LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 VERTS DE RAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: VERTS DE RAGE   Mar 25 Mai - 12:18

Decidemment le PARTI SOCIALISTE du BETHUNOIS est impayable ! Il se marginalise de plus en plus ....

MELLICK non content d 'avoir plombé les finances de la ville de BETHUNE desagrege maintenant le PS local ...il demoralise D. BOYS son fidele bras droit...et fait douter les militants ...
Pour BOYS il pourra rejoindre le groupe de Bernard SEUX ... dernier groupuscule des ex...du PS et des ex ump et autres modem ex UDF...
le groupe POUBELLE QUOI ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VERTS
Invité



MessageSujet: LE CHANT DU CYGNE   Mar 25 Mai - 0:16

On le disait ailleurs depuis des mois.

Jacques Mellick est toujours là. L'ancien maire l'a annoncé lundi soir à Copernic, entouré d'élus socialistes de l'arrondissement. Il a fustigé sans la citer la stratégie de son ancien premier adjoint, Daniel Boys, présent mais discret. Il a aussi critiqué violemment les Verts, tout en appelant au rassemblement des socialistes.

« Il a remis de l'ordre », analyse une élue. « J'ai entendu le chant du cygne », raille pour sa part un vieux militant. En pleine division des socialistes de Béthune, Jacques Mellick est de retour. Et sa parole est diversement appréciée. Il vient pourtant parler rassemblement. Le mot est même sur toutes les lèvres, lundi, à l'occasion de la commémoration de la victoire de François Mitterrand.


Le rassemblement, c'est cette bonne cinquantaine de militants de la circonscription se bousculant devant le buste de l'ancien président, puis plus tard, à l'intérieur de la section Copernic. L'ancien ministre va s'y exprimer. Il nous prévient. Lui si silencieux depuis de longs mois, que d'aucuns disent ailleurs qu'à Béthune. Lui qui regardait sans bouger son ancien premier adjoint briguer le leadership. Lui qui s'entoure des élus du secteur, les conseillers généraux Isabelle Péru, Raymond Gaquère, Alain Delannoy, les députés Serge Janquin et Odette Duriez, le député européen Jean-Louis Cottigny, pour mieux asseoir sa légitimité de chef.

Boys : « C'était un peu pathétique »

Le rassemblement toujours, c'est ce courrier de Bernard Seux (lire ci-contre) que Mellick lit en introduction pour faire comprendre son appel. Puis il sort un papier dont il s'imprègne pour discourir. Le geste inhabituel en étonne plus d'un. Un écrit pour ne pas oublier les Verts ? Ceux qu'il accuse de vouloir « ajouter des taxes aux taxes », d'être contre le développement, contre la production. Ceux qui ne l'ont jamais épargné à Béthune comme ailleurs. Ceux qu'il attaque lundi à plusieurs reprises et avec virulence. Pour lui, l'écologie, c'est la vie quotidienne, les bâtiments HQE, notamment.

La posture surprend. Daniel Boys le premier : « On ne peut pas parler de rassemblement de la gauche en faisant un discours aussi dur et aussi violent à l'égard des Verts. Je ne me reconnais pas là-dedans. » Et Jacques Mellick ne se reconnaît clairement pas dans la stratégie de son ancien premier adjoint. Qu'il ne cite jamais. On l'interroge : Boys candidat ? « J'en connais d'autres. J'en connais beaucoup d'autres », assure Mellick. Serge Janquin tente même de placer Odette Duriez, députée de la 11e amenée à disparaître, dans la circonscription voisine. Elle décline gentiment. Les ambitions des conseillers généraux Raymond Gaquère et Alain Delannoy sont en revanche à peine voilées.
Revenir en haut Aller en bas
VERTS
Invité



MessageSujet: MELLICK N'AIME PAS LES VERTS   Mar 25 Mai - 0:09

Le soir de la commémoration de la victoire de François Mitterrand, il s'était désolidarisé ...des virulents propos de Jacques Mellick à l'égard des Verts.

Daniel Boys, l'autre « cible » de l'ancien ministre ce soir-là, enfonce le clou en réaction aux propos d'Hervé Rubin, responsable des Verts de l'arrondissement (notre édition de mardi). « Je comprends leur indignation. Mais cette prise de position n'engage que Jacques Mellick.

Ce n'est pas la position officielle du PS, ni celle de la section de Béthune. » La stratégie de rassemblement de la gauche a définitivement mis en lumière le divorce entre les ex maire et premier adjoint. « Ces propos sont en contradiction totale avec la ligne officielle du parti qui est de développer la social-écologie », tempête encore Boys alors que Mellick fustigeait « les mesures faussement écologiques des Verts (...) qui freineront la réindustrialisation et empêcheront les liaisons routières ».


Des propos dans lesquels Hervé Rubin voyait « le repli des caciques socialistes dans le bastion de Copernic contre un supposé péril vert ». Daniel Boys nuance à nouveau ce discours en refusant d'y associer les élus présents autour de Jacques Mellick : les conseillers généraux Alain Delannoy et Raymond Gaquère ou les députés Serge Janquin et Odette Duriez. « Je sais qu'ils mènent dans leur commune ou au conseil général des politiques ambitieuses sur l'environnement. » « Dans le rassemblement de la gauche, il y a évidemment les écologistes », rassure enfin celui qui aime souligner son engagement militant dans des mouvements écolos dès les années 70. • CH.-O. B.
Revenir en haut Aller en bas
VERTS
Invité



MessageSujet: VERTS DE RAGE   Lun 24 Mai - 23:37

Le repli des caciques socialistes dans le bastion Copernic face à un supposé péril vert

Pathétique en effet le rassemblement des barons locaux du parti socialiste.

À ne se préoccuper que de son propre devenir, le parti socialiste s’enferme dans ses erreurs et se trompe d’enjeu. Conséquence de la crise économique, fruit d’un modèle de société capitaliste sans avenir, le pays s’enfonce dans une crise sociale et écologique que le sarkozysme est en train d’aggraver.
Il est urgent de chercher à se retrouver à gauche pour faire face à cette menace. C’est pourquoi les Verts du béthunois ont déjà lancé un appel au rassemblement des forces de gauche dès septembre 2009.

Au plan national, cette dynamique de rassemblement s’est concrétisée par le regroupement derrière la bannière Europe Ecologie des différentes forces écologistes ainsi que de déçus du PS, du PC et même du Modem, qui ont compris que le socialisme du XXIème siècle doit se régénérer en s’intégrant à l’écologie politique.

Résultat : forte progression de l’écologie politique, qui devient la troisième force politique du pays. Pendant ce temps, le PS béthunois croit pouvoir jouer cavalier seul à gauche ? Il se trompe : il est sur la défensive, s’accroche à ses gloires passées, mais est en déclin. S’il s’entête dans cette voie, il fera perdre la gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VERTS DE RAGE   

Revenir en haut Aller en bas
 
VERTS DE RAGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Astronomie: Repérage.....
» de la peine et de la rage au coeur
» les verts en victoire
» SMOOTHIES VERTS
» Lutte contre la rage

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: gens d ' ici :: ON EN PARLE ? :: La VIE dans le BETHUNOIS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: