LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LE SIVOM DU BETHUNOIS ( Delory et cie )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LE SIVOM DU BETHUNOIS ( Delory et cie )   Sam 11 Juin - 12:16

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Bethune/actualite/Secteur_Bethune/2011/06/11/article_le-ps-veut-rendre-un-cap-au-bateau-ivre.shtml


Le PS veut rendre un cap au « bateau ivre » béthunois sur les flots de l'intercommunalité
samedi 11.06.2011, 05:05 - La Voix du Nord

«Le maire de Béthune doit rendre sa délégation de vice-président d'Artois Comm.», réclame Bernard Seux.
| VIE MUNICIPALE
|

Les dissonances au sein de la délégation béthunoise lors du dernier conseil syndical du SIVOM

(notre édition de mercredi)font réagir la section socialiste. « J'ai été interpellé par quelques maires des environs qui ne comprennent plus ce qui se passe à Béthune », déplore Jacques Mellick. On se souvient que, lundi soir, alors que président André Delory avait appelé à un vote unanime contre le projet de réforme territoriale, le groupe « Béthune notre ville » d'Olivier Gacquerre s'était abstenu et que Françoise Cartiaux, colistière du premier adjoint, avait approuvé la fusion.


« Nos partenaires ne savent plus à quoi s'en tenir. Ce n'est plus possible. Cela part dans tous les sens. Il n'y a plus de patron. La municipalité est un bateau ivre », accuse l'ancien ministre en rappelant qu'il a été le créateur du syndicat intercommunal à vocation multiple ainsi que de la feue communauté du Béthunois. Et il exprime la position de la section socialiste sur les SIVOM : « Nous sommes fermement opposés à la fusion. » « Ma situation à Artois Comm. est très inconfortable », enchaîne Bernard Seux, élu vice-président de l'agglo contre le choix de la majorité municipale, qui lui aussi reproche à Béthune de ne pas « parler d'une seule voix » dans les instances intercommunales. Et il trouve Olivier Gacquerre bien inconséquent de demander des crédits pour des équipements selon lui à vocation communautaire alors qu'il refuse de voter le budget d'Artois Comm..

« Stéphane Saint-André arrive en retard ou pratique la politique de la chaise vide. Il n'a jamais mis les pieds au syndicat mixte des transports. Un jour, il signe pour le tramway et le lendemain, il s'y oppose. Tout le monde a découvert son projet de busway dans la presse... Les autres maires commencent à regarder Béthune d'un oeil suspect », poursuit-il son réquisitoire.

Se référant à une déclaration célèbre de Jean-Pierre Chevènement selon lequel « quand un ministre n'est pas d'accord, il ferme sa gueule ou il démissionne », Bernard Seux attend de Stéphane Saint-André un comportement analogue. « Le maire de Béthune doit rendre sa délégation de vice-président chargé de l'aménagement du territoire », tonne-t-il. « Il doit avoir le courage d'aller au bout de ses actes comme l'ont fait, au conseil municipal, Michel Piard et Anne Écuyer. » • CH. L.

Bernard Ducloy, vice-président chargé des ressources humaines, précise à propos des modalités de travail à temps partiel critiquées par Henri-Claude Honnart : « Cette délibération, présentée après avis des représentants du personnel, ne concerne que les agents occupant un poste à temps complet et qui font le choix de travailler à temps partiel il ne s'agit aucunement d'une obligation qui leur est imposée. »
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Mellick a tout fait raison ...il faut virer tous ces rebelles qui ne suivent pas les ordres et la dictature du PARTI SOCIALISTE ...OUI aux elus qui ferment leur gueule , oui aux elus serviles et veules qui le petit doigt sur la couture du pantalon obeissent aux grands chefs !
Mais au fait rappelons nous ces traitres desobeissants : JANQUIN du PS quant il ne veut plus du tramway contre l 'avis du president PS Wacheux !...VILLEDARY du PS qui refuse d ' entrer a la communauté d 'agglo ARTOIS COMM et se fait sa petite "entreprise bien a lui " avec la communauté de Noeux les mines ...et cette girouette de Bernard SEUX qui se fait virer du PS pour non allégeance a Mellick et qui comme les bourgeois de Calais s 'humilie et revient le cordon ombilical autour du cou ramper pour obtenir un poste pour les prochaines élections...Voila la démocratie future qu 'il nous faut ! Et les mecontents ...CASSEZ VOUS !(paca)

(paca )

(paca)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: LE SIVOM DU BETHUNOIS ( Delory et cie )   Mer 8 Juin - 9:50


Fronde des délégués béthunois
mercredi 08.06.2011, 05:06 - La Voix du Nord

H.-C. Honnart a parlé «d'indécence», au SIVOM.
Temps partiel sur autorisation... « indécent »....-




Après avoir vu Evelyne Brassart, son adjointe à la petite enfance, s'abstenir sur le vote concernant le refus de la proposition du préfet de fusionner les 3 SIVOM (lire ci-dessus), le maire de Béthune, Stéphane Saint-André, siégeant dans la tribune « présidentielle », a assisté à la fronde de son adjoint à l'urbanisme. Henri-Claude Honnart n'a pas fait le déplacement pour rien à Essars et a vu rouge lors de la lecture d'une délibération portant sur le personnel. Celle-ci encadre désormais de manière stricte le travail à temps partiel, qui devra désormais être compris entre « 50 et 75 % ». « Vous obligez ainsi les agents à rester à 75 % du SMIC », dénonçait Henri-Claude Honnart qui ne voyait pas là « d'évolution sociale ». Le président fournissait des explications techniques et financières. Le statut de fonctionnaire assurant les agents à travailler à 80 % mais étant payé à 86 %. « 6 % à la charge de la collectivité », déclarait André Delory. « Ce sont souvent des femmes ou des familles monoparentales qui sont à temps partiel, cette délibération est indécente », estime Henri-Claude Honnart. Dans son vote contre, il reçut le soutien d'une partie des délégués béthunois (E. Brassart, J. Lemée et P. Mahdi).(photo pierre acarie)


Compte administratif, encore des abstentions.- Nouvelle passe d'armes entre Bernard Blondel et Jean-Claude Schmidt sur la question de l'eau. Le délégué béthunois reprochant « un déficit de 343 000 E, soit 10 % du budget de fonctionnement », constatait Jean-Claude Schmidt. Et d'ironiser sur le remède prévu : « Vous augmentez les tarifs car les gens consomment moins, mais si vous augmentez les tarifs, ils vont encore consommer moins ! » « J'assume ! », lui répondait Bernard Blondel, avant d'expliquer que des choix d'écritures comptables, des recettes non comptabilisés et une consommation optimiste sont les causes de ce bilan négatif. « Le déficit est ponctuel et non structurel », affirmait le vice-président en donnant rendez-vous l'année prochaine pour un retour à la normale.

Les délégués Béthunois se sont (encore) abstenus, voulant sanctionner ce mauvais résultat.

D. C.
--------------------------------------------------------
On dirait qu 'il est FINI le temps des élus serviles et beni-oui-oui ...un peu de rebellion dans ce systeme et cette administration fait plaisir ...un peu d 'air frais !!!!enfin qqu 'un qui defend les plus demunis et les plus faibles ... ( paca)
silence du coté des verts ...quelle fut la position de RUBIN ....MYSTERE et boules de gommes vertes !! ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE SIVOM DU BETHUNOIS ( Delory et cie )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» coups de coeur et trouvailles!!??
» N° Spécial dessins de thierry DOLORY

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: gens d ' ici :: ON EN PARLE ? :: La VIE dans le BETHUNOIS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: