LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

  Transports

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 515
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Transports    Mar 13 Déc - 8:05


(photo la voix du nord)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Transports    Mar 19 Nov - 1:23

ENFIN UNE VOITURE ECOLOGIQUE POUR LE COVOITURAGE ! Merci DUFLOT !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Transports    Jeu 14 Nov - 10:08

UN LOCONOIS   VEUT LA GRATUITE DANS LES TRANSPORTS 




Guillaume VITTU dans ses oeuvres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Transports    Mar 8 Oct - 12:59




LA VOIX DU NORD
Région > Béthune et ses environs > Béthune

L’université de Béthune en tête de peloton sur les déplacements à vélo

PUBLIÉ LE 07/10/2013




Par ANNA MORELLO

À Paris, en vélo, on dépasse les autos… Et à Béthune ? Si les embouteillages n’ont pas encore pris le contrôle de la circulation, il n’en reste pas moins que le vélo gagne du terrain. C’est sans doute ce qui explique le succès de l’association Cyclocampus dont l’activité explose du côté de l’université.



« Voilà, ça fait 17 euros… » Pierre Tittelein est en train de vendre un vélo à un étudiant pressé. Il est 13 h 30, les cours vont reprendre. Comment l’étudiant a entendu parler de l’association ? « Par un ami, et je suis allé voir sur le site internet. C’est très avantageux… » explique le jeune homme en quittant l’atelier de l’association, prêt à enfourcher sa trouvaille.
Train-vélo
Des scènes comme celle-ci, il s’en produit de plus en plus dans le petit local. « On a créé Cyclocampus il y a deux ans. Mais la première année, on n’a pas du tout communiqué, raconte Pierre, enseignant-chercheur à la fac de sciences appliquées, trésorier de l’association. On avait réparé et vendu quelques vélos… Mais là on commence à communiquer et depuis septembre, on a déjà vendu dix vélos et on accueille de plus en plus de jeunes qui veulent adhérer. D’ailleurs, aujourd’hui, il ne nous reste qu’un vélo. Il faut qu’on relance les gens qui avaient promis des dons… » La raison de ce succès ? « On a beaucoup d’étudiants qui viennent en train. Une fois arrivés à la gare, venir à pied jusqu’à l’université, c’est faisable, mais il faut quand même 25 minutes. Et le bus fait un grand détour avant de les déposer ici, donc c’est presque aussi long, et les horaires sont irréguliers. Donc on n’a pas mal de jeunes qui prennent leur vélo dans le train… » précise le président, Denis Fourmaux, enseignant-chercheur à l’IUT, en filière QLIO (Qualité, logistique industrielle et organisation). Un président, cycliste à ses heures, qui s’est inspiré des pays du Nord. « Nos étudiants, quand ils partaient en stage au Danemark, racontaient en rentrant qu’on leur avait de suite proposer un vélo… » Même chose au Japon où d’immenses parcs à vélos ont remplacé les voitures sur les parkings des facs. « Et puis il faut aussi tenir compte du contexte des étudiants qui sont logés par le CROUS au Mont-Liébaut, et ils sont nombreux. Souvent ils sont assez éloignés de leur famille et n’ont donc pas la possibilité d’emprunter un vélo, ils n’ont pas de voiture… » Donc ils achètent un vélo à l’association, et une fois l’année scolaire terminée, « Nous, on leur rachète au même prix moins cinq euros… » Ou comment initier un cycle hyper vertueux !
Un atelier permanent
Et l’activité est prometteuse au-delà de la vente, car l’association promeut aussi l’entretien des cyclos, façon système D. Là aussi, tout part d’un constat : de plus en plus de jeunes qui font du vélo ; de plus en plus de jeunes qui veulent faire du vélo… « et après, nous, sur la route, quand on les suit, on constate qu’ils n’ont plus de frein, que l’éclairage est défaillant…» D’où l’originalité de cette association qui propose aussi aux jeunes de disposer d’un atelier pour entretenir leurs cycles, qu’ils aient été achetés là ou ailleurs. Ce concept alliant vente d’occasion-atelier permanent est tout à fait innovant. Et a réussi à séduire les responsables de l’université qui ont pris cette association, fondée au départ par trois enseignants (Nathalie Lecocq, enseignant en QLIO, est trésorière) très au sérieux. À tel point que depuis cette rentrée, Cyclocampus dispose d’un local et même d’un emploi étudiant, financé par l’université, pour tenir les permanences et faire fonctionner l’atelier. L’heureux élu s’appelle Clément Denis, étudiant en Master 1 de Génie Civil, cycliste amateur lui aussi, et qui souhaitait s’investir.
Question de bon sens
Et justement, que les jeunes s’approprient le Cyclocampus, c’est le but des trois fondateurs. Et si possible aussi que Cyclocampus insuffle un peu de son bon sens en ville : « Une fois qu’on a retapé le vélo, ça nous échappe. Il faudrait que les vélos puissent rouler en sécurité en ville… Traverser l’avenue Churchill en vélo, c’est… les voitures ne s’arrêtent pas ! Les aménagements pour le moment, sont insuffisants. ça commence à arriver mais bon… Les bandes cyclables par exemple, il y a des trous énormes dedans, on est obligé de rouler à côté, et elles sont mal tracées donc certains automobilistes croient que c’est du stationnement… Ou alors, on a une étudiante au Mont-Liébaut, elle voudrait s’acheter un vélo mais elle n’a pas de stationnement, et elle habite au 2e étage… Mais là, clairement, ça n’est plus du ressort des associations. » À moins que Cyclocampus ne parvienne à emmener dans sa roue d’autres bonnes volontés.
L’association est à la recherche de vélos d’occasion. Contact : cyclocampus-bethune@ouvaton.
com ou rdv au local (bâtiment ressources) les lundi et jeudi de 12 h 30 à 13 h 30.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Transports    Sam 7 Sep - 0:51

http://www.lavoixdunord.fr/region/forum-des-associations-a-bethune-samedi-la-tendance-ia30b53934n1520424

 la voix du nord

Forum des associations à Béthune samedi: la tendance écolo prend de l’ampleur dans la cité


Avec 2 500 à 3 000 visiteurs recensés lors de la première édition l’an passé, le forum des associations s’est d’entrée de jeu posé comme un rendez-vous incontournable de la rentrée. Rencontrer les responsables associatifs, faire connaissance avec les activités susceptibles d’intéresser le petit dernier, chiner le maximum d’informations pratiques en un clin d’œil… On vous dit tout sur le forum qui se tient demain, et on vous annonce une vague… verte.[/color]



Les gros chagrins de la rentrée sont passés, il est temps de penser aux activités sports et loisirs. Pour sa deuxième édition, le forum a prévu de réunir 120 associations (sur les 180 que compte la Ville), toutes tendances confondues. « Jusqu’à l’année dernière, on avait un forum des sports, puis un autre sur la culture, un sur la santé… explique Arnaud Louchart, responsable du service communication de la Ville. Ça faisait des forums un peu partout et il restait des associations qui n’étaient pas représentées. Du coup, l’année dernière, on a tout regroupé en un seul forum dans la salle du Dojo au-dessus d’Auchan et dans la salle Olof-Palme. Et on a eu entre 2 500 et 3 000 personnes… » Gros succès donc, que les organisateurs espèrent bien reconduire demain.
Inscriptions possibles
sur place

L’idée : jouer à fond la carte pratique, tout concentrer en un seul endroit, et faire en sorte que les familles puissent aller au bout de la démarche, depuis la prise de contact avec l’association jusqu’à l’inscription qui peut être prise sur place. Pour les associations sportives, mieux vaut tout de même prévoir un certificat médical.
Nouveauté cette année, la tendance écolo qui prend de l’ampleur comme en témoigne l’augmentation exponentielle du nombre de stands dédiés : « L’année dernière on avait deux associations à tendance environnementale, cette année on en accueille une dizaine ! » Exemple ? La jeune association Cyclocampus, créée en 2011, sera présente. Son but : faciliter l’accès au vélo pour les étudiants et les personnels de l’IUT et de la faculté des sciences appliquées (FSA) de Béthune. Il y a pile un an, les jeunes de l’association mettaient en place un atelier de réparation des vélos, ensuite revendus aux étudiants entre 30 et 40 euros. Et le succès est tel qu’il y a quelques jours seulement, l’atelier a déménagé pour s’agrandir. « Nous sommes en train de recruter un emploi étudiant, explique Nathalie Lecocq, la trésorière de l’association. Parce que l’an dernier, on ouvrait notre atelier de réparation 1 h 30 par semaine, et là, on sent une demande, il va falloir ouvrir davantage…L’année dernière, sans chercher à se faire connaître, on a vendu une dizaine de vélos, et là, on démarre l’année avec une trentaine de vélos prêts à partir. ça marche vraiment bien… »
Le cercle vertueux
des vélos

D’où viennent ces vélos ? « De dons essentiellement… Les gens savent qu’on va en faire quelque chose de bien, donc ils nous les donnent. En général, ils sont dans un état très correct. D’ailleurs nous sommes toujours à la recherche de vélos mais pas en ruine quand même… » L’association a souhaité ouvrir son atelier pour apprendre aux étudiants à entretenir leur cyclo : « L’idée, c’est pas de venir, d’acheter son vélo et de repartir comme on est venu. On vient, et on passe du temps à apprendre à réparer soi-même son vélo… Nous tenons à rester dans une démarche de non-gaspillage. On est dans une société qui consomme à tout va, il y a un gaspillage monstrueux et nous voulons instaurer un cercle vertueux, d’où le nom à double sens de l’association : Cyclocampus, parce qu’on propose des vélos aux étudiants, mais il y a aussi l’idée du cercle, du recyclage… D’ailleurs, il n’y a pas qu’à Béthune, le concept se développe dans pas mal d’universités du pays… »
L’idée vous plaît ? Rendez-vous samedi après-midi au forum : les assos « vertes » seront installées dans la salle Olof-Palme. Pour vous y retrouver, un plan des stands vous sera distribué à l’arrivée ainsi qu’un dépliant reprenant dans le détail les buts de chaque association. Qu’est-ce qu’il vous reste ? L’embarras du choix.

L’association Cyclocampus est située dans le bâtiment du Centre ressources et langues, face au restaurant universitaire de la zone Futura. Elle est à la recherche de vélos d’occasion, qu’elle se propose de récupérer gratuitement. Contact par internet : cyclocampus-bethune@ouvaton.org

Forum, samedi, de 13 h 30 à 18 h, salle Olof-Palme et salle du dojo, au-dessus de la galerie du centre commercial. Entrée libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Transports    Mer 18 Avr - 16:29

CI DESSOUS LA REPONSE DES ELUS AU RAPPORT DE LA CHAMBRE DES COMPTES DUR LE TRAMWAYS


http://www.ccomptes.fr/fr/CRC18/documents/ROD/NPO201201R.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Transports    Mar 17 Avr - 23:35

RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES SUR LE SMT ET SON PROJET DE TRAMWAYS

http://www.ccomptes.fr/fr/CRC18/documents/ROD/JF00122761_JF_INTERNET1.pdf

JE CITE :

L’extension, en 2006,   de son  périmètre aurait  dû conduire le syndicat mixte à adopter, fin
2009,  un plan de déplacements urbains (PDU) global sur l’ensemble du périmètre de transports
urbains (PTU), ce qui n’a été pas le cas. Le caractère partiel du PDU existant nuit à la cohérence et à
l’articulation du projet avec les documents d’urbanisme et avec l’organisation de la circulation et du
stationnement dans les communes desservies



---------------

Les effectifs du syndicat mixte et le niveau des compétences techniques dont il dispose ne sont
pas proportionnés à la montée en puissance de son activité et à la mise en œuvre d’un projet de
transport en commun en site propre de cette importance.
Ils sont difficilement compatibles avec un
contrôle efficace de l’action des différents partenaires et notamment de la maîtrise d’ouvrage déléguée
La procédure suivie pour le choix du mandataire n’a pas offert toutes les garanties nécessaires
à la préservation du principe du libre accès à la commande publique.
L’annulation d’une première
consultation pour inclure dans le mandat une mission  d’acquisitions foncières, sans allotissement, a
écarté les entreprises spécialistes des transports au profit de la SEM ADEVIA, finalement seule
candidate et susceptible de disposer par son statut d’informations privilégiées.


--------------------------
Cette SEM est devenue attributaire du marché de délégation de maitrise d’ouvrage malgré son
absence de compétences dans le domaine des transports.
Si l’adjonction d’un sous-traitant spécialisé est susceptible de compenser ce manque de compétences techniques, son intervention dans un marché de délégation de maitrise d’ouvrage contrevient aux dispositions de la loi MOP, qui exige une exécution personnelle du mandat.

--------------------------------------------

Le recours à la sous-traitance est d’autant plus critiquable que son périmètre est large et qu’il
existe une confusion dans les rôles et le positionnement de chacune des entreprises intervenant au titre
du mandat. Cette confusion est entretenue à l’égard des tiers par l’appellation unique de l’ensemble
des partenaires au contrat de mandat sous le nom « Traméa », groupement informel mais identifié sur
les factures et les pièces de marché par un logo unique.
Le positionnement contractuel des fonctions de pilotage du projet, et plus particulièrement
celles de chef de projet, confiées au personnel du sous-traitant dont les effectifs sont conséquents,
ajoute à la confusion des rôles résultant de l’absence de répartition des prestations de chacun au sein
des pièces contractuelles.
Les conditions financières du contrat de délégation de maitrise d’ouvrage sont irrégulières et
apparaissent avantageuses pour la SEM délégataire. La définition de la rémunération du mandataire,
versée sous la forme d’acomptes par douzième selon un calendrier prévisionnel, est incompatible avec
la notion de «service fait». Ces acomptes s’apparentent, au moins pour partie, à des avances.


-----------------------------
Le syndicat mixte apparaît comme insuffisamment structuré et doté en personnel pour
initier, impulser, porter et piloter un projet majeur qui constitue actuellement le plus grand
projet de transport en commun en site propre de France, visant la réalisation simultanée de
deux lignes.
L’absence, au sein du syndicat, de personnes qualifiées ayant une expérience
dans la réalisation de tramway constitue un handicap pour le syndicat dans l’appréciation qu’il
peut faire du projet dans la phase préparatoire, dans ses rapports et discussions avec les
différents partenaires, et dans l’appréciation du service fait.


--------------------------------

L’intéressé a ainsi pu bénéficier, jusqu’au 30 avril 2011, d’un niveau de rémunération
au dernier échelon de la grille de l’emploi fonctionnel de DGA de la strate concernée, niveau
qu’il est très loin d’avoir atteint.
La Chambre recommande au syndicat mixte de s’assurer du concours de compétences
administratives, techniques et financières directement proportionnées à la montée en
puissance de son activité, et à la mise en œuvre d’un projet de transport en commun en site
propre, dont l’ampleur et l’enjeu financier en font un  événement majeur, dans la vie du
syndicat mixte.


-----------------------

La publication au cours de la période estivale, jointe à l’obligation de répondre pour la
fin de la troisième semaine de septembre, n’était pas de nature à favoriser un grand nombre
d’offres de candidats ou la constitution de groupements, pas plus qu’à garantir des offres de
qualité pour un projet de cette envergure.
D’ailleurs, cette nouvelle consultation n’a généré qu’un seul dépôt de candidature,
malgré près d’un vingtaine de retraits de dossiers dont la très grande majorité par le moyen
d’un site internet d’achat public.
Le motif invoqué pour l’annulation de la première procédure parait peu convaincant.
En effet les différents éléments recueillis pendant l’instruction ne corroborent pas l’existence
d’études au demeurant peu réalisables dans le court délai (deux semaines) séparant les deux
procédures.


---------------------------------

Sans mettre en cause l’opportunité des choix, la chambre constate que les modalités de
la consultation et l’extension de périmètre entre les deux consultations ont contribué à limiter
la concurrence dans la spécialité des transports urbains, pourtant essentielle à la réalisation du
projet.
Cette situation est d’autant plus regrettable que le seul candidat qui  a répondu à la
seconde consultation pouvait disposer d’informations privilégiées directement lié au statut de
la SEM, ce qui pouvait affecter le principe d’égal accès à la commande publique.
En effet, des membres du conseil d’administration de  la SEM Adévia et
vice-présidents  étaient également membres du comité du syndicat mixte au sein duquel ils
participaient aux assemblées, commissions, et réunions du bureau, ce qui leur donnait accès
aux différentes décisions (décision de principe du projet, dimensionnement de l’enveloppe du
projet, …) mais également à la définition des travaux, des plannings du projet et des
budgets

. Ils participent aussi aux commissions d’appel d’offres et jury. Ces éléments étaient
susceptibles de constituer un avantage concurrentiel pour la SEM.
Enfin,  ces mêmes personnes siègent au sein du comité de pilotage du projet  et du
comité de pilotage restreint

-------------------

BIENTOT NOUS FERONS UN FILM SUR LES PETITS MALINS DU PAS DE CALAIS ET LEURS PETITS ARRANGEMENTS QUI NE PLAISENT PAS A LA COUR DES COMPTES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Transports    Lun 9 Jan - 17:33

Il parait que les bus sont obligés de revenir a vide apres avoir conduit les voyageurs au moment des heures de pointe

Les bus roulent au retour a vide ! C ' EST CONTRE PRODUCTIF ... c 'est incoherent ... ils polluent inutilement , on paie les chauffeurs a ne rien faire , on use le materiel et on encombre les routes qu ' on démolit POUR RIEN ...

Les bus ne doivent jamais rouler vides ...la solution serait de faire partir le matin les bus pour conduire surtout les eleves ...( les bus ne servent qu 'a ça a 90 % ).Le ramassage se faisant de la banlieue de bethune vers les ecoles du centre ville .

SOLUTION : lorsque ces bus arrivent en bout de ligne ILS STATIONNENT au terminus en attendant le retour ET LES HEURES DE POINTE.

Un seul bus ramasse les chauffeurs qui ont abandonnés leur bus et les reconduit au depot ! Ce bus seul ou deux bus continuent la ROTATION sur ligne entre les heures de pointes ....ca suffit largement pour le peu de monde . Pour le retour au moment de heures de pointe ce bus recupere les chauffeurs au depot et les reconduit en extremité de ligne pour qu ' ils reprennent leur bus pour le retour des eleves ou des travailleurs .... QUE FONT LES CHAUFFEURS QUI NE ROULENT PAS ENTRE LES HEURES DE POINTE ? Si ils ne travaillent pas on ne les paie pas ! C 'est tout benef pour la collectivité . On fait comme dans la grande distribution du temps PARTIEL si on ne leur trouve pas une activité au depot ou si ils n 'ont pas d ' heures a recuperer ! Gain en heures supps sur les chauffeurs , et gain en gazole ...C 'est comme ça dans le privé !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Transports    Dim 8 Jan - 0:33

POUR INFO

Re: Tr : rdv AULAB agence urbanisme ..

Bonjour et Meilleurs voeux à tous,

Désolé pour la façon de faire par mel mais ce qui se passe en ce moment sur le transport scolaire est très grave. Pour les bus des collégiens, et lycéens, l'horaire, le nombre, et des lignes ont changé. Pour faire simple, la sécurité des piétons et des cyclistes est en péril. Le changement qu'a fait la SMT (syndicat Mixte des Transports) a créé beaucoup de nuisances, résultat, beaucoup de parents sont contraints d'aller en voiture conduire leurs enfants au collège ou au lycée. De nombreuses pétitions arrivent. Il y a va de la sécurité de TOUS, et d'abord des plus vulnérables. Je suis cycliste, et je me vois contraint de conduire mes enfants aux collèges, en effet ils doivent maintenant monter dans des bus tout public déjà bondés. Avant ils étaient assis dans des bus scolaires. De plus si les bus sont bondés, vous pensez qu'une personne âgée puisse monter ou même une personne à mobilité réduite. Donc la voiture reprend le dessus au nom d'une disparition du service public.(pour l'explication, SMT est un service public qui délègue à Tadao, et Tadao délègue aux autobus artésiens le transport scolaire, si on remonte plus haut, Tadao est dans le groupe Kéolys, qui est détenu par SNCF et qui a maintenant le but de satisfaire les fonds de pensions américains, vous comprenez mieux !), on peut faire les mêmes raisonnements pour le Non-développement du vélo, mais là on va me taxer de révolutionnaire même je suis fier d'être un héritier de 1789, et de Jean Moulin... on n'est pas en corée du Nord.
Je vous invite à vous renseigner auprès de vous, des collégiens, des lycéens, la majorité est mécontente, la voiture va reprendre le dessus, alors que l'ADAV milite pour l'utilisation du vélo et du transport en commun avec la réduction du nombre des voitures. C'est donc une baisse du transport en commun mal adapté pour les enfants , et pour leur scolarisation (c'est notre avenir, tout parti politique confondue, de l'extreme gauche et de l'extreme droite), et donc plus de voitures et du coup moins de vélo.
L'ADAV doit forcément être de ce combat. J'ai lancé une pétition dans mon village, et j'aimerai que tout le monde se sente concerner et actifs.
Merci de m'avoir lu jusqu'au bout.
Vincent Molcrette




Dernière édition par PACA le Sam 7 Sep - 0:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Transports    

Revenir en haut Aller en bas
 
Transports
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» droit des transports
» HE pour le mal des transports et les nausées.
» MAL DES TRANSPORTS
» Cours droit des transports
» Prendre les transports en commun à l'étranger

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: gens d ' ici :: ON EN PARLE ? :: La VIE dans le BETHUNOIS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: