LOCON SUR LAWE
LOCON SUR LAWE

Les GENS de LOCON et du reste du monde
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
PACA



Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Jeu 6 Oct - 9:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Mer 5 Oct - 11:28

hhttps://news.sfr.fr/actualites/economie/edf-voici-pourquoi-vos-factures-d-electricite-vont-augmenter-debut-2017-4700792.html



EDF : voici pourquoi vos factures d'électricité vont augmenter début 2017


 Publié le 4 octobre 2016 13:49 Modifié le 4 octobre 2016 17:35
 
ELODIE TOUSTOU/L'EXPRESS.FR





Les factures d'électricité des clients d'EDF aux tarifs réglementés vont augmenter au début de l'année prochaine. La faute à l'annulation du gel des tarifs de l'électricité décidé par Ségolène Royal entre août 2014 et juillet 2015 et qui va donner lieu à un rattrapage sur les factures. Explications.
Annoncé juste avant les grandes vacances cet été, le rattrapage à venir sur les factures EDF est enfin chiffré. Deux arrêtés parus au Journal officiel du 2 octobre détaillent les tarifs qui seront appliqués rétroactivement à près de 28 millions de foyers clients des tarifs Bleus d'EDF, fixés par les pouvoirs publics.
Dans le détail, la décision de la ministre de l'Energie, Ségolène Royal, de geler l'augmentation du prix de l'électricité réglementée entre le 1er août 2014 et le 31 juillet 2015 (retoquée par le Conseil d'Etat à la demande des concurrents d'EDF), va coûter, en moyenne, une trentaine d'euros supplémentaires aux clients concernés, étalée sur 18 mois.
Une moyenne qui cache évidemment des disparités puisque le montant sera plus élevé pour un foyer gros consommateur d'énergie (cuisine et/ou chauffe-eau et/ou chauffage électrique) que pour un ménage n'utilisant l'électricité que pour s'éclairer.

Des factures alourdies à partir de l'an prochain


Les clients des tarifs Bleus (tout comme ceux du tarif vert, supprimé depuis le 1er janvier 2016) ne vont toutefois pas sentir immédiatement les effets de ce rattrapage. Car EDF doit maintenant calculer foyer par foyer son montant mais aussi mettre en place les outils de communication permettant d'expliquer, au cas par cas, comment il est mis en place. Résultat, les factures intégrant la hausse rétroactive ne devraient pas arriver avant début 2017.
Comme lors du précédent rattrapage intervenu en 2015 et portant sur les consommations de 2012, les modalités d'application de ce réajustement pourraient différer selon le rythme de facturation (tous les mois, les deux mois, les six mois) mais aussi selon la situation des clients (en cas de changement de contrat, de déménagement ou de changement d'option, par exemple).
A noter : les ex-clients d'EDF aux tarifs Bleus ayant quitté l'opérateur durant la période du rattrapage pour une offre à prix libre chez l'électricien ou l'un de ses concurrents sont aussi concernés. Ils devraient recevoir une facture indépendante, sans doute à régler en une seule fois.

afp.com/Jeff Pachoud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Jeu 22 Sep - 9:07




Rien n ' a été fait fait depuis 20 ans pour relancer la construction de logements ...
Pourtant cette filiere est creatrice d 'emploi .Nos elus ont preferés favoriser les niches fiscales au lieu de batir ...ils ont accumulés les reglements et les changements de normes au lieu de faciliter l ' obtention des permis de construire...un exemple est le changement de normes pour les rejets d 'eaux usées .
Tout a été fait pour aider et soutenir la speculation fonciere . 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Sam 10 Sep - 7:24

Je viens de recevoir ce texte d'un parent d'élève et ne résiste pas à sa diffusion, tellement c'est drôle, mais aussi affligeant !
"Désolée je ne peux pas m’en empêcher. Je craaaque.
Amatrice inconditionnelle de la novlangue pédante, bureaucratique et politiquement correcte, je me dois de partager avec vous les dernières découvertes.
Déjà cet été, j’ai adoré les campings qui ne veulent plus qu’on les appelle campings parce que ça suscite instantanément dans l’esprit des gensl’image de Franck Dubosc en moule-boules ou de Roger et Ginette à l’apéro avec casquette Ricard et claquettes Adidas. Donc les professionnels de la branche demandent que l’on dise désormais « hôtellerie en plein air ». Ha ha ! 
J’ai aussi appris que je n’étais pas petite mais « de taille modeste » et qu’un nain était une « personne à verticalité contrariée ». Si, si !
Mais rendons à César ce qui lui appartient, l’empereur du genre reste le milieu scolaire et ses pédagos à gogo. J’étais déjà tombée de ma chaise pendant une soirée de parents quand la maîtresse a écrit sur le tableau que nos enfants allaient apprendre à manier « l’outil scripteur » au lieu de tenir un crayon.
Je me suis habituée au fait que les rédactions sont des « productions écrites », les courses d’école des « sorties de cohésion » et les élèves en difficulté ou handicapés des « élèves à besoins éducatifs spécifiques ».
Mais cette année, sans discussion aucune, la palme est attribuée au Conseil supérieur des programmes en France et à sa réforme du collège.
Z’êtes prêts ?... Allons-y.
Donc, demain l’élève n’apprendra plus à écrire mais à « maitriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracé normé des lettres ».
Il n’y aura plus de dictée mais une « vigilance orthographique ».
Quand un élève aura un problème on tentera une « remédiation ». 
Mais curieusement le meilleur est pour la gym… oups pardon ! pour l’EPS (Education physique et sportive).
Attention, on s’accroche : courir c’est « créer de la vitesse », nager en piscine c’est « se déplacer dans un milieu aquatique profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête », et le badminton est une « activité duelle médiée par un volant ».
Ah! c’est du sportif, j’avais prévenu !...
Les précieuses ridicules de Molière, à côté, c’est de l’urine de jeune félidé (je n’ose pas dire du pipi de chat). 
Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque et inventons une nouvelle catégorie : la « personne en cessation d’intelligence » autrement dit, le con.
Signé Martina Chyba, parent d’élève. Ah non, re-pardon… Martina Chyba, « génitrice d’apprenant ».
Ben oui, un "outil scriptutaire" c'est un stylo, un "référentiel bondissant" c'est un ballon, et un "bloc mucilagineux à effet soustractif" c'est une gomme.
Je pense que les "zzzzzzzélites" qui ont inventé de telles conneries devraient tous être en hôpital psychiatrique..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Mer 7 Sep - 9:16

Bonjour
En pièces jointes ce qu'un collègue a eu la surprise de trouver sur deux individus interpellés en flagrant délit de vol de véhicule . 
Le plus révoltant, la carte bleue délivrée par le Ministère de l'intérieur permet à ces demandeurs d'asile de retirer 40 euros par jour. 
Je laisse le soin d'apprécier et de diffuser l'info. 
André Rach





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Mer 31 Aoû - 0:50

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Mer 10 Aoû - 7:47

LES NOUVEAUX ESCLAVES ....VERSION POLITICIENNE, SOUS HOLLANDE 




 CA SE PASSE COMME CA DANS LE DEPARTEMENT DE LA DROME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Mar 19 Juil - 8:13

ILS SONT les vrais responsables de tous nos malheurs ,...ce sont de  mauvais créateurs d  ´ une Europe  mal organisée , mauvais gestionnaires de nos finances , présidents spéculateurs gérants leurs propres intérêts , donneurs de leçons prétentieux et arrogants ...nous avons ELUS des incapables ...ils sont à notre image ...hélas ... 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Sam 25 Juin - 11:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Mar 10 Mai - 12:19

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Dim 8 Mai - 9:36

http://rmc.bfmtv.com/emission/jean-paul-huchon-recase-par-manuel-valls-148-000-euros-par-an-c-est-totalement-indecent-972299.html






Jean-Paul Huchon recasé par Manuel Valls: "148.000 euros par an, c'est totalement indécent!"



 06/05/2016 à 14h06



 

Jean-Paul Huchon serait en passe d'être nommé à la tête de l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières. - Stéphane de Sakutin - AFP

Commenter.

L'ancien président socialiste de la région Ile-de-France, évincé par Claude Bartolone aux régionales est finalement récompensé par Manuel Valls. Le Premier ministre lui aurait promis une nomination à la tête de l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières. Une promesse qui fait a fait bondir les Grandes Gueules vendredi. 




Le Parti socialiste lui avait préféré Claude Bartolone pour les régionales de décembre. Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d'Ile-de-France de 1998 à 2015 avait donc renoncé à se présenter. Un retrait vécu comme un affront que Manuel Valls tente de réparer.
D'après Le Monde, le Premier ministre lui aurait confié en février une mission de conseil pour relancer "l'attractivité" touristique après les attentats, avant de lui promettre en juillet une nomination à la présidence de l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer). Un poste actuellement rémunéré à hauteur de 148.000 euros brut annuels.


"Il fait payer son humiliation à la France"


Recaser un ami en politique? "C'est une vieille habitude française", reconnaît l'avocate Anne-Marie Soubre de l'équipe des Grandes Gueules, qui espérait toutefois "une politique autrement.


Citation :
"A son âge, 69 ans, il pourrait s'arrêter, il a largement de quoi vivre tranquillement en faisant valoir ses droits à la retraite. On parle de 148.000 euros par an, c'est une somme énorme par rapport à la situation actuelle des gens et même par rapport au travail qu'il risque d'effectuer. C'est totalement indécent! (...) Son humiliation il l'a fait payer à la France", déplore-t-elle. 

Mohamed Chirani, ancien délégué du préfet pour les quartiers sensibles de la Seine-Saint-Denis estime qu'il faudrait instaurer "une limite d'âge" et "laisser la place aux jeunes".
Au-delà de l'âge de Jean-Paul Huchon, sa nomination à la tête de cette organisation chargée des transports exaspère aussi la commerçante Claire O'Petit. "Quand on voit l'état des transports alors qu'il a été à la tête de la région parisienne et du Stif et là on le recase dans un truc où il nous a prouvé qu'il était incompétent", lance-t-elle. Pour elle, sa nomination est tout simplement "insupportable". 


Par C. B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Sam 7 Mai - 8:23




Sondage : Hollande baisse encore

Il bat un nouveau record. À 16 % d'opinions favorables seulement, François Hollande conforte sa place de président le plus impopulaire de la Ve République.

PAR LE POINT.FR (AVEC AFP)
Modifié le 06/05/2016 à 11:34 - Publié le 05/05/2016 à 17:29 | Le Point.fr


Pas d'inversion de la courbe de popularité du chef de l'État qui ne rallie plus que 16 % d'opinions favorables, selon Elabe. © AFP/ Timothy A. CLARY


Il bat de nouveau la campagne, applique à la lettre la stratégie qu'il s'est fixée : camper sur son bilan, et souligner qu'il est « de gauche ». La courbe du chômage pourrait bien s'inverser, des indicateurs passent au vert ? Las ! François Hollandecontinue de battre ses propres records d'impopularité. Il a enregistré une nouvelle baisse de sa cote de confiance, perdant 2 points en un mois et atteignant ainsi son plus bas niveau depuis le début de son quinquennat, selon le baromètre Elabe publié jeudi.
Seulement 16 % des personnes interrogées déclarent faire confiance au chef de l'État pour « affronter efficacement les principaux problèmes » du pays, un niveau encore jamais atteint par ce baromètre. Il recule auprès des sympathisants socialistes (- 3) avec 56 % d'opinions favorables, et également auprès des jeunes (- 6 chez les 18-24 ans) à 14 %, selon cette enquête pour Les Échos et Radio Classique. François Hollande entraîne dans sa chute le Premier ministre Manuel Valls, lui aussi au plus bas depuis son arrivée à Matignon en avril 2014 : avec seulement 20 % de cote de confiance, il perd deux points en un mois. Depuis décembre 2015, la cote de l'exécutif n'a cessé de baisser.

Macron s'envole

Celle d'Emmanuel Macron grimpe au contraire : avec 43 % d'opinions positives (+ 5 points), il enregistre la plus forte progression en un mois. Le ministre de l'Économie se situe désormais à seulement un point d'Alain Juppé, premier du classement des personnalités pour l'ensemble des Français, avec 44 % (- 3) d'opinions favorables, mais qui voit sa cote baisser depuis 2 mois (- Cool.
À six mois de la primaire à droite, la cote de Nicolas Sarkozy est également en baisse à 22 % (- 2), et l'ancien chef de l'État recule en particulier auprès des sympathisants de droite et du centre (48 %, - 4). Parmi les candidats déclarés à la primaire de la droite, Bruno Le Maire, stable à 30 %, gagne 5 points auprès des proches de la droite (62 %). Inversement, l'ancien Premier ministre François Fillon perd 6 points auprès de l'ensemble des Français, à 28 %, et 5 chez les sympathisants de droite (59 %). Alain Juppé reste en tête auprès des sympathisants de droite, avec 71 % d'opinions favorables.
LIRE aussi Pour sortir de la crise, les Français ne font confiance... à personne
Enquête réalisée sur Internet les 2 et 3 mai auprès de 1 000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.
Accédez à l’intégralité des contenus du Point à partir de 1€ seulement >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Sam 16 Avr - 9:32

http://www.maire-info.com/article.asp?param=19491&PARAM2=PLUS&nl=1


Édition du 15  avril 2016 
Délinquance : un guide pratique pour aider à prévenir la récidive
Le comité interministériel de prévention de la délinquance (CIPD) vient de publier un guide pratique sur la prévention de la récidive. Celle-ci ne concerne pas uniquement les acteurs du service public pénitentiaire, rappelle le CIPD mais également ceux « en charge de la prévention de la délinquance, au premier rang desquels le maire sur le territoire de sa commune, les services de l’Etat au sens large ou les représentants du monde associatif ». Ce guide « conçu prioritairement à destination des professionnels qui exercent en dehors du champ judiciaire » est le fruit des travaux menés dans le cadre du chantier national sur la prévention de la délinquance par les ministères concernés, des associations nationales (AMF, ADF, ARF, FFSU…), des chercheurs et des acteurs locaux.
Après avoir rappelé le cadre général, notamment législatif, le guide liste les premiers enseignements des travaux conduits, qui doivent constituer aux yeux du CIPD « autant d’objectifs pour les acteurs locaux ». Au rang de ses préconisations, figurent le renforcement du partenariat sur les territoires, qui doit être aussi « davantage formalisé », la promotion d’un travail spécifique sur l’intervention des collectivités locales dans la prévention de la récidive, et spécialement des communes ou intercommunalités par le biais des groupes de travail thématiques des 
CLSPD/CISPD ou encore « l’importance à accorder au secteur associatif aux côtés des acteurs publics ».
Le guide consacre un chapitre aux actions pouvant être mises en place pour identifier les jeunes succeptibles d’actes de récidive. « Comme pour l’ensemble de la politique de prévention, les questions de l’identification et de la prise de contact avec les jeunes sont essentielles. L’efficacité d’une politique de prévention de la récidive impose en effet de définir les conditions d’une identification des situations individuelles permettant de mettre en œuvre l’accompagnement qu’elle préconise », avance le CIPD. L’identification doit ensuite permettre d’orienter les jeunes vers les dispositifs prévus, une fois réalisée une évaluation de leurs besoins. « Il convient d’en préciser les modalités, ainsi que les acteurs qui en sont chargés, dans les conventions destinées à formaliser les actions de prévention de la récidive. Pour être effectives, ces modalités devront s’appuyer sur les conditions de l’échange d’informations au sein des groupes de travail thématiques des CLSPD et CISPD, telles qu’elles sont prévues dans la charte déontologique type pour l’échange d’informations », poursuit le guide qui fournit des tableaux précis permettant l’évaluation des besoins des jeunes repérés et la construction ensuite d'un parcours individualisé d’insertion.
Le guide est rédigé à partir de nombreuses expériences locales qui sont toutes détaillées. A noter également que l’ouvrage comporte un chapitre consacré à la situation particulière de l’outre-mer où existe une forte délinquance des jeunes, singulièrement des mineurs, souvent en situation de décrochage scolaire et confrontés à une insertion sociale difficile, ainsi qu’un autre chapitre sur les jeunes délinquants victimes de la traite des êtres humains, le plus souvent issus de communautés étrangères.
La deuxième partie du guide recense l’ensemble des outils de mise en œuvre d’une politique de prévention de la récidive ainsi qu’une aide documentaire proposant notamment des conventions type de prise en charge des jeunes concernés.

Télécharger le guide du CIPD sur la prévention de la récidive.
Édition du 15  avril 2016

LOGEMENT SOCIAL

Politique du logement : l’AMF s'oppose à ce que les maires soient dessaisis de leurs prérogatives
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Jeu 14 Avr - 15:34

http://www.maire-info.com/article.asp?param=19483&PARAM2=PLUS&nl=1


Inégalité dans l’enseignement : la France toujours très mauvaise élève
Voilà encore une étude qui ne fait pas honneur au système éducatif français, et moins encore à « l’ascenseur social » que serait censé représenter celui-ci : selon une étude de l’Unicef publiée aujourd’hui, pour l’ensemble des pays de l’OCDE, la France est presque dernière (35e sur 37) en matière d’inégalités dans l’enseignement.
Ce n’est guère qu’une confirmation : l’étude Pisa (Programme international pour l’évaluation des élèves) publiée en 2013 faisait déjà état de l’écart inquiétant entre les niveaux scolaires des élèves venant de milieux favorisés et venant de familles pauvres (lire Maire info du 4 décembre 2013). «Lorsqu’on appartient à un milieu défavorisé, on a clairement aujourd’hui moins de chances de réussir qu’en 2003 », notaient alors les auteurs du rapport. « La performance des élèves en mathématiques varie selon leur milieu socio-économique dans la plupart des pays participants, mais la France est le pays de l’OCDE où les écarts sont les plus grands... »
L’étude de l’Unicef va dans le même sens, jugeant, en France, les écarts de réussite « très importants » entre les enfants des différentes couches sociales. Cette étude est plus généralement consacrée aux inégalités en matière d’éducation, de santé, de « satisfaction dans la vie », entre les 10 % d’enfants les plus pauvres et ceux qui se situent dans la médiane. Toutes données confondues, c’est le Danemark qui occupe la tête du classement, et Israël et la Turquie qui sont derniers. Globalement, les inégalités se sont creusées presque partout depuis 2008 – effet évident de la crise économique.
Sur l’ensemble des critères jugés, « la France occupe le 28e rang sur 35, note l’Unicef, juste au-dessus de cinq autres pays européens : la Belgique, la Bulgarie, l’Italie, le Luxembourg et la Slovaquie. » Le pays est 23e pour ce qui concerne les problèmes de santé, et 28e en termes de «satisfaction dans la vie ». « Il existe un fort taux d’enfants qui ne sont pas satisfaits de leur vie, et un grand fossé entre les moins satisfaits et les autres ». Pour obtenir ce résultat, l’Unicef a interrogé un panel d’enfants en leur demandant de noter leur vie entre 0 et 10. 8,5 % des enfants interrogés en France donnent moins de 4 sur 10 à leur vie. Ce chiffre est naturellement à rapprocher des 9 % d’enfants qui vivent en dessous du seuil de pauvreté dans ce pays.
Seule consolation : la France fait (encore) partie des pays les plus performants en termes d’aide sociale. Les prestations sociales permettent de compenser les écarts très importants de revenus (la France est 8e en la matière) : sans les prestations sociales, l’écart de revenus entre ménages appartenant aux 10 % les plus pauvres et ménages médians serait de 68 % ; avec l’amortisseur des prestations sociales, il n’est « que » de 44 %. On apprend au passage dans l’étude que la lanterne rouge de ce classement spécifique est tenue par la Grèce, où les prestations sociales ont pour ainsi dire disparu : l’écart avant/après prestations sociales est à peine de 1,5 %.
En conclusion de cette étude, ses auteurs rappellent que ces questions dépendent davantage de la volonté politique des États que de leur développement économique : certains pays, pourtant bien plus en difficulté que la France, obtiennent des résultats beaucoup plus honorables. L’Unicef tient donc à « rappeler clairement que le bien-être des enfants quel que soit le pays, n’est pas la conséquence inévitable de circonstances individuelles ou du niveau de développement économique, mais dépend de choix politiques. Devant l’impact à long terme des inégalités, il est très clair que les gouvernements doivent avoir comme priorité d’améliorer le bien-être de tous les enfants, afin qu’ils aient toutes les chances de réaliser leur potentiel. »

F.L.
Télécharger l’étude de l’Unicef.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Jeu 17 Mar - 7:59



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Lun 14 Mar - 23:25

Depuis ce midi j'habite les HAUTS DE FRANCE .....


Je suis donc un Hautiste .

jocolor lol! jocolor cheers jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor jocolor


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Ven 19 Fév - 8:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Mer 17 Fév - 9:03

ARRESTATION MUSCLEE D'UNE VIEILLE DAME DE 72 ANS ..............
MERCI HOLLANDE ... affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Jeu 7 Jan - 18:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Sam 26 Déc - 13:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Mar 8 Déc - 14:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Mar 8 Déc - 14:20

Edition du 8 Décembre 2015
  

Collectivités territoriales : + 19% du taux d'absences en sept ans

Le taux d'absences des agents des collectivités territoriales a augmenté de 19% depuis 2007, 
en raison notamment des arrêts pour longue maladie, selon une enquête rendue publique ce matin. 
Selon cette enquête, la 16e sur le sujet réalisée par le courtier en assurance des collectivités territoriales 
et des établissements de santé, Sofaxis, après une forte évolution (+ 6 % entre 2007 et 2009 et + 5 % 
entre 2009 et 2010), le taux d’abstention progresse de façon constante, d’environ 2 % par an, depuis 2010.
 En 2014, ce taux d'absences s'élevait en moyenne à 8,8%.
La maladie professionnelle représente le premier facteur d’absence pour raison de santé : 
sa part varie entre 41 et 46 % du taux d'absences chaque année.
La longue maladie/longue durée représente environ un tiers du taux d’absences global (entre 31 et 36 %),
 l’accident du travail de 12 à 15 % et la maternité environ 10 %.
A noter que ce sont les arrêts pour accidents de travail qui affichent la plus forte progression : + 49 % depuis 2007. 

« L’augmentation de la durée des arrêts, la meilleure prise en compte de la maladie professionnelle et le vieillissement
 de la population expliquent en grande partie ce phénomène », souligne l’étude.
En 2014, la durée moyenne des arrêts a eu tendance à baisser, un phénomène lié, selon l'étude, aux nouvelles conditions
 législatives avec la suppression du jour de carence, ce qui a entraîné une hausse de la proportion d’arrêts courts.

42 % d’agents ont été absents au moins une fois en 2014 (contre 40 % en 2013). 31 % d’entre eux l’ont été pour cause de 
maladie ordinaire (6 % pour accident du travail, 3 % pour un congé longue maladie/longue durée et 2 % en congé maternité). 
L’âge a une influence directe sur la durée des arrêts, les agents de plus de 55 ans s’arrêtant en moyenne 74 jours contre 33 jours 
pour ceux âgés de 25 à 34 ans. L’étude établit par ailleurs, sans trop de surprise, que la filière technique est celle la plus touchée (69 %)
 par les accidents du travail, contre 1 % pour la filière culturelle et 2 % pour les services de police et de sécurité.
Le coût moyen des absences s’élève à 1 961 euros en moyenne par agent employé en 2014. La maladie ordinaire représente 44 % de ce coût moyen 
(soit 861 euros), suivie de la longue maladie/longue durée (29 %, soit 575 euros).
Lorsque les arrêts se prolongent au-delà de 90 jours cumulés sur une année, le passage à demi-traitement entraîne 
une perte de revenus importante, qui précarise l’équilibre économique du foyer de l’agent. Ainsi, pour un arrêt de 184 jours, 
les revenus d’un agent de catégorie C diminuent de près de 13 %. En longue maladie, pour un arrêt de 2 ans, 
un agent de catégorie B peut voir ses revenus diminuer de moitié à partir de la deuxième année.
L'étude a été menée auprès de 366 700 agents affiliés à la caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL),
 répartis dans 18 500 collectivités assurées.
A consulter également le rapport annuel sur l'état de la fonction publique, dont l'un des dossiers est  consacré à l'absenteisme 
(lire Maire info du 30 novembre).

Télécharger l’étude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Ven 4 Déc - 9:19

http://www.observatoiredesgaspillages.com/2015/12/laugmentation-a-venir-des-indemnites-des-conseillers-regionaux/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ObservatoireDesGaspillages+%28Observatoire+des+Gaspillages%29

L’AUGMENTATION À VENIR DES INDEMNITÉS DES CONSEILLERS RÉGIONAUX

Avec la réforme territoriale qui fusionne plusieurs régions, les indemnités des conseillers régionaux vont augmenter, étant fonction de la population de la région. La facture serait de 30 millions d'euros pour les contribuables.
Lire sur le JDD.fr : Les indemnités des élus régionaux pourront augmenter de 30 millions d’euros
***
Voici les hausses calculées par le JDD.fr région par région :




 Pourquoi pas les régions ? Sans garde-fou législatif, il n’y a aucune raison pour que les conseillers régionaux s’en privent.
Publié par Rédaction le 3/12/15


Articles relatifs






Dernière édition par Admin le Mar 8 Déc - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Ven 20 Nov - 1:56

DES ATTENTATS AURAIENT PU ETRE EVITES ...VALLS EST RESPONSABLE.


https://www.facebook.com/estrosi.christian/videos/vb.59627025578/10153966372005579/?type=2&theater




La liste des terroristes Français en Syrie refusée il y a deux ans. Ces révélations par Bernard Squarcini sont très inquiétantes.

Comme l’affirme Bernard Squarcini cette opportunité était à saisir et nous aurait aidés à connaître, identifier et surveiller tous les français qui transitent entre la France et la Syrie.







Pierre Acariehttps://www.facebook.com/estrosi.christian/videos/vb.59627025578/10153966372005579/?type=2&theater



affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid jocolor geek geek geek geek geek geek geek geek jocolor geek jocolor santa geek cherry cherry cherry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Mer 18 Nov - 10:20

Voici les vrais responsables de nos malheurs (sarkozy, hollande et marine...). 

Jusqu'à Jacques CHIRAC, la France n'avait que des amis et des alliés dans le monde arabe. La France était perçue comme une nation qui partout favorisait la paix et le dialogue.

Puis Sarkozy est arrivé et tout a changé. Nos amis d'hier sont devenus nos ennemis.



 Nos alliés d'hier sont devenus nos adversaires d'aujourd'hui.

En Afghanistan, en Irak, en Libye, au Tchad, en Syrie nous avons semé la mort et la terreur. Nous avons voulu imposer "la démocratie" à coups de bombes à des peuples qui n'en veulent pas. 



Nous avons voulu exporter des valeurs auxquelles nous-mêmes ne croyons plus. Nous avons infligé tellement de souffrances qu'aujourd'hui nous récoltons ce que nous avons semé.

Nos politiciens font les guerres au lieu de s'occuper des problèmes graves de notre pays. 



Le chômage explose, la misère s'étend, nos retraités font les poubelles pour pouvoir survivre, notre jeunesse n'a plus d'espoir et nos gouvernements dépensent des milliards à bombarder des pays et des peuples étrangers.

Arrêtons de nous mêler des affaires du monde. Nous ne sommes ni des exemples à suivre ni des justiciers.

Il est temps d'ouvrir les yeux : à force de semer la haine, le racisme et la mort, nous, nous récoltons le terrorisme et la peur.

Et ces politiciens irresponsables qui nous conduisent vers l'abîme, ces pompiers pyromanes, profitent du terrorisme pour nous infliger l'état d'urgence, réduire nos libertés et nous dresser les uns contre les autres au risque de provoquer une guerre civile dans notre propre pays.

Ces politiciens qui nous gouvernent ne méritent pas notre confiance car ils nous ont tous trahis. Il n'y en a pas un pour sauver l'autre.

Malgré la peine immense, la légitime colère et la tristesse que nous éprouvons tous, nous devons rester lucides et unis.

Ne nous trompons pas d'ennemis et ne faisons pas payer à nos compatriotes musulmans, les conséquences de la folie guerrière de nos gouvernements. Nous sommes gouvernés par des pompiers pyromanes qui sont les vrais responsables de ce que nous sommes en train de vivre.

Ne nous laissons pas égarer par l'émotion et laissons plutôt place à la lucidité et la RAISON.

Ces politiciens ne sont pas qualifiés pour garantir notre sécurité car leur politique de guerre ne fera que favoriser encore plus le terrorisme.

Eric Cantona
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    Mar 17 Nov - 11:31

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER    

Revenir en haut Aller en bas
 
LA VIE SOUS HOLLANDE 1 ER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Prendre la "foudre" d'escampette selon François Hollande
» Rentrée 2014 : F. Hollande en visite au collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois avec N. Vallaud-Belkacem.
» Hollande demande à Dieu d'arrêter la pluie... (Humour)
» commande dendrogramme sous R
» extraire sous SAS

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LOCON SUR LAWE  :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: GENS D'ICI ET CHRONIQUE DU SOUVENIR :: ON EN PARLE ? :: LA TETE DE GONDOLE DE LA SEMAINE-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: