LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

  Vélos et transports doux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Sam 3 Juin - 9:16

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Mer 15 Fév - 18:46

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Jeu 21 Avr - 15:32

http://www.maire-info.com/article.asp?param=19510&PARAM2=PLUS&nl=1


Édition du 21  avril 2016

 Imprimer     
De nouvelles normes de sécurité pour les cages de buts
Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a publié hier au Journal officiel un décret modifiant les exigences de sécurité auxquelles doivent répondre les cages de but de football, de handball, de hockey sur gazon, et en salle, et les buts de basket-ball.
Le décret autorise les cages de buts autostables. L'utilisation de ces cages, autorisée par les autres pays européens, ne l'était pas encore en France. Le texte fixe les normes pour les dispositifs de fixation de ces équipements ainsi que sur la façon dont doit être assuré leur entretien. « Dès leur mise sur le marché », les équipements mobiles doivent « être munis d’un dispositif permanent et solidaire de la structure, de fixation ou de contrepoids », indique le décret.
Ces cages de buts doivent être régulièrement entretenues par les exploitants ou les gestionnaires, ces derniers devant établir « un plan de vérification et d’entretien qui précise notamment la périodicité des vérifications ». « Après utilisation, les buts non fixés de manière permanente sont rendus inutilisables par le public et sont sécurisés de manière à éviter tout risque de chute, de renversement ou de basculement », détaille le décret. Le texte indique aussi que « les exploitants ou gestionnaires sont tenus de signaler sans délai au préfet du département les accidents graves (accident mortel ou ayant provoqué des lésions corporelles) dont la cause est liée à l’utilisation » d’un de ces équipements.
Le décret modifie aussi les normes définissant les cages de buts conçues pour les enfants. Désormais, ces équipements sont ceux « de buts légers, dont le poids total est inférieur à 10 kg ».

Télécharger le décret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Mar 20 Oct - 1:17

Informations sur le Double Sens Cyclable (DSC)

 1 - Historique du « sens unique » et du « double sens cyclable » (DSC) Historiquement, les sens uniques ont été instaurés pour deux raisons :
 ---------1) générer du stationnement
--------- 2) régler les flux d’automobiles en favorisant un seul sens.

 Le sens unique visait la voiture, pas la bicyclette.
 Il pénalise le cycliste qui doit faire des détours parfois longs et pénibles.
 Afin de remédier à cet état de fait, le double sens cyclable a été instauré en 1996, et des panneaux appropriés ont été créés en 1998.
 A Versailles, 8,3 km de double sens cyclables sont actuellement instaurés (dont 6,8 km depuis 2008). 
Le tout premier DSC a été celui de la rue du Gl. Galliéni, il y a sept ans déjà. 

 2 - Que dit la loi ?
 Depuis 1996, le double sens cyclable est un aménagement parfaitement conforme à la législation française selon le Code général des collectivités territoriales, article L2213-2 de 1996, avec des panneaux spécifiques depuis 1998.

 Depuis 2008, la nouveauté est la généralisation des DSC en zone 30, en zone de rencontre et dans les aires piétonnes. C’est un renversement de la règle : les DSC sont désormais automatiquement et obligatoirement installés sauf arrêté municipal stipulant le contraire.

 Article R110-2 • Modifié par Décret n°2008-754 du 30 juillet 2008 - art. 1 http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000019274295&dateTexte= &oldAction=rechJO (voir tout en bas "zone 30")

 3 - Utilité des double sens cyclables (DSC) • 
Apaisement de la vitesse et par conséquent plus de convivialité sur la voie publique •
 Moins de vitesse signifie plus de sécurité notamment pour les piétons •
 Incitation à une perception plus attentive entre tous les usagers • 
Contact visuel mutuel permettant d'anticiper et donc de favoriser la sécurité • 
Maillage des itinéraires cyclables, donc attractivité pour ce mode de déplacement •
 Eviter des détours, éviter des voies très circulées à des vitesses plus élevées • Meilleure qualité de vie et moins de pollution dans les quartiers

 4 - Dans les rues à sens unique, le DSC est un gage de sécurité En face à face, automobiliste et cycliste ont un bon contact visuel et peuvent anticiper. Un croisement dure seulement quelques secondes. Dans une rue étroite, le dépassement d’un cycliste est plus risqué que le croisement. La peur du « choc frontal » exprime un « sentiment de danger » qui ne correspond pas à la réalité. Statistiques et expériences montrent depuis 1996 que les DSC ne sont pas sources d’accident. Conséquence : Le législateur et le CERTU préconisent la généralisation des DSC en zone 30 parce qu’elle s’avère sûre et efficace.

 5 - Qu’est-ce qui change dans une rue mise en DSC ? Les vitesses moyennes baissent. Une ambiance de partage respectueux de la chaussée s’installe dès que les nouvelles habitudes sont prises. Généralement, le nombre de cyclistes augmente. L’impact 2 est positif pour les habitants dans la rue : moins de bruits, moins de pollution, plus de contacts visuels et moins d’anonymat.

 6 - Avantages du DSC pour les jeunes cyclistes • Le DSC répond à un besoin réel et légitime de choisir le trajet le plus court.
 • Il valide les flux naturels et évite la circulation des cyclistes sur les trottoirs. 
• L’aménagement d’un DSC présente moins de risque pour le jeune cycliste qu’une rue normale, où il y a des voitures dans les deux sens.
 Rappel : Les enfants de moins de 8 ans ont le droit de circuler à vélo sur le trottoir, et les trottinettes sont assimilées à des piétons selon le Code de la route. 7 - DSC dans les « rues étroites » Les autorités compétentes ont élaboré des schémas d’aménagement de DSC adaptés à toutes les configurations de rue. L’expérience montre que plus une rue est étroite, plus les vitesses sont réduites et plus le croisement automobiliste – cycliste est facilité. La rue Lafayette, mesurant environ 3,50m, est ouverte à la circulation générale dans les deux sens. Les voitures doivent donc se croiser. En quoi une voie de 50 cm moins large comme la rue Albert Joly devrait-elle poser problème au croisement voiture - cycliste ?

 http://www.certu.fr/fr/_Sécurité_et_circulation_routières-n28/Vélosn117/Double_sens_cyclable_en_sens_unique,_quelques_elements_factuels-a1786-s_article_theme.html 8 - Ce qui est dangereux, c’est le comportement, pas le DSC Il est bien de rappeler le « devoir de prudence » qui incombe à tous les usagers : « I.-Tout véhicule en mouvement ou tout ensemble de véhicules en mouvement doit avoir un conducteur. Celui-ci doit, à tout moment, adopter un comportement prudent et respectueux envers les autres usagers des voies ouvertes à la circulation. Il doit notamment faire preuve d'une prudence accrue à l'égard des usagers les plus vulnérables. » (Code de la route, article R412-6) 9 - On a besoin de la voiture pour se déplacer, et d’une place pour se garer Concilier le travail et la vie de famille au quotidien est souvent la quadrature du cercle. La voiture peut être un outil indispensable. Les DSC ne sont pas une contre-indication à l’utilisation de la voiture ; ils permettent aux habitants un choix élargi de mobilité. 10 - Le DSC contribue à apaiser les vitesses C’est un constat courant que les limitations de vitesse ne sont pas toujours respectées. La présence d’un DSC a, selon toutes les études, un effet apaisant sur les vitesses pratiquées. En aucun cas, le DSC n’augmente les vitesses. ----------------------------- Les associations signataires : Essor de Versailles, LCVR78 Ligue contre la violence routière 78, SAVE, SOS Victimes de la route 78, VEI Versailles Environnement Initiative, VeloVersailles Pour obtenir plus d’information ou envoyer un commentaire, merci de vous adresser à veloversailles@gmail.com ou d’écrire à VeloVersailles, 33 rue de l’Orangerie, 7800
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Sam 18 Avr - 18:00







Piétons et cyclistes mis à l’amende à Lille : « Vous avez traversé au feu rouge, veuillez nous suivre »

PUBLIÉ LE 17/04/2015
SÉBASTIEN BERGÈS


Elle l’a dit, elle l’a fait. La préfecture du Nord a déclenché à Lille la seconde phase de son opération de responsabilisation des piétons. Après les sommations d’usage, mardi, les policiers ont verbalisé les badauds s’aventurant sur les passages cloutés au mépris du feu rouge. À la clé, 4 € d’amende et pas mal d’incrédulité.



D’abord, ils n’y croient pas. Ludo et Alice sortent du ciné et rentrent chez eux par la place de la République quand, au sortir du passage clouté, un homme en costume se plante devant eux : « Vous venez de traverser au rouge. Vous savez que c’est formellement interdit ? » Le doigt accusateur pointe le sémaphore. Derrière ses lunettes de soleil, Ludo opine, poli, et poursuit distraitement sa route. Sauf qu’il bute sur deux policiers : « Monsieur, veuillez nous suivre afin d’être verbalisé. » C’est là qu’il a pris la mouche.
La préfecture a mis ses menaces à exécution, hier, et procédé à des verbalisations de piétons ahuris. Une opération médiatique destinée à rappeler au quidam « qu’il a des droits mais aussi des devoirs ». La réponse de Jean-François Cordet à la hausse de la mortalité routière.
Les hommes en bleu n’ont pas à s’employer beaucoup pour cueillir les contrevenants, qui se jettent dans leur bras sans méfiance. Deux jeunes types, portable soudé à l’oreille, écarquillent les yeux en se voyant alpagués. « Venez faire pareil à Paris, à Châtelet, vous aurez une émeute », s’agace Kamel, qui vient de recevoir un PV de 17 €. Après vérification, la douloureuse sera abaissée au tarif réglementaire, 4 €. Les policiers tâtonnent. Le manque d’habitude.
« Il faut arrêter, il faut arrêter », fulmine Ludo, salarié d’un supermarché du coin. Alice tente de l’apaiser mais lâche : « Sur le principe, je comprends, mais il n’y a pas d’autres priorités ? Allez porte d’Arras, là il y a des problèmes ! » Les deux Lillois ne possèdent pas de voiture. Pour les déplacements, c’est marche ou transports en commun.

Lucas et Inès finissent leur granita. Pas vraiment édifiés, les lycéens de Fénelon, tout juste chapitrés par les forces de l’ordre : « Il suffit de faire attention », juge le garçon dans un haussement d’épaules, qui révèle assez les limites de la pédagogie préfectorale. « Je ne paierai pas », lance Ludo, en s’éloignant avec Alice.
Cueilli à l’entrée de la place Richebé, Sébastien garde un calme olympien. « 4 €, ça sert à rien, je continuerai de traverser quand il n’y a pas de voiture. » Son seul reproche ? Avoir été pris en traître : « Je viens de sortir de prison, je ne connais pas les nouvelles lois. »


Vengeurs des vélos, les Verts verbalisent les vilains véhicules



LILLE. Une provocation. Un cas d’école. Ou plutôt d’auto-école, celle plantée, avec toute l’effronterie de ses quatre roues, sur un trottoir de la place de la République. Un écologiste fait les gros yeux au formateur installé au volant. L’autre ne se démonte pas : « Je respecterai les trottoirs quand les piétons respecteront les feux. » L’écolo, l’élu lillois Jérémie Crépel, se lamente : « Cela montre que la communication du préfet est contre-productive, puisqu’elle donne aux automobilistes l’impression que le piéton est coupable.» Le conseiller municipal, dépité, s’en va rejoindre la petite troupe EELV assemblée devant la préfecture, et très remontée contre l’initiative du représentant de l’État. « La mission du préfet est de protéger et non de stigmatiser les cyclistes et les piétons », tance le porte-parole Dominique Plancke en brandissant, à l’unisson de ses complices, élus et militants, un carton rouge, promptement glissé dans la grille de la préfecture.
Jérémie Crépel juge « incompréhensible » que le préfet « communique contre les piétons et les cyclistes » au moment « où on attend le plan de protection de l’atmosphère pour faire baisser la pollution aux particules fines ». Pour Vinciane Faber, élue à la ville et à la Métropole européenne de Lille, les deux roues n’ont pas besoin de ce genre de signaux négatifs : « Les budgets vélo de la métropole baissent. Au rythme actuel, il faudra 50 ans pour résorber les 50 points noirs recensés et circuler en sécurité, c’est inadmissible. »
Une fois leurs cartons escamotés par un policier aux yeux revolver, les écologistes ont parcouru quelques rues pour distribuer, à leur tour, des PV. Faux, ceux-là. Et verts, évidemment. S. B.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Jeu 28 Aoû - 16:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Dim 9 Mar - 16:39

Le ministre des Transports présente son plan d’action pour le vélo

Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, a dévoilé mercredi 5 mars les 25 mesures d'un plan d'action en faveur du vélo et de la marche, facilitant la coexistence avec les voitures en milieu urbain et incitant à l'usage du vélo pour aller au travail.
« Nous avons au plan national un retard considérable par rapport à nos voisins européens », a souligné Frédéric Cuvillier lors d'un point presse. Afin d'encourager les trajets domicile-travail, le plan prévoit l'expérimentation d'une « indemnité kilométrique vélo » avec des entreprises volontaires.
L'impact de cette indemnité, calculée sur la base d'un barème de 25 centimes par kilomètre, sera évaluée par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Une généralisation de cette mesure entraînerait un manque à gagner de 110 millions d'euros pour les comptes sociaux, qui serait largement compensé selon le ministère des Transports grâce à ses effets bénéfiques, en particulier sur la santé et l'assiduité. On estime que 3 millions de Français utilisent le vélo en tant que mode de déplacement quotidien, et que 17 millions en font au moins une fois par semaine.
Parmi les autres mesures figurent l'interdiction de l'arrêt ou du stationnement des voitures à 5 mètres en amont du passage piéton hors des places aménagées, et la généralisation du double-sens cyclable dans les rues où la vitesse est limitée à 30 km/h.
Les automobilistes seront officiellement autorisés à chevaucher une ligne continue pour dépasser les vélos si la visibilité le permet mais se garer sur une piste cyclable sera en revanche plus sévèrement puni, par une amende de 135 euros contre 35 euros actuellement.
Des objectifs de création de places sécurisées de stationnement pour vélos d'ici à 2020 seront par ailleurs fixés pour chaque grande gare en fonction de la fréquentation.
Sur toutes les destinations des TER, la possibilité d'emport du vélo, même avec réservation, devra être accessible au minimum dans deux trains par sens et par jour, et l'affichage de cette possibilité figurera désormais dans la réservation en ligne de la SNCF.
Le plan prévoit également de développer les itinéraires de loisir pour faire passer la part des séjours à vélo dans l'ensemble des séjours touristiques de 3% aujourd'hui à 6% en 2020.
Une telle augmentation engendrerait « la création de 12 000 emplois touristiques et 2 milliards de chiffre d'affaires supplémentaire », a assuré Frédéric Cuvillier.
Les associations engagées dans la réflexion sur la place du vélo engagée par le ministre des Transports, au côté de parlementaires et de constructeurs, ont salué ces annonces, tout en appelant à les compléter.
La Fédération des usagers de la bicyclette (Fub) « se félicite de ces premières mesures » et souhaite que « ce chantier national soit poursuivi et doté de moyens financiers conséquents ». Pour le Club des villes et territoires cyclables, ces premières mesures « constituent les fondations d'une stratégie nationale et invitent à aller plus avant ».

Télécharger le « plan vélo » du ministère des Transports.

http://www.maire-info.com/upload/files/Velo_plan_Cuvillier_transports_2014.pdf

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Ven 4 Fév - 17:21

j 'engage fortement tous les cyclistes et sympathisants a envoyer un mail de protestation a cette elue socialiste conseillere generale qui ne tient pas ses promesses ....il y aura bientôt des elections je vous propose de sanctionner ce parti politique qui nous propose des elus de cette envergure ! (Pierre Acarie)


isabelleperu62@gmail.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Ven 4 Fév - 17:11

Madame la Conseillere Generale Isabelle PERU isabelleperu62@gmail.com

Lors de l’inauguration de l’avenue de la Morinie à Annezin, le 16 octobre dernier, vous m’aviez assuré, en présence de Monsieur Delomez, maire d’Annezin, que, pour répondre à la loi LAURE, l’avenue de la Morinie serait effectivement mise en zone 30 dans un délai de 3 semaines. Cela fait maintenant plus de 3 mois et demi et, à ma connaissance, cela n’a toujours pas été réalisé. Merci de me donner, si possible, un nouveau délai fiable.

Je profite de ce mail, pour vous signaler que, hier, jeudi 03 février vers 16 heures, il y avait 2 voitures garées sur la piste cyclable devant l’IME de l’avenue Kennedy. Je suppose qu’il s’agissait d’automobilistes rendant visite à l’IME, la cour paraissant pleine. Si c’est effectivement le cas, pourriez-vous rappeler à vos visiteurs qu’ils doivent respecter les aménagements cyclables, sachant qu’un cycliste a récemment été victime d’un accident mortel à Lille, car ayant été gêné par une voiture garée sur une bande cyclable.

Cordialement


Daniel DOURLENS
ADAV du Béthunois110 rue Léon Jouhaux
62400 Béthune
T 03 21 57 44
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Sam 20 Fév - 22:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: MANIF de l ' ADAV ( association droit au vélo )   Sam 4 Avr - 18:30

En balade dans les dangereuses rues de la ville avec plus de cent cyclistes

mercredi 18.03.2009, 04:51 - La Voix du Nord


Sur les neuf kilomètres parcourus, quelques mètres d'une piste cyclable cabossée, pas assez pour assurer la sécurité des jeunes.

VÉLO

Un peloton de 115 cyclistes dans les rues de Béthune samedi matin, gênant la circulation ? Non, ce n'étaient pas les 4 jours de Dunkerque, mais « Vis ma ville à vélo », une opération de l'Association droit au vélo (ADAV) pour éveiller les consciences politiques aux lacunes de l'aménagement cyclable.

9 h 55. Déboulent boulevard Poincaré des cyclistes en gilets jaunes, casques bouclés au menton. Il fallait s'équiper ? Les rues de Béthune sont réputées dangereuses pour les cyclistes, c'est ce que veut prouver l'ADAV avec sa balade. Sous escorte des gardes urbains, heureusement. Nécessaire pour assurer la protection des 115 cyclistes venus vivre leur ville à vélo. Daniel Dourlens, président de l'ADAV, n'en revient pas. « On savait pas si on allait être 15 ou 50. » Plus du double du maximum espéré.


Neuf kilomètres


Devant la gare, il contemple cette masse jaune et rouge. La vingtaine de maillots rouges, ce sont ceux du club cyclo de Beuvry. Les jaunes, ceux des soixante adhérents et sympathisants de l'ADAV, de parents d'élèves de la FCPE et de cyclistes prudents. Les autres couleurs sont celles des ballons gonflés et distribués par Robert Rijn, de l'ADAV, aux premiers arrivés. 10 h 15, plus de ballons en stock. En selle pour neuf kilomètres dans les rues de Béthune. Distance que Daniel Dourlens et son compère Robert Rijn ont balisée de bon matin.
En peloton, un scooter de la police devant, un derrière pour arrêter les voitures, difficile de mesurer les risques. Mais pas besoin d'être frôlé pour savoir que sans piste, le danger est là. Or, à Béthune, les pistes cyclables restent à tracer. Entre la gare et l'IUT, chemin régulièrement emprunté par des étudiants, un morceau traîne le long de l'avenue Winston-Churchill. Il ne mesure pas plus d'une dizaine de mètres. Attention aux fesses au moment de descendre pour prendre le raccourci piétons-cyclistes qui débouche sur le lycée Malraux. Aucun aménagement n'a été prévu. Et si les parents d'élèves de la FCPE sont dans le peloton, c'est justement parce que cinq lycéens ont été blessés le mois dernier un peu plus loin.
Le convoi n'a rien de funèbre. « Voiture balai, voiture balai », crie un voisin du lycée Malraux, dérangé dans le nettoyage de son allée. En face, les étudiants klaxonnent et encouragent les cyclistes. On passera sur l'absence de banderoles. Demi-tour devant l'IUT. Pédalant côte à côté, Daniel Dourlens et Anne Écuyer, adjointe à l'environnement, papotent. Le président de l'ADAV commente le parcours. Rue Prévost, le terre-plein central pourrait être aménagé... L'élue ne cherche pas à embellir la situation. Impossible, l'aménagement cyclable est quasi inexistant, elle le sait, elle est cycliste. Elle promet que le directeur des services techniques s'en occupera à son arrivée. Et va rejoindre son groupe politique à la Charité. Pour le reste du groupe, crochet par le centre-ville. Les sonnettes sont activées. Un cycliste en contre-sens, il est interpellé. Interloqué. Ou heureux d'avoir trouvé le cortège. Entre la rue d'Arras, défoncée, et les rues pavées, mieux vaut qu'il soit équipé d'un tout terrain. Bientôt la fin du parcours et la certitude que sans escorte, il est du combattant. Surtout pour les plus jeunes. À l'arrivée, place Mitterrand, les ballons sont lâchés pour eux, pour que les élus agissent.
Cé. R.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Jeu 16 Oct - 17:37

PACA a écrit:
Tout a fait GYCE ...si ça change a Bethune , par contre a LOCON , rien ne bouge.(A part l 'eglise qui une fois de plus va nous vouter cher Mad )



Eh oui ....Je ne sais ce que l'on va faire à l'église ......pour les Chrétiens et Catholiques Pratiquants .....mais pourquoi ne fait-on rien pour les citoyens ET pour les chrétiens qui souvent sont les même et souhaiteraient aussi que l'on accentu les et La sécurité dans notre village !!!

Sur les rues du 11 novembre et du 8 mai il y a une bande axiale rouge bordée de blanc .

C' est utile pour RETRECIR les bandes de circulation afin de ralentir les automobilistes et les empecher de se doubler.

On aurait peut être pu aussi retrecir ces mêmes voies en ne laissant qu' une bande blanche centrale et en traçant deux pistes cyclables de part et d'autres le long des trottoirs.


Ah c'est sans aucun doute une excellente idée et ma foi Intelligente et utile .....Mon cher PACA que ne vous a-t-on demander votre avis ? ......C'est toujours pareil les élus et autres responsables ne connaissent pas leurs citoyens et leurs valeurs et connaissances .....Quel gachis !!

Mais heureusement vraisemblablement que d'autres s'en apercevront et sauront utiliser ces connaissances, ces valeurs, et ces astuces tout cela est ce que l'on appelle communément l'expérience de tant d'année de pratique ......Mais bon !
Revenir en haut Aller en bas
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Jeu 16 Oct - 11:15

Tout a fait GYCE ...si ça change a Bethune , par contre a LOCON , rien ne bouge.(A part l 'eglise qui une fois de plus va nous vouter cher Mad )

Sur les rues du 11 novembre et du 8 mai il y a une bande axiale rouge bordée de blanc .

C' est utile pour RETRECIR les bandes de circulation afin de ralentir les automobilistes et les empecher de se doubler.

On aurait peut être pu aussi retrecir ces mêmes voies en ne laissant qu' une bande blanche centrale et en traçant deux pistes cyclables de part et d'autres le long des trottoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Jeu 16 Oct - 10:44

A cette vitesse là, nous pouvons espérer avoir une ville ouverte aux cyclistes en quelques années. Il a été fait plus en six mois que pendant les dix dernières années.
Il manque toujours une piste entre Locon et Béthune.


Il est à Noté que lorsque des personnes Autorisées ....Attentionnées......& Aussi Compétentes que Volontaires .....Et bien les choses avancent à grands pas .....et ce n'est pas avec lancienne municipalité que ces changements seraient apparus la preuve !!
Revenir en haut Aller en bas
germette
Invité



MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    Mer 15 Oct - 21:00

Les pavés ne sont pas agréables pour les vélos à roues fines. Par contre, en VTT, c'est pas mal. La rue Albert 1er n'est pas un axe majeur de la ville de Béthune. Il faut aussi faire du beau.
Il y a quand même depuis quelques mois des dispositifs pour attacher les bicyclettes et des vélos mis à disposition pour les employers communaux.
A cette vitesse là, nous pouvons espérer avoir une ville ouverte aux cyclistes en quelques années. Il a été fait plus en six mois que pendant les dix dernières années.
Il manque toujours une piste entre Locon et Béthune.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Rue Albert 1er : l'ADAV cherche sa piste   Mer 15 Oct - 14:22

Place Foch, lundi, les membres de l'Association de droit au vélo (ADAV) tenaient eux aussi un stand lors de la journée de prévention routière.

Principal objectif : montrer aux scolaires les dangers de l'angle mort, notamment chez les poids lourds. À l'appui, un poids lourd justement. « Il y a déjà eu deux morts à Béthune », rappellent-ils.

http://www.servimg.com/image_preview.php?i=48&u=12153404


En marge de cette journée, l'ADAV continue son combat pour les pistes cyclables.

Ils ont des choses à dire.

La rue Albert-1er actuellement en travaux n'est pas vraiment à leur goût. Les pavés surtout. Ils rendent leur pratique franchement difficile. Sans parler de la piste cyclable qu'ils attendent encore.


Dernière édition par Admin le Mer 15 Oct - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Vélos et transports doux    Mer 15 Oct - 9:11

C'est sur... Maintenant, ça va rouler moins biens avec ces pavés mal taillés et mal posés



cliquez sur les photos


On pourra remarquer  sous la planche qui sert de référence, les bosses et les creux des pavés mal taillés.

Concernant la pose on s 'aperçoit que certains pavés sont posés trop profondément et ne sont donc pas au même niveau que leurs voisins


Dernière édition par PACA le Mer 15 Oct - 9:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vélos et transports doux    

Revenir en haut Aller en bas
 
Vélos et transports doux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le doux nom de Jésus.
» Je suis doux et humble de cœur (vidéo)
» droit des transports
» Quinoa aigre-doux à la coriandre et amandes grillées (VGL)
» HE pour le mal des transports et les nausées.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: SPORTS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: