LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 C 'est QUOI ETRE FRANCAIS ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: C 'est QUOI ETRE FRANCAIS ?   Jeu 8 Avr - 0:41

http://tempsreel.nouvelobs.com//actualite/politique/20100407.OBS2048/sondage-la-republique-est-en-danger.html



Liberté, égalité, fraternité : toutes ces valeurs sont en très net recul dans notre pays, estiment la majorité des Français. Principaux responsables : la crise et le chômage.





Marianne, symbole de la République (AFP)

La République est malade. Les Français sont attachés aux valeurs qu'elle dessine. La liberté, surtout quand on est de droite. L'égalité, surtout quand on est de gauche. La fraternité enfin, quelles que soient les préférences politiques mais loin derrière les deux autres. Le problème, c'est qu'au-delà de cette classification très classique il y a un point qui fait, hélas ! l'unanimité : les Français aujourd'hui se rassemblent pour considérer, à de très larges majorités, que depuis une dizaine d'année la liberté est en recul, l'égalité en régression et la fraternité en berne.Liberté
55% des personnes interrogées estiment que la liberté est en régression en France. Ce pessimisme n'est toutefois pas également réparti sur l'échiquier politique. 64% des sympathisants de gauche partagent cette opinion, contre 46% chez les sympathisants de droite. Quand on interroge les Français sur les causes de cette régression, le clivage est cependant plus social que politique. Si l'on prend les quatre items qui arrivent en tête - interdits dans la vie quotidienne, contrôles radars, protection des informations personnelles et liens des médias avec le pouvoir économique ou politique -, on s'aperçoit que les deux premiers sont surtout cités par les CSP-, les deux derniers par les CSP+. Chez les Français, très minoritaires (13%) et plus jeunes que la moyenne, qui estiment que la liberté progresse, ce sont l'offre d'internet et la baisse des tabous qui arrivent en tête des items proposés.

Egalité
Pour les Français, nous vivons dans une société de plus en plus inégalitaire. Dans la devise républicaine, c'est cette valeur-là qui régresse de la manière la plus spectaculaire. C'est également à ce propos que le clivage gauche-droite est le plus marqué. 74% des sympathisants de gauche pointent une hausse des inégalités contre 52% chez les sympathisants de droite. On notera cependant que, même chez ces derniers, la perception d'un recul de l'égalité républicaine est nettement majoritaire. Pour expliquer cette perception, c'est à l'évidence vers la crise et ses effets qu'il convient de se tourner. Deux items écrasent tous les autres : inégalités liées au salaire puis inégalités liées à la stabilité de l'emploi. Sur ce plan, il n'existe aucun clivage politique ou professionnel. Les inégalités liées à la couleur de la peau, à la nationalité et surtout au sexe arrivent très loin dans les réponses.

Fraternité
Dans la devise de la République , la fraternité est la valeur la moins prisée des Français. Certes, elle régresse pour 60% d'entre eux. Mais, à la différence de la liberté et de l'égalité, il existe un consensus politique pour dresser ce constat que partagent 61% des sympathisants de gauche et 60% des sympathisants de droite. Pour expliquer ce recul, c'est une fois encore vers la crise et effets qu'il convient de regarder. De manière massive, les personnes interrogées qui estiment qu'il y a de moins en moins de fraternité pointent les conditions de vie et la montée de l'individualisme. La perte des repères et des traditions ainsi que l'affaiblissement des liens familiaux font un tabac à droite, sans pour autant modifier sensiblement la hiérarchie des items proposés.

Les chiffres sont sans appel. La liberté, valeur à laquelle 47% des Français sont attachés en priorité, n'est en progrès que pour 13% d'entre eux. L'égalité, que 36% placent au premier plan, ne progresse que pour 6%. Enfin, ils ne sont que 8% à estimer qu'il y a de plus en plus de fraternité dans notre pays.
Perte de repères en plein coeur du quinquennat sarkozyste ? Pessimisme de crise ? Délitement du projet collectif qui fonde la République alors que reculent les frontières de l'Etat-nation ? Toutes ces explications se cumulent, et c'est précisément pour cela que le sondage Sofres-Logica réalisé pour l'association Lire la Politique est aussi alarmant. Ce n'était pas de l'« identité nationale » qu'il fallait débattre ces derniers mois, comme l'a décrété le duo Sarkozy-Besson. Le problème est ailleurs. Il est bien plus grave. C'est le moteur de la République qui est aujourd'hui grippé, sans que les solutions à cet immense malaise apparaissent très clairement.
Pour autant, les raisons concrètes de cette langueur républicaine ne sont pas inconnues. La liberté ne régresse pas de la même manière pour tous les Français. La ligne de clivage est sociale. Les catégories populaires sont encore plus sensibles que les catégories supérieures à la multiplication d'interdictions ponctuelles qui sont l'expression d'un contrôle social accru. Les CSP+ s'alarment des atteintes à la circulation de l'information, tandis que les CSP- s'inquiètent des restrictions mises à leur propre circulation (voir tableau). Il y a là l'expression d'un individualisme exacerbé, qui lui-même est par ailleurs tenu pour responsable du recul de la fraternité dans la France de 2010.
Pour comprendre ce paradoxe, il faut aller au coeur du mal français. L'égalité n'est pas la valeur préférée de nos concitoyens, mais c'est autour d'elle que se cristallise l'essentiel de nos maux. D'abord parce qu'elle clive sur le plan politique : vingt points d'écart entre sympathisants de gauche et de droite dans la perception d'une société de plus en plus inégalitaire ! Avec, en arrière-plan, ce qui apparaît comme l'expression la plus spectaculaire de cette évolution, toutes catégories sociales confondues : l'inégalité devant le salaire et l'inégalité devant l'emploi.
On a là les effets massifs d'une crise qui déchire le tissu social et taraude le projet républicain. Comment dès lors s'étonner que celui-ci soit aussi peu incarné ? Quelle personnalité française symbolise le mieux la devise de la République : Liberté, Egalité, Fraternité ? A cette question ouverte, près d'un Français sur deux ne parvient pas à répondre. Le premier nom qui sort n'est cité que par 5% d'entre eux. C'est celui de Simone Veil, suivi par l'abbé Pierre et... Coluche. Sans commentaire !
François Bazin
Le sondage intégral


Ce sondage a été réalisé à l'occasion de la 19e Journée du Livre politique, organisée le samedi 10 avril à l'Assemblée nationale avec pour thème «Les nouvelles frontières de la République».





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C 'est QUOI ETRE FRANCAIS ?   Mar 19 Jan - 17:58

Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: C 'est QUOI ETRE FRANCAIS ?   Mar 19 Jan - 10:13

COMMUNIQUE DE LA LIGUE DES DROITS DE L ' HOMME :

Nous exigeons la suppression du ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration
La Ligue des droits de l’Homme est signataire de l’appel pour la suppression du ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration. Nous vous invitons à signer la pétition en grand nombre et à la faire circuler autour de vous.



[b]Nous exigeons la suppression du ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration






Promesse électorale de Nicolas Sarkozy, la création d’un ministère chargé de l’Immigration et de « l’Identité nationale » a introduit dans notre pays un risque d’enfermement identitaire et d’exclusion dont on mesure, chaque jour depuis deux ans et demi, la profonde gravité. Très officiellement, des mots ont été introduits sur la scène publique, qui désignent et stigmatisent l’étranger – et par ricochet, quiconque a l’air étranger. Réfugiés et migrants, notamment originaires de Méditerranée et d’Afrique, et leurs descendants, sont séparés d’un « nous » national pas seulement imaginaire puisque ses frontières se redessinent sur les plans matériel, administratif et idéologique.

Qu’a fait naître ce ministère ? De nouveaux objectifs d’expulsion d’étrangers (27 000 par an), des rafles de sans-papiers, l’enfermement d’enfants dans des centres de rétention, le délit de solidarité, l’expulsion des exilés vers certains pays en guerre au mépris du droit d’asile, la multiplication des contrôles d’identité au faciès, enfin la naturalisation à la carte, préfecture par préfecture, qui rompt avec le principe d’égalité…

Dans cette fissure de la République se sont engouffrés nos dirigeants. Par des propos inadmissibles dans une démocratie, banalisés et désormais quotidiens, ils légitiment tous les comportements et les paroles de rejet, de violence, et de repli sur soi. Nous ne sommes pas ici face à des « dérapages » individuels. En réalité, ces propos sont la conséquence logique d’une politique que le gouvernement souhaite encore amplifier sous le couvert d’un « débat » sur l’identité nationale. Nous sommes ainsi appelés à devenir coauteurs et coresponsables du contrôle identitaire sur la France.

La circulaire ministérielle adressée aux préfectures pour encadrer le débat lance une interrogation : « Pourquoi la question de l’identité nationale génère-t-elle un malaise chez certains intellectuels, sociologues ou historiens ? » La réponse est simple. Nous ne pouvons pas accepter que le regard inquisiteur d’un pouvoir identitaire puisse planer, en s’autorisant de nous, sur la vie et les gestes de chacun.

C’est pourquoi il est temps aujourd’hui de réaffirmer publiquement, contre ce rapt nationaliste de l’idée de nation, les idéaux universalistes qui sont au fondement de notre République.

Nous appelons donc les habitants, les associations, les partis et les candidats aux futures élections à exiger avec nous la suppression de ce « Ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration », car il met en danger la démocratie.

Premiers signataires : Michel Agier (anthropologue, EHESS et IRD), Etienne Balibar (philosophe, université Paris-X et university of California), Marie-Claude Blanc-Chaléard (historienne, université Paris-X), Luc Boltanski (sociologue, EHESS), Marcel Detienne (historien, EPHE et université Johns Hopkins), Eric Fassin (sociologue, ENS), Michel Feher (philosophe, Paris), Françoise Héritier (anthropologue, Collège de France), Daniel Kunth (astrophysicien, CNRS), Laurent Mucchielli (sociologue, CNRS), Pap Ndiaye (historien, EHESS), Gérard Noiriel (historien, EHESS), Mathieu Potte-Bonneville (philosophe, Collège international de philosophie), Richard Rechtman (psychiatre, Institut Marcel Rivière, CHS la Verrière), Serge Slama (juriste, université d’Evry), Emmanuel Terray (anthropologue, EHESS), Tzvetan Todorov (historien, CNRS), Paul Virilio (urbaniste, Ecole spéciale d’architecture de Paris), Sophie Wahnich (historienne, CNRS) et Patrick Weil (historien, CNRS)

Signer la pétition, retrouver le texte de l’appel.
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA.
Invité



MessageSujet: Re: C 'est QUOI ETRE FRANCAIS ?   Mar 3 Nov - 18:00

Les Français sont-ils vraiment des veaux ?



Ben ..c 'est ce que je crois sinon comment expliquer que les Français acceptent depuis deux ans et demi d’être aussi mal traités par le président de la république sans rien dire ?

Les ministres sont aux ordres et on le voit tous les jours

Certains semblent missionnés pour lancer des scuds pour tester les facultés de réaction du peuple : les personnes en congé de maladie pourront faire du télétravail nous dit Roselyne. Les exemples sont multiples.L 'essence est chere ..rouler a velo nous dit Lagarde...

Au moment où le chômage est en augmentation constante, le pouvoir d’achat en déroute, les retraités sont surendettés, les classes moyennes sont devenues très moyennes...les medicaments deremboursés...la taxe carbonne ...au moment, où il est difficile de trouver une place dans une crèche, une place dans les maisons de retraite, de trouver un CDI à temps complet, de voir ses modestes économies rémunérées à 1,5% sur le livret A, où les médicaments sont de moins en moins remboursés, les médicaments génériques imposés, la sécurité des biens et des personnes mise en péril, les accidents mortels de la circulation en augmentation...je trouve amorphe les réactions des Français

Mais c'est certainement ça l 'identite FRANCAISE ...se faire ecraser , terroriser ,racketter et fermer sa gueule !

Pour résoudre ces problèmes de notre vie quotidienne, on nous parle d’identité nationale, de TVA des restaurateurs ramenée à 5,5%, de millions jetés à fonds perdus dans une agriculture moribonde, de millions donnés aux banques.

Notre image sur le plan international est devenue la risée de toute la presse : Jean Sarkozy, Chirac et la justice, la justice et son indépendance, l’indépendance de la France et son armée, armée qui est peu préparée aux combats…

TOUS pourris a la tête de l' etat

Sommes-nous vraiment des veaux ?

Ben oui ...ou alors avec notre niveau de pauvreté et de peur du lendemain les Français n’ont pas les moyens financiers de faire grève, de lutter contre les banques et de les assigner devant les tribunaux lorsqu’elles nous comptent des frais exorbitants, de refuser le travail le dimanche et les CDD.

Alors, nous nous réfugions dans la nostalgie, nous sommes à l’ère de radio Nostalgie : notre passion pour les années 60, nos souvenirs de mai 1968, les débuts de de la télé

Ruinés financièrement, ruinés culturellement, les Français jouent au Loto, bientôt au casino sur Internet et les sites des ventes à bas prix, des combines pour dénicher les bonnes affaires sont florissants.

Une crise financière grave, des gens nostalgiques et se réfugiant dans le cocooning, indifférents aux étrangers expulsés et aux mal-logés .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C 'est QUOI ETRE FRANCAIS ?   Mar 3 Nov - 11:25

Me fait un peu marrer ....Oué peut-être pas ....enfin ....ce site ou Blog (c'est à la mode) sur cette soi-disante identité Française ???

Oué oué étant d'origine Polonaise ....on susurrait encore dans notre dos il y a seulement une dizaine d'année ....fouteront le Camp CES POLAK !!!!

Ils ont fait de même en ce qui concerne les Italiens et les Maghrebins en fait contre ttes les populations qui étaient venus faire le travail que les Français ne voulaient pas faire ???

Comme si l'identité Nationale se résumait à apprendre & chanter la Marseillaise à l'école !!

La France et son identité Nationale et ses droits de l'homme qui renvoie des ressortissant afgans se faire tuer dans leur pays et qui fait des chasses à l'étranger, alors qu'elle n'est même pas capable de retrouver un prisonnier évadé depuis plus de qqs semaines mainnant !!

Et on pourrait encore en citer .......!!

Ya pas des choses bien plus urgentes en ce moment .....Des travailleurs qui ne savent pas ou loger encore et qui payent des impôts ...allez donc leur parler de l'identité française ......

Des personnes qui vont de plus en plus s'alimenter par besoins a des organismes comme la Croix rouge ...Restaurants du Coeur ...Allez donc leur parler de l'identité Française !!

Cette soi-disante recherche de l'identité Française nous sert plus de voile qui câche la misére que quelquechose dont les Français de Souche, de coeur ou d'adoption ont vraiment besoin ....a ce jour !!

Oui vraiment il y a des choses bien plus importantes ...mais nos politiques EUX sont Aveugles ......Depuis fort longtemps
Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: C 'est QUOI ETRE FRANCAIS ?   Mar 27 Oct - 16:20


ETRE FRANCAIS c'est se faire ROULER PAR LA DROITE ET TRAHIR PAR LA GAUCHE ? ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C 'est QUOI ETRE FRANCAIS ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
C 'est QUOI ETRE FRANCAIS ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» être sauvé, mais de quoi ?
» Ca veut dire quoi etre de gauche
» L'essentiel pour être sauvé, c'est quoi ?
» S'engager sans devenir religieux/se?
» Le Kombucha est-il ou peut-il être cru ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: