LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LENS 2014/2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LENS 2014/2015   Ven 25 Juil - 22:28

Nicolas Bays
il y a environ une heure
Quel plaisir de recevoir le SMS de Jocelyn Blanchard pour m'annoncer le maintien de Lens en ligue 1 !!



 cheers  cheers  cheers  cheers  cheers  cheers  cheers  cheers  cheers  cheers  cheers  cheers  cheers  cheers  cheers  cheers 





http://www.rclens.fr/infos_2014/07/25_annonce_cnosf/index.php#ancreContenu


Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a rendu, ce vendredi soir, un avis favorable à l'accession du Racing club de Lens en Ligue 1.
Réaction du président Gervais Martel
Gervais Martel : « C'est une décision extraordinaire pour le club, à la mesure de l'angoisse de ces dernières semaines. Une joie immense mais aussi le sentiment d’être passé près d'une catastrophe, tant sportive que sociale. 
Ceci est le résultat d'une mobilisation considérable dans des délais très courts, et d'un dossier construit et défendu de façon très professionnelle dans le respect des institutions du football français.
C'est aussi l’aboutissement d'une forte mobilisation de l'actionnaire avec qui le staff de l'équipe a passé littéralement les vingt-quatre dernières heures, sans trêve, à travailler à des propositions concrètes à même de permettre une proposition de conciliation et dont l'implication est certaine.
On se doit cependant d'attendre la confirmation de l’adhésion de la FFF à la proposition de conciliation, et d'attendre la définition des modalités d'encadrement évoquées, qui devraient se faire en toute logique par référence au budget proposé. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LENS 2014/2015   Dim 29 Juin - 9:40


c 'EST LE SUSPENS en permanence  ! ! ! ! Faut s 'accrocher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: DNCG    Ven 27 Juin - 17:36

Pour eviter de s'alarmer trop vite ....Bien que cette affaire peut paraitre Bizarre sur certains points ???
Transfert International, Fête en Azerbaïdjan ....Mammadov parait ne pas connaitre SA fête Nationale   

Le président du Racing club de Lens, Gervais Martel, a organisé une conférence de presse, ce vendredi en fin de matinée, afin de commenter la délocalisation des matchs des Sang et Or, les dossiers sportifs en cours ainsi que la délibération de la DNCG l'amenant à refuser l'accès du club à la Ligue 1 pour une question de « date de valeur » bancaire. Le président a également répondu aux nombreuses questions des journalistes présents...



Conférence de presse
Concernant la DNCG

« On a appris, hier soir, qu'il y aurait un contre-temps du côté de la DNCG, la montée du RC Lens en Ligue 1 étant pour l'instant suspendue. L'explication peut paraître compliquée. Elle est en fait relativement simple. En France, nous avons un fonctionnement précis, respectable. Celui de la DNCG. Derrière, nous avons un actionnaire qui se trouve à 5000 km, qui commence à assimiler notre réglementation. En Azerbaïdjan, ils ont aussi leur fonctionnement. Je suis donc entre les deux. Cela fait partie de mon rôle. Je suis allé passer quelques jours à Bakou afin de mettre cela en place. Ce que je peux dire aujourd'hui, c'est qu'il est dommage que cette décision soit prise pour une affaire d'une journée, sur une date de versement. A cela une raison simple : hier, le 26, c'était la fête des armées en Azerbaïdjan. C'était un jour férié, et le « swift » d'envoi des fonds a été déposé le 25, n'a pas été effectif le 26 pour cette raison, et n'est donc pas arrivé. La DNCG a appliqué sa réglementation.
Je ne suis pas là pour faire des commentaires négatifs par rapport aux un ou aux autres. Je suis là pour vous dire que c'est un contre-temps, et uniquement un contre-temps. Je voulais vous en avertir ce matin parce que la communication effective de la DNCG se fera plutôt en début de semaine prochaine. Je n'ai absolument aucune inquiétude : nous allons faire ce que nous avions fait les deux fois précédentes. Nous n'en sommes pas à notre coup d'essai puisque c'était déjà le cas en juillet de l'année dernière et en janvier de cette année. Nous avons donc fait appel auprès de la DNCG, et nous fournirons tous les documents, le moment venu. C'est regrettable mais ce n'est pas très grave. »

Concernant la délocalisation des matchs

« Lorsque j'étais à la tête du RC Lens, il y a trois ans, j'avais prévu de faire un certain nombre de travaux avec un coût qui était alors de 98 millions d'euros. Ces travaux devaient être effectué au fur et à mesure, de manière à avoir l'Euro 2016. Derrière, je suis parti du club. Heureusement, le Conseil régional a repris le « bébé » avec le Crédit agricole qui était, à l'époque, le propriétaire du Racing. C'est une bonne chose pour le club, et il faut le souligner. Maintenant, c'est devenu plus compliqué dans le fonctionnement. Mais encore une fois, s'agissant de l'infrastructure, c'est une bonne chose. Il faut savoir qu'un stade qui a été contruit en 97, 98, devient vite obsolète. Le stade Bollaert avait besoin d'une rénovation, et l'Euro 2016 est venu à point pour pouvoir réaliser cela. Malheureusement, quand tout a été signé avec le Crédit agricole et la Région, peu de gens se sont préoccupés de savoir où le RC Lens allait disputer ses matchs la saison prochaine.
Avec toute mon équipe et Hafiz, nous avions un certain nombre de choses à régler en arrivant en juillet 2013 : l'équipe, le staff... On s'est inquiété de suite du problème des stades. On a donc écrit, début novembre, à l'ensemble des propriétaires des enceintes : Valenciennes, Lille mais aussi d'autres stades comme Calais ou Amiens. On a ensuite envoyé des courriers aux gens qui occupaient ces stades. Les clubs ont donc été avertis. Derrière, on a fait le boulot, on a travaillé, on a téléphoné, on a pris des rendez-vous afin d'expliquer notre problématique. On a abouti à une fin de non-recevoir de la part de Lille, et à des proposition « hybrides » de la part de Valenciennes et pour l'utilisation du Stadium.



C'est la première fois et la dernière fois que j'apporte un commentaire sur ce dossier. Chacun pourra se faire une idée sur ce qui s'est passé. J'ai autre chose à faire que de lancer des polémiques ou de me justifier. Sachez deux choses. J'ai la tête haute car, si je peux avoir une défense forte de mon club, j'ai toujours eu un respect total des gens qui sont autour de moi dans le monde du sport. A un moment donné, quand Lille a eu besoin d'utiliser Bollaert, j'ai répondu oui. Et je dois vous dire que cela n'a pas été facile. Quand Valenciennes a été en grande difficulté après la saison 92, j'ai agi tout simplement avec mes amis dirigeants de l'époque : dans le cadre du transfert de Pierre Laigle à la Sampdoria, on a été jouer un match à Valenciennes, et on a laissé la recette complète. Une recette qui, à l'époque, était de deux millions de francs, ce qui était loin d'être dérisoire au regard du budget de ce club qui, de mémoire, devait être de dix millions de francs. Quand le club de Valenciennes a eu, l'année dernière, des soucis pour s'entraîner en raison des terrains gelés, et a demandé à utiliser le dôme de La Gaillette, on a répondu favorablement.
Je ne suis pas en train de me défausser : j'ai toujours été un ardent défenseur du sport régional, et de cette région dans laquelle je suis né. Je constate aujourd'hui un certain nombre de choses. Je comprends bien que la ville de Valenciennes a des soucis pour accueillir Lens pour dix-neuf matchs. Il y a des choses que je comprends moins... mais je n'ai pas envie de faire des polémiques. J'ai pris acte. Je suis surtout déçu pour nos supporters car sans critiquer le Stadium Nord Métropole, sa contenance reste faible par rapport au potentiel de Lens. On jouera certainement de manière répartie entre ce stade et le stade du Hainaut à Valenciennes. Les dates et le calendrier seront donnés au niveau de la Ligue... Point final. Et pour ceux qui peuvent avancer des arguments et dire encore que c'est la faute de Lens, je peux vous dire qu'on est droits dans nos bottes et face à la glace dans cette histoire. »

Concernant le sportif

Ce contre-temps avec la DNCG nous empêche d'annoncer un certain nombre de choses. Je peux vous dire qu'à l'heure actuelle, dans le travail qui a été fait depuis le match de Bastia, nous ne sommes pas restés les bras croisés : nous avons l'accord de quatre joueurs. Cela restera en suspend quelques jours, en raison de cette situation. L'objectif, cette année, est de faire un recrutement de qualité et pas un recrutement en nombre. On devrait s'orienter sur la venue de six joueurs, y compris des retours de prêt. Ce seront des joueurs de qualité afin de renforcer notre équipe avant une saison qui s'annonce difficile sur le papier puisque nous allons disputer trente-huit matchs à l'extérieur.
Donc, sur le plan sportif, ne vous inquiétez pas, cela avance. J'étais hier à Paris, avec messieurs Roudet et Blanchard, pour discuter et rencontrer des joueurs et des managers. Cela avance fort pour être prêt à temps. Et je vous rassure, on n'est pas les seuls : lorsque je regarde les colonnes dédiées aux transferts dans vos journaux, je ne tombe pas sur des pages complètes. Il y a aussi la coupe du Monde qui retarde un peu tout ça. Mais on sera autant dans le timing que les autres clubs français, pour attaquer le premier match de championnat, à Nantes.

Concernant la boutique

Enfin, une dernière information, d'ordre technique : nous vous confirmons que nous allons ouvrir une boutique du RC Lens en centre-ville de Lens. Je pense que ce sera fait courant août, en sachant que, le stade Bollaert étant en travaux, il sera difficile pour le grand public de s'y rendre. Cela ne veut pas dire que la boutique du stade sera supprimée. On s'en servira pour informer sur la genèse et l'avancée des travaux, les personnes qui souhaiteraient suivre cela. Cette boutique en centre-ville y demeurera peut-être après les travaux. Cela me semble important que le club, en liaison avec la Ville de Lens et ses commerçants, joue aussi son rôle d'attractivité.

Questions de la presse

Gervais, quand sera le prochain rendez-vous avec la DNCG ?

Ce sera l'appel que l'on a lancé ce matin. Je ne peux pas donner une date précise mais, en principe, ce sera dans le courant de la semaine prochaine. Il faudra donc encore patienter quelques jours mais cela ne nous empêchera pas de travailler.



Pour la répartition des matchs entre les stades, ce sera moitié-moitié ?

C'est une bonne question mais je ne peux pas encore y répondre. J'en profite, concernant Valenciennes, pour ajouter que je suis extrêmement peiné de voir dans quelle situation est ce club. J'ai déjà aidé ce club, et j'ai eu l'occasion de converser avec Jean-Raymond Legrand, ces dernières heures. Pour le football nordiste, c'est une catastrophe. Après, ce n'est pas à moi d'entrer dans les explications et les jugements. Vous pensez bien qu'en tant que président du RC Lens, qui est resté trois ans en Ligue 2, j'aurais préféré faire des derbies en L1 avec Valenciennnes, avec l'intelligence de nos supporters respectifs. C'est aussi pourquoi je veux faire un clap de fin entre ce qui a été dit, les non-dits et les fausses informations... C'est dommage, et je leur souhaite de revenir au plus vite.

Le maintien ou non du statut professionnel de Valenciennes peut-il changer la donne concernant le dossier des stades ?

Je n'en ai aucune idée... Nous n'avons pas fait l'aumône. Avec toutes les personnes qui m'entourent, on a travaillé d'arrache-pied. C'était très compliqué. Mais, aujourd'hui, il y a une situation qui est celle-là. Et le nombre de matchs n'a pas été arrêté définitivement. Cela pourrait être huit et huit, plus trois matchs au Stade de France.

Pour le Stade de France, cela reste donc d'actualité...

C'est même réglé. Il y aura trois matchs au Stade de France, face au PSG, Marseille et Lille.

Le retard consécutif à la décision de la DNCG fragilise t-il le maintien d'Antoine Kombouaré à la tête de l'équipe ?

Je n'y pense pas un seul instant. Antoine s'est exprimé à ce sujet. Et à juste titre, puisque lorsqu'il dit un certain nombre de choses, c'est pour défendre son club et assurer sa pérennité. J'ai eu l'occasion d'en parler avec lui hier soir. Le plus important est de préparer l'équipe, et c'est ce qui mobilise notre énergie. Comme je vous l'avais dit, on a bien avancé mais il nous reste certaines choses à concrétiser qui, avec ce contre-temps, seront décalées de quelques jours. Maintenant, c'est sûr qu'il est embêté. C'est aussi mon cas, je ne vous le cache pas. Jusqu'à hier à 18h, je pensais que c'était réglé. Entre le RC Lens et la DNCG, c'est comme à la Samaritaine : il se passe toujours quelque chose. Mais c'est un contre-temps, ce n'est pas la fin du monde.
Et concernant Hafiz Mamadov, j'oubliais de vous dire qu'il avait mis vingt millions d'euros en temps et en heure, l'année dernière. Ce qui n'est pas trois francs, six sous.

Il a sauvé le club, l'an dernier, mais ce contre-temps ne pose t-il pas le problème de ce partenariat éloigné, et des exigences de la DNCG par rapport aux investisseurs étrangers ?

Pour être clair, la DNCG voulait que tout l'argent nécessaire au fonctionnement du RC Lens soit versé à partir du 12 juin, une chose qui n'existe nulle part, en France ou dans le monde. Je comprends bien que l'Azerbaïdjan soit à 5000 km mais il faut rester raisonnable. Il y a quand même eu un changement de la part de la DNCG concernant cette demande. Ceci a entraîné une attente de réponse. C'est pourquoi je suis parti à Bakou avec la position définitive de la DNCG. J'ai le respect de l'organisation azéri, et je commence à la pratiquer souvent, mais tout cela a rendu les choses compliquées.

Cela implique t-il que vous trouviez des solutions pour être de plus en plus autonome financièrement ?

Non mais j'ai aussi travaillé pendant six jours avec M. Mammadov afin de trouver des solutions pour éviter ces aller-retour à Bakou, de manière à ce que l'on ait un fonctionnement plus direct, ici, avec les demandes qui sont inhérentes aux juridictions et aux organismes du Football français... N'oublions pas quand même qu'Hafiz Mammadov est arrivé ici le 17 juillet. Cela ne fait même pas un an. Il faut donc que tout cela se mette en place. Et cela sera fait. Je n'ai aucune inquiétude par rapport à cela. Il faut juste normaliser tout cela. Les us et coutumes de la France sont bien entrés dans la tête d'Hafiz Mammadov. Et même en étant positif, il faut bien reconnaître que ces us et coutumes sont parfois compliqués : DNCG, appel, demande, contre-demande...

Hafiz Mammadov investit également dans d'autres clubs. Cela ne nuit-il pas à la clarté de votre projet ?

En premier lieu, je n'ai pas de commentaires particuliers à dire concernant ce que fait ou va faire Hafiz Mammadov. Maintenant, les chiffres qui ont été annoncés un peu partout concernant les investissements à Sheffield, sont tout à fait inexacts. En revanche, il n'est pas inexact que cela m'intéresse aussi. Car, aujourd'hui, avoir un club comme Sheffield avec lequel on pourrait faire progresser un certain nombre de nos joueurs, ce n'est pas une mauvaise donne. Maintenant, en étant à Bakou alors qu'il recevait un interlocuteur de Sheffield, je peux vous répéter ce qu'il lui a dit : « First in my heart, it's RC Lens. Two is Atletico – dont je rappelle qu'il est sponsor – and Three is Sheffield. »
Cela fait partie d'une même stratégie. Pas uniquement celle d'Hafiz Mammadov mais aussi celle du pays. Cela ne me gène pas du tout. Je sais qu'à Lens, il est actionnaire majoritaire. Il sait ce qu'il a envie de faire pour Lens, et on est dans le timing. On avait un objectif de montée rapide. Cela tombait bien puisqu'on avait la même idée. Aujourd'hui, on sait que l'on a une saison de transition, et on est partis sur un objectif de dixième place. Et dans un an, avec un stade rénové, ce sera peut-être autre chose. Mais on procède étape par étape. On n'est pas là pour faire les marioles. Lui est venu pour travailler dans le temps.

Quel sera le budget du Racing pour cette nouvelle saison ?

Aux alentours de 45 millions d'euros.

Un petit mot sur les Bleus, et sur Raphaël Varanne ?

Comme je le fais souvent lors de grands matchs, je lui ai envoyé un texto. Et il m'a répondu « Préz, il y a une ambiance du tonnerre ! ». On l'a vu d'ailleurs, même si le dernier match face à l'Equateur était un peu différent, notamment en raison de la moindre importance de l'enjeu. Là, on arrive à l'heure de vérité. Raph devrait être présent. Il est devenu indiscutable. Et j'espère que l'Equipe de France va confirmer


Voilà j'espère que l'on aura vite de bonnes nouvelles !!!

Cette DNCG c'est vraiment une cellule de Merde ...Et beaucoup de Club s'en plaignent et souhaitent sa suppression et disparition .....Ce qui semblerait être à l'étude mais bon faut bien un organisme de réglementation également ....Mais y'a des moments sont pas obligés d'être aussi tatillon !!!

Bon allez passons   

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: LENS 2014/2015   Mar 27 Mai - 17:39

Le RC Lens portera à nouveau le double diamant d’Umbro lors de la saison 2014/15 dans le cadre d’un partenariat de quatre ans.
Umbro et le RC Lens partagent déjà une histoire pleine de succès, notamment à la fin des années 90, lorsque le RC Lens fut sacré champion de France en 1998 sous les couleurs d’Umbro.
Umbro développera tous les produits techniques d’entrainement, de sortie pour les joueurs, ainsi que les produits sportswear à destination des supporters.



Réactions
Gervais Martel, président du Racing club de Lens, a commenté :
« Dans le cœur de tous les supporters sang et or, Umbro demeure associé aux plus belles heures de gloire du Racing. Je pense bien sûr à notre titre de champion de France en 1998, à notre succès en coupe de la Ligue en 1999 ou encore à nos épopées européennes en Ligue des champions ainsi qu'en coupe de l'UEFA : une compétition où, en 2000, nous étions parvenus à atteindre les demi-finales. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que nous pouvons vous annoncer la concrétisation d'un partenariat avec cet équipementier pour les prochaines saisons. Le fait de collaborer à nouveau exprime bien la volonté des deux parties de retrouver le sommet du football français. »



Le RC Lens, champion de France 1997/1998, sous une tenue siglée du double diamant
Patrick Noel, PDG du groupe Noel, détenteur de la licence Umbro pour le territoire français, a indiqué :
« Nous sommes ravis d’annoncer notre retour sur les terrains de l’élite au travers de ce partenariat avec le RC Lens, qui correspond parfaitement aux valeurs de notre marque : passion, respect, tradition. Les origines populaires des 2 marques, leurs histoires et traditions respectives nous rapprochent. Nos passés sont riches, nos présents ambitieux et nos futurs prometteurs. »
« Umbro célèbre son 90ème anniversaire cette année et, tout simplement, aucune autre marque ne partage notre expérience de la conception de kits officiels. Nous apprécions l’importance qu’ont ces kits tant pour les joueurs que pour les supporters. Nous mettons un point d’honneur à créer des produits aussi techniques qu’élégants avec lesquels les joueurs donneront le meilleur d’eux-mêmes, pour que les supporters soient fiers de les porter. »
« Pour la saison prochaine, les supporters du RC Lens peuvent s’attendre à des kits élégants, modernes et plus important encore, uniques. »
A propos d'Umbro
Umbro a été crée en 1924 à Manchester par un jeune tailleur nommé Harold Humphreys qui était convaincu que le style constituait un avantage dans la quête de la performance – if you looked smart, you played smart – un principe toujours d’actualité aujourd’hui pour la marque. Depuis toutes ces années, le " Double Diamant " a été porté sur et en dehors du terrain par quelques uns des plus grands joueurs et des meilleurs équipes – du Ballon d’Or aux champions du Monde.
La qualité, l’élégance et le confort ont toujours été au cœur de la philosophie du design chez Umbro, des premiers maillots respirant et légers aux chaussures de football en cuir travaillé conçu pour un confort ultime. Aujourd’hui, Umbro associe son riche héritage avec une culture moderne du football pour concevoir des tenues de football, des chaussures et des équipements qui associent le style et la performance pour les joueurs, les équipes et les fans qui ont la même passion que nous : le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LENS 2014/2015   

Revenir en haut Aller en bas
 
LENS 2014/2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agenda 2014/2015 de PARIS TOUT EST POSSIBLE (PTEP)
» ISFEC Grenoble 2014-2015
» Programmation "collège au cinéma" 2014 - 2015 pour le Tarn
» Grève au lycée Stella (Saint-Leu, La Réunion) contre la DHG 2014-2015.
» Année liturgique 2014-2015

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: SPORTS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: