frontistes au milieu desquels le nouveau président du groupe socialiste était assis, par le hasard de l’ordre alphabétique des cantons. Quand il s’est insurgé contre les propos réitérés par Jean-Marie Le Pen sur les chambres à gaz, l’ex-communiste José Évrard a fait mine de s’offusquer : « Mon oncle a été fusillé par les Nazis ! » Fermez le ban pour cette fois. Prochain épisode les 23 et 24 avril.



Ils ont dit :







Michel Dagbert, président (PS) de l’assemblée : « Le département du Pas-de-Calais reste à gauche, il a un président, un exécutif, un budget, des compétences que nous allons rendre plus lisibles pour les citoyens. Lorsque l’Histoire le commande, on sait faire l’union à gauche. Mais ce n’est pas nouveau. Dans le conseil sortant, on avait déjà trois vice-présidents communistes (pour onze élus). »
Michel Petit, président du groupe de la droite, du centre et des indépendants : « Cette séance est une première déception. On n’a pas de représentativité des territoires à la commission permanente, comme on le demandait ; elle a été un outil pour assurer une majorité fragile. (...) Nous avons un programme d’alternance pour une alternative crédible. »
José Évrard, président du groupe FN : « Le vote pour le Rassemblement Bleu Marine n’est pas seulement un vote de colère, mais aussi un vote d’adhésion, de proposition. Nous défendrons le département, l’emploi, la sécurité, la qualité de vie... »
Ludovic Guyot, président du groupe communiste : « Les élus communistes ne sont pas des quémandeurs (de postes de vice-président, comme le dénonçait un élu FN), le PC reste une force de proposition. »


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Sam 4 Avr - 1:32

JDN

Business

Magazine



Jérémie TissierJDN

 Mis à jour le 22/03/15 09:29


Combien gagne un conseiller départemental ? De 1 521 à 2 927 €

Quel sera le salaire des 4 108 nouveaux conseillers départementaux et comment est calculée leur rémunération?
Les 22 et 29 mars 2015, en dehors de Lyon et Paris, les électeurs votent pour élire 4 108 nouveaux conseillers départementaux (anciennement appelés conseillers généraux). 2 054 cantons sont concernés.
Comment sont calculés les salaires de ces élus de la République ? Les indemnités maximales versées aux conseillers départementaux dépendent du nombre d'habitants de leur département. Plus il y a d'habitants, plus ils touchent d'argent. Ces indemnités maximales sont ensuite soumises au vote de la collectivité territoriale qui peut les réduire, occasionnant des variations de revenus d'un département à l'autre.
 
 


Autre facteur qui influe sur leur rémunération : si le conseiller appartient à la majorité politique de l'assemblée départementale, il peut obtenir une vice-présidence ou faire partie de la commission permanente. Cela lui permet de toucher des revenus supplémentaires.
Notez enfin que leurs revenus de conseillers départementaux peuvent être cumulés avec les indemnités d'un premier travail et les revenus provenant d'autres mandats politiques.


Quant au président de conseil départemental, son salaire fixe est de 5512,13 euros bruts par mois, peu importe le nombre d'habitants dans son département.


 Le salaire du président de conseil départemental est fixé à 5 512,13 euros bruts par moi



Député, sénateur, ministre, maire, conseiller régional... Découvrez combien ils gagnent.



Le salaire des politiques et des élus



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Lun 30 Mar - 11:54

http://lechtibethunois.over-blog.com/2015/03/le-sursaut-des-republicains-le-coup-de-barre-a-gauche-des-bethunois.html



                                                                 LE CH'TI BETHUNOIS 


30 mars 2015




Le sursaut des républicains, le coup de barre à gauche des béthunois



Canton de Béthune : Delannoy et Delbart, élus avec 55,66 %, face au FN, ont su rattraper leur retard

 

En position inconfortable à l’issue du premier tour, alors devancé par le FN, et pas très loin devant la droite « classique », le tandem Alain Delannoy et Nathalie Delbart a remarquablement tiré son épingle du jeu, en profitant massivement du report de voix. La victoire est au bout, avec 55,66 %.





 
 
[size=22]C’est un résultat relativement conforme à ses prévisions. Alain Delannoy avait estimé pouvoir recueillir environ 55 % des voix à l’issue du second tour. C’était confirmé, à l’énoncé des résultats : 55,66 %. Des sourires, quelques applaudissements, pas d’effusion de joie. La bataille a été serrée. « On est allés chercher voix par voix », commentait Nathalie Delbart. « On s’est interrogés, on n’a rien pris à la légère », signale un Alain Demannoy « très heureux ».

La participation évolue peu : elle passe de 46,74 % à 47,84 % (342 votants de plus). Ce n’est pas sur la mobilisation des abstentionnistes que le scrutin s’est joué. Où allait se déverser le réservoir de voix des battus du premier tour ? Pour mémoire, le binôme de droite Callet-Cordonnier avait recueilli 21,34 % (2 953 voix) et les autres sensibilités, à gauche, totalisaient, en cumul, 2367voix.
 
Delannoy et Delbart doublent le nombre de suffrages
En proportion, face à son adversaire frontiste, le binôme de gauche a remarquablement récupéré son retard, et fait plus que doubler le nombre de suffrages recueillis d’un tour à l’autre : Delannoy et Delbart totalisent 7 488 voix (+103 % par rapport au 1er tour), quand Pajot et Titrent amassent 23 % de plus (5 964 contre 4 845). Un front républicain s’est formé. Pas de quoi entamer le moral du FN Ludovic Pajot : «Déjà, faire 31 % à Béthune et 35 % dans le canton au 1er tour, c’est une victoire. En 2011, au 2e tour, nous faisions 35 %. On a pris dix points ». En tête au 1er tour à Annezin, à Béthune, Chocques, Labeuvrière et Vendin-lès-Béthune, les frontistes ne conservent leur position dominante qu’à Chocques, au 2e tour (54,92 %).
À Béthune, coup de barre à gauche, où Delannoy et Delbart récoltent 59,05 %. C’est la deuxième commune la plus « pro Delannoy-Delbart » dans le canton, après Oblinghem (61,1 %). « Le FN est contenu à Béthune », remarque Pierre-Emmanuel Gibson. Aucun bureau de vote béthunois n’a préféré le binôme FN. Olivier Gacquerre, lui, signale que «beaucoup de gens de droite ont fait le choix de la République. Ce n’est pas un blanc-seing donné à la gauche.» Le vote FN interpelle quand même le maire : « c’est trente années de monochrome, et d’une pensée unique locale. On voit des électeurs de gauche aller vers l’extrême-droite. On ne peut pas, à chaque fois, se faire peur. À eux de tirer les leçons. » Et le maire d’envisager l’avenir de Béthune avec le conseil général : « Je distingue le contexte des hommes. Alain Delannoy a toujours joué le jeu, il n’a pas été sectaire avec nous. Ce n’est pas un politicard dans le sens où il n’est pas sectaire. »[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Lun 30 Mar - 11:43

https://generationbethune.wordpress.com/2015/03/30/departementale-pas-de-calais-le-ps-otage-du-pc/

GENERATION BETHUNE

SITE CITOYEN. Contact:generation.bethune@orange.fr



DÉPARTEMENTALE PAS-DE-CALAIS : LE PS OTAGE DU PC ?





Comme nous vous l’annoncions, très tôt dans la soirée hier soir  (grâce aux sondages de CESAM MANAGEMENT), le PS et l’union de la gauche détiennent 18 cantons, le PC et le Front de gauche en emportent 2, l’union de la droite en détient 13 et le FN en gagne 6. Au total, dans le Pas-de-Calais, on enregistre 41% des voix pour le FN, 20% pour la droite et 39% pour la gauche.





 « On a fait mieux que sauver les meubles. La gauche a su résister à ce qu’on lui promettait », analysait dimanche soir, soulagé, le président socialiste sortant, Michel Dagbert. Regrettant au passage que « ce scrutin départemental a été fortement nationalisé et par conséquent on risquait d’en payer le prix. Nous aurions dû réfléchir à une stratégie d’union plus large ». Et il s’en est fallu d’un rien que la majorité ne soit pas atteinte pour la gauche avec vingt cantons au final contre treize à la droite et six au FN.
Participation stable. À midi, dimanche dernier, le taux de participation était de 17,68 %. Il est tombé à 13,23 % hier à la même heure. Pour finalement se redresser en fin de scrutin à 51,99 %(contre 51,80 % au 1er tour).




SORTIR LES SORTANTS




Il fallait s’y attendre, des têtes d’affiche sont tombées dimanche soir. Les deux conseillers généraux sortants (Jean Urbaniak MoDem et Sabine Van Haeghe MRC) dans le canton d’Hénin 2. ou Jean-Pierre Corbisez(PS) à  Henin 1. Idem dans le canton d’Arras 1 ou le duo de sortants Françoise Rossignol (PS) – Bertrand Alexandre (MRC) échoue pour quatre voix ! Les conseillers généraux sortants socialistes Henri Dejonghe à Auxi, Alain Mequignon à Fruges, Olivier Majewicz à Marck, Didier Hiel à Wingles, Marie-Paule Ledent à Lens ou le communiste Bruno Troni à Harnes ont également mordu la poussière.
Et ça profite au FN. La faillite de candidats de la gauche a en grande partie profité au FN qui rafle six cantons, exclusivement dans le bassin minier. Ceux de Harnes, Hénin 1 et 2, Lens, Lillers et Wingles. Douze élus frontistes vont faire leur entrée au conseil départemental



.




PC, DEBUT DE LA FIN ?




Il avait onze élus, il en garde… quatre, en l’emportant dans les cantons d’Auchel et d’Avion (avec le sortant Jean-Marc Tellier).
Report de voix correct pour le PS. Il avait tout à craindre de ses confrontations avec le FN. Le PS a pu compter sur la solidité de ses candidats dans les cantons de Béthune, Beuvry, Boulogne 1 et 2 (avec les sortants Claude Allan et Jean-Claude étienne), Bruay (où il passe la barre des 55 %)… Il sauve la mise avec ses deux conseillers sortants à Bully-les-Mines. Garde Brebières à gauche… Mention au président sortant Michel Dagbert qui s’extirpe sans trembler (54 %) d’un 1er tour difficile sur le territoire de Nœux.




LA DROITE PROGRESSE FORTEMENT




Elle disposait de quatorze élus, elle en place presque le double en raflant treize cantons (26 élus). À souligner les belles prises ou les confirmations dans les cantons d’Arras 1 et 2, d’Avesnes (avec le chef de l’opposition de l’Union de la droite Michel Petit), d’Auxi-le-Château, Bapaume, Berck (63,45 %), Calais 1 (61,40 %) ou encore Fruges dans une triangulaire.




FN, EN TÊTE DANS LE PAS-DE-CALAIS.





Avec 41% des voix le FN obtient 6 cantons, alors que la gauche avec 39% des voix en obtient 20  ! Force est de constater que le FN séduit l’électoral du PC qui s’éffondre . Le parti de Marine Lepen qui rayonne depuis Hénin-Beaumont et la lamentable gestion de « l’affaire Dalongeville » par la fédération socialiste du Pas-de-Calais et notamment de Marie Noëlle Lienemann principale responsable de la victoire du FN dans cette ville (1).




LE PS EN OTAGE





Il va sans dire que sans le soutien du PC-Front de Gauche le PS, n’a pas la majorité absolu..Un lot de consolation pour ce dernier qui pourra exiger des postes dans l »exécutif plus important que son poids réel. De même pour le PRG ou le MRC. Ce qui pourrait profiter à la béthunoise Nathalie Delbart (MRC) et la promouvoir à un poste de Vice-président. Aux âmes bien nées….




Mais cela aussi nous vous l’annoncions sur ce blog ...


JEAN-PIERRE CHRUSZEZ




.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Lun 30 Mar - 7:12

On peut constater que la gauche a fait un bon résultat à Locon ,meilleur que dans des villes de gauche  . 
Les électeurs n'ont certainement pas  voulu élire des inconnus d'extrême droite . La division de la droite fut une énorme  betise ,  car unie , Cornil passait peut être au premier tour ... Pour la plus grande satisfaction de Gaquere , personnellement je trouve que ce type de scrutin ne devrait être qu'à un tour , cela éviterait que certains petits partis viennent compliquer la vie politique ,ça eviterait aussi aux électeurs de voter au second tour pour des gens qu'ils n'ont pas voulu .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Dim 29 Mar - 22:48

RESULTATS DU CANTON DE BEUVRY .GAQUERE REELU




RESULTATS DANS LOCON .GAQUERE EN TETE 





LES RESULTATS DANS BEUVRY VILLE ...GAQUERE EN TETE A UNE SEULE VOIX  DANS UNE VILLE SOCIALISTE GEREE PAR NADINE LEFEBVRE .





LE VENT DU BOULET


lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Jeu 26 Mar - 0:58


http://www.lavoixdunord.fr/politique/departementales-les-listes-des-candidats-au-second-tour-ia228324b228329n2732583

Départementales : les listes des candidats au second tour dans le Nord et le Pas-de-Calais

PUBLIÉ LE 25/03/201

À l'issue du premier tour de scrutin, voici les listes des candidats qui restent en lice pour le second tour dimanche 29 mars.




DANS LE PAS-DE-CALAIS








.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Dim 22 Mar - 23:40



Résultats du canton de BEUVRY :





Résultats sur LOCON:






jocolor cherry cheers lol! jocolorlol! geeklol!geek


Comme prevu la division de la droite risque ,si il n ' y a pas d 'accord,  de favoriser  l ' élection  du conseiller  général sortant Raymond Gaquere ou  du FN... 


 La Gauche et le FN peuvent  dire merci a Boonaert et a Rose ...  cheers cheers cheers


lol! lol! lol! lol! lol! lol!




Canton de Beuvry : le Front national s’installe et peut regarder vers Arras

PUBLIÉ LE 22/03/2015
PAR DAVID CIERNIAK  LA VOIX DU NORD


Le FN (32,48 %) vire en tête dans 8 communes sur les 13 du canton et devance le binôme PS (25,56 %) du conseiller général sortant. Mais la grande perdante d’hier soir est la droite, partie divisée. Elle aurait pu prétendre à la première place.





La peur n’évite pas le danger. 
Et les craintes des élus socialistes du canton n’ont pas empêché la vague bleu marine de déferler. 

Première digue à céder : Beuvry. 

Le FN est tête dans les 7 bureaux de cette ville chef-lieu, où la candidate socialiste Emmanuelle Leveugle est adjointe. Même dans le « douillet » hameau de Gorre, le binôme FN de la Beuvrygeoise Josiane Artisien et Jean-Michel Desmadrille, sort premier des urnes.

Verquin a rompu aussi, le FN mettant 7 points dans la vue du PS (38,88 % contre 31,75 %), qui là aussi pouvait s’appuyer sur l’adjointe socialiste Marie Herreman. 

Dans le Bas-Pays, le Front confirme ses résultats des européennes de l’an passé : premier à Essars (36,57 %), Hinges (33,62 %), Locon (29,33 %), Neuve-Chapelle (41,26 %).


À Laventie, le FN arrive deuxième



Seul le nord du canton, plus ancré à droite, résiste.

 À Laventie, chez Jean-Philippe Boonaert, candidat divers droite, le FN arrive deuxième. 

À Fleurbaix, il est troisième (24,79 %)… Ce matin les cadres de l’UMP-UDI-MoDem vont peut-être se mordre les doigts. 

Car en additionnant les scores du Lacouturois Marc Cornil (UMP-UDI) et du Laventinois Jean-Philippe Boonaert, la droite pouvait prétendre à 36,39 %… et à la première place !

Raymond Gaquère, maire et conseiller général sortant, réalise 43,07 % chez lui à La Couture.

 Il arrive en tête également dans deux autres communes, Richebourg (34,49 %) et Vieille-Chapelle (38,72 %).

Pour le second tour, l’élu socialiste peut compter sur les reports du Front de gauche (5,57 %), mais il lui faudra également aller chercher des voix au centre et à droite, sans oublier les abstentionnistes, qui étaient 56 % dimanche. 

Voilà sa feuille de route tracée s’il veut rejoindre Arras.



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT MAUR

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Mar 17 Mar - 11:12

Hier a la reunion organisée par Monsieur Marc Cornil je n 'ai pas vu beaucoup de Loconois et personne du conseil municipal par contre  y a avait des habitants de Essars , Hinges , La Couture , mais  pas un élu LOCONOIS !

 Sur ce forum j 'avais lu que notre municipalité etait tres reconnaissante du soutien du socialiste Raymond Gacquere pour la MAPAD et je me pose la question :  l' héritage des valeurs de la droite centriste est il piétiné par les élus Loconois ??? .
 



 


Un Loconois
Invité



Sujet: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Dim 18 Jan - 18:42 


Les élections cantonales approchent et la droite Loconoise hésite !

Sylvie Rose :
Elle a été approchée par l'UMP et plus précisément par le Maire de Laventie. Ce dernier insiste pour qu'elle soit candidate aux élections cantonales. La tentation est forte mais hésite beaucoup car elle souhaite rester neutre.

Michel Dufossé
Raymond Gaquère Conseiller Général PS sortant a demandé au Maire de Locon de le soutenir comme le font les Maires d'Essars, Hinges, Vieille Chapelle, Richebourg, Beuvry, Verquigneul, Verquin....Très embarrassé, il attend de voir si son adjointe Sylvie Rose va se présenter ou pas avec le Maire de Laventie UMP. 
Michel Duffosé ne souhaite pas politiser la vie municipale Loconoise et aurait demandé à son Adjointe de rester à l'écart de cette période électorale. Et il a raison ! A Locon, nous devons rester neutre à l'image d'Albert Cassez et de Francis Caron.

Bertrand Leleu :
Il est sur le point de rejoindre l'UDI Béthunoise. Il est très proche des valeurs portées par Olivier Gacquerre - Maire de Béthune. Les échanges sont nombreux mais il aurait refusé de se présenter aux élections cantonales. Son seul centre d'intérêt serait Locon et rien d'autre !


Je pense que ces 3 personnalités locales de droite : Sylvie Rose, Michel Dufossé et Bertrand Leleu ont raison de rester à l'écart de cette échéance électorale.

Je souhaite simplement que les relations entre Michel Dufossé et Bertrand Leleu s'améliorent dans l'intérêt de tous les Loconois. C'est possible et je compte sur eux !

 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT MAUR

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Lun 16 Mar - 10:16

pour paca jocolor , c 'est a 19h a la salle des fetes de LOCON  cheers


Canton de Beuvry : Marc Cornil et Pascale Patoux, estampillés droite et centre

PUBLIÉ LE 11/03/2015
PAR ISABELLE MASTIN la voix du nord


Dans le canton de Beuvry, cinq binômes, dont le sortant, se disputent la place du PS Raymond Gaquère. À droite, deux challengers se lancent, mais un seul adoublé par l’UMP, l’UDI et le MODEM : celui formé par Marc Cornil et Pascale Patoux.






Il est de notoriété publique que Marc Cornil et Raymond Gaquère ne partiront pas en vacances ensemble. À la mairie de La Couture, ils sont opposants jusque sur le terrain du tribunal administratif mais pour les élections départementales, Marc Cornil ne veut rien qu’un combat « projet contre projet ». « C’est une question de principe. Il faut faire fonctionner le balancier, mettre fin à l’emprise de la gauche. Assez des baronnies, du cumul, du chômage, du clientélisme... »
Avec sa binôme Pascale Patoux-Blondiaux et le reste de l’équipe, ils ont entrepris le porte-à-porte sans se cacher derrière leur petit doigt. Eux, ils ne font pas comme le conseiller sortant, un PS qui se dit « de la majorité départementale ». Non, ici on est adoubé par l’UMP, l’UDI et le MODEM et fiers de l’être. Vendredi, le soir de leur présentation à la presse, les titulaires et leurs remplaçants étaient encadrés du maire UDI Olivier Gacquerre et de son adjoint UMP Pierre-Emmanuel Gibson. Façon d’estampiller les candidats officiels de la droite (lire ci-desous).

Un programme au porte-à-porte





À 68 ans, Marc Cornil (UMP) n’en est pas à son premier combat politique. L’ancien secrétaire général de la sous-préfecture, puis directeur du SYMSAGEL, a choisi pour alliée une novice, du moins sur le terrain car elle a grandi dans l’aura de parents engagés. Pascale Patoux-Blondiaux (UDI), 47 ans, enseigne les sciences économiques et politiques à Saint-Do.
Leur programme, ils l’ont bâti au gré de leurs rencontres dans un canton « à dominante rurale ». Leurs axes de travail locaux, adossés à des thématiques plus globales (gestion des dépenses...) ? L’emploi, l’assistanat « qui est un creuset pour le FN ». « On a aussi travaillé sur les zones d’attractivité pour les entreprises, l’ADSL, la sécurité sur les routes... ». Un souci aussi, les transports. « Les bus ne passent pas partout. » Citées aussi, la santé et la dépendance. « Il n’exise presque rien pour des adultes handicapés semi-autonomes. »


ZOOM : LES CANDIDATS





Les titulaires : Marc Cornil et Pascale Patoux-Blondiaux (UDI).
Les remplaçants : Simon Jombart, directeur d’agence bancaire et conseiller municipal à Hinges. Christine Brasse, Beuvrygeoise sans étiquette, conseillère en insertion et élue d’opposition.


ZOOM : JEAN-PHILIPPE BOONAERT, MALGRÉ TOUT





Le maire de Laventie a longtemps réservé sa décision – réfléchissant tout haut que s’il se lançait dans la bataille, son inclination naturelle le pousserait vers le centre droit. Tellement longtemps qu’il a manqué l’investiture de la droite et du centre, qui entre-temps ont adoubé Marc Cornil et Pascale Patoux. Soupir d’Olivier Gacquerre, qui « le connaît depuis longtemps. On a discuté. C’est son choix... Il est candidat contre sa propre famille politique.»
Une dispersion de voix qui fera bien les affaires du conseiller général sortant Raymond Gaquère, qui affrontera en outre un binôme du Front de gauche et un autre du Front national. Olivier Gacquerre a beau « inviter les électeurs à voter pour nos candidats, pour une logique de territoire », il sait bien « qu’arriver sans étiquette, c’est brouiller le message ».
Bien que désappointé, il lui vient un slogan dont on saura le soir du 22 mars s’il a convaincu les électeurs du canton de Beuvry : « Des Gacquerre, il n’y en a pas deux ! » Mais de Gacquerre ou de Gaquère, lequel l’emportera ?

Réunions publiques : le 13 mars à 19 h, salle du Tir à Beuvry. Le 16 mars à 19 h à la salle des fêtes de Locon.


Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :
Beuvry - Élections - Elections départementales - Essars - Fleurbaix - Hinges - La Couture - Laventie - Locon - Neuve-Chapelle - Richebourg - Sailly-sur-la-Lys -Verquigneul - Verquin - Vieille-Chapelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Lun 16 Mar - 8:20

C'est gratuit ? Et c'est oû dans Locon ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT MAUR

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Lun 16 Mar - 2:50

Vous êtes tous invités demain lundi à 19heures à Locon pour écouter l.equipe de Marc Cornil  nous parler des élections departementales . 
Il se présente sous les couleurs de l' UMP , contre le conseiller PS sortant Raymond Gacquere maire de La Couture.
A demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Dim 15 Mar - 19:19







Dernière édition par PACA le Mar 17 Mar - 1:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Mer 11 Mar - 16:09

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Mer 11 Mar - 14:40

http://www.mediapart.fr/journal/france/110315/pas-de-calais-le-risque-du-departement-ingouvernable


Pas-de-Calais : le risque du département ingouvernable
11 MARS 2015 |  PAR YANNICK SANCHEZ
Campagne atone, gauche désunie et montée du Front national sont les ingrédients des élections du 22 et 29 mars dans le Pas-de-Calais. Après la campagne de Marine Le Pen pour les législatives en 2012 et la prise de la ville d'Hénin-Beaumont en 2014, l'extrême droite s'ancre durablement dans ce département où le PS sort tout juste de son affairisme.  


Cinq, peut-être dix, sur un total de 39. 


C'est le nombre de cantons que pourrait ravir le Front national dans le Pas-de-Calais si l'on se fie aux résultats des européennes.


 En 2014, Marine Le Pen y a enregistré des scores dépassant les 40 % dans 11 cantons du nouveau redécoupage.


 Ajoutez à cela à peu près autant de cantons remportés par la droite unie (UMP-UDI), quelques victoires du parti communiste, d'alliances entre les Verts et le Front de gauche et, au soir du second tour des élections départementales, le 29 mars 2015, vous risquez d'aboutir à un département ingouvernable.

Statistiques à l'appui, plusieurs experts en prospective politique imaginent déjà le Pas-de-Calais tomber dans les bras de l'extrême 
droite. 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Mer 11 Mar - 11:20

http://www.lavoixdunord.fr/region/le-ps-betonne-et-le-fn-mise-sur-le-canton-de-beuvry-ia30b53935n2704597



Le PS bétonne et le FN mise sur le canton de Beuvry

PUBLIÉ LE 10/03/2015
PAR DAVID CIERNIAK



Dans ce canton rural, le PS bétonne ! Il aligne 4 élus, dont le conseiller général sortant. En face, la droite part divisée avec deux attelages, dont un non-officiel emmené par le maire de Laventie. Sur les côtés, les communistes veulent être une épine dans la botte d’un Front national galopant… Question : l’état de santé de l’électorat de gauche ?





1 / 3








Les sportifs appellent cela la Dream Team. Comprenez que les éléments sont des vraies titulaires, pas du genre à faire le jambon sur le banc des remplaçants. Le Parti socialiste aligne ainsi Raymond Gaquère, conseiller général sortant et maire de La Couture ; Emmanuelle Leveugle, première adjointe au maire de Beuvry ; Marie Herreman, adjointe au maire de Verquin et Gérard Delahaye, sans étiquette mais pas sans mandat : il est le maire de Richebourg. Démographiquement, ça colle au terrain puisque ces quatre élus pèsent 17 100 habitants sur les 39 000 de ce nouveau canton (lire ci-dessous). Politiquement ? Faut voir… Notamment en regardant vers l’extrême nord : Laventie, Fleurbaix et Sailly-sur-la-Lys, ville perdue par le PS aux dernières municipales. Décrochant les clés de Laventie à la même période, le centriste Jean-Philippe Boonaert s’est senti pousser des ailes et s’aligne malgré la présence du binôme officiel UMP-UDI, emmené par Marc Cornil, candidat défait aux municipales de La Couture face à Raymond Gaquère. Dans le Bas Pays, le conseiller général peut compter sur un matelas puisqu’il est arrivé en tête, aux cantonales de 2011, dans 6 communes (Essars, Hinges, La Couture, Locon, Verquigneul, Vieille-Chapelle). Plus à gauche, les communistes se jettent dans la bataille avec l’ambition de freiner l’avancée du FN. Le PC présente ainsi Stéphan Doloy et Patricia Wach, deux Beuvrygeois. Deux candidatures loin d’être anodines, puisque c’est bien dans celle ville désignée chef-lieu de canton, et détenue par des socialistes, que Marine Le Pen a coiffé François Hollande au premier tour des présidentielles de 2012, avec 30,17 % contre 29,05 %. L’an dernier, aux Européennes, à Beuvry, le FN a atteint 43,49 %, gagnant 30 points par rapport à 2009. Des résultats qui permettent au Front de faire du canton de Beuvry, « un enjeu ».

 

LES COMMUNES











Beuvry (chef-lieu de canton), La Couture, Essars, Fleurbaix, Hinges, Laventie, locon, Neuve-Chapelle, Richebourg, Sailly-sur-la-Lys, Verquigneul, Verquin, Vieille-Chapelle.
Treize communes qui pèsent 39 078 habitants.


LES CANDIDATS












Front de gauche











Liste de présentation - Page Facebook

Stéphan Doloy, 40 ans, ouvrier câbleur à Eiffage, militant syndical, habite Beuvry.
Patricia Wach, 60 ans, technicienne administrative à la CAF, adjointe au maire de Beuvry.
Remplaçants : Guy Diers, 72 ans, retraité de Testut, militant syndical, ancien élu à Verquigneul. Nicole Leclercq, 68 ans, retraitée de l’Éducation nationale, habite Beuvry.

UMP-UDI











Liste de présentation

Marc Cornil, 68 ans, directeur de préfecture à la retraite, conseiller municipal à La Couture.Pascal Patoux-Blondiaux, 47 ans, professeur en sciences économiques et sociales, habite Neuve-Chapelle.
Remplaçants : Simon Jombart, 26 ans, directeur d’agence bancaire et conseiller municipal d’Hinges. Christine Brasse, 55 ans, conseillère en insertion et conseillère municipale à Beuvry.


PS - MRC - PRG











Liste de présentation - Page Facebook

Raymond Gacquère, 64 ans, ingénieur retraité et conseiller général sortant et maire de La couture. Emmanuelle Leveugle, 49 ans, directrice d’école et adjointe au maire de Beuvry.
Remplaçants : Gérard Delahaye, 58 ans, directeur régional du développement économique à la chambre des métiers. Marie Herreman, 57 ans, retraitée de l’Éducation nationale et adjointe au maire de Verquin.

Divers droite











Liste de présentation - Page Facebook

Jean-Philippe Boonaert est âgé de 55 ans. Il est ingénieur en chimie génie chimique et également maire de Laventie. Sylvie Rose, 50 ans, est infirmière. Depuis les dernières municipales, elle est adjointe au maire de Locon.
Remplaçants : Philippe Baroux, 59 ans, cadre dans un grand groupe international. Charlotte Brongniart, 35 ans, chef d’entreprise, habite Beuvry.L


FN











Liste de présentation

Jean-Michel Desmadrille est âgé de 43 ans. Il assure la fonction de responsable de travaux dans le bâtiment, habite Laventie.
Josiane Artisien, elle, est âgée de 57 ans. Aassistante maternelle, cette dame réside Beuvry.
Remplacants : Françoise Peyren, 56 ans, mère au foyer, habite de Fleurbaix. Vincent Caboche, 30 ans, ouvrier, habite Locon.


Tout nouveau et des allures de Défoulo











Les ciseaux du redécoupage territorial n’ont pas fait dans la dentelle. Sur la carte, le tout nouveau et tout frais canton de Beuvry prend des airs du jeu à gratter de la Française des jeux, le Défoulo.
 Une sorte d’ensemble de pièces rapportées.

On trouve ainsi un gros bout de l’ex-canton de Nœux (Beuvry), une partie de celui de Cambrin (Richebourg) mais aussi des communes du canton de Béthune Est (Locon, La Couture, Hinges…), une ville de Béthune Sud (Verquin) et de Béthune Nord (Verquigneul) et enfin du canton de Laventie (Neuve-Chapelle, Fleurbaix…). 
Mais l’âme rurale demeure sur ce territoire dont Beuvry, et ses 8 800 habitants, a été désigné chef-lieu.

Plus au nord, Laventie (4 800 habitants) et Sailly-sur-La Lys (4 000 habitants) semblent des îlots plus urbanisés dans la vaste plaine agricole de ce plat pays.

Sur une carte, l’ensemble donne l’impression d’une « flèche » pointant vers Armentières, dont la colonne vertébrale serait la Départementale 171. 
La route, une compétence du conseil général, qui a réalisé la liaison Béthune-Lestrem.
 Soulageant les communes du Bas Pays de la circulation automobile et notamment Locon.
 Une ville qui bénéficie de l’action du Département à travers la construction de la maison d’accueil rurale pour personnes âgées, la 8e du Pas-de-Calais. 
Il a aussi subventionné en partie le pôle maternel de Vieille-Chapelle… confirmant l’idée que le conseil général, c’est un peu comme Tintin, c’est de 7 à 77 ans ! Justement, en parlant de BD, les médiathèques de Richebourg, Verquigneul ou encore Beuvry (pour 428 751 €) ont profité d’un sacré « coup de pouce » du Département.
afro lol! flower jocolor geek rendeer Sleep affraid confused Evil or Very Mad No alien affraid geek jocolor jocolor jocolor jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Mer 11 Mar - 11:05



Dernière édition par PACA le Mer 11 Mar - 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Lun 9 Mar - 17:28

http://www.europe1.fr/politique/onfray-repond-a-valls-dans-le-dictionnaire-ca-s-appelle-un-cretin-2393769



[size=46]Onfray sur Valls : "dans le dictionnaire, ça s'appelle un crétin"[/size]

Publié à 07h22, le 09 mars 2015, Modifié à 16h23, le 09 mars 2015


Par Louis Hausalter






INTERVIEW E1 - Le philosophe, attaqué dimanche par Manuel Valls, a répondu au Premier ministre sur Europe 1.





Manuel Valls est en colère contre Michel Onfray. Invité dimanche du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/iTélé, le Premier ministre a accusé le philosophe de "perdre les repères" et de préférer l'intellectuel de la Nouvelle droite, Alain de Benoist, à Bernard-Henri Lévy. Des propos qui font référence à une interview de Michel Onfray au Point, où il affirmait préférer "une analyse juste d'Alain de Benoist à une analyse injuste de Minc, Attali ou BHL". Invité de Thomas Sotto, lundi sur Europe 1, Michel Onfray a répondu au Premier ministre. Et il n'a pas mâché ses mots.
"Il n'a rien lu du tout". "Je ne lui réponds rien du tout parce qu'il n'a rien lu du tout", a déclaré Michel Onfray. "Ses fameux conseillers en communication ont dû lui fabriquer une petite fiche, ils n'ont pas compris ce que j'avais écrit". Le philosophe a rappelé la teneur de ses propos : "j'ai dit que je préférais une idée juste d'Alain de Benoist à une idée fausse de Bernard-Henri Lévy, et que si l'idée était juste chez Bernard-Henri Lévy et fausse chez Alain de Benoist, je préférerais l'idée juste de Bernard-Henri Lévy. Donc, je n'ai jamais dit que je préférais Alain de Benoist à Bernard-Henri Lévy".
"Ça s'appelle un crétin". "Je fais juste mon travail de philosophe en disant que je préfère une idée juste, et mon problème n'est pas de savoir si cette idée juste est de droite ou de gauche", a poursuivi Michel Onfray. "J'ai l'impression que Manuel Valls pense le contraire, c'est à dire qu'il préfère une idée fausse, pourvu qu'elle soit de gauche, à une idée juste si elle de droite". Et le philosophe d'ajouter : "j'ai vérifié dans le dictionnaire, ça s'appelle un crétin. Ce n'est pas insultant, c'est familier". Pour lui, il s'agit "d'un personnage qui vous fait tenir des propos que vous n'avez pas tenus, et qui se contente de lire les petites fiches" de ses conseillers, des "petits gominés trentenaires".
"Moi, je suis vraiment de gauche". Au-delà de la polémique, Michel Onfray a fustigé la gauche qui "s'est convertie au libéralisme" et "mène une politique de droite". "Si être de gauche, c'est épouser toutes les bêtises des gens qui se prétendent de gauche en croyant qu'on lutte contre l'illettrisme en mettant des tablettes à l'école, je ne suis pas de gauche, c'est sûr. Moi, je suis vraiment de gauche, et eux ont cessé de l'être en 1983", a affirmé Michel Onfray, faisant référence au "tournant de la rigueur" orchestré par François Mitterrand au début de son premier mandat. Pour lui, "les repères sont perdus depuis que Mitterrand a converti la gauche à la droite".
"On préfère inviter JoeyStarr qui boit du whisky". Michel Onfray s'en est aussi pris, sans le nommer, à François Hollande. "Si ce Monsieur oublie ce que je fais depuis 13 ans, et plutôt que de m'inviter, on préfère inviter JoeyStarr qui boit du whisky ou Julie Gayet ou Yannick Noah, en considérant que ce sont les seuls critères intellectuels qu'on ait à présenter, c'est leur affaire, mais ce n'est pas la mienne", a-t-il déclaré.
Tous les articles politique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Lun 9 Mar - 16:42

LA POUSSEE DU FN 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Jeu 5 Mar - 17:43

RAPPEL DE L ' INFLUENCE DU FN A LOCON AVEC PLUS DE 34 %

http://www.lexpress.fr/resultats-elections/europeennes-2014-locon-62400_458443.html




Liste "Bleu Marine - Non à Bruxelles, Oui à la France"
conduite par Marine Le Pen (LFN)
34,50% (335 voix)

Liste "Pour la France, Agir en Europe"
conduite par Brice Hortefeux (LUMP)
21,73% (211 voix)

Liste "UDI MODEM Les Européens"
conduite par Sophie Auconie (LUC)
12,98% (126 voix)

Liste "Choisir notre Europe"
conduite par Jean-Paul Denanot (LUG)
9,58% (93 voix)

Liste "Europe Ecologie"
conduite par Clarisse Heusquin (LVEC)
6,08% (59 voix)

Liste "Debout la France! Ni système, ni extrêmes"
conduite par Patrice Court-Fortune (LDVD)
3,71% (36 voix)

Liste "Non à l'austérité, pour l'humain d'abord - Liste du Front de Gauche"
conduite par Jacky Henin (LFG)
3,19% (31 voix)

Liste "Nouvelle donne"
conduite par Laurence Danieau (LDVG)
2,06% (20 voix)

Liste "Nous, Citoyens"
conduite par Sabine Thillaye (LDVD)
1,75% (17 voix)

Liste "Citoyens du vote blanc"
conduite par Michelle Oger Nivard (LDIV)
1,13% (11 voix)

Liste "Lutte Ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs"
conduite par Marie Savre (LEXG)
1,13% (11 voix)

Liste "UPR"
conduite par Yannick Herve (LDIV)
0,41% (4 voix)

Liste "Pour une Europe des travailleurs et des peuples, envoyons valser l'austérité et le gouvernement!"
conduite par Christine Poupin (LEXG)
0,41% (4 voix)

Liste "Europe Citoyenne"
conduite par Béatrice Robrolle-Mary (LDIV)
0,31% (3 voix)

Liste "Les Pirates pour une Europe des citoyens"
conduite par Didier Urschitz (LDIV)
0,31% (3 voix)

Liste "Espéranto langue commune équitable pour l'Europe"
conduite par Marcelle Provost (LDIV)
0,21% (2 voix)

Liste "Parti fédéraliste européen"
conduite par Romuald Knobelspiess (LDIV)
0,21% (2 voix)

Liste "Force Vie"
conduite par Gilles Georgette (LDVD)
0,21% (2 voix)

Liste "Europe décroissance"
conduite par Jade Nomain (LDIV)
0,10% (1 voix)

Liste "Communistes"
conduite par Aline Pornet (LEXG)
0,00% (0 voix)

Liste "Radicalement citoyen"
conduite par Damien Courcoux (LDIV)
0,00% (0 voix)

Liste "Féministes pour une Europe solidaire"
conduite par Karine Plassard (LDIV)
0,00% (0 voix)


Suffrages



Inscrits:1 992
Abstentions:49,45% (985 inscrits)
Votants:50,55% (1 007 inscrits)
Exprimés:48,74% * (971 votes)
Blancs:1,41% * (28 votes)
Nuls:0,40% * (8 votes)
* calculé par rapport au nombre d'inscrits



Consultez également pour cette commune:




Consultez également pour ce département :




Consultez également pour cette région :




Consultez également :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Mar 3 Mar - 11:10

ON NE VOTE PAS LORSQU' ON NE CONNAIT PAS .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Mar 3 Mar - 0:57

·         Boycottons ces élections DEPARTEMENTALES

Supprimons cette structure qui nous coûte chère .     
Réunissons en une seule entité conseil régional et général .
Organisons enfin la France avec des gens capables et responsables .
 Cette élection inutile doublera le nombre d élus au nom de la parité ... 
C'est démagogique , dispendieux , et compliqué .

Faites comme moi .

 Manifester votre mécontentement en BOYCOTTANT… 

Voter c est accepter le découpage .

 Accepter le doublement des élus . 

C est donc subir et se plier a cette oligarchie de notables carrieristes .
·          
 Et voter ne changera rien . Pire nous aurons DANS NOTRE DEPARTEMENT  2 elus de plus qu il faudra payer .

 
 De toute façon les sondages prévoient que le 62 passe a la droite et peut être plus ...alors comme Ponce Pilate , moi je m' en lave les mains . 
Je pourrai dire que si les droites prennent le pouvoir , ce ne sera pas grâce à mon bulletin de vote ...je ne me sens pas responsable de la politique de ceux qui ont géré notre département . 
c'est le résultat de toutes les conneries faites par eux depuis 40 ans .




J' aurai voté si on nous avait demandé notre avis sur le découpage , sur le nombre d élus , sur le type d élection , sur le gain financier réalisé grâce à cette transformation . 


Une fois de plus l' oligarchie nous a mis devant le fait accompli sans explications ...circulez ...y a rien a voir . Le peuple voulait une réunification du conseil général et régional pour des raisons économiques , structurelles et géographiques.


 Les têtes pensantes n'ont pas écouté le peuple ... 


Qu'elles se demmerdent et qu'elles assument . 


Moi je les considère comme responsables et qu'on essaye pas de ME culpabiliser ...les vrais fautifs VOUS LES CONNAISSEZ ...


ils ont tenus le pouvoir pendant 40 ans. 






http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1939.xhtml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Dim 1 Mar - 11:32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Mar 24 Fév - 17:52

http://www.contribuables.org/argus-des-departements?utm_source=NL&utm_medium=email&utm_campaign=20-02-2015


ARGUS DES DÉPARTEMENTS




Je sélectionne mon département
  
VOIR LA NOTE

La dépense publique explose, mais savez-vous ce qu’il en est chez vous, dans votre département ?
Votre département est-il économe, ou dilapide-t-il sans compter l’argent de vos impôts ?
Car, rappelez-vous, c’est vous qui payez !
À eux seuls, les départements français ont dépensé, en 2013, plus de 70 milliards d’euros. C’est pourquoi il est important que les contribuables aient un accès facile aux données financières de leur département. Cela, l’Argus des départements le permet aisément.
L’ensemble des données financières est mis à jour à partir des données publiques publiées par la Direction générale des collectivités locales et le ministère de l'Économie et des Finances.

http://www.vml-xaw.com/view.html?id=455103&ref=h4e62fb5e96b9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   Lun 23 Fév - 0:47

Mesdames et Messieurs les Candidats ;

Je ne lirai même pas vos tracts, comme toujours je sais qu 'ils ne sont que le fruit d 'elucubrations et de dosages etudies pour que vous recoltiez le plus grand nombre de voix .

Comme toujours je serai le cocu qui paiera pendant la durée de votre mandat , vos indemnités , vos delires et vos choix demagogiques , dispendieux et demesurés. 

Vous êtes TOUS, à des degrés différents ,RESPONSABLES ...
 TOUS responsables , en tant que PARTIS, de cette situation quasi ubuesque qui fait qu 'en france nous donnons les pleins pouvoirs a des gens qui  oublieront leur promesses ou leurs engagements des le soir de leur élection ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)   

Revenir en haut Aller en bas
 
ELECTIONS CANTONALES- ( DEPARTEMENTALES)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Elections délégués préparation!
» Pourquoi les cantonales ont fait un bide ?
» Elections AGL : N'oubliez pas d'aller voter
» PRIER POUR LES ELECTIONS !!!
» Elections professionnelles et vote électronique

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LOCON SUR LAWE  :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: GENS D'ICI ET CHRONIQUE DU SOUVENIR :: La VIE à LOCON-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: