LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 RETRAITES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RETRAITES   Ven 21 Juil - 8:16

Retraites par points :  la réforme


20 juillet 2017 • Philippe François




La transformation de l’incompréhensible système de retraite français aux 37 branches vers un régime unique par points semble enfin pouvoir se concrétiser. 

Mais une nouvelle salve de critiques sont émises en France sur les deux modèles, très voisins, qui servent de référence à notre futur système : les comptes notionnels du système suédois et les comptes par points de nos ARRCO/AGIRC/IRCANTEC (ex. « le piège des comptes notionnels », « enfumage et mystification »). 
Une nouvelle tentative des opposants à la réforme qui profitent des injustices et de la complexité du système actuel pour faire dérailler la réforme. 

Passons en revue leurs arguments :
Les régimes suédois ou par points ne préviennent pas automatiquement contre l'apparition de déficits dans ce secteur. Ce point ne fait pas débat, même si l’adoption d’un régime unique entrainera  des milliards d’économies de gestion dans les caisses de retraites. Mais comme le montrent les régimes complémentaires français ou par comptes notionnels suédois, les mécanismes de responsabilisation qui leur sont propres permettent en pratique de rester en équilibre.



La Suède serait en train de revenir en arrière sur sa réforme ?




Exemples :

  • Arrêtons de prendre l'exemple suédois en disant qu'il est extraordinaire, puisque sur la réforme des retraites, la Suède a dû revenir en arrière[1] ;
  • Le système par comptes notionnels auquel est adossée de l’épargne capitalisée ne règle rien. D’ailleurs le gouvernement (suédois) actuel en prépare le remodelage.[2]



Cette critique est la plus étonnante. Votée par le Sociaux-démocrates et les Modérés en 1999 suivant des objectifs fixés en 1981, le système de retraite suédois semble au contraire très solide. 

Tous les ans, les Suédois reçoivent leur « enveloppe orange » contenant le résumé de leurs droits acquis, et tous les ans, l’[url=http://file///C:/Documents and Settings/Philippe/Mes documents/Downloads/Orange_Report_2015.pdf]Orange Report[/url] fournit à tous sur Internet un état précis du système de retraite suédois. L’alternance de gouvernements et de majorités de gauche et de droite n’a pas entrainé de changements ni même de projets de changements du système. Les personnes qui annoncent sa fin tentent d’exploiter de minimes ajustements qui ont montré au contraire sa résilience.

Le système suédois de retraite par répartition est prévu pour s’adapter automatiquement aux variations économiques (taux d’indexation des retraites) et démographiques (prise en compte de l’espérance de vie). Naturellement, en cas de crise grave comme celle de 2009, des correctifs ont dû être apportés. Comme l’application stricte de la règle d’indexation aurait entrainé une forte sous-indexation des retraites, le gouvernement a décidé de la modifier provisoirement, estimant que cette crise serait très passagère.

 C’est exactement ce qui s’est passé, et le système fonctionne très bien depuis vingt ans sans être en déficit.
Au cours de cette même crise, la valeur de la petite part de retraite en capitalisation des Suédois a fortement baissé, mais s’est rétablie très rapidement. 
Enfin, le nombre de ces caisses de retraites par capitalisation est parfois jugé trop important, et les Suédois trop peu actifs dans le choix de leur caisse. Des adaptations sont donc régulièrement envisagées sans remettre en cause cette part minoritaire de capitalisation. 



Le régime suédois de retraite serait injuste ?




Exemples :

  • Toutes les personnes qui ont une espérance de vie inférieure à la moyenne seraient pénalisées, car leur rente serait minorée par un calcul tenant compte d’une espérance de vie supérieure à la leur ;  
  • Leur  système (suédois) de retraite abandonne la solidarité ;
  • De la solidarité à la contributivité pure ;
  • Cette technique met à mal les solidarités intergénérationnelles[3] ;
  • Dans ses propositions, Emmanuel Macron retire une partie de ce qui constitue la solidarité nationale pour renvoyer chacun à sa capacité à avoir une assurance privée pour assurer sa retraite.



La première critique est justifiée mais surprenante puisque tous les régimes de retraite français (fonctions publiques et autres régimes spéciaux, régime général CNAV, complémentaire ARRCO/AGIRC/IRCANTEC …) souffrent du même problème : les personnes dont l’espérance de vie est faible perçoivent moins de retraite que celles dont l’espérance de vie est supérieure (ex : cadres, enseignants, femmes). Seules des retraites par capitalisation où le capital serait entièrement versé au nouveau retraité au moment de sa cessation d’activité pourraient en partie corriger ce problème.

 Une approche qui est catégoriquement refusée par les auteurs de cette critique.

Les critiques suivantes ne sont pas fondées. Les systèmes de répartition par points ou par comptes notionnels n’empêchent absolument pas de prendre en compte les périodes de chômage, de fournir des  avantages familiaux ou des minima de retraites. C’est d’ailleurs ce que font les régimes ARRCO/AGIRC/IRCANTEC et autres. 



Le régime suédois ne garantirait pas le niveau des retraites ?




Exemple :

  • Il n’est plus possible de connaître sa retraite à l’avance[4]



Ceci aussi est exact, mais aucun système de retraite, y compris les régimes actuels français, ne garantit un niveau de retraite : comment garantir à un salarié qui commence à travailler à 22 ans en 2017 quelle sera sa retraite vers 2077 ? En Suède, les actifs reçoivent chaque année une estimation de leur future retraite, et c’est au moment où une personne part en retraite que le montant de sa retraite est calculé en fonction de son nombre de points et de l’espérance de vie de sa génération. Cette espérance de vie évoluant lentement, cette méthode n’introduit aucune distorsion entre générations mais est au contraire équitable.  
Exiger un système de retraite « à prestations garanties » ne prenant donc pas en compte la situation économique et démographique du pays revient à refuser la solidarité des retraités avec le reste de la population. Quand l'un ou les deux paramètres de la situation sont dégradés, la seule solution au refus de solidarité serait d’augmenter les cotisations des actifs (ou de creuser les déficits).
En France, cette supposée garantie du niveau de la retraite de base des salariés du privé ou de celle des fonctionnaires s’est avérée purement fictive. L’indexation des retraites sur l’inflation et non plus sur les revenus, le calcul de la retraite de base sur les 25 « meilleures » années, au lieu de 10,  ou le recul de l’âge de la retraite l'ont clairement montré.

Conclusion




La liste des critiques se poursuit avec par exemple un étonnant   La « retraite par points », ou la marche vers la capitalisation ![5]

Le système suédois de retraite de 1999 a été plus étudié en France que partout ailleurs. Un nombre considérable de délégations d’experts et d’élus français se sont succédé en Suède pour s’informer. Les créateurs et les gestionnaires du système suédois sont plusieurs fois venus en France pour le présenter (ex. Colloque du COR de 2008).

 Au moment de passer à l’acte, des critiques infondées sont émises en France, soit par ignorance, soit pour protéger les adhérents ou simplement les gestionnaires de régimes qui seront supprimés par la réforme Macron. La nouvelle commission qui va être réunie pour préparer la réforme devra être équilibrée (secteur privé, secteur public) et résister à de fortes pressions conservatistes. 



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr anti-conneries
Invité



MessageSujet: RETRAITES    Dim 20 Nov - 19:37

A VOMIR !!!!...alors qu'ils sont les garants des droits et acquis du Peuple...certains comme Mr Éric Raoult ,député de la République, ose dire qu' "Israël ....c'est plus important que les retraites "....

https://youtu.be/xnHHSOJGvbk
Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RETRAITES   Lun 8 Nov - 12:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RETRAITES   Jeu 4 Nov - 19:17





Le Fonds monétaire international a affirmé jeudi qu'un relèvement de l'âge de la retraite de deux ans augmentait en moyenne le produit intérieur brut d'un pays "de près d'un point de pourcentage à court ou moyen terme et de 4,25 points de pourcentage à long terme". Le FMI a comparé dans son "Rapport de surveillance budgétaire multinational" trois moyens de renforcer la viabilité du financement des retraites : ce relèvement de l'âge, la baisse du montant des pensions et la hausse des cotisations.

"Une hausse de l'âge de la retraite est l'outil le plus efficace" si un gouvernement ne veut pas nuire à la croissance, a-t-il conclu. "En moyenne, selon les régions, relever l'âge de la retraite de deux ans augmenterait le PIB de près d'un point de pourcentage à court ou moyen terme et de 4,25 points de pourcentage à long terme, tout en réduisant le ratio de la dette sur le PIB de 30 points de pourcentage sur la même période", a-t-il calculé.

"La réforme française a amélioré les fondements budgétaires"

Le FMI a fait l'éloge des pays qui ont fait ce choix. Depuis le dernier rapport, six mois auparavant, "les principaux développements dans ce domaine ont été l'adoption par la Grèce en juillet, et par la France en octobre, d'une réforme importante des retraites, qui a considérablement amélioré les fondements budgétaires de long terme dans ces pays", a-t-il expliqué.

Ces deux pays ont relevé respectivement à 65 et 62 ans une retraite qui était fixée à 60 ans. En France, le gouvernement s'est félicité de la position du FMI sur la question, qui a suscité en octobre un vaste débat dans la classe politique. L'institution a, en effet, pour directeur général Dominique Strauss-Kahn, l'un des candidats potentiels à l'élection présidentielle de 2012 pour le Parti socialiste, alors que le PS s'est opposé à une telle mesure. Dominique Strauss-Kahn s'était dit, en mai, favorable à un ajustement de l'âge de la retraite en fonction de l'espérance de vie et de la pénibilité du travail, précisant qu'il n'avait pas de "dogme" de la retraite à 60 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RETRAITES   Sam 30 Oct - 17:31

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RETRAITES   Ven 29 Oct - 13:09

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RETRAITES   Jeu 28 Oct - 9:50

«On veut privatiser les pensions»
Bruno Palier, chercheur du CNRS au Cevipof, spécialiste des retraites.




Avec le vote de la loi de la retraite à 62 ans, est-ce une page qui se tourne sur les acquis sociaux ?

C'est la première fois que, légalement, un gouvernement allonge la durée de travail. Jusqu'à présent, le sens de l'histoire avait toujours réduit la durée de vie passée au travail. Aujourd'hui, le gouvernement veut que les seniors travaillent plus longtemps mais la réalité économique est toute autre. Les entreprises persistent à se débarrasser des seniors qui partent à la retraite à 58,5 ans pour les hommes et à 59,5 ans pour les femmes. On est encore loin des 62 ans !

La contrepartie présentée par le gouvernement est le maintien du montant des pensions…

Le problème c'est que les salariés ne travaillent pas jusqu'à l'âge légal. Ils terminent souvent leur carrière comme demandeurs d'emploi. Il y aura un écart croissant entre leur fin d'activité et l'effective entrée en retraite avec, entre les deux, une période de chômage qui pénalisera le montant de leur pension.

La réforme par points prévue pour 2013 est-elle la vraie solution ?

Pour y arriver la Suède a mis quatorze ans afin de trouver un consensus. Cette piste avait été étudiée par Nicolas Sarkozy dès janvier 2010 mais la CGT n'y était pas favorable et les études du Cohor montraient que ça ne résoudrait pas le problème. Ce système a au moins le mérite de la transparence et de l'équité.

Craignez-vous un glissement vers la retraite par capitalisation ?

C'est en cours ! Toutes les banques ont les publicités sur leurs produits d'épargne prêtes à être envoyés aux Français. Un des buts de cette réforme est de diminuer la part publique dans le paiement des pensions au profit des assureurs du privé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RETRAITES   Mar 26 Oct - 15:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RETRAITES   Lun 18 Oct - 11:46

Fais comme je dis, pas comme je fais


Par un vote du 3 septembre 2010, les députés ont rejeté à la quasi-unanimité l'amendement n°249 Rect. proposant d'aligner leur régime spécifique de retraite (dont bénéficient également les membres du gouvernement) sur le régime général des salariés.Alors qu'ils n'ont de cesse d'expliquer l'importance de réformer rapidement un régime de retraite en déficit, les parlementaires refusent donc d'être soumis au régime de retraite de la majorité des Français.
C'est ce qu'ils appellent Une réforme "juste" paraît-il !

Mais comme le gouvernement intensifie ses efforts de communication et fait preuve de plus en plus de qualités pédagogiques (!), on peut penser, que, très bientôt, la majorité des français comprendront le bien fondé d'une telle injustice !


source : www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/2770/277000249.asp

voir ci joint :

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


ASSEMBLÉE NATIONALE
3 septembre 2010


RÉFORME DES RETRAITES - (n° 2770)

Commission
Gouvernement


AMENDEMENT N° 249 présenté par M. de Rugy, M. Yves Cochet, M. Mamère et Mme Poursinoff

Rejeté


ARTICLE ADDITIONNEL

APRÈS L'ARTICLE PREMIER, insérer l'article suivant :

Le Gouvernement présente au Parlement, avant le 31 décembre 2010, un rapport établissant la situation des régimes spécifiques de retraite des membres du Gouvernement et des parlementaires et définissant les conditions d'un alignement rapide et effectif de la situation de leurs régimes spécifiques sur le régime général, visant notamment à un encadrement strict des pensions reversées, tant dans leurs possibilités de cumuls que dans leurs montants.

EXPOSÉ SOMMAIRE

Nos concitoyens supportent de plus en plus difficilement l'idée selon laquelle leurs élus et représentants bénéficieraient, dans leurs rémunérations comme dans la gestion de leurs droits sociaux, de dispositions dérogatoires du droit commun. Les différents systèmes mis en place pour sécuriser l'exercice de responsabilités politiques demandent à être harmonisés, afin que l'ambition légitime de permettre à chacune et chacun de s'investir dans les affaires publiques ne soit plus perçue comme une tentative de créer ou laisser perdurer des privilèges indus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RETRAITES   Jeu 14 Oct - 9:46


POUR INFO :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RETRAITES   Ven 17 Sep - 23:33

Enfin de bonnes nouvelles !
Pour une bonne nouvelle c'est une bonne nouvelle !
Au moment de la réforme des retraites, certains n'ont pas à se
faire de soucis !
Le groupe LVMH dirigé par Bernard Arnaud, grand ami de notre
président, accueille deux petites nouvelles au sein de son conseil
d'administration :


- Mme Bernadette Chirac , jeune espoir de la finance française,
grande spécialiste du luxe à travers le monde (!), est nommée au conseil
d'administration de LVMH.
- Mme Florence Woerth , femme du ministre du budget est nommée au
conseil de surveillance de la société Hermès, filiale de LVMH.


Gageons que ces nominations assureront à leurs maris une partie de
leur retraite et ne les obligeront pas à travailler jusqu'à 63 ans.
Mme Woerth était déjà en charge de la gestion du patrimoine de
Liliane Bettancourt, 1ère fortune de France !!!
Petit détail : la participation au conseil d'administration d'une
entreprise donne droit à des "jetons de présence" venant rémunérer ce
pénible travail !!!

Ainsi, Mme Chirac recevra 650 000 Euros par an en juste retour de son
dévouement à la cause du luxe français et Mme Woerth 400 000 Euros !
Calmez-vous ! Tout est en règle, tout est légal. C'est simplement
la vie normale de gens qui "se lèvent tôt" et qui "travaillent plus pour
gagner plus"
Et puis, c'est rassurant de voir que l'on s'occupe de l'emploi des seniors !!!
Faites suivre la bonne nouvelle.
Sources : Libération :
http://www.liberation.fr/economie/0101640031-florence-woerth-entre-au-conseil-de-surveillance-d-hermes
http://www.liberation.fr/economie/0101630425-bernadette-chirac-rejoint-lvmh
Magazine économique Challenges :
http://www.challenges.fr/magazine/tetesaffiche/0209.030413/lvmh_avec_chirac_herms_avec_woerth_le_luxe_se_fminise.html
Le Monde :
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/06/08/chez-hermes-les-traditions-se-perdent-au-grand-dam-des-petits-porteurs_1369477_3234.html
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2501
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: RETRAITES   Jeu 16 Sep - 17:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zouzou
Invité



MessageSujet: retraite   Mer 8 Sep - 15:08



Je suis fonctionnaire depuis 15 ans,
j'ai 3 enfants
je peux prendre ma retraite a 35 ans ,
tant pis pour celles du privé qui l'aurons a 65 ans.
c'est ça l'égalité des droits.
Revenir en haut Aller en bas
SAINT MAUR

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: RETRAITES   Mar 7 Sep - 18:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RETRAITES   

Revenir en haut Aller en bas
 
RETRAITES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retraites spirituelles
» Retraites à Banneux-Belgique
» y-a-t'il du nouveau pour les retraites ?
» Connaissez-vous le Programme des Retraites du Père Manjackal pour 2013 ?
» Quel avenir pour les retraites ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: