LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Sam 9 Oct - 23:37

Flamoval retoqué par la justice, Thierry Willaey entre joie et prudence
samedi 09.10.2010, 05:09 - La Voix du Nord
Thierry Willaey, l'élu vert d'Hazebrouck, ne crie pas victoire, même si les travaux, bien avancés, risquent d'être interrompus. | LE VISAGE DE L'ACTUALITÉ |
Le tribunal administratif de Lille a annulé, mardi, l'autorisation de construction de l'incinérateur Flamoval (lire aussi en page Région). Il a ainsi validé un recours déposé par Thierry Willaey, élu hazebrouckois du syndicat mixte Flandre-Morinie, porteur du projet. Une énième péripétie pour le futur incinérateur qui en a déjà connu beaucoup. Rappel.

PAR HERVÉ VAUGHAN

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Saint_Omer/actualite/Secteur_Saint_Omer/2010/10/09/article_le-projet-flamoval-une-nouvelle-fois-ret.shtml


flower flower flower

ENCORE UNE VICTOIRE DES ASSOCIATIONS DE DEFENSE !

REMARQUE : combien de particuliers peu courageux critiquent nos elus et autres décideurs mais ne participent jamais aux manifestations ....
ils attendent que d 'autres se battent pour eux ...pour en profiter égoïstement !
ENCORE UN EXEMPLE prouvant que l 'action et l ' engagement peuvent tout faire changer ...




flower flower flower


Dernière édition par PACA le Dim 10 Oct - 0:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Ven 6 Nov - 17:25

Françoise Hostalier demande à Nicolas Sarkozy d'intervenir



mardi 03.11.2009, 05:02 - La Voix du Nord Françoise Hostalier, députée de la quinzième circonscription.

| FLAMOVAL |



Françoise Hostalier vient de monter d'un cran dans son combat contre le projet Flamoval. ...

Elle demande directement l'intervention de Nicolas Sarkozy (lire également en pages Région) pour « arrêter ce projet et procéder à une remise à plat des solutions possibles pour le traitement des déchets ».
OAS_AD('Position1');


La députée UMP de la XVe circonscription du Nord avait remis, l'an dernier à Valenciennes, un dossier contre Flamoval au président de la République. Elle lui récapitule les actions qu'elle a menées « contre cette construction inutile, dangereuse, coûteuse, contraire à toute logique et surtout contraire à l'esprit du Grenelle de l'environnement ».
Incident à Dunkerque


Françoise Hostalier met dans la balance « 650 emplois directs qui sont menacés » chez Bonduelle à Renescure, « sans compter l'emploi de tous les agriculteurs de la région qui travaillent pour cette usine alimentaire ». Elle rappelle au président de la République que « dans notre région, tous les indicateurs en matière de santé sont au rouge ». Elle s'appuie aussi sur un événement survenu il y a quelques mois à l'incinérateur de Dunkerque, « mais apparemment tenu secret », qui n'a été découvert « qu'à travers un contrôle inopiné » : « Cet incinérateur, très récent et de la même génération que Flamoval, a rejeté près de deux fois plus de dioxine que la norme maximale autorisée », ce qui, pour Françoise Hostalier, « prouve qu'il n'y a, en fait, aucun suivi sérieux des rejets dans l'atmosphère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Dim 25 Oct - 12:33

Trop de dioxine dans les fumées du CVE : les associations exigent la transparence



mercredi 21.10.2009, 05:02 - La Voix du Nord Des rejets de dioxine supérieurs à la norme ont été constatés, début juillet, au CVE.PHOTO: J.-C.BAYON

| DUNKERQUE |



Le centre de valorisation énergétique (CVE) de Dunkerque, inauguré en janvier 2008, se voulait exemplaire : sur la valorisation des déchets, sur l'impact environnemental des rejets, sur la transparence. C'est raté.

Les associations environnementales du Dunkerquois ont eu vent, il y a quelques jours, des résultats d'un contrôle inopiné réalisé au CVE le 30 juin et le 1er juillet derniers. Les analyses ont révélé « un dépassement significatif » (de près de 100 % !) de la norme fixée par le préfet en matière de rejet de dioxine. Problème : la commission locale d'information et de surveillance (CLIS) n'a pas été mise au courant. Inquiètes et en colère, les associations sont montées au créneau. « Depuis combien de temps ces rejets polluants durent-ils ?
OAS_AD('Position1');


s'interroge Antoine Bonduelle, membre du réseau Action Climat France, qui rappelle que les contrôles n'ont lieu que deux fois par an.
On est pourtant dans une ville où la confiance dans les installations classées est essentielle ! » En face, élus locaux et services de l'État se défendent d'avoir dissimulé quoi que ce soit. Pour Roméo Ragazzo, vice-président de la communauté urbaine en charge de l'environnement, « les choses ont eu lieu en plein été et notre premier souci était de comprendre ce qui se passait. » Même réaction du côté de la DREAL (ex-DRIRE) : « dès réception du rapport, début août, nous avons mis en demeure la CUD de rectifier cette non-conformité dans un délai d'un mois », relate Frédéric Modrzejewski, responsable pour le littoral. Les travaux ont été effectués dans la foulée (des tuyaux obstrués ont été purgés) et les rejets de dioxine sont finalement rentrés dans les clous, fin août. « On a été réactif, on a géré le problème technique. Je ne pense pas qu'on aurait pu faire mieux », poursuit-il. Informer la CLIS, peut-être ? « L'arrêté préfectoral ne prévoit pas une communication à chaud », rétorque-t-il, ajoutant que l'incident sera présenté et débattu lors de la prochaine réunion de la CLIS, d'ici la fin de l'année.
Les associations sont effarées. « On est devant un problème de transparence, martèle Jean Sename, président de l'Adelfa. Pour moi, il y avait matière à informer les riverains et les instances de surveillance. Sinon, à quoi servent-elles ? Une règle a été transgressée. Je ne vois pas pourquoi, en matière d'environnement, on dit que ce n'est pas grave sous prétexte que le problème est réglé. » Roméo Ragazzo esquive l'accusation et promet « d'améliorer l'information du grand public mais de manière régulière, pas seulement quand il y a des incidents. » Encore faudrait-il communiquer aussi en cas de problème. •
ESTELLE JOLIVET
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Dim 25 Oct - 12:10




Rejets de dioxine à l'incinérateur de Dunkerque : un secret bien gardé ?



mardi 20.10.2009, 19:43 - La Voix du Nord
| Littoral |



Les associations environnementales dénoncent le secret qui a entouré les résultats d'un contrôle inopiné réalisé fin juin au centre de valorisation énergétique (CVE) de Dunkerque.


Les analyses ont révélé un dépassement important (près de 100%) du seuil maximum autorisé de dioxine dans les rejets atmosphériques de l'incinérateur.
La commission locale d'information et de surveillance n'en a pas été informée.






La DREAL (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement, ex-DRIRE), qui avait ordonné ce contrôle, et la communauté urbaine, responsable de l'exploitation du site, expliquent que la priorité était d'abord de trouver l'origine du problème et de le résoudre.



Les associations rappellent que la collectivité s'était engagée sur la transparence du fonctionnement du CVE.

ciations environnementales dénoncent le secret qui a entouré les résultats d'un contrôle inopiné réalisé fin juin au centre de valorisation énergétique (CVE) de Dunkerque.


Les analyses ont révélé un dépassement important (près de 100%) du seuil maximum autorisé de dioxine dans les rejets atmosphériques de l'incinérateur.

La commission locale d'information et de surveillance n'en a pas été informée.




La DREAL (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement, ex-DRIRE), qui avait ordonné ce contrôle, et la communauté urbaine, responsable de l'exploitation du site, expliquent que la priorité était d'abord de trouver l'origine du problème et de le résoudre.



Les associations rappellent que la collectivité s'était engagée sur la transparence du fonctionnement du CVE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Dim 25 Oct - 0:55

« L'incinérateur est un choix politique qui ne met pas en avant le risque sanitaire »



samedi 24.10.2009, 05:03 - La Voix du Nord Le toxicologue André Cicolella, spécialiste de l'évaluation des risques sanitaires, parle à côté du docteur Philippe Richard.



Les opposants au projet d'incinérateur à Arques sortent revigorés de la réunion publique organisée par l'APSH jeudi soir. De nombreux spécialistes de santé se sont succédé à la tribune, devant une salle Vauban archi-comble, pour montrer à quel point l'environnement joue un rôle déterminant sur la santé. Ils sont unanimes : Flamoval aggraverait le risque sanitaire dans une région déjà fortement exposée.

PAR DAVID MONNERY


saintomer@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX »
Plus personne ne peut prétendre que le combat mené par l'Association pour la protection de la santé des habitants de la région de Saint-Omer (APSH) est animé par un autre dessein que celui d'alerter sur un risque sanitaire. La somme de connaissances exposée par des professionnels de santé spécialisés dans des domaines aussi divers que leurs origines géographiques sont variées, illustre à elle seule que la prise de conscience de l'impact de l'environnement sur la santé, aussi tardive soit-elle, progresse à grands pas.
« On se doit de lancer l'alerte, rappelle le docteur Philippe Richard, président de l'APSH. Nous sommes à l'aube d'une médecine environnementale. Nous en avons assez d'agir sur les conséquences plutôt que sur les causes. » A fortiori dans une région où « l'état sanitaire ne fait que s'aggraver, souligne le docteur Jean-Bernard Verbecq, et où la surmortalité par rapport aux autres régions est toujours plus importante ». (cf La Voix du Nord du 4 octobre).
Le professeur Henri Porte, chirurgien cancéro-thoracique à Lille, est formel : « Les risques de cancer sont corrélés à la pollution environnementale. » Le problème est que ces polluants, créés par l'homme, sont nombreux et difficilement identifiables. Cosmétiques, alimentaires, vestimentaires, les molécules qui nous veulent du mal sont partout. Le toxicologue André Cicolella, pourfendeur notamment du bisphénol A dans les biberons et autres paraben, montre que « c'est la période à laquelle nous vivons qui fait le poison. »

« Pas de seuil »


Et ces nouvelles données scientifiques, les médecins en observent les démonstrations quotidiennement. Le professeur Rémi Besson, spécialiste des malformations urogénitales à Lille, constate, par exemple, une augmentation du cancer des testicules chez les hommes jeunes, dans tous les pays du nord de l'Europe. Les pesticides, phtalates, et autres substances qui agissent comme perturbateurs endocriniens sont pointés du doigt.

Oui, mais Flamoval dans tout ça ? « Les chiffres fournis par les industriels ne correspondent pas à ce que vous allez inhaler », précise le docteur Paul Cordonnier, président de l'association pour la promotion de la recherche en environnement et en santé publique (APRES). Des molécules, inoffensives quand elles sont rejetées, peuvent en effet devenir toxiques au contact d'autres éléments dans l'air, l'eau, etc.

Et le docteur de préciser : « Il n'existe pas de seuil en deçà duquel il n'y aurait pas de risque ».
D'autant que la contamination n'est pas conditionnée à une longue exposition : « Ça se joue sur un ou quelques jours », assure André Cicolella. Le temps de latence, en revanche, peut être énorme. « Un cancer développé à l'âge de 30 ans peut avoir été déclenché au cours de la vie intra utérine », souligne le professeur Éric Besson.

Ce n'est pas tant l'incinération qui est stigmatisée que les risques qui nous entourent déjà. Les médecins souhaitent juste éviter qu'on les aggrave avec Flamoval. « Il ne faut pas attendre d'avoir la preuve pour agir, estime André Cicolella. Il faut saisir les données recueillies lors des expérimentations animales, elles servent à ça », encourage André Cicolella.

Le professeur Henri Porte en est convaincu : « L'incinérateur est un choix politique qui ne met pas en avant le risque sanitaire.
» C'est ce que les médecins déplorent. Surtout quand un incinérateur de dernière génération comme celui de Dunkerque transgresse les normes fixées ( notre édition du 22 octobre). Reste un point essentiel : comment faire disparaître nos poubelles ? •

L'arrêté d'autorisation d'exploitation de l'incinérateur Flamoval a été signé par le préfet le 17 juin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Lun 5 Oct - 0:10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: MANIF DE CE SAMEDI 3 OCTOBRE   Lun 5 Oct - 0:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EUROPECO
Invité



MessageSujet: incinerateur de FLAMOVAL   Mar 29 Sep - 13:26

Forum régional de l’écologie et action citoyenne le 3 octobre
Matin : Arques (site Flamoval) – après-midi : Racquinghem (salle communale)

Nous vous attendons très nombreux pour crier votre opposition au projet Flamoval & réfléchir aux différents enjeux environnementaux. Ne laissez personne décider à votre place !
Une société respectueuse de l’environnement, équitable et génératrice de bien-être est à notre portée. « La suite est entre nos mains… »
Accédez au communiqué des "Verts en Flandre" en cliquant sur Read next... Voir aussi : le forum sur le

Dans la continuité du rassemblement Europe Écologie et du combat contre l’incinérateur Flamoval, les Verts organisent un cycle de forums et de débats autour de l’écologie et du développement durable. C’est dans ce cadre qu’aura lieu samedi 3 octobre le forum « Faire avec la nature » dans l’audomarois.

Une première action permettant aux citoyens de s’exprimer aura lieu dans la matinée (11h00) à proximité du site de Flamoval. À l’initiative des salariés de Bonduelle et de plusieurs associations ainsi que de nombreux citoyens, un arbre sera planté. Il s’agira d’un ginkgo, le premier arbre à avoir repoussé à Hiroshima à la suite du bombardement.
Cette plantation hautement symbolique sera suivie d’un débat lors du forum de l’après-midi pour celles et ceux qui souhaitent poursuivre le combat.

Le forum à proprement parler se déroulera à partir de 14h, à la salle communale de Racquinghem.

Cécile Scavennec, secrétaire régionale des Verts, ouvrira les débats. Antoine Bonduelle, membre du GIEC, Emmanuel Cau, vice-président vert du Conseil régional & Marie-Christine Blandin, sénatrice verte du Nord et ancienne présidente de la région, interviendront tout au long de l’après-midi et répondront aux questions de l’assemblée. Les débats s’articuleront autour de la question environnementale : crise diversitaire, liens homme-nature, écocitoyenneté & éducation, reconversion agricole, ou encore valeur "économique" de la nature. Un éclairage sera porté sur certaines problématiques : trame verte & bleue, opposabilité, reforestation, lagunage, etc. Il sera également question de Flamoval, notamment avec l’élection du nouveau président du SMFM.

Par ailleurs, hasard de calendrier mais réelle préoccupation des Verts, le samedi 3 octobre est également en France journée de Votation citoyenne sur le devenir de la Poste. Une urne sera présente à cet effet pour exprimer les inquiétudes quant à la privatisation annoncée de ce service public de référence et de proximité.

Véritable expression de démocratie participative, le but de ces débats est de recueillir et valoriser la parole de tous. Les différents forums régionaux de l’écologie alimenteront en effet le programme de la liste menée par les Verts et soutenue par le rassemblement Europe Écologie aux prochaines élections régionales.
Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Mer 15 Juil - 23:04

André Bonnier démissionne, qui pour porter Flamoval ?



- La Voix du Nord Dans un communiqué, André Bonnier, regrette que «la passion violente l'emporte sur la raison et le droit».

| INCINÉRATEUR |



Ce n'est plus vraiment une surprise, mais l'information n'en reste pas moins fracassante : André Bonnier a démissionné de la présidence du SMFM. À la tête du syndicat qui regroupe 159 communes depuis sa création, l'élu est profondément meurtri par les menaces de mort proférées à son encontre. Qui désormais, osera se présenter en première ligne pour porter le projet d'incinérateur Flamoval autorisé par arrêté préfectoral ? Mystère.

PAR DAVID MONNERY
OAS_AD('Position1');


saintomer@lavoixdunord.fr PHOTO ARCHIVES « LA VOIX »
La « très forte intention de démissionner » que nous annoncions dans nos colonnes de notre édition du samedi 27 juin a donc évolué en acte concret. André Bonnier, président historique du syndicat mixte Flandre Morinie (SMFM) a envoyé sa lettre de démission au préfet. Celui-ci dispose d'un mois pour l'accepter.
Les menaces de mort proférées à l'encontre de celui qui est pointé du doigt comme le « responsable » de Flamoval ont fini par lui faire jeter l'éponge. « Je suis profondément meurtri, dépité, abattu », confie André Bonnier qui éprouve le besoin de prendre du recul ne serait-ce que pour protéger sa famille depuis qu'une menace a directement atterri au pied de sa boîte à lettres. L'élu, également premier adjoint de Longuenesse a d'ailleurs déposé deux plaintes pour faire le jour sur ces menaces apparues dans la foulée de l'arrêté préfectoral autorisant l'exploitation de l'incinérateur Flamoval à Arques.
La décision d'André Bonnier n'en reste pas moins très lourde de conséquence. Qui, en effet, osera désormais se présenter en première ligne pour occuper ce poste tant exposé ? Les élus ont beau rappeler que l'incinérateur est un choix collectif porté par toute l'équipe du syndicat mixte Flandre Morinie, et la communauté d'agglomération a eu beau voter très largement une délibération de soutien à Flamoval sans mettre en avant une personne en particulier, force est de constater que, de part ses fonctions, le président de la structure se retrouve en permanence sous les projecteurs. C'est le système représentatif démocratique qui veut ça.
Cette vacance ouvre donc une brèche dans laquelle les détracteurs de l'incinérateur vont sans doute s'engouffrer. De leur point de vue, la tentation est sans doute forte d'interpréter cette démission comme un constat d'échec. Elle n'entache en tout cas en rien la détermination des opposants de l'association pour la protection de la santé des habitants de la région de Saint-Omer (APSH) de continuer à dénoncer ce projet (lire également ci-dessous ).
Le SMFM, quant à lui, traverse indiscutablement une période de fortes turbulences, alors même que le projet sur lequel il travaille depuis neuf ans a obtenu tous les feux verts. Aucune date n'a d'ailleurs encore été fixée pour reporter le conseil syndical annulé en hâte jeudi dernier.
------------------------------------------------
Allez encore un peu de pressions sur les autres élus et ce triste incinerateur ne se fera pas Mad Mad Mad


TOUS SAMEDI CHEZ BONDUELLE A 14 HEURES
cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Mar 14 Juil - 22:42

---- Message d'origine ----
De : "Plancke dominique"
À : npdc-infos@listes.lesverts.fr
Objet : [NPdC-Infos] manif contre flamoval samedi 18 juillet à Renescure
Date : 11/07/2009 16:34:59 CEST




----- Original Message -----
From: 'Riverains du Smetz'
To: ''Riverains du Smetz''
Sent: Sam 11 Juil 13:34
Subject: Fwd: Appel à mobilisation le samedi 18 juillet 2009 - Bonduelle




Rassemblons nous,

Sur site : Tous chez Bonduelle le 18 juillet 2009 à compter de 14h pour manifester contre FLAMOVAL et pour la défense de l'emploi dans l'audomarois et l'avenir de nos maraichers, de nos agriculteurs et de la santé des générations à venir.

Départ de chez Bonduelle jusque Arques place de la mairie, retour à Renescure (Ville morte) à la mairie, et retour final chez Bonduelle.



Renseignement sur site :

http://riverainsdusmetz.free.fr




http://riverainsdusmetz.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Mer 19 Nov - 1:25

La réalité est implacable : à 74 millions € pour 282000 habitants, l'incinerateur coûte 250 € par personne soit 1000€ / famille de 4. Sans les intérêts sur la durée du prêt.

D'où sortent les chiffres qui nous sont présentés comme vérité d'Evangile ? Quelles contraintes sont inscrites au contrat ? Des conseillers de communautés de communes ou d'agglo présentent des calculs curieux "en oubliant" le coût total pour le contribuable.

Seul le fonctionnement scandaleux des intercommunalités permet ce tour de passe passe.

Les conseillers des institutions qui ont accaparé les pouvoirs des maires decident d'investissements très coûteux sans avoir été élus au suffrage universel.

Réponse classique : "L'incinérateur? C'est pas moi, c'est la communauté".

"Pas de taxation sans représentation" ( électorale)" disait, en 1774, le futur président des Etats Unis, Jefferson.

Il faudra le rappeler à M. Balladur, en charge de la reforme des institutions et qui s 'occuppe plus particulierement de la reforme des departements et des regions en esperant ne faire qu 'une seule entité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Mer 19 Nov - 1:13

Quels déchets seront traités à Flamoval ?






Ceux des familles des 159 communes du Nord et du Pas-de-Calais adhérentes au syndicat mixte Flandre Morinie (SMFM). Le rayon de collecte va d'Hondschoote au nord, à Escoeuilles à l'ouest, Fauquembergues, au sud et Laventie à l'est. Ça représente 282 570 habitants.


Combien de tonnes traitées ?


L'incinérateur est dimensionné pour 92 500 tonnes par an. Les 282 570 habitants en ont produit 185 000 en 2004. Les promoteurs du projet ont limité sa capacité à la moitié du gisement, en conformité avec les plans d'élimination des déchets du Nord et du Pas-de-Calais.


Combien coûte Flamoval ?


La participation par habitant, de 1,80 € en 2007, est passée à 3,20 € en 2008. Quatre millions d'euros ont déjà été investis en études. L'investissement total est de 74 millions d'euros dont 11 pour le traitement des fumées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOCH

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Lun 17 Nov - 12:50

J 'ai lu que l 'incinérateur de LA BEUVRIERE pres de chez nous avait l 'autorisation de travailler sans filtres 60 jours par an , le temps de nettoyer les filtres et les installation .

Pendant ce temps il deverserait sur 200 a 300 fois plus de pollutions que les normes tolerées et surtout des dioxines.

CHOCQUES HINGES LOCON subiraient les retombées lorsque les vents viennent de l'ouest , c 'est a dire presque toute l' année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Sam 15 Nov - 16:32

Bien sur et on ne peut qu'être d'accord ...!!

Sans compter que les cultures également peuvent être intoxiquées et en tous les cas si cela s'avérait exact seraient bien sur impropre à la consommation .....mais les exploitants s'y risqueraient - ils ......et cependant ils ne sont ni responsable ni coupable de quoique ce soit !!!

La seule solution et de REFUSER CET INCINÈRATEUR !!! Et de passer sous une autre exploitations des déchets .

Marre aussi que l'on nous accuse de tous les maux, de tous les défaults et de toutes les maladies de la terre !!!

Et surtout de toutes les addictions possibles ......!!
Revenir en haut Aller en bas
LOCH.
Invité



MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Sam 15 Nov - 12:56

D 'accord a 100/100 avec PACA .
chaque jour j 'apprends que de nouveaux malades sont décelés dans ma famille ou dans des relations .
et qu 'on ne vienne pas me dire que des enfants sont malades du cancer a cause de l 'alcool ou la cigarette ! ! ! ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Ven 14 Nov - 23:00

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Ven 14 Nov - 22:15

Vous pouvez contacter l 'association en cliquant ci dessous :

http://web.me.com/edverbecq/APSH/Bienvenue.html

Une autre solution pour remplacer cet incinerateur serait de CONSTRUIRE une usine où les dechets seraient traités PROPREMENT et sans rejets grace à la METHANISATION.

Les gaz de methane alimentent plus de 100 autobus de la communauté urbaine de Lille a partir de l 'usine de SEQUEDIN ...et sans pollution , sans odeurs , sans effets toxiques pour les êtres vivants

Une usine de methanisation coute moins cher en entretien et en construction qu ' un incinérateur...

Alors que cache ce MAUVAIS CHOIX DES ELUS DE SAINT OMER qui ont CHOISIS l 'incinérateur CONTRE l 'avis de la population ?

MESSIEURS LES elus, monsieur le Prefet, tenez compte de la pétition des 22.000 personnes et des 5.000 manifestants

Porquoi ce refus de faire marche arriere au risque de rendre malades les habitants ?

Peur de faire voir que les elus se sont trompés ?

Qu 'ils ont subi le lobbiyng des constructeurs d 'incinerateurs ?

Dans le 62 nous faisons partie d' une des region les plus polluées de France et lorsque les populations se rebellent on leur crache a la figure que si ils sont malades C 'EST DE LEUR FAUTE...

D 'apres les autorités competentes nous mangerions mal , nous buvons trop , nous ne faisons pas assez de sport...bref nous sommes fautifs et nous nous taisons...
Et bien ce temps là est révolu !

IL nous faut DORENAVANT dénoncer les mauvais traitements et la mauvaise gestion de nos elus, incapables de nous defendre sur le plan sanitaire et qui a la pollution agricole nous rajoutent celle des incinerateurs.

ICI , dans le bethunois nous subissons la pollution de l' incinérateur de LA BEUVRIERE et 33% de cancer du sein en plus que dans le reste du departement...

NOus pouvons donc remercier Noel Joseph qui se fit le chantre de cette cochonnerie apres avoir fait un petit voyage au Japon tout frais payés par la société constructrice.


Dernière édition par PACA le Sam 15 Nov - 8:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   Ven 14 Nov - 22:10

Dr Richard : « Nous ne voulons pas d'incinérateur ni ici, ni ailleurs »



dimanche 14.09.2008, 04:54 - La Voix du Nord
Le pneumologue, Philippe Richard, avant le défilé.

| MANIFESTATION ANTI-FLAMOVAL |



Fort de 22 500 signatures qui ont été collectées sur la pétition anti-Flamoval, le pneumologue Philippe Richard, président de l'association pour la protection de la santé des habitants de la région de Saint-Omer (APSH) a prononcé un discours largement applaudi par la foule avant la manifestation. Voici les principaux extraits.

« Beaucoup d'entre nous se souviennent qu'en 1974, lors de l'ouverture de l'incinérateur du Brockus (à Saint-Omer, NDLR ), il nous était présenté comme le garant de la sécurité, d'un traitement moderne des déchets, un incinérateur de dernière génération qui offrirait toutes les garanties vis-à-vis de la santé. (...) Ce sont encore ces garanties qu'on nous avance aujourd'hui, en 2008, pour l'incinérateur Flamoval. (...) Savez-vous ce qu'il est advenu de cet incinérateur du Brockus ? Il a énormément pollué l'atmosphère pendant 26 ans, il a été constamment amélioré par des filtres, des réparations, des modifications coûteuses, il a fini par être fermé par arrêté préfectoral en 2002. (...) Sa carcasse, le long de la voie ferrée est là pour nous rappeler ce qu'on nous a présenté comme le meilleur, parce que nous étions dans l'ignorance et inconscients des risques. (...) L'incinérateur était aux normes et respectait la loi de l'époque. Savez-vous que l'on vient de décaper cette même zone sur plus de 60 cm d'épaisseur afin que l'on puisse y accueillir les gens du voyage ? (...) Cet incinérateur du Brockus est toujours là pour nous rappeler qu'il ne faut pas répéter les erreurs du passé, qu'il ne faut pas se laisser bercer par des discours rassurants, prétendument scientifiques. (...) Le principe de précaution doit être appliqué pour ne pas répéter l'erreur du sang contaminé (...) les erreurs de l'amiante. (...) Notre région Nord - Pas-de-Calais, est la région la plus malade de France. Nous avons l'espérance de vie la plus faible de France. Dans ces conditions (...) les 480 professionnels de la santé regroupés au sein de l'APSH demandent l'application d'un nouveau principe, le principe de protection de la santé des habitants. (...) Les alternatives sont connues, démontrées, essayées, vérifiées dans des communes proches qui ont fait le choix d'un tri sélectif plus rigoureux et de la méthanisation. (...) Le temps de l'incinération est révolu. (...) Les habitants de la région Nord - Pas-de-Calais méritent mieux qu'un incinérateur de plus, Flamoval serait le 10e dans notre région. (...) Je vous propose donc de marcher sereinement, dans la paix, au coeur de la ville, pour lancer un appel à la conscience de tous les décideurs. Nous ne voulons pas d'incinérateur ni ici, ni ailleurs ! » •
Vendredi soir, le bureau de l'APSH a été reçu par le sous-préfet de Saint-Omer. Les quatre membres de la délégation lui ont remis un dossier sur les risques sanitaires.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer   

Revenir en haut Aller en bas
 
NON AUX INCINERATEURS et A FLAMOVAL de Saint Omer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint-Omer : découverte d'une église sous la place Saint-Jean
» Bienheureux Alain de la Roche, Saint Omer Évêque de Thérouanne, en Flandre, commentaire du jour "Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ?"
» En 1975, le 26/07/ Deux témoignages de jardiniers (1955 et 1961).
» Portus Itius
» BOUBERT (François) Président de Cour de justice criminelle

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: gens d ' ici :: ON EN PARLE ? :: La VIE dans le BETHUNOIS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: