LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 RELIGIONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
PACA



Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RELIGIONS    Jeu 24 Jan - 1:30



Dans le Coran, le terme « GUERRE » est employé 9 fois

Celui de «SUPPLICE » 12 fois

«INFIDÈLE» revient 47 fois

Le verbe «TUER» et ses conjugaisons 65 fois

Le terme «FEU» (de l’enfer pour les mécréants) 150 fois

«MÉCRÉANT» 155 fois

et la palme revient au terme « CHÂTIMENT » avec 354 citations…

Pas une seule fois le verbe «AIMER» ne figure dans le Coran.

Et oui !!!!! AIMER n’est pas musulman ……..mais chrétien !!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RELIGIONS    Mer 9 Jan - 9:00

Barack Obama se prononce en faveur du mariage gay

Interviewé sur ABC News, Barack Obama s’est déclaré favorable au mariage homosexuel. Un acte politique fort à quelques mois de l’échéance présidentielle, fixée au 6 novembre prochain. Une occasion pour le Républicain Mitt Romney de revenir sur le terrain des Conservateurs.


À six mois de l’élection présidentielle, Barack Obama pose un acte politique aussi engagé que risqué. Interviewé sur ABC News, le président américain a clarifié ses positions sur le mariage homosexuel.
L’administration Obama en faveur du mariage homosexuel
« Il est important pour moi d’aller de l’avant et d’affirmer que des personnes du même sexe devraient être autorisées à se marier » a déclaré le président américain en campagne, précisant qu’il ne s’agissait que d’un avis personnel et non d’une décision politique.

Quelques jours auparavant, c’est le vice-président américain, Joe Biden, qui s’exprimait sur le sujet lors d’une interview télévisée, affirmant que le mariage entre deux personnes du même sexe « ne le gênait pas ».

Pari risqué ou stratégie calculée, les Démocrates font ainsi un grand pas sur la gauche radicale dans une Amérique puritaine.

En réponse à la déclaration du président, le candidat républicain Mitt Romney a réaffirmé ses positions. « Je pense que le mariage est une relation entre un homme et une femme. »

L’Amérique, très partagée sur la question du mariage homosexuel
Selon un sondage Gallup publié cette semaine, les Américains sont favorables au mariage homosexuel pour 52% d’entre eux contre 48% qui s’opposent à cette idée.

Ces divergences se retrouvent également au sein même des partis politiques. Chez les Démocrates, environ 25% des sympathisants seraient opposés à une telle union. Côté Républicain, si 75% des électeurs s’opposent au mariage entre deux personnes du même sexe, les 25% y seraient plutôt favorables. Le sondage montre également que plus de la moitié des indépendants sont favorables au mariage homosexuel.

Porte ouverte pour Mitt Romney
Par une telle prise de position, Barack Obama risque de se mettre à dos une partie des électeurs démocrates, pour qui les questions éthiques demeurent plus importantes que tous les programmes économiques.

Risque politique également car Mitt Romney, qui ne faisait pas l’unanimité chez les plus conservateurs, tient désormais une chance de se rattraper sur le sujet de la famille et du mariage qui sera indéniablement au cœur de la campagne présidentielle.

Barack Obama au secours de la cause homosexuelle
La déclaration de Barack Obama intervient quelques mois après sa décision, en septembre 2011, de lever l’interdiction faite aux militaires homosexuels d’afficher leur orientation sexuelle dans le cadre de leurs fonctions. Cette loi de la discrétion avait été promulguée par Bill Clinton en 1993. Celle-ci autorisait les homosexuels à faire carrière dans l’armée, métier qui leur était interdit auparavant, à condition de cacher leur orientation. Pour le collectif Service Members Legal Defense Network, cette loi aurait conduit au renvoi de 14 500 militaires des rangs de l’armée américaine.

Un acte historique pour les associations gays et lesbiennes
Les associations américaines de défense des droits des gays et lesbiennes saluent la déclaration de leur président comme un acte historique.

Néanmoins, si la déclaration de Barack Obama est symbolique pour de nombreux partisans et défenseurs de l’égalité des droits entre hétérosexuels et homosexuels, elle n’en reste pas moins très théorique et ne changera rien dans les faits.

L’autorisation ou l’interdiction de telles unions sont des décisions propres à chaque État. Aujourd’hui, six États reconnaissent le mariage homosexuel contre 28 ayant voté l’interdiction. Le 8 mai dernier, la Caroline du Nord s’est prononcé sur le sujet et a rejoint la liste des États dans lesquels les homosexuels ne pourront pas se marier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RELIGIONS    Mer 9 Jan - 8:41

Quand Frigide Barjot célébrait un mariage homosexuel
Pa.D. |




Frigide Barjot est l'une des plus ferventes opposantes au mariage pour tous. Pourtant, en 2007, elle avait célébré une union homosexuelle dans une boîte de nuit. | LP / Philippe Lavieille






C'est ce qui s'appelle virer sa cuti.
En 2007, Frigide Barjot avait uni symboliquement l'élu parisien Jean-Luc Romero et son compagnon au club l'Etoile, une boîte de nuit parisienne. Aujourd'hui,l'humoriste «cool et déglingue» est l'une des plus ferventes opposantes au mariage pour tous. Le 13 janvier, la cofondatrice du collectif «La manif pour tous» sera dans la rue pour manifester contre le projet de loi qui doit oiuvrir le mariage et l'adoption aux homosexuels.


Loin d'être embarrassée, Frigide Barjot ne renie pas cette soirée du 13 juillet 2007. «C'était une union de fête et de joie entre Jean-Luc et son ami, ça devait être un peu arrosé, c'était un machin de boîte de nuit», explique-t-elle. Un cliché diffusé sur Twitter et exhumé par«L'Express» montre le certificat de mariage, célébré «pour le meilleur et pour le rire, pour l'amour et l'humour !»


Le certificat de mariage du 13 juillet 2007 signé par l'humoriste (DR.)

«J'avais fait ça symboliquement, se souvient Jean-Luc Romero. Je m'étais dit, puisque qu'on ne peut pas se marier à la mairie, faisons-le dans une boîte de nuit». Frigide Barjot «a voulu célébrer» notre mariage, ajoute le conseiller régional d'Ile-de-France. L'homme se dit aujourd'hui déboussolé par la position de l'humoriste sur le mariage homosexuel.

«Elle paraissait gay friendly»

«On n'était pas amis mais on s'est vu très souvent. Elle n'avait pas ce discours là du tout, elle paraissait gay friendly», remarque-t-il. «Quand j'ai entendu ses positions très religieuses, je suis tombé de l'armoire. Je ne comprends pas comment cette fille, qui a été très ouverte, peut désormais être associée à des gens qui se battent non seulement contre le mariage mais aussi d'une certaine manière contre les homosexuels.»

A la veille de la première grande manifestation contre le mariage pour tous, Frigide Barjot avait confié à notre journal que la redécouverte de sa foi il y a quelques années l'avait poussée à prendre «de nouveaux engagements». Cela «éclaire ma raison», concède-t-elle aujourd'hui.

«On peut être pour l'amour homosexuel sans changer les structures du mariage pour autant, souligne-t-elle. Le mariage, c'est réservé homme-femme dans le but de donner la vie, c'est la filiation.» Pour elle, «on peut réfléchir à un nouveau type d'union» pour les homosexuels qui élèvent un ou des enfants, et «donner des droits éducatifs» aux deux parents mais sans nier que l'enfant a un parent d'un autre sexe. «C'était déjà ma position il y a cinq ans, c'est pour ça que j'étais pour le Pacs», assure-t-elle.

«Ses propos sont souvent totalement farfelus»

La mise en lumière de cette schizophrénie de Frigide Barjot pourrait gêner le mouvement d'opposition au projet de loi de mariage pour tous par le Parlement, dont l'examen au Parlement commence mi-janvier. La personnalité excentrique de Valérie Tellenne-Merle, le vrai nom de l'humoriste, agace de plus en plus. Elle est accusée par certains de s'accaparer les feux des projecteurs.

Les ultraconservateurs de Civitas sont ainsi très critiques à son égard. «Nous doutons de plus en plus de sa sincérité, lance leur président Alain Escada. Ses propos sont souvent totalement farfelus.» La femme de Basile de Koch, le frère de Karl Zéro, ne fait plus rire tout le monde...




Dernière édition par PACA le Mer 9 Jan - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RELIGIONS    Mer 9 Jan - 8:29



Mariage pour tous : l’enseignement catholique viole la loi, qu’on lui coupe les subventions publiques !
Par Charles Arambourou



Dans une lettre aux chefs d’établissements des 8300 établissements privés sous contrats avec l’État, Éric De Labarre, secrétaire général de l’enseignement catholique, appelle ces derniers à prendre en décembre des initiatives « pédagogiques » contre le projet de loi sur le « mariage pour tous ».

Le lobby clérical va donc sans vergogne instrumentaliser les élèves qui lui sont confiés dans un débat qui ne le regarde pas ! Derrière la tartufferie des formules, il appelle en fait à soutenir matériellement une mobilisation politicienne contre le gouvernement, rêvant sans doute de rééditer l’opération de 1984 contre la loi Savary.

L’UFAL tient à rappeler deux principes essentiels qui animent son combat laïque : la séparation des églises et de l’État, et la contestation du financement public de l’enseignement privé.

La liberté de conscience et le principe de séparation interdisent à tout organisme cultuel d’intervenir dans la sphère publique.
La loi de séparation du 9 décembre 1905, en proclamant que « la République ne reconnaît (…) aucun culte » a mis fin à la qualité d’établissements publics des cultes.
Ni l’épiscopat, chargé de l’organisation du libre exercice du culte catholique, ni le secrétariat général de l’enseignement catholique, chargé d’organiser ledit enseignement dans le cadre de son « caractère propre » religieux, n’ont la moindre qualité à intervenir en la matière.
Le débat concerne en effet, non le mariage religieux, mais le mariage civil, c’est-à-dire la « sphère publique » dont les organismes religieux sont par définition exclus.
Bien évidemment, les catholiques, comme tous les autres citoyens, voire « l’église », au sens de « la communauté des croyants », sont parfaitement libres de s’exprimer.
Mais leurs points de vue sont forcément contradictoires, et une grande partie d’entre eux n’est pas prête à soutenir l’opération politicienne de la droite. Nul organisme religieux ne peut prétendre « représenter » les citoyens. La liberté de conscience assurée par la République fait de chaque individu le seul détenteur de ses choix.

L’enseignement catholique viole ses obligations contractuelles : qu’il soit mis fin à son financement !
Depuis la loi Debré de 1959, et la loi Guermeur de 1977, l’enseignement scolaire en France repose sur un système dual : d’un côté, l’école publique, gérée et financée par l’État, de l’autre, les écoles privées, dont la majorité se réclament d’un caractère confessionnel.
Parmi ces écoles privées, une faible partie dépend des seuls financements privés. La plupart bénéficient de « contrats » (simples, ou « d’association » au service public) leur permettant de faire rémunérer leurs enseignants par l’État, et de bénéficier de subventions des collectivités locales.

Certes, le Conseil Constitutionnel a, en 1977, inventé le principe du « respect du caractère propre des établissements privés sous contrat ». Mais les limites en ont été clairement énoncées : respect de la liberté de conscience, et obligation aux maîtres d’observer un devoir de réserve.
Aucune de ces obligations n’est respectée en l’espèce, par l’intrusion cléricale de l’enseignement catholique dans un débat qui ne concerne que les lois de la République, laquelle le finance pourtant, grâce à la complaisance de la droite, depuis 1959.
Puisque l’enseignement catholique mord la mamelle qui le nourrit, l’UFAL appelle le ministre à prendre acte de cette rupture unilatérale des contrats, et à la faire constater par le juge. Elle appelle les collectivités locales à mettre fin au subventionnement des écoles privées qui suivraient les consignes politiciennes de M. De Labarre.
L’UFAL, héritière des engagements laïques du Serment de Vincennes de 1960 (contre la loi Debré), estime que la République a ainsi l’occasion de revenir sur les lois anti-laïques permettant le financement de l’enseignement confessionnel.
par Charles Arambourou
Responsable de la commission Laïcité de l'UFAL

Voir tous les articles de Charles Arambourou
Pour réagir à cet article,
écrire à : courrier-des-lecteurs@ufal.org

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT MAUR

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: RELIGIONS    Mar 8 Jan - 16:11

Loi "Le Mariage pour Tous"


Bonjour

Chères Amies

Chers Amis


Je vous prie de trouver ci dessous une invitation au Débat qui aura lieu le : Mardi 8 janvier 2013 à 19H00 à la Salle des Fêtes de Verquigneul prés de la Mairie à 2 km de Béthune


En espérant que vous pourrez y assister et participer à la discussion

Je vous demande aussi si vous le souhaitez de bien vouloir diffuser cette invitations à vos amies, amis et vos connaissances

Dans l'attente de peut être vous accueillir pour cette importante réunion

Je me tiens éventuellement à votre disposition si vous le souhaitez.

Je vous souhaite mes Meilleurs Voeux pour 2013 de Santé, de Joie, de Bonheur et de Partage.

Très Amicalement

Trollé Marcel

Télé 0652411296


Le Débat contradictoire concernant la Loi qui devrait être débattue au Parlement fin janvier et début Février 2013

Loi "Le Mariage pour Tous", l'adoption homoparentale,la Procréation Médicalement Assistée (PMA) et sans doute la Gestation pour autrui (GPA)

aura lieu le :

Mardi 8 janvier 2013 à 19H00 à la Salle des Fêtes de Verquigneul prés de la mairie

Ce débat sera dirigé par deux Modérateur avec l'éclairage d'élus de toutes tendances qui apporteront la Position Officielle de leurs Organisations (PS - UMP - PARTI DE GAUCHE - CENTRISTE etc...)
qui sont POUR - CONTRE et INDÉCIS pour cette LOI dite "Sociétale"

Le Professeur de Médecine et Député UMP de Paris Bernard Debré vient de me confirmer qui devrait être présent sauf empêchement de force majeure de dernière minute.

Des représentants des religions monothéistes ont été invités et devraient être présents.

La responsable à l'origine de la création de la "Manif Pour Tous" Frigide Barjot sera représentée par Monsieur Lumbroso Lionel Porte Parole de ce Collectif National et il sera l'un des Modérateurs

Tous les Citoyennes et les Citoyens sont conviés et invités afin de prendre part à ce Débat et ils auront bien sûr la possibilité de poser leurs questions aux élus et aux experts présents.

Toutes les personnes intéressées par ce Débat et qui voudront m'aider à l'Organisation et aussi qui souhaiteront participer à celui ci le seul il me semble qui sera organisé dans notre Région, notre Département et notre Arrondissement.

Peuvent prendre

Contact

avec :

Monsieur Trollé Marcel - Citoyen Engagé
Adresse 42 Boulevard de Flandre 62400 BETHUNE
Adresse Electronique ; trollemarcel@yahoo.fr
Télé 0321567747 et Mobile 0652411296
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RELIGIONS    Lun 10 Déc - 15:26

Récemment une célèbre animatrice radio US fit remarquer que l'homosexualité est une perversion. " C'est ce que dit la Bible dans le livre du Lévitique, chapitre 18, verset 22 : " Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme : ce serait une abomination ". La Bible le dit. Un point c'est tout ", affirma-t-elle.

Quelques jours plus tard, un auditeur lui adressa une lettre ouverte qui disait :

" Merci de mettre autant de ferveur à éduquer les gens à la Loi de Dieu. J'apprends beaucoup à l'écoute de votre programme et j'essaie d'en faire profiter tout le monde. Mais j'aurais besoin de conseils quant à d'autres lois bibliques.

......
Par exemple, je souhaiterais vendre ma fille comme servante, tel que c'est indiqué dans le livre de l'Exode, chapitre 21, verset 7. A votre avis, quel serait le meilleur prix ?

Le Lévitique aussi, chapitre 25, verset 44, enseigne que je peux posséder des esclaves, hommes ou femmes, à condition qu'ils soient achetés dans des nations voisines. Un ami affirme que ceci est applicable aux mexicains, mais pas aux canadiens. Pourriez-vous m'éclairer sur ce point ? Pourquoi est-ce que je ne peux pas posséder des esclaves canadiens ?

J'ai un voisin qui tient à travailler le samedi. L'Exode, chapitre 35, verset 2, dit clairement qu'il doit être condamné à mort. Je suis obligé de le tuer moi-même ? Pourriez-vous me soulager de cette question gênante d'une quelconque manière ?

Autre chose : le Lévitique, chapitre 21, verset 18, dit qu'on ne peut pas s'approcher de l'autel de Dieu si on a des problèmes de vue. J'ai besoin de lunettes pour lire. Mon acuité visuelle doit-elle être de 100% ? Serait-il possible de revoir cette exigence à la baisse pour servir à l'autel ?

Un dernier conseil. Mon oncle ne respecte pas ce que dit le Lévitique, chapitre 19, verset 19, en plantant deux types de culture différents dans le même champ, de même que sa femme qui porte des vêtements faits de différents tissus, coton et polyester. De plus, il passe ses journées à maudire et à sacrer. Est-il nécessaire d'aller jusqu'au bout de la procédure embarrassante de réunir tous les habitants du village pour lapider mon oncle et ma tante, comme le prescrit le Lévitique, chapitre 24, verset 10 à 16 ? On ne pourrait pas plutôt les brûler vifs au cours d'une simple réunion familiale privée, comme ça se fait avec ceux qui dorment avec des parents proches, tel qu'il est indiqué dans le livre sacré, chapitre 20, verset 14 ?

Je suivrai pleinement vos conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RELIGIONS    Lun 19 Nov - 17:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RELIGIONS    Jeu 1 Nov - 22:55

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RELIGIONS    Jeu 1 Nov - 9:38



Un rien m ' amuse et Dieu m 'amuse aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2507
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: RELIGIONS    Lun 10 Sep - 12:29

LA CIVILISATION EN MARCHE

A tous ceux qui disent que l islam a libéré la femme !!!!!!





Messages: 1739
Date d'inscription: 26/09/2007

Sujet: Re: RELIGIONS    Jeu 10 Jan 2013 - 9:00      

https://www.facebook.com/photo.php?v=196920037079283&set=vb.195968453757226&type=2&theater

Socrate, Protagoras, 322:
L'homme est le seul des animaux à croire à des dieux

Abou-Ala al-Maari, Syrie (Maara), 11ème siècle:
Les habitants de la terre se divisent en deux,
Ceux qui ont un cerveau et pas de religion,
Et ceux qui ont une religion mais pas de cerveau.

José Saramago, Prix Nobel de Littérature 1998 (Le Monde 21 septembre 2001):
On nous a promis des paradis et menacés d'enfers, aussi faux les uns que les autres, insultes effrontées à l'intelligence et au bon sens que nous avons eu tant de difficultés à faire naître.

L'esprit humain ne manque pas d'ennemis, mais celui-là [dieu] est l'un des plus obstinés et corrosifs.


 
  
PACA



Messages: 1739
Date d'inscription: 26/09/2007

Sujet: Re: RELIGIONS    Dim 23 Déc 2012 - 10:28      



 
  
PACA



Messages: 1739
Date d'inscription: 26/09/2007

Sujet: Re: RELIGIONS    Mer 19 Déc 2012 - 17:04      


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&



 
  
PACA



Messages: 1739
Date d'inscription: 26/09/2007

Sujet: Re: RELIGIONS    Mer 3 Oct 2012 - 10:03      



 
  
PACA



Messages: 1739
Date d'inscription: 26/09/2007

Sujet: RELIGIONS    Mar 28 Fév 2012 - 9:42      

"LA CE SONT LES MOINES BOUDHISTES...."

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


"ICI CES SONT LES MUSULMANS : sachant que 30% des animaux sont tués de cette façon et que seuls 7 % sont consommés par les musulmans ...qui mange les 23 % restant ??????"

Comment tuer des animaux de façon “Halal”

Pour être qualifiée “Halal”, la viande doit provenir d’un animal qui n’est pas ‘Haram” (proscrit, comme la viande de porc); elle doit également provenir d’un animal qui a été abattu par un musulman qui coupe la gorge de l’animal, tranchant la carotide et les jugulaires, pour le saigner à mort en dirigeant la tête de l’animal vers la Mecque; et celui qui sacrifie l’animal doit prononcer les mots “Bismilla Rahim oua Allah Akbar” (Au Nom de Dieu, Dieu est Grand). Dans tous les pays européens et en France en particulier, l’abattage des animaux pour la consommation de la viande est réglementé par de nombreux décrets et lois qui ont pour but de protéger le consommateur (sa santé) et l’animal (pour l’empêcher de souffrir). Normalement les animaux sont tués par un choc mécanique ou électrique. Mais les abattoirs des communautés juives et musulmanes bénéficient de dispenses spéciales.

Cela pose des problèmes techniques: étant donné que l’animal est tué en étant saigné, cela ralentit la production de l’abattoir: 25 bœufs sont ainsi tués en une heure, au lieu de 30. C’est encore plus marqué pour les poulets: deux hommes peuvent sacrifier rituellement de 1.000 à 2.000 poulets à l’heure,contre 6.000 à l’heure dans un abattoir automatique. La loi française stipule également qu’un animal ne peut pas être suspendu avant d’être mis à mort: le bœuf ou le mouton doit être immobilisé dans une trappe spéciale, très coûteuse, environ 400.000 francs pour un bœuf. C’est donc un investissement considérable...

En outre un décret de 1980 stipule que les animaux ne peuvent être sacrifiés rituellement que par des personnes “qualifiées par des organisations religieuses reconnues”; et ces organisations doivent être “enregistrées par le ministère de l’Agriculture, sur proposition du ministère de l’Intérieur”. Ce décret ajoute que “si aucune organisation n’a été enregistrée”, le préfet du département peut accorder des “autorisations individuelles”. Cela a été le cas pendant plus de dix ans: les préfets de régions ont donné à plusieurs centaines de “sacrificateurs” l’autorisation de tuer des bœufs, moutons et poulets pour les musulmans de France. Parfois ces personnes étaient employées de façon permanente par des abattoirs qui fournissaient régulièrement des clients musulmans; dans d’autres cas les sacrificateurs travaillaient à la demande, quelques heures, ou un jour ou deux par semaine.

Une nouvelle profession: contrôleur

Mais cela créa bientôt un problème politique et religieux: Qui allait contrôler les sacrificateurs et la viande? Si un abattoir ne fonctionne pas à plein temps de façon rituelle, qui va vérifier que cette viande est bien “licite”, et apposer un timbre dessus pour que les clients du boucher sachent que cette viande est vraiement “Halal”? Et même si un abattoir fonctionne à plein temps de façon rituelle, qui va le contrôler -- étant donné que n’importe quel homme d’affaires, musulman ou non, peut être tenté de gagner du temps -- et de l’argent. Une nouvelle profession est née: “contrôleur”.

Ces contrôleurs vérifient que l’animal a bien été tué de façon rituelle, et, pour le garantir, ils apposent leur timbre sur diverses parties du corps de l’animal mort. Toutes ces organisations ont un trait commun: elles font payer l’abattoir pour ce contrôle -- cela peut être un droit annuel (qui atteint 36.000 F), ou une taxe journalière (800 F) ou par animal (10 à 12 F) ou au kilo: de 0,30 F à 1 F... À son tour, l’abattoir répercute cette taxe sur le boucher, qui fait payer... le consommateur.

En quelques années on a vu émerger plusieurs organisations de “contrôleurs”: AVS, liée à la FNMF (Fédération Nationale des Musulmans de France); BARAKA, proche de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France); AL TAKWA; GUII (Groupement des Unions Islamiques Internationales); CIAM (Centre Islamique des Alpes-Maritimes); LICOM; GISCOM (Groupement Islamique des Sacrificateurs et Contrôleurs Musulmans); BCAAR (Bureau de Contrôle de l’Alimentation et de l’Authentification Religieuse), etc. La liste de ces associations autoproclamées sans aucun statut légal n’a pas de fin.



 
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RELIGIONS    

Revenir en haut Aller en bas
 
RELIGIONS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Le problème du TEMPS dans les religions ...
» Croire en dehors des religions
» Les religions sont comme les humains ; imparfaites et impermanentes.
» Bibliothèque des religions
» différents niveaux des religions

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: RELIGIONS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: