LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LA MARPA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ibra
Invité



MessageSujet: Re: LA MARPA    Jeu 5 Nov - 11:27

Bonjour à tous

Je n'ai pas souvent l'occasion d'être sur Locon de par ma profession. Je suis revenu dernièrement et j'ai vu que les travaux de la MARPA avançait bien. Super initiative pour les personnes agées!

J'ai juste une petite question concernant l'association de gestion qui a été constitué. J'ai du mal à comprendre comment une association privé peut-elle gérer des fonds publiques?

Pourquoi ce n'est pas la mairie qui encaisse directement les loyers plutôt qu'une association?

A priori cette association est gérée par des membres de la municipalité, mais que se passe-t-il si nous sommes un jours ammener à changer de municipalité?

Cela a certainement du déjà être expliqué, mais comme je voyage souvent j'ai loupé pas mal d'épisode

Merci
Revenir en haut Aller en bas
papa
Invité



MessageSujet: Re: LA MARPA    Lun 26 Jan - 9:21

 je suis ecoeuré lorsque je lis des conneries comme ça :sachez que les agriculteurs n 'ont pas de grosses retraites car ils n 'ont jamais gagné  beaucoup d 'argent .
Heureusement que l 'europe les subventionne encore un peu. 
Ils beneficieront probablement d 'aides de la MSA 
du departement ,  et de l ' aide personnalisée au logement .
c 'est ça la solidarité  lol! lol! lol!





NOUS LES PARENTS D ' ELEVES ON AURAIT aussi aimé un peu de solidarité 
Revenir en haut Aller en bas
Bachum62

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: LA MARPA    Dim 25 Jan - 16:24

1900 EUROS POUR UN LOYER EN MARPA ? POUR CE PRIX LA PAYEZ VOUS UN SEJOUR AU MAROC AU SOLEIL !


http://www.thomascook.fr/reservation/ibe-sejour/ibe-sejour/?KID=620025&detail=hotel&dauer=1&termin=3days&ttdays=12&personen=25;25&topRegion=7&gclid=
CjwKEAiAxZKmBRD_5cCvs8SbxXsSJADZBCmdoq8Gn8aZhCPHzKMuM61LpvjnYCpBbFKNd5b3OSYUVxoC7Kbw_wcB

sachez que les agriculteurs n 'ont pas de grosses retraites car ils n 'ont jamais gagné  beaucoup d 'argent .
Heureusement que l 'europe les subventionne encore un peu. 
Ils beneficieront probablement d 'aides de la MSA 
du departement ,  et de l ' aide personnalisée au logement .
c 'est ça la solidarité 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Furax



Messages : 27
Date d'inscription : 02/07/2014

MessageSujet: Re: LA MARPA    Ven 23 Jan - 0:38

Operation blanche????

A 1900€ de loyer pour un T2 est-ce que bcp de retraité loconnois vont pourvoir se payer ce luxe?
Cette Marpa servira-t-elle vraiment au loconnois? ou au rapprochement de famille comme annoncé???

A ces tarifs là j'en doute??? ou alors pour les loconois élites dejà pré selectionné peut être??? 

Ou alors pour des élites extérieurs!!! Mais bon vu la politique concernant les extérieurs de notre municipalité qui fait tout pour les faire fuires (voir les tarifs exorbitants des services periscoalires)!!!! J' en doute???? Quoique on parle d'ancien là!!!!


ce message est signé par un usurpateur qui se fait appelé aussi appeler " LE LOCONOIS" est sera prochainement effacé :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
invité 2014
Invité



MessageSujet: Re: LA MARPA    Ven 26 Déc - 19:55

Pour la MARPA
Pour ceux qui critiquent pour le plaisir de critiquer 

Vous devriez vérifiez vos informations :

La presse en général et un hebdomadaire local n'ont seulement n'a rien compris et n'a pas écouter !!
Le département n'a pas mis un seul centimes !!!
Il préfère mettre de l'argent dans la culture !!!
Les fonds d'Artois Comm !! il s'agit en fait pour Artois Comm d'une subvention pour logement social ce qui lui
permet de s'assujettir de son obligation du nombre de logements sociaux sur le territoire et donc de ne pas payer
l'impôt correspondant.
Vous parlez d'une subvention !!!
Pour les Loconois l'opération sera blanche, je crois le maire.
Attendons pour voir.

Ah j'oubliais certains dans une liste on écrit avec nous la MARPA se fera !!!
Et pourtant il n'ont jamais travailler sur le projet et maintenant il demande à en faire partie.
Bizarre non !!! Il parait qu'il se juge plus compétent !!!
Encore une volonté de récupération.

Vous qui n'avait de cesse de critiquer, pourquoi vous ne dites rien quand il s'agit de vos "copains"
Revenir en haut Aller en bas
NOUS
Invité



MessageSujet: Re: LA MARPA    Ven 26 Déc - 18:28

Le projet aura coûté quelque 3 M€ (dont 125 000 € d’Artois Comm. et 150 000 € de la Mutualité sociale agricole), plus 300 000 € pour le terrain et 1 M€ pour les voiries.
« Ça ne coûtera rien au contribuable », promet le maire.



MDR ! ca va rien couter au contribuables ? Et  ARTOIS COMM qui subventionne ? C 'est pas nous les contribuables et les entreprises ? et le departement qui va participer aux frais de logement et d hebergements  ? 
Revenir en haut Aller en bas
Nous
Invité



MessageSujet: Re: LA MARPA    Jeu 25 Déc - 22:04

On s ´ en fout de leur MARPA. C ´ est uniquement réservé aux cultivateurs qui ont cotisé à la mutuelle agricole  . A locon c est un ancien fils de cultivateurs qui va gérer cette maison et les  loconois vont une fois de plus se faire rouler en cas de déficit ils devront payer ... Mdr ...par contre les jeunes de l école publique passent au second plan ...toujours tout pour les mêmes .
Revenir en haut Aller en bas
FLAHUTTE

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: LA MARPA    Dim 14 Déc - 22:08

Il me semblait avoir posé une question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nini
Invité



MessageSujet: les travaux à LOCON LA MARPA   Dim 14 Déc - 20:36

Cher Monsieur,

Vous auriez assisté à la cérémonie, vous auriez vu pourquoi le parpaing est à l'envers. Mais, critiquer en restant dans son fauteuil, la critique est facile.

A bon entendeur...................
Revenir en haut Aller en bas
FLAHUTTE

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: LA MARPA    Dim 14 Déc - 18:57

JE POSE UNE QUESTION : SUR LA PHOTO LE DERNIER PARPAING EST A L ' ANVERS C A DIRE LA PARTIE CREUSE VERS LE HAUT ! c 'est normal a LOCON ? LOL !  lol!

VOUS ETES TOUJOURS SANS BOULANGER DANS VOTRE VILLAGE ? PAS DE FROMAGER ? PAS DE LEGUMES FRAIS ? CA NE VA PAS ETRE FACILE POUR EUX LES PAUVRES VIEILLARDS  !
Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 515
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA MARPA    Dim 14 Déc - 10:18

http://www.lavoixdunord.fr/region/locon-la-marpa-sera-prete-dans-un-an-premiere-pierre-ia30b53957n2548220



Locon : la MARPA sera prête dans un an, première pierre pluvieuse, première pierre heureuse?

PUBLIÉ LE 13/12/2014
La Voix du Nord
Vendredi, le maire de Locon Michel Dufossé a posé la première pierre de la maison d’accueil rurale pour personnes âgées (MARPA). Elle comptera 22 logements livrés en janvier 2016




Ironie météorologique, le temps est pluvieux rue Louis-Duquesne pour la pose de la première pierre de la maison d’accueil rurale pour personnes âgées (MARPA), vendredi matin.
Le maire Michel Dufossé a le sourire en passant la truelle à son prédécesseur Francis Caron, artisan du projet et désormais président de l’Association de gestion de la MARPA de Locon. « J’aurais aimé poser cette première pierre avant la fin de mon mandat », souligne-t-il.
Le projet, lancé en 2008, a évolué : l’ancien maire a d’abord envisagé un EHPAD avant de changer son fusil d’épaule au vu du nombre de lits nécessaire pour rentabiliser un tel établissement.

Un an de travaux









La MARPA de Locon, la huitième du Pas-de-Calais, accueillera 24 résidants dans 22 logements (19 T1, 1 T1 bis et 2 T2) et une pièce de vie commune. Les travaux dureront un an pour une livraison en janvier 2016. Le bailleur Vilogia, maître d’ouvrage, occupera les lieux pendant 50 ans via un bail emphytéotique, au terme duquel la commune récupérera terrain et bâtiments.
Le projet aura coûté quelque 3 M€ (dont 125 000 € d’Artois Comm. et 150 000 € de la Mutualité sociale agricole), plus 300 000 € pour le terrain et 1 M€ pour les voiries.
« Ça ne coûtera rien au contribuable », promet le maire. La MARPA s’inscrit en effet dans un ensemble comprenant un béguinage de 10 logements – début des travaux en 2016 – et 13 lots libres de constructeur, dont la vente doit permettre d’équilibrer les comptes. RU. MU.

flower flower flower flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 515
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA MARPA    Jeu 11 Déc - 17:35

De plus en plus de personnes âgées en établissements d’hébergement spécialisés
Fin 2011, 693 000 personnes vivaient dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées, soit 5,5 % de plus que fin 2007, selon une étude de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) publiée hier. La grande majorité de ces 693 000 personnes vivaient dans des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) : c’est le cas de 573 600 d’entre elles fin 2011, soit 16 % de plus qu’en 2007. Cette augmentation s’explique par la progression du nombre d’Ehpad de 2007 à 2011. Les logements-foyers accueillent environ 102 400 personnes, soit 15 % des personnes âgées hébergées en institution, précise la Drees.
La quasi totalité de ces personnes séjournent à plein temps dans ces institutions, pour un séjour moyen de deux ans et demi.
Comme en 2007, les trois quarts des pensionnaires sont des femmes, dont la part augmente avec l’âge : 80 femmes pour 100 hommes parmi les moins de 65 ans, 347 femmes pour 100 hommes parmi les 75 ans ou plus, 504 femmes pour 100 hommes parmi les 90 ans ou plus.
Ces résidents sont de plus en plus âgés. En 2001, l’âge moyen était de 85 ans contre 84 ans et deux mois fin 2007. L’entrée en institution est aussi de plus en plus tardive. Les quelque 265 500 personnes ayant intégré un établissement en 2011 avaient en moyenne 84 ans et 5 mois au moment de leur entrée, contre 83 ans et 5 mois en 2007. « L’augmentation de l’âge à l’entrée est une tendance de long terme » puisque en 1994 l'âge moyen était de 82 ans à ce moment, indique la Drees.
Dans 58 % des cas, les personnes entrées en 2011 vivaient auparavant à domicile. Mais au moment de leur entrée en établissement (hors logement-foyer), près d'une personne âgée sur deux est « très dépendante ». La perte d'autonomie des personnes hébergées s'aggrave, souligne la Drees. La part des personnes déclarées dépendantes parmi les moins de 70 ans est ainsi passée de 76 % à 83 % (+7 points) entre 2007 et 2011, celle des résidents de plus de 80 ans passe de 86 % à 89 % (+3 points), et la majorité de ces personnes ont besoin d'aide pour faire leur toilette et pour s'habiller.
A noter enfin que, fin 2011, un quart des résidents étaient placés sous le régime de protection des majeurs, assurée par une association (40 %), la famille (34 %), un tuteur privé (16%), un préposé de l’établissement ou d’un autre établissement (respectivement 7 % et 2 %) et, pour 1 %, un autre organisme de type centre communal d’action sociale.

Télécharger l’étude de la Drees.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA MARPA    Mar 25 Nov - 17:09

LA CATASTROPHE FINANCIERE DES EHPAD POUR LA COLLECTIVITE ....ET LES FAMILLES 

La Cour des comptes presse les pouvoirs publics d’améliorer la tarification des EHPAD
La Cour des Comptes a rendu public hier un référé adressé mi septembre à la ministre des Affaires sociales et de la santé, et à ce jour sans réponse de sa part, sur le financement des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (les EHPAD) et pour personnes handicapées.

Les modalités de tarification sont ancestrales, n’ont pas évolué comme elles auraient dû, malgré une réforme engagée en 2009, « inaboutie en l’absence de décret d’application », pointe la cour des Comptes. 
Elle critique encore « la lourdeur et les carences du système » qui génère et perpétue des écarts de prix à la place entre établissements « sans autre justification des services que le caractère historique de la tarification ». Ces écarts peuvent être impressionnants, à l’exemple de la Gironde, où en 2012, le tarif de soins des EHPAD variait entre 10300 et 26 270 euros par an, et celui de l’hébergement pouvait passer de 4100 à plus de 116 000 euros ! 

Ni les autorités de tarification (l’Agence régionale de santé pour les soins, le département pour l’hébergement) ni les gestionnaires d’établissements n’y trouvent leur compte, et encore moins les usagers, qui doivent subir un « important reste à charge ».

Il faut donc « dès maintenant », insiste la cour, « définir les voies et moyens permettant de créer, en s’appuyant sur la réglementation existante, les conditions d’un processus d’allocation des ressources plus dynamique et plus objectif ». Le même type de critique porte sur « la contractualisation, un outil à généraliser ».

La Cour formule quatre autres recommandations techniques, dont celle d’autoriser les départements à moduler les tarifs selon que la personne bénéficie ou non de l’aide sociale ; l’habilitation de certains établissements entraine en effet selon la Cour des effets d’aubaine.
Ces conclusions, qui sont le fruit d’une enquête menée en 2013 et 2014 par la Cour et dix chambres régionales, raviront sans doute ceux qui ont tenté de faire pression sur le gouvernement pour qu’il ne reporte pas cette question de la tarification des EHPAD. 

Le gouvernement a en effet décidé que le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement (en cours d’examen parlementaire) traiterait en priorité du maintien à domicile.
 L’hébergement des personnes âgées étant renvoyé à un deuxième texte, sans plus de précision dans la date, si ce n’est cette indication : lorsque les finances publiques le permettront…

Les enjeux financiers ne sont pas mineurs. 
La Cour des Comptes fait les additions : 11 milliards d’euros de crédits publics alloués pour les seuls EHPAD en 2012. Des dépenses « en forte augmentation depuis 2008 » et qui vont surtout continuer à croître, compte tenu de la « forte croissance de la demande ».

Télécharger le référé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA MARPA    Jeu 28 Aoû - 15:46

LES LOCONOIS SONT ILS DIFFERENTS DES AUTRES  FRANCAIS ?????????????????

http://tempsreel.nouvelobs.com/immobilier/logement/20130320.OBS2509/j-y-suis-j-y-reste-ces-personnes-agees-qui-disent-non-aux-maisons-de-retraites.html

« J’y suis, j’y reste ! » : ces personnes âgées qui disent non aux maisons de retraites


Par Le Nouvel Observateur


Publié le 22-04-2013 à 17h45

En France, 80 % des personnes âgées souhaitent rester à domicile le plus longtemps possible. Témoignages et explications.



En France, 80 % des personnes âgées souhaitent rester à domicile le plus longtemps possible. GILE MICHEL/SIPA

Si 80 % des personnes âgées préfèrent ne pas quitter leur logement, 90 % qui partent vivre en établissement spécialisé (hospice, maison de retraite…) le font contre leur propre choix, selon une étude réalisée dans le cadre de la 2nde édition des assises de l'Habitat Leroy Merlin avec Reunica. 



Une situation que dénoncent des professionnels du secteur médico-social…et les principaux intéressés, qui ont décidé de témoigner sur leur décision risquée, mais assumée, de demeurer chez elles.

Le « soi » lié au « chez soi »

Pour ces irréductibles, auxquels l’âge n’a rien enlevé à la ténacité, il s’agit de pouvoir garder le maximum d’activités d’ « avant », et le plus longtemps possible. 


Marie Delsalle, psychologue clinicienne, qui intervient aussi auprès d’équipes du champ médico-social souligne qu’« il y a un réel rapport noué entre soi et le chez soi ». 
Pierrette, retraitée, explique : « Je ne me voyais pas entreprendre un déménagement, pour me retrouver ensuite dans un quartier où je ne connaîtrai personne. 


Et puis si je vais ailleurs, il faudra que je réapprenne tout.» 


De mêmes habitudes, des gestes inchangés et répétés, qui leur permettent de rester chez elles, et de rester elles-mêmes. Pour Madeleine, hors de question de quitter son grand appartement pour se retrouver dans une petite chambre loin de ses habitudes et de tout ce qu’elle a toujours connu. « Contrairement aux idées reçues, plus on vieillit, plus on a besoin d’espace ! » s’exclame-t-elle. 


Pour être sûrs de pouvoir rester chez elles, certains sont même prêts à se faire dessiner des appartements sur-mesure, adaptés à leur âge et à leurs besoins, tel Monique, qui ne voulait pas devenir « une valise que [ses] enfants pourraient déplacer, une fois que la question « qu’allons-nous faire de la grand-mère ? » se poserait ». 
Parfois, c’est à un véritable itinéraire de résidence, comme ajustement entre le corps et la maison, auquel doivent faire face ceux qui ne sont pas encore prêts à faire l’ « ultime choix » de la maison de retraite. Sans parler des personnes qui ne peuvent tout simplement pas faire face à l’actuel coût mirobolant d’une résidence spécialisée.

Un choix risqué et assumé

Pour André, diabétique et cardiaque, il s’agit d’une « liberté très importante» que celle de demeurer chez lui. « Je crains les collectivités » explique-t-il. « Ma fille m’a proposé un appartement, mais j’ai refusé. Je préfère rester là». Madeleine, 90 ans et des poussières, monte sur son lavabo afin de fermer ses volets, utilise un escabeau pour enjamber sa baignoire, et se cramponne à son robinet pour ne pas tomber...Et déclare très bien s’en sortir. Un choix risqué, parfaitement assumé, mais pas toujours entendu par les familles ou le personnel soignant, qui redoutent les chutes et autres accidents. 




Et justement, quant à la notion de « risque », Bernard Ennuyer, sociologue, et ancien directeur d’un service d’aide et de soins à domicile, a un avis bien tranché : « L’habitat a une dimension psychique et affective.
 Si on ne peut plus courir de risque individuel, il n’y a plus de liberté.




 Le domicile demeure le seul endroit où ces personnes peuvent encore contrôler quelque chose. Il faut prendre conscience du fait que les personnes âgées ne veulent pas vivre dans les conditions que nous décidons pour eux ». 
Une « véritable société du risque » que le sociologue critique ardemment, mais face à laquelle une interrogation persiste : peut-on accepter la mort comme risque ?
 
Ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui les personnes âgées ne veulent pas subir une institutionnalisation non choisie. 

La prévention, selon un ergothérapeute parisien, réside dans « la création d’un dialogue pour que la personne puisse rester chez elle».
 
Et la vraie question : « sommes-nous prêts, en tant que soignants, à accueillir le choix de nos aînés à mourir chez eux ? ». Ces aînés qui, selon leurs propres mots, veulent « mourir vivants ».
 
Elena Jeudy-Ballini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA MARPA    Jeu 28 Aoû - 9:47

Nous n 'avons que tres peu de renseignements sur ce projet de Marpad ...
Qui paie ?  Question
Qui subventionne ? Question
 Qui gere ?  Question
Qui Construit ?  Question
Qui avance les fonds ? Question  
qui emprunte ? Question
 Qui va payer le juste prix des loyers ? Question
 Qui va payer pour les personnes a faibles revenus ? Question
 L ' APL , donc les contribuables participeront ils aux loyers ? Question  
Y a t 'il une association pour gerer , recuperer les loyers , payer le personnel  ? Question
 Quelle sont les personnes de cette association ?  Question
 QUE DE MYSTERES et d'inquietudes Question Question Question Question Question Question Question Question Question Question Question Question Question Question   Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation  ! ! ! ! ! ! !
http://www.marpa.fr/accueil/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 515
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: LA MARPA    Mer 27 Aoû - 19:09



http://www.vilogia.fr/

 (Copie d écran )
[size=36]Le concept Marpa[/size]
Marpa, cela veut dire « Maison d’accueil rurale pour personnes âgées ». A l’origine, c’est la MSA, le régime de protection sociale agricole qui a imaginé ces petites unités de vie. C’était au milieu des années 1980. A l’époque il était beaucoup question de « vivre au pays » ou de préservation du tissu rural. De fait, à la campagne les personnes âgées étaient contraintes de s’« exiler » à la ville pour trouver une maison de retraite. Or, ce qu’elles souhaitaient était de continuer à vivre dans leur environnement familier.
C’est comme cela que sont nées les Marpa. Toutes proposent à leur vingtaine de résidents un logement privatif ainsi que des espaces de vie collective. L’objectif est que chacun dispose d’un vrai « chez soi » tout en conservant - voire en enrichissant - ses activités et relations sociales antérieures. Sous la direction du responsable de Marpa, une équipe professionnelle coordonne les services autour des personnes accueillies. La charte des Marpa régit les principes de vie partagés.



Aujourd’hui, les Marpa forment un réseau de près de 170 maisons, en fort développement. Il s’en crée environ 10 par an. Chaque projet de maison reçoit le soutien financier d’une caisse de MSA et résulte d’un partenariat avec les collectivités territoriales. Une fois construite, elle est gérée au quotidien soit par une association loi 1901 soit par une collectivité locale. L’ensemble des Marpa est regroupé au sein de la Fédération nationale des Marpa.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

UN EXEMPLE 

La faillite prévisible de la MARPA de Talmay

En 2013, la Marpa de Talmay n'a pas payé 9 loyers sur les 12 prévus, soit un total impayé de 94 500 €. En atteste cette convention (clic) entre la mairie et l'association de gestion, qui repartit jusqu'en 2019 l'étalement de cette dette supplémentaire. 9 loyers impayés, c'est un signe très alarmant. Comment peut-on penser sereinement que cette association va être en capacité dans l'avenir de payer non seulement son loyer, mais en plus le retard échelonné ?






Dans le détail :
Le bâtiment " MARPA Résidence des Albizia " appartient à la commune de Talmay. La commune met en location le bâtiment à un seul locataire, l'association de gestion de la Marpa (association privée). C'est le loyer que l'association paye à la mairie qui permet de rembourser le prêt de la construction.
De son côté, cette association loue les appartements de ce bâtiment (24 places), et aussi d'autres services comme des repas (en commun), une blanchisserie, une assistance qualifiée, etc... Les résidents payent tous les mois leurs loyers et les différentes prestations qu'ils ont sollicité. L'association encaisse ces sommes qui lui permettent de payer le loyer à la mairie mais aussi les employés et autres charges de fonctionnement comme le chauffage, l’électricité...
Dans la théorie, le projet semblait viable. Dans la réalité, il ne l'est plus.
Un tarif d’hébergement mal calculé, un taux de remplissage très faible au démarrage et irrégulier maintenant, le coût de l’énergie mal anticipé, la gestion hasardeuse du personnel (4 directeurs en 5 ans) et d'autres imprévus ont modifié l'équilibre du projet. La démission de Michel BON, trésorier de l'origine jusqu'en 2012, est également un signe qu'il ne faut pas négliger.
Pour aider l'association, la mairie a cherché à diminuer les loyers réclamés. Pour cela, elle a renégocié un des ses prêts bancaires, allongeant sa durée. La banque a accepté, moyennent un surcoût d'intérêt de 99 805 € à la charge de la mairie. 
Actuellement, l'absence de directeur et la démission d'une employée non remplacée permettent à l'association, en économisant ces 2 salaires, de faire face temporairement à ses obligations. 
Pourtant aujourd'hui, malgré toutes les incantations et les efforts de certains, l'association est en très grande difficulté financière. Et rien ne laisse entrevoir une issue positive. Les options mises en place sont bricolées, à la marge de la légalité. Cela ressemble fort à une fuite en avant.
Le total du prêt pour construire ce bâtiment est de 2 258 794 €*. C'est un risque financier exorbitant qui peut entrainer notre commune vers de graves complications.
Nous demandons (depuis longtemps) que ce problème soit exposé en toute transparence. Il faut pouvoir trouver de vraies solutions, peut-être même vendre à un tiers l'activité et le bâtiment. Agissons calmement mais rapidement avant qu'il ne soit trop tard.
* Source Compte administratif 2013
Publié par Siegfried MAHE 
Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Libellés : [url=http://citoyensdetalmay.blogspot.fr/search/label/02 Village]02 Village[/url], [url=http://citoyensdetalmay.blogspot.fr/search/label/Les d%C3%A9cisions du conseil]Les décisions du conseil[/url], [url=http://citoyensdetalmay.blogspot.fr/search/label/Les finances]Les finances[/url]





9 commentaires:Jimmy Thuillier19/05/2014 22:40

Sait-on aujourd'hui si, à remplissage moyen, la marpa est en mesure de régler ses loyers de manière normale ? Et que disent les projections ? La commune peut choisir d'accompagner la marpa dans la recherche de solutions, ou bien effectivement se "retirer" de l'affaire. En tous les cas, elle est en droit de s'inquiéter
Siegfried MAHE20/05/2014 10:30
En temps normal, la commune n'intervient pas dans le fonctionnement d'une association privée. Dans notre cas, c'est plus flou puisque notre maire, après avoir démissionné de la présidence de cette association pour conflit d’intérêt, en est maintenant vis-président. Il n'est pourtant pas très prolixe à ce sujet ...
Anonyme12/07/2014 07:38
A quoi ça sert un vis-président ? à viser ou à visser ?
Siegfried MAHE13/07/2014 23:58
Tant qu'il ne s'agit pas d'être vicieux ! Merci pour la remarque.
Anonyme16/07/2014 13:26
Ne jamais se permettre de "parler" à la place de quelqu'un et faire des suppositions SVP.

"La démission de Michel BON, trésorier de l'origine jusqu'en 2012, est également un signe qu'il ne faut pas négliger".

Les raisons de son départ étaient prévues depuis un certain temps et n'ont rien à voir avec la gestion de la Marpa qui je tiens à le préciser n'avait lors de sa démission aucun problème. La raison était hélas beaucoup plus grave.

Monique BON
Siegfried MAHE16/07/2014 22:34
Où en est-on avec la Marpa ? Est-ce que l'association paie ses loyers ? 

En tout cas, le bâtiment est magnifique, quelle belle idée cette maison de retraite dans notre petit village et quelle chance pour le personnel de TALMAY d'avoir un travail à sa porte.
 ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
dur de payer  !
















Concernant les eaux pluviales il serait judicieux que dans le cahier des charges du lotisssement et de la MARPA chaque toiture ,  surface de parking ou chaussée soit etudiée de façon a ce que les eaux de ruissellement  n 'aillent pas directement dans le fossé Sainte Anne  mais soient recupérées selon les technique dites  de " chaussées réservoir "  et  "massifs  drainants"  . 


Le but est de diminuer  le volume d 'eau vers le fossé et ensuite  la Lawe , de limiter le nombre de metres de tuyaux , de restreindre leur diametre , et pouvoir recuperer les terres des ces  terrassements de chaussées et massifs drainants vers les abords des maisons qui seront rehaussées selon le PPRI de la LAWE ....c 'est ce que moi je ferai   ....mais que feront les services competents , les elus et le constructeur , c 'est une autre histoire  ! ! ! ! 


Concernant les eaux usées on peut tout envisager pour la MARPA et le lotissement .
 
On peut eventuellement prevoir un tuyau recuperant les eaux usées de la Marpa vers la rue du 8 mai en passant par la rue Sainte Anne ....
quant au lotissement existant Maurice Cassez je vois mal modifier les installations actuelles ...

en cliquant sur le lien suivant chacun peut voir ce que préconise ARTOIS COMM 
http://espaces-lawe.hautetfort.com/media/01/00/1276040505.JPG






La prefecture infos  :
http://www.pas-de-calais.gouv.fr/Publications/Consultation-du-public/Avis-de-l-autorite-environnementale/Plan-de-prevention-des-risques/Plan-de-prevention-des-Risques-d-Inondation-PPRI-de-la-Lawe


http://espaces-lawe.hautetfort.com/archive/2007/11/08/forum-les-gens-de-locon-sur-lawe.html




                    


 
  


ced62840
Invité



Sujet: Re: Projet de Marpa   Sam 19 Avr - 14:12 


tout le monde est concerné, pas que les riverains

 


Etranger
Invité



Sujet: Re: Projet de Marpa   Mar 15 Avr - 6:53 


SI VOUS ETES DANS LE LOTISSEMENT CASSEZ ,QUE VOUS ETES CONCERNE ET QU ON VOUS DIT RIEN EN MAIRIE COMMENT VOULEZ VOUS QUE NOUS ETRANGERS AU PROBLEME SACHIONS DE PLUS ? DESOLE !

 


ced62840
Invité



Sujet: Projet de Marpa   Lun 14 Avr - 21:39 


Bonsoir,

n'ayant pas réussi à avoir énormément d'infos par les voies officielles, quelqu'un saurait il ce qui est prévu pour la future Marpa et le lotissement qui va avec à savoir :
- je m'interroge sur son intégration au pos et au plu qui n'est toujours pas finalisé depuis des années à savoir comment la dimension environnement va être intégrée notamment ?
- je me demande aussi comment est prévu l'assainissement sachant que l'on nous avait indiqué ( maire) il y a 4 ans que le tout à l'égout serait effectif dans ce secteur sous 5 ans et là à voir ce n'est surement pas pour tout de suite.
Sera t il encore demandé des fosses sceptiques avec des problèmes comme ça a été le cas aux permis de construire dans notre lotissement juste à côté ?
- demande t on de surélever les bâtiments pour les risques inondations / à la Lawe ? des tonnes de terre seront alors  prévoir pour réhausser les terrains.
- un accès est prévu vers la résidence st anne, quelqu'un a il vu passer une délibération pour l'achat du bout de terrain concerné, sachant que la même parcelle n'avait pas été achetée pour la résidence Cassez précédemment remettant à 0 tout le projet ?


Dernière édition par Admin le Jeu 28 Aoû - 16:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA MARPA    

Revenir en haut Aller en bas
 
LA MARPA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Marpa : Instructions sur la posture de la méditation !!!
» Extrait sur les Bodhisattva - Gyétrul Jigmé Norbu Rinpoché
» Cérémonies à la pagode de Noyant d'Allier
» Jetsün Milarépa : Chant des six souvenirs du Lama.
» Les pratiques spécifiques à la lignée Shangpa Kagyu

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: gens d ' ici :: La VIE à LOCON :: LES TRAVAUX à LOCON-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: