LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LAÏCITE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LAÏCITE   Lun 25 Juin - 15:14



En Egypte une belle brochette de jeunes barbus islamistes "mâles " va gouverner ...

Les femmes ? Quantité négligeable dans cette religion sont bien sur absentes !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LAÏCITE   Ven 6 Avr - 12:06

La Pologne va supprimer les subventions religieuses

La Pologne, pays à 90% catholique, compte supprimer les subventions religieuses.

Le gouvernement polonais a présenté un projet de réforme du financement des Églises et des communautés religieuses visant à ne plus verser de subventions aux oeuvres religieuses.


Ce projet de réforme du financement des Églises a mis le feu aux poudres dans ce pays très pratiquant. Le fonds pour l’Église, créé dans une Pologne encore stalinienne, en 1950, afin de compenser l’Église polonaise pour la nationalisation de ses biens, doit être remplacé par un mode de financement dépendant du bon-vouloir des contribuables. Les fidèles qui le souhaitent pourraient autoriser l’État à prélever 0,3% de leurs impôts pour financer l’Église ou la communauté religieuse de leur choix.

Ce nouveau système de financement des Eglises pourrait rapporter chaque année près de 25 millions d’euros à l’ Église, qui avait bénéficié de 21,5 millions d’euros de subventions l’année dernière via le fonds pour l’ Église.

source: le Figaro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LAÏCITE   Jeu 8 Mar - 1:14

VOILA CE QUI ARRIVE QUAND ON MELANGE GESTION D 'UN PAYS ET RELIGION ....Les religieux ultras , celà se confirme , ont fait soulever le peuple pour prendre le pouvoir en TUNISIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LAÏCITE   Lun 7 Nov - 8:27







Dernière édition par PACA le Lun 7 Nov - 8:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LAÏCITE   Mar 5 Avr - 10:12


ET PUIS QUOI ENCORE ?????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LAÏCITE   Mer 30 Mar - 10:17

Cardinal André VINGT-TROIS, président de la Conférence des Évêques de France
Avec Mgr Laurent ULRICH, vice-président de la Conférence des Évêques de France
Pasteur Claude BATY, président de la Fédération protestante de France
Avec le pasteur Laurent SCHLUMBERGER, membre du Conseil de la Fédération protestante de France, président du Conseil national de l’Église réformée de France
Métropolite EMMANUEL, président de l’Assemblée des Évêques orthodoxes de France
Avec le Métropolite Joseph, secrétaire de l’Assemblée des Evêques orthodoxes de France
Et Mr. Carol SABA, porte-parole de l’Assemblée des Évêques orthodoxes de France
Grand Rabbin Gilles BERNHEIM, Grand Rabbin de France
Avec le rabbin Moshé LEWIN, porte-parole du Grand Rabbin de France
M. Mohammed MOUSSAOUI, président du Conseil français du culte musulman
Avec M. Anouar KBIBECH, secrétaire général du Conseil français du culte musulman
Révérend Olivier WANG-GENH, président de l’Union bouddhiste de France


TOUT CE BEAU MONDE DE RELIGIEUX NE VEUT PAS QUE SARKO PARLE DE LA LAICITE , S 'OCCUPE DE LEUR BUSINESS ET DE LEUR FOND DE COMMERCE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LAÏCITE   Jeu 15 Avr - 10:14

Invitons les musulmans à leur autocritique !
Par Anouar Kbibech*



Anouar Kbibech est président du Rassemblement des musulmans de France (RMF) et secrétaire général du CFCM.

Au cours des derniers mois, l’islam et les musulmans de France se sont retrouvés de plus en plus dans l’« œil du cyclone » !

Tout d’abord, il y a eu le débat sur le « voile intégral » lancé en mai 2009. L’emballement médiatique qui s’est ensuivi et la tournure prise par le débat ont donné lieu à des amalgames qui ont stigmatisé toute une religion.

Puis est venu le débat sur l’« identité nationale » lancé en novembre 2009. Ce débat se voulait digne, noble et serein sur les valeurs qui unissaient les Français et qui forgeaient leur destin commun. Malheureusement, il s’est peu à peu focalisé sur la question de l’immigration dans la société française pour se cristalliser sur celle de l’islam et des musulmans dans l’identité française.

Enfin, pour couronner le tout, il y a eu cette polémique sur les « Quick halal » ainsi que l’affaire de la « candidate voilée » aux dernières élections régionales.

Il est incontestable que certains « dérapages » ont pu être commis ici ou là dans le cadre de ces différents débats. Cependant, personne ne peut ignorer l'élan de solidarité fraternelle qui s'est manifesté à l'égard des musulmans de France par de nombreux concitoyens, au-delà de leur appartenance politique ou de leur conviction religieuse.

Ces péripéties ont toutefois été « le révélateur » d’un malaise plus profond, le « thermomètre » qui mesure une certaine poussée de fièvre… et ce n’est pas en cassant le thermomètre que nous ferons baisser la température !

Le Rassemblement des musulmans de France formule le vœu que cette année 2010, malgré ses débuts houleux, marque enfin le retour à la sérénité et à la lucidité quant à la place de l’islam et des musulmans dans les sociétés européennes en général... et dans la société française en particulier.





Vers un regard positif, serein et lucide sur la place de l’islam


Tout le monde s’accorde sur la prédominance de la tradition judéo-chrétienne en France. Mais tout le monde reconnaît également que le principe de la laïcité fait de la France une République totalement neutre envers les religions et entièrement indépendante de toute conception théologique. La France assure donc à tous les citoyens la liberté de croire ou de ne pas croire, de pratiquer ou de ne pas pratiquer une religion.

Par ailleurs, l’apport de nos concitoyens de confession musulmane se confirme de jour en jour. Cette contribution positive s'illustre à plusieurs niveaux et dans plusieurs domaines : économique, politique, scientifique, culturel, sportif, artistique…

Ne faudrait-il pas reconnaître enfin l’apport positif de l’islam et des musulmans à la France ? Malgré les turbulences, la France des droits de l’homme ne peut se renier ! Plus que jamais, la devise de la République doit rester « Liberté, Egalité, Fraternité » :
− liberté de croyance pour tous les citoyens ;
− égalité entre tous les citoyens, au-delà de leur origine ou de leur religion ;
− fraternité entre les différentes composantes de la communauté nationale, y compris pour sa composante musulmane.

Les musulmans de France n’aspirent qu’à vivre sereinement et paisiblement leur spiritualité, en évitant toute provocation et en refusant toute stigmatisation.

Les musulmans sont en droit d'exiger la reconnaissance et le respect de la mémoire de leurs coreligionnaires tombés sur le champ d’honneur pour que la France soit libre et le demeure.

Ils sont en droit d’exiger la reconnaissance de leur contribution citoyenne, par leur travail et leurs sacrifices, comme tous les autres citoyens, à la construction et à la prospérité de leur pays.

Ils sont en droit de revendiquer que leur citoyenneté ne puisse être assimilée à une citoyenneté de second plan ni faire l'objet d'une quelconque remise en cause.






De la victimisation à l’autocritique constructive


Concernant les musulmans eux-mêmes, et à travers les péripéties des débats actuels, il y a tout de même une question qui devrait nous interpeller en tant que musulmans ! Comme l’a souligné le président de la République dans une tribune publiée dans Le Monde : « Pourquoi en Suisse, pays qui a une longue tradition d’ouverture, d’hospitalité, de tolérance, un tel rejet peut-il s’exprimer avec tant de force ? »

La même question pourrait être transposée pour la France : « Pourquoi en France, pays qui a une longue tradition d’intégration, d’hospitalité, de tolérance, de telles peurs peuvent-elles s’exprimer avec tant d’inquiétude ?» La réponse doit peut-être venir également des musulmans eux-mêmes !

En effet, ceux-ci assurent-ils une cohérence entre leurs actes et leurs paroles ? Sont-ils à la hauteur des valeurs et de l’éthique qu’ils portent et qu’ils défendent ?

Au-delà des clichés et des préjugés que certains médias malintentionnés peuvent colporter, au-delà des attaques et des campagnes que certains milieux islamophobes peuvent développer, les musulmans ne peuvent rester insensibles aux peurs et aux inquiétudes exprimés dans les débats actuels par certains de leurs concitoyens. Les musulmans doivent s’interroger sur l’image qu’ils projettent dans la société !

En définitive, les musulmans ne peuvent se dédouaner de leur propre part de responsabilité dans l'existence et le développement de ces sentiments, même si ceux-ci sont souvent irrationnels. Les musulmans ont besoin d’une revivification de leur religion et de la réforme de leur pratique !

Certes, ce renouveau ne peut concerner les principes immuables de l'islam. En revanche, il peut concerner les aspects qui se prêtent à l'effort intellectuel (ijtihad) pour répondre aux variations et au changement de l'environnement. Cet effort correspond à une action de contextualisation dans le temps et dans l'espace, pour le respect de l’esprit de la religion et l'ajustement de son application dans une société et une réalité en perpétuel développement et transformation.

Les musulmans ont également besoin d’ouverture ! Ils ont besoin de s'ouvrir à la société dans laquelle ils vivent ainsi qu'à toutes ses composantes religieuses, culturelles, syndicales, politiques, etc. Ils doivent également s’ouvrir à leurs collègues de travail et à leurs voisins dans leur quartier, dans leur entreprise, dans leur école, etc.

Une telle ouverture à l’autre ne peut avoir que des retombées positives pour tout le monde.






Epilogue


Prenons conscience de part et d’autre ! Que chacun contribue à faire tomber les murs et les barrières, à apaiser les peurs et les angoisses. Que chacun donne tous leurs sens aux valeurs de respect et de fraternité.

Il y va du maintien de la cohésion nationale et de la concrétisation du « vivre-ensemble » auxquels tout le monde aspire dans ce beau pays qu’est la France.


* Anouar Kbibech est président du Rassemblement des musulmans de France (RMF) et secrétaire général du Conseil français du culte musulman (CFCM).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LAÏCITE   Jeu 5 Nov - 12:26




UFAL, Union des FAmilles Laïques communiqués de presse

Laïcité


Crucifix à l'école : l'Italie condamnée par la CEDH


En France, à quand l'interdiction des crucifix pour l'examen du bac ?


Depuis huit ans, Solie Lautsi, résidente d'Abano Terme, n'arrive pas à faire admettre à l'Etat italien que la présence de crucifix dans l'école publique est une atteinte au principe de laïcité. En général, les tribunaux estiment que la croix ne relève pas de la religion mais est une tradition italienne et un « symbole » de l'Etat italien !

La Cour européenne des droits de l'homme a condamné l'Italie, mardi 3 novembre, pour la présence de crucifix dans les salles de classe car elle a estimé que la croix peut aisément être interprétée par des élèves de tous âges comme un signe religieux, et donc troubler des élèves d'autres religions ou athées. La Cour a conclu à l'unanimité à la violation de l'article 2 du protocole n°1 (droit à l'instruction), conjointement avec l'article 9 de la convention (liberté de pensée, de conscience et de religion). La Cour a même voté un dédommagement de 5 000 euros à la requérante pour dommage moral. La ministre de l'Education et le gouvernement italiens ont condamné cet arrêt. Preuve supplémentaire que les arrêts de la Cour sont de plus en plus favorables au principe de laïcité.

A cette occasion, dans le prolongement de la campagne qu'elle a menée en juin dernier (lire l'article d'UFAL Flash et la lettre d'une enseignante au recteur), l'UFAL appelle le gouvernement français à respecter la laïcité en interdisant les croix dans les salles (d'établissements privés) utilisées pour l'examen du bac.
L'UFAL appelle le ministre de l'Education à dévoiler les mesures qu'il compte prendre et les instructions qu'il donnera aux recteurs et au président du SIEC pour la région Ile-de-France, afin que ces atteintes à la laïcité ne se reproduisent pas.
Sans une réaction du ministère, l'UFAL étudiera les moyens juridiques pour contraindre le gouvernement français à respecter la laïcité.
L'UFAL ne tolérera plus la complaisance coupable du ministère de l'Education nationale sur ce point.

L'UFAL Union des FAmilles Laïques

Contact presse

Bernard Teper 06 08 10 44 52

Monique Vézinet Présidente de l'UFAL 06.27.71.34.56
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciceron
Invité



MessageSujet: DOL   Mer 6 Mai - 10:50

Je suis plus que favorable au DOL = Diplome Obligatoirement Laïque !!

Bien que fervent Catholique et plus que favorable au écoles Privé et a ceux que ça intéressent ....et pour cause !

Je ne peux que défendre a ce sujet le diplome qui doit être conforme en tous points aux diplomes octroyés par les écoles et facultés Publiques ainsi bien sur que les programmes.

C'est ainsi que l'on défendra pour ceux qui le souhaitent ou hélas qui le peuvent bien que mainnant c'est accessible a tous c'est juste une question de vouloir et non de pouvoir .....le droit de mettre SON enfant dans une école qui défend le savoir et le droit d'apprendre et non quelques idéologies syndicales aux dépend des éléves et Universitaires ...on le voit encore hélas aujourd'hui .

Et à mon sens le Vatican n'a pas et ne doit pas intégrer son idéologie ou sa foi ni son pouvoir à ce types d'écoles fussent-elles privés ou et Catholiques ....les séminaires existent pour cela ou ceux la !!

Enfin c'est mon idée et cela l'a toujours été.

Le savoir et non pas au delà ou a l'au delà !

Mais bon depuis pas mal de temps les écoles dites privés ne le sont que de nom et pour des raisons financiéres et économiques !! study
Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Sarko bafoue la loi de 1905   Mer 6 Mai - 0:34

L’UFAL ( UNION DES FAMILLES LAIQUES) a pris connaissance du décret n° 2009-427 du 16 avril 2009 entérinant l’accord entre la République française et le Vatican sur la reconnaissance des grades et diplômes catholiques dans l’enseignement supérieur.

Ce décret viole le principe législatif du monopole de la collation des grades universitaires par l'Etat ainsi que le principe de laïcité posé par la Constitution et défini notamment par la loi de 1905.

Ce décret est dangereux car il fait primer la religion sur la citoyenneté. Ainsi, des Français, parce qu’ils sont catholiques, relèveront non plus de l’Etat français mais de l’autorité d’un Etat étranger. Ceci ne peut aboutir à terme qu’à d’autres dérives du même ordre. A quand la reconnaissance de diplômes par des Etats musulmans ? Ce décret est également inquiétant puisqu’il remet en question l'indépendance des savoirs et de l'objectivité scientifique : pourquoi pas un diplôme sanctionnant les thèses « créationnistes » comme aux Etats-Unis ?

Enfin, l'UFAL dénonce les prétendues campagnes "d'information" menées par les auteurs et les bénéficiaires de ce texte tendant à tromper la population. Ils prétendent justifier cet accord avec le Vatican au motif qu'il existerait déjà des accords de reconnaissance réciproque de diplômes avec d'autres pays. Il y a pourtant une différence majeure entre un diplôme allemand reconnu en France et un diplôme délivré en France par un enseignement français mais relevant d'un culte. On ne saurait, sans violer notre Constitution laïque, opérer une confusion entre un Etat et un culte quelconque.

L’UFAL va donc étudier la possibilité de déposer un recours en annulation de ce décret auprès le Conseil d'Etat, ou de s’associer à une telle action, dans le délai imparti de deux mois suivant la date de publication au Journal Officiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LAÏCITE   Sam 7 Mar - 23:35

Laïcité


Statut du beau-parent, priorité à l'intérêt de l'enfant !


mercredi 4 mars 2009

L'UFAL se félicite de la déclaration de Nadine Morano en vue de réviser le statut du beau-parent car la France est de ce point de vue en retard sur de nombreux pays européens et notamment les pays de l'Europe du Nord. L'UFAL espère que le projet de loi ira à son terme sans être bloqué par les discours rétrogrades orchestré par l'Opus dei.

S'agissant de 1,6 millions d'enfants vivant dans un couple recomposé hétérosexuel, 30.000 dans une famille recomposé homosexuelle et 2,7 millions d'enfants en familles monoparentales, et face à l'évolution de l'opinion, cette question est sérieuse


L'UFAL rappelle ses propositions:
• L'intérêt de l'enfant est que les parents qui l'élèvent aient les droits et devoirs nécessaires au bon fonctionnement de la vie quotidienne et de son éducation. Le fait qu'un parent non biologique qui élève un enfant en soit privé est un non-sens et une calamité pour l'enfant lui-même.
• Toute loi accordant un droit nouveau doit avoir un caractère universel. En particulier, il ne peut y avoir de différence des droits liée à l'inclination sexuelle, qui doit rester dans le domaine des choix privés.
• La loi doit compléter définitivement la loi du 4 mars 2002 sur l'autorité parentale dans le sens de l'arrêt de la Cour de cassation du 24 février 2006.
• Le statut du beau-parent doit être défini soit par les parents biologiques soit par le juge aux affaires familiales, indépendamment des inclinations sexuelles des parents qui élèvent l'enfant.
• La loi doit permettre d'aller jusqu'à la possibilité d'une adoption simple par le parent non biologique dans les mêmes conditions d'attribution.
 Par ailleurs, toujours dans l'intérêt de l'enfant, l'UFAL rappelle que plus d'un million d' enfants vivent en-dessous du seuil de pauvreté. C'est un scandale qui doit cesser.

L'UFAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LAÏCITE   Lun 12 Jan - 1:31

Une campagne de pub pour l'athéïsme met l'Espagne en émoi

Par Elodie Cuzin | Journaliste | 11/01/2009 | 16H22




(De Madrid) Ecrit en couleurs vives, le message n’échappera sûrement pas aux Barcelonais en proie à la déprime post-festivités. "Dieu n’existe probablement pas. Arrête de t’inquiéter et profite de la vie", proclameront dès lundi des affiches collées sur deux bus municipaux qui passent par les zones les plus fréquentées de la ville catalane.

C’est la dernière initiative des athées espagnols, une communauté qui se sent à l’étroit dans ce pays à forte tradition catholique.
Face à eux, l’Eglise n’économise pas les démonstrations de force. Et des Evangélistes ont déjà répliqué avec leur propre réclame roulante. Un groupe de Catholiques suivra bientôt leur exemple à Barcelone.

L’idée est née en Grande-Bretagne en 2008, lorsque, outrée par la présence de publicités religieuses sur les bus de Londres, la journaliste britannique Ariane Sherine lance un appel aux dons sur le site du quotidien The Guardian.

Soutenue par l’écrivain et célèbre défenseur de l’athéisme Richard Dawkins, la "campagne du bus athée" a recueilli 150 000 euros outre-Manche et a finalement été déployée dans tout le pays en ce début d’année.
Le "bus athée" roulera aussi bientôt à Madrid
Un succès qui a inspiré les associations de "non-croyants" espagnoles. Lancée début janvier avec en tête de monter une campagne de deux semaines à Barcelone, leur projet a déjà récolté plus de 13 000 euros.
De quoi prolonger la campagne barcelonaise pendant un mois et l’étendre à Madrid et Valence dès la fin janvier puis peut-être à Saragosse, Bilbao et d’autres grandes villes si les donations continuent d’affluer, selon les instigateurs du projet.
Explications d'Albert Riba, président de l’Union des athées et libres-penseurs:
<BLOCKQUOTE>
"Nous lançons un message positif, détendu et joyeux en espérant qu’il pousse les gens à réfléchir. Nombreux sont ceux qui n’ont jamais entendu, ou seulement de très loin, parler d’autres alternatives de vie; nous voulons “donner à penser”."</BLOCKQUOTE>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2554
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: LAÏCITE   Ven 26 Déc - 14:14

Sarkosy , grand manipulateur, est en train de mettre de son coté les religieux ...exactement comme POUTINE s 'est servi de la religion orthodoxe pour faire passer qqus messages en direction d 'une population peu critique et nostalgique d' un passé religieux d 'avant 1917...

Des chefs d 'etat sans scrupules savent que l 'on peut manipuler les esprits par l ' intermediaire des religions pour obtenir plus de docilité des populations.

En periode difficile qqs sermons fait dans qqus eglises... qqs benedictions Ubi et orbi sauront calmer les revendications en attendant le bonheur eternel....plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
invité
Invité



MessageSujet: LAÏCITE   Ven 26 Déc - 10:44

Pour clore en beauté sa présidence de l’Union Européenne, et conformément au traité de Lisbonne qui dispose qu’un dialogue institutionnalisé doit s’établir entre les Eglises et les instances européennes, Nicolas Sarkozy a enjoint à ses ministres des Affaires Etrangères et de l’Intérieur d’organiser un colloque intitulé « Religions et puissance publique dans l’Union Européenne ». A ce colloque participeront les représentants des 27 Etats de l’Union flanqués chacun des délégués des religions (prêtres, popes, pasteurs, rabbins et imams).

Quelle légitimité ces personnages non élus, auto-désignés ou désignés par leurs seuls coreligionnaires, ont-ils pour intervenir dans une instance où s’élaborent des directives s’appliquant à tous, croyants et incroyants ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LAÏCITE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LAÏCITE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récite ton chapelet
» RÉCITE TON CHAPELET. Charles Peguy
» Récite ton chapelet, dit DIEU
» récite ton chapelet
» vrai ou faux cite interdite ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: