LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Plus de boulanger à LOCON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
PACA



Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Jeu 16 Fév - 10:12

Lensois a écrit:
Amateur de pain a écrit:
C'est mieux que rien, 4 élus sur 19 !

Mais bon si ce sont les Élus de l’opposition  scratch .....On est pas arrivé affraid

Et je me demande pourquoi il n'y a pas les 19 dans une telle proposition pour le bien des citoyens de la Commune !!

POURQUOI ? oui pourquoi ...

1) parce que la grande majorité n 'est peut etre pas au courant des travaux des 4 opposants ?
2 ) la majorité suit le maire qui considere qu 'une boulagerie est une affaire privée ...
3 ) la majorité estime peut etre que Locon n 'a pas besoin de boulangerie estimant qu 'il y en a suffisamment aux alentours ...
4 ) la majorité n 'a pas interêt a soutenir un projet fait par ses opposants .

Néanmoins je souhaite beaucoup de courage au futur boulanger ...si cela se fait car en dernier ressort c 'est le maire qui decidera:


je cite :::::

Ouvrir un commerce, c'est embaucher du personnel, créer une structure juridique, choisir un emplacement, distribuer des produits périssables, et tout cela est minutieusement réglementé.
Le droit social, le droit des sociétés, la réglementation sanitaire, les lois sur la construction, l'urbanisme et l'environnement entourent la réalisation du projet.

Pas très encourageant, a priori , mais pas de quoi baisser les bras non plus.


Lepoint.fr : Quel doit être le premier réflexe du futur entrepreneur qui, par exemple, veut acquérir les murs ou le fonds de commerce d'un salon de coiffure ?

Florence Chérel : il doit tout d'abord s'assurer que l'acquisition du fonds de commerce ne risque pas d'être contrecarrée par l'exercice d'un droit de préemption, c'est-à-dire être acquis par priorité par une collectivité locale, par exemple. Il existe plusieurs types de droits de préemption : le droit de préemption urbain ou le droit de préemption sur les fonds de commerce, les baux commerciaux et les terrains destinés à accueillir des commerces d'une surface de vente entre 300 et 1.000 mètres carrés.

L'acquisition du fonds de commerce d'un salon de coiffure pourrait être soumise au droit de préemption sur les fonds de commerce si ce bien se situe dans le périmètre de sauvegarde du commerce et de l'artisanat de proximité.
L'entrepreneur doit donc se rapprocher de la mairie pour savoir si son projet est situé dans le périmètre d'un tel droit de préemption. Dans ce cas, le vendeur doit adresser une déclaration d'intention d'aliéner (D.I.A) à la commune qui a deux mois pour préempter.

Quelles sont les autorisations préalables à la réalisation de travaux ?

Il y en a plusieurs. À commencer par les autorisations d'urbanisme.
La plupart des projets, qu'il s'agisse de la construction d'un bâtiment destiné à recevoir le commerce ou de travaux en vue de modifier la façade extérieure d'un bâtiment, nécessitent l'obtention d'autorisations d'urbanisme.
Il s'agit, suivant les cas, d'un permis de construire, d'un permis de démolir, d'un permis d'aménager ou encore d'une déclaration préalable. Ainsi, par exemple, l'édification d'une construction nouvelle, par exemple, la construction d'un bâtiment de 50 m2, nécessite presque toujours l'obtention préalable d'un permis de construire. En revanche, les travaux de ravalement ou les travaux destinés à modifier la façade du bâtiment seront seulement soumis à une déclaration préalable.

Mais si ces travaux de modification de la façade s'accompagnent d'un changement de destination des locaux (par exemple, transformation d'un local à usage d'habitation en local à usage commercial), le projet nécessitera la délivrance d'un permis de construire.
Ces autorisations ne pourront être délivrées par l'administration que si le projet de construction respecte les règles d'urbanisme applicables au terrain.
Par ailleurs, si ces travaux s'accompagnent de l'installation d'équipements d'une certaine puissance (par exemple, un appareil aéroréfrigérant) listés dans le code de l'environnement, il faut, préalablement à leur installation, soit faire une déclaration préalable, soit obtenir une autorisation auprès de la préfecture.Existe-t-il des démarches particulières à effectuer pour transformer un appartement privé en commerce ?

À quoi servent les permis d'aménagement ERP ?
Les ERP sont des établissements recevant du public (magasin, hôtel,...). Ils sont classés par "catégorie" en fonction de l'effectif accueilli (1re à 5e catégorie). Le "Permis d'aménagement ERP" est une autorisation délivrée par le préfet pour réaliser des travaux d'aménagement intérieur. Elle a pour objet de vérifier que l'établissement respectera les règles de sécurité et les règles d'accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Après la réalisation des travaux, l'exploitant devra obtenir du maire une autorisation d'ouverture au public qui sera délivrée après une visite de la commission de sécurité.
Méconnue du grand public, cette réglementation ne doit pas être négligée sous peine de sanction pouvant aller jusqu'à la fermeture du local non conforme !
Quelles sont les autorisations préalables à la vente de boissons, alcoolisées ou non, type salon de thé ou bar ?
La vente de boissons alcoolisées ou non n'est pas libre et est soumise à l'obtention préalable par le commerçant d'une licence "débit de boissons". Elle se décline en trois catégories selon l'activité commerciale exercée :
- les débits de boissons à consommer sur place, comme par exemple les cafés ou les salons de thé ;
- les restaurants, habilités à vendre des boissons uniquement à l'occasion des repas ou à emporter, sauf à ce que le gérant soit également titulaire d'une licence "débit de boissons à consommer sur place" ;
- les débits à emporter : il s'agit par exemple des supermarchés, des épiceries ou encore des cavistes.
À savoir : l'exercice de certaines activités (boucher, charcutier, coiffeur, opticien-lunetier...) est subordonné à la justification d'une qualification professionnelle. D'autres activités nécessitent l'obtention d'une carte professionnelle, comme la profession d'agent immobilier. Ce qui veut dire que l'entrepreneur souhaitant s'installer à son compte doit préalablement vérifier qu'il dispose des qualifications professionnelles exigées par son projet.
* La loi adoptée le 10 août prévoit des dérogations à la fermeture des magasins le dimanche. L'ouverture est autorisée dans les communes classées en zones touristiques ou thermales. Les grandes surfaces des agglomérations de Paris, Lille et Marseille pourront ouvrir le dimanche à partir de fin septembre. Les commerces de détail alimentaires peuvent désormais fermer à 13 heures. Les cinq dimanches de travail autorisés sont maintenus sur demande de dérogation auprès des maires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Jeu 16 Fév - 9:41

Amateur de pain a écrit:
C'est mieux que rien, 4 élus sur 19 !

Mais bon si ce sont les Élus de l’opposition  scratch .....On est pas arrivé affraid

Et je me demande pourquoi il n'y a pas les 19 dans une telle proposition pour le bien des citoyens de la Commune !!
Revenir en haut Aller en bas
Amateur de pain
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Jeu 16 Fév - 9:37

C'est mieux que rien, 4 élus sur 19 !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mer 15 Fév - 17:09

Dommage que les Elus se soient pas investit plus tôt .....Ca fait Qqs Années que ns manquons cruellement de Boulangerie !!! scratch

Mais comme on dit " Vaut mieux tard que jamais " cheers



Attendons donc les nouvelles .......
Revenir en haut Aller en bas
Un autre amateur de pain
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mer 15 Fév - 16:57

C'est vrai et je vous rejoins
Merci à l'investissement de ces 4 élus
Croisons les doigts
Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mer 15 Fév - 12:56

VOILA une bonne nouvelle ...esperons qu' une boulangerie ouvre un jour ...comme du temps de  Monsieur Preudhomme que je salue ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amateur de pain
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mer 15 Fév - 7:35

Le dossier semble avancer avec le soutien de 4 conseillers municipaux.
Belle initiative
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Dim 22 Jan - 17:48

Et Alors cette fameuse Boulangerie on en est Où ??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Sam 24 Déc - 17:56

Les tOyos sont bouchés ahahahah



Les Belges sont réputé faire du Bon Pain !!!



Souhaitons pour 2017 ......de pouvoir aller au village s'acheter une Bonne Baguette ....Du Bon pain et autres Viennoiseries !!!



Joyeux Noël et bonne fêtes de fin d'Année à TouS
Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Lun 12 Déc - 9:13

DU NOUVEAU SUR LA BOULANGERIE DE LOCON ......c 'est dans les tuyaux ....

merci a notre lecteur...(qui se reconnaitra ... )de m 'avoir envoyé ce document




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papi
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Sam 17 Sep - 19:38

Vous avez raison . Notre village devient de plus en plus triste sans commerces et sans facilités de transport . Quel différence avec Essars qui a une belle route qui traverse ce village , avec des arbres , de beaux trottoirs . Des petits commerces et un Carrefour Marcket bien pratique avec station de carburants .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Sam 17 Sep - 17:21

Jamais aucun suivi dans ce village ...ou Tout petit Bourg scratch 

Devait avoir une enquête de Bannette ?? Pas vu personne ......Mais bon je vois pas l'utilité de cette enquête ??

Veulent s'installer ou pas ?? C'est Leur Pb

Et toujours pas de Boulangerie .....
Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Jeu 15 Sep - 18:04

Arras : une première boulangerie a ouvert ce matin cours de Verdun

PUBLIÉ LE 15/09/2016
L'Avenir de l'Artois









Les commerces ne sont pas légion dans le quartier. Alors qu’une boulangerie s’apprête à ouvrir ses portes, les habitants sont des plus heureux. C‘est ce qui se passe avec Le fournil de Claire, qui ouvrira jeudi 14 septembre dès 6h30.
Depuis sept mois, Claire Dornieu travaille sur son projet de boulangerie. Seulement, quand on n’est pas boulangère, on a tout à apprendre. « Je vis dans le quartier depuis deux ans, et j’enrageais de pas trouver de boulangerie alors qu’on est quand même en plein centre-ville,raconte celle qui travaille dans la fonction publique. Quand j’ai vu ce beau local, je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire. Le local est génial », s’enthousiasme la nouvelle patronne.
Pour faire tourner sa boutique, elle a recruté trois personnes, dont Solène Fregefond, 27 ans, qui sera la responsable. « C’était l’un de mes buts, recruter trois personnes, dont une à temps complet. Je travaille avec un boulanger de Beaurains, Selon Morgan. C’est mon boulanger depuis six ans, je connais bien ses produits et leur qualité », note Claire.
En travaux depuis mars, la boulangerie est baignée de lumière, accueillante et la déco lui donne presque l’aspect d’un salon. « C’est voulu. Je veux que les gens s’y sentent bien ». Même si les produits sont des plus traditionnels, « et pour plaire aux goûts du plus grand nombre », souligne Solène, le concept du Fournil de Claire se veut innovant. « Pour nos sandwichs, on utilise le croust’wich : les garnitures des sandwichs seront prêtes sur des réglettes, le client pourra choisir entre trois pains différents. La confection sera ainsi plus rapide », note Claire.

Autre nouveauté : le clic and take. Dès le 1er octobre, via le site de la boulangerie, le client pourra commander ses repas, son pain, ses pâtisseries et retirer la commande rapidement. Le matin, en commandant avant midi, vous serez servi à 12h. « On pense aux gens qui sont pressés, aux travailleurs du coin, de la Caf, de la CUA, des écoles, aux lycéens aussi. Nous voulons être rapides, avoir des produits de qualité et à un prix raisonnable », ajoute Claire.
Voilà de quoi animer ce quartier non loin de la caserne Schramm, où les premiers habitants arrivent bientôt.

Au.D.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mar 24 Nov - 9:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mer 19 Aoû - 11:56

inconnu a écrit:
POUR LES FRITES c 'est aussi bethune !

tout fous le camp !!!

Bon pour les frites c'est pas sa faute il parait que le Pôv gars a dû s'arrêter pour cause de maladie !!!

Dans le temps pas si lointain il y en avait un bon place de l'Europe le " Sieur Gasior " sympathique et commerçant .....Mais bon là aussi il a du s'arrêter !!

A la jalousie .....dans cette commune ...Et y'a pas qu'entre commerçants ...Mais bon ça c'est une autre histoire !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
inconnu
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mer 19 Aoû - 11:49

POUR LES FRITES c 'est aussi bethune !

tout fous le camp !!!
Revenir en haut Aller en bas
inconnu
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mer 19 Aoû - 11:46

le but n 'est pas de vendre du pain a LOCON mais d 'allez  rue albert premier a bethune
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mer 19 Aoû - 11:17

Cendrillon a écrit:
Vous avez raison, tout à fait d'accord


Merci c'est sympa d'avoir au moins 1 supporter Wink

Exemple de ce village qui s'est réunis pour garder sa Station Essence ......!!!

Mais bon bien évidemment on ira pas jusque là c'est quand même pas notre D'job   Rolling Eyes

Mais quand les gens sont Obligés d'aller AILLEURS acheter du pain ben ils font les courses ailleurs quoi de plus normal !!!

Mais bon ces gens de la commune ne pensent qu'à Eux et certainement pas aux citoyens sinon ils auraient surement déjà fait Qqs chose !!!
Revenir en haut Aller en bas
zebu
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Jeu 13 Aoû - 11:10

plus personne n 'achte du pain .la consommation diminue tous les ans !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Et les commerçants !!    Jeu 13 Aoû - 10:59

Belle, intelligente & bien a propos cette remarque de mon épouse !!!! ( comme quoi y'a plus dans 2 têtes ...)

Et les commerçants EUX ne disent rien qu'il n'y a plus  de boulangerie à Locon et plus d'épicerie non plus comme le faisait leurs tout premiers prédécesseurs !!!

Comme les gens vont ailleurs et bien forcément ils achètent ailleurs CQFD !!! Shocked

Alors Mesdames et Messieurs les Commerçants remuez vous un peu aussi !!!

Maintenant pour trouver du pain en ces périodes de congés ...Bonjour !!!!
Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Sam 23 Mai - 18:24

Béthune : le 27 mai, des portes ouvertes pour montrer la voie aux apprentis de demain

PUBLIÉ LE 23/05/2015
PAR ISABELLE MASTIN

LA VOIX DU NORD
Votre enfant a dans l’idée de devenir apprenti mais tout comme lui, vous vous posez encore des questions ? Profitez-en pour passer mercredi à l’antenne béthunoise de l’URMA : c’est journée portes ouvertes. Les apprentis vous répondront et vous pourrez les voir en pleins travaux pratiques.



1 / 4



flower flower
La directrice Sylvie Lezala derrière le comptoir de la salle des apprentis en vente alimentaire.


1. L’URMA ouvre ses portes



La dernière fois, c’était en février. Le but : faire découvrir aux apprentis de demain, qui auront de 16 à 25 ans, les formations dispensées à l’antenne du boulevard Vauban : coiffure, esthétique, sérigraphie, enseignes, signalétique et décors, vente alimentaire.

2. C’est tout public



Les apprentis ont entre 16 et 25 ans mais leurs aînés peuvent s’inscrire en formation continue – régulièrement, on voit venir de jeunes adultes qui ont poussé jusqu’au bac pour faire plaisir aux parents et qui trépignent d’assouvir leur passion pour un métier artisanal, voire des quadras qui veulent changer de vie. Une conseillère dévouée aux collégiens en quête d’orientation sera aussi présente ; la bonne surprise avec les collégiens, c’est qu’avec les journées d’immersion en entreprise, ils ont souvent une idée assez précise de leur projet.

3. On visite les locaux



La journée portes ouvertes de ce mercredi 27 mai 2015, c’est l’occasion de jeter un œil derrière les portes des classes et des ateliers. Deux salles pleines de miroirs et de bacs à shampoing, un point de vente alimentaire reconstitué, une huitaine de lits pour que les esthéticiennes puissent jouer à la marchande et à la cliente entre elles...

4. Des cours portes ouvertes



Selon l’heure à laquelle vous passerez, vous pourrez surprendre les apprentis en plein cours de maths, d’arts appliqués, de sciences, de chimie ou de travaux pratiques. Parce que oui, être apprenti ça passe aussi par la culture générale. Les élèves seront autorisés à répondre aux questions que vous vous posez.

5. On peut essayer ? Oui !



Regarder, c’est bien. Essayer, c’est mieux. « Dans les séances de travaux pratiques, promet la directrice, Sylvie Lezala, les apprentis en coiffure et esthétique pourront parrainer des jeunes qui ont envie de mettre la main à la pâte. » Rien de tel pour confirmer une vocation.
Portes ouvertes à l’URMA de Béthune ce mercredi 27 mai, de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h. Au 223, boulevard Vauban à Béthune. Contact : 03 21 68 71 60.



ZOOM : UN NOUVEAU DISPOSITIF POUR LES JEUNES



On peut dire « quatre mois intensifs », mais le nom officiel du nouveau dispositif mis en place par le conseil régional et l’Europe, c’est... DRAMAJ, pour « Dispositif régional d’accompagnement et de mise en apprentissage des jeunes ». Eh ? Il s’agit, explique Sylvie Lezala, « d’un accompagnement renforcé de jeunes de 16 à 25 ans, pas en formation et sans emploi. » Une compilation de services existant déjà pour davantage d’efficacité. La nouveauté, c’est la création de postes de conseillères. Elles sont 3 pour l’URMA de Béthune. Leur rôle, c’est d’être référente pour le jeune, tant pour l’aider à chercher une entreprise que pour régler ses problèmes de mobilité ou de logement. But : lui trouver une solution au terme des 4 mois. Pour les contacter : 03 21 68 71 60.


ZOOM : LES MAJEURS ONT DE NOUVEAU LA COTE



Oui, l’apprentissage retrouve ses lettres de noblesse mais tout n’est pas encore gagné. Dans les établissements scolaires, en parler ne va pas toujours de soi. Les parents, eux, entendent l’écho honteux de la voie de garage. Pourtant les chiffres parlent : « 80 % des apprentis trouvent du travail dans les six mois. » Le principal frein, c’est souvent la mobilité.
Au quotidien, ce qui fait peur à certains apprentis, ce sont les rapports avec les employeurs. À tort ou à raison ? L’équipe de l’URMA n’est pas juge de paix, elle se contente d’écouter et d’aider les uns et les autres à faire la part des choses. Depuis deux ans, la directrice de l’antenne béthunoise de l’URMA, constate un phénomène propre à l’époque : dans une conjoncture tendue, les chefs d’entreprises ont tendance à se montrer plus exigeants. Il faut de la rentabilité. En face, des jeunes, en particulier dans la tranche 16-18 ans, à peine entrés dans le monde du travail et pas toujours bien rompus au savoir-être de rigueur : « On arrive à l’heure, on ne joue pas avec son portable... » Le résultat, quand les parties n’arrivent pas à faire la paix, ça peut être une rupture de contrat, idéalement à l’amiable pour éviter les Prudhommes. Le jeune reste alors autorisé à suivre les cours pendant 3 mois, et l’URMA l’aide à trouver une nouvelle entreprise.
Et là où l’on était tenté de croire que les apprentis de 16 ans avaient les faveurs des patrons parce que coûtant moins cher à l’entreprise, on assiste à l’apparition d’une nouvelle tendance. « Un jeune de 18 ans coûte plus cher, mais certains employeurs préfèrent. Ils les trouvent plus matures, plus réceptifs aux remarques. Et ils peuvent avoir le permis. »
.........................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mer 13 Mai - 15:34

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mer 10 Déc - 10:26

Un amateur de pain a écrit:
Les coquilles de Noël vont bientôt inondées le tout Locon ! santa

La livraison est naturellement gratuite !

Et les allers/retours Locon - Béthune seront nombreux, interminables, délicats, angoissants...

Mais, nous pouvons compter sur le dévouement du premier des Adjoints pour que ces multiples livraisons soient parfaites !
Les affaires reprennent !!! lol!
 Si la livraison est gratuite nous allons donner à notre adjoint a l 'alimentation une magnifique recompense bien méritée   lol!



http://www.leparisien.fr/espace-premium/oise-60/la-mairie-veut-sauver-la-boulangerie-du-village-20-11-2014-4305937.php

lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bachum62

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mer 10 Déc - 10:13

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Un amateur de pain
Invité



MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Mar 9 Déc - 22:50

Les coquilles de Noël vont bientôt inondées le tout Locon ! santa

La livraison est naturellement gratuite !

Et les allers/retours Locon - Béthune seront nombreux, interminables, délicats, angoissants...

Mais, nous pouvons compter sur le dévouement du premier des Adjoints pour que ces multiples livraisons soient parfaites !
Les affaires reprennent !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   Lun 1 Déc - 16:50

BON , je sais , il n 'y a plus de boulanger a LOCON .... pale    Shocked  pale

Mais je vais vous aider  : : : :  : : lol!

http://www.leboncoin.fr/electromenager/offres/ile_de_france/occasions/?f=a&th=1&q=machine+a+pa


lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plus de boulanger à LOCON   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plus de boulanger à LOCON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pains au chocolat du boulanger (VGL)
» La maladie du boulanger
» Rendez-vous important avec Monseigneur Boulanger
» de Nantes et Boulanger ou le duo manipulateur.
» Vieux métiers " Boulanger"

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: GENS D'ICI ET CHRONIQUE DU SOUVENIR :: La VIE à LOCON-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: