LES GENS DE LOCON SUR LAWE
LES GENS DE LOCON SUR LAWE

Tout ce qui concerne les gens de LOCON et du BETHUNOIS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 BETHUNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Mar 25 Avr - 17:06





Points d’apport volontaire : Jacques Mellick parle de « faute politique »




L’ancien ministre et maire a pris le dossier en main il y a quinze jours et a « fait jouer ses relations ». Jacques Mellick ne veut pas polémiquer mais parle de « faute politique ». Il veut le retrait des PAV et un modèle qui soit enterré.

Par Elsa Lambert-Ligier | Publié le 25/04/2017



Jacques Mellick réclame un nouveau modèle de point d’apport volontaire qui soit enterrable. Il fera partie du proupe de travail qui choisira les nouveaux containers.




1


Pas de polémique



Si Jacques Mellick affirme ne pas vouloir de polémique et vouloir faire avancer les choses, il ne mâche pas ses mots quand même et parle de «  faute politique et de mépris de la ville et ses habitants. On ne peut pas dire qu’on joue la carte du tourisme et installer ces containers !  »


Son regret : que ce sujet n’ait pas été abordé devant le conseil municipal. «  Le conseil municipal, ce n’est pas que les grands dossiers. C’est aussi la vie quotidienne.  » Il prône une opposition constructive et annonce qu’Olivier Gacquerre lui a demandé de faire partie du groupe de travail qui choisira le nouveau modèle de poubelle. « J’aime trop Béthune pour ne pas m’en occuper.  »


2


Pas de validation de l’architecte des Bâtiments de France



«  J’ai rencontré à deux reprises Mme   Madoni, l’architecte des Bâtiments de France, racontait ce mardi matin Jacques Mellick, lors d’une conférence de presse. Elle n’a jamais eu dans les mains un dossier de la ville de Béthune pour les PAV. Sa collaboratrice a juste été consultée pour une palette de couleurs. Mme Madoni envoie une lettre ce matin (ndlr : mardi) pour demander le retrait de ces conteneurs. Quel que soit le quartier. Si cela pose des problèmes pour la collecte des ordures ménagères, elle veut bien transiger quelques semaines.  »


3


Quelles solutions ?



Jacques Mellick s’appuie sur des exemples dans d’autres villes qui ont mis en place des PAV. « C’est inséré, intégré, pas agressif comme ici ! À Arras, près de la place du Théâtre, il y a des bacs pour le verre entourés de bois avec deux portes qu’on ouvre.  » L’ancien maire et ministre demande que ces containers soient enterrés, comme au Mont-Libéaut. «  Ceux qui ont été installés ne sont pas enterrables !  » Trop cher rétorque-t-on à la ville et à l’agglo. «  Si on n’a pas d’argent, faisons-le progressivement. Comme si, quand les 35 h ont été décidées, elles ont été appliquées partout et tout de suite ! »


Que faire des PAV achetés 900 000 € quand même ? «  Il ne faut pas gâcher l’argent. Ils peuvent être utilisés dans d’autres communes de l’agglomération. Peut-être qu’à La Couture, ça peut aller ? Ou à Bruay sauf près de la cité classée à l’Unesco.  » Autrement dit, la commune gérée par le vice-président de l’agglo chargé des ordures ménagères et celle du président de l’intercommunalité. Pas de polémique mais un peu d’ironie.




lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Mar 25 Avr - 12:57





Les 140 points d’apport volontaire de déchets vont être enlevés

Pas encore en service, les grosses boîtes à déchets ont envahi la ville et suscitent la colère des Béthunois. En conférence de presse, ce mardi matin, le maire de Béthune annonce que l’agglomération fait machine arrière. Tous les conteneurs vont être retirés.

Par Stéphane Leulier, Avec Reynald Clouet | Publié le 25/04/2017 mis à jour à 11h34





L’Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys romane a signé un chèque de 900 000 € pour « offrir » à la ville des points d’apport volontaire. Depuis quelques jours, les imposants conteneurs de déchets sont déposés à chaque coin de rue. Ces 140 PAV devaient entrer en service ce vendredi 28 avril. Ce ne sera pas le cas.


Vives réactions contre les points d’apport volontaire



Pour différentes raisons – parce qu’ils occupent des places de stationnement, parce qu’ils gênent la vue des automobilistes, parce que ce nouveau système de collecte des déchets change les habitudes, pour leur côté imposant –, les riverains n’en veulent pas et le font savoir. Francis Tison a mis en ligne une pétition dimanche.


 Deux jours plus tard, il déclare «  Mon ordinateur va exploser sous le poids de ces pétitions  ». 


Elle a déjà recueilli 360 signatures et suscité 28 commentaires. 


Alain se demande si «  ces poubelles ont été validées des architectes ». On a essayé de contacter l’architecte des Bâtiments de France à Arras vendredi mais nous n’avons toujours pas de réponse.


 Jean-Bernard estime que «  si vous voulez supprimer le tri sélectif, vous ne pourriez pas mieux faire  ».
Visiblement, le mécontentement est remonté aux oreilles de la municipalité béthunoise, qui l’a fait savoir à l’agglomération.


 La collecte va donc se poursuivre comme actuellement. Jusqu’à nouvel ordre puisque le sujet devrait revenir sur la table en septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Lun 24 Avr - 15:15







La pétition contre les poubelles est en ligne

Nous vous avions parlé d’un projet de pétition contre les points d’apport volontaire. C’est fait, Francis Tison l’a mise en ligne.

Par La Voix Du Nord | Publié le 23/04/2017



Les cent quarante Points d’apport volontaire (PAV) installés en ville doivent en principe entrer en service le 28 avril.









Comme annoncé, Francis Tison, consultant expert-comptable, a créé une pétition en ligne contre les points d’apport volontaire installés à Béthune. Pour la signer, si c’est votre souhait, il faut copier cette adresse sur internet, écrire votre nom et adresse et faire une croix.







Elle sera ensuite remise à Alain Wacheux, président de l’agglomération, et à Olivier Gacquerre, maire de Béthune.
De notre côté, nous continuons de recueillir vos avis. Majoritairement contre les PAV. Jean-François : «  Béthune n’a plus aucun charme. Sans compter les personnes d’un certain âge ou à mobilité réduite...  » Georges : «  Comment peut-on autoriser l’installation de telles poubelles alors que pour les moindres travaux, il faut solliciter l’avis de l’architecte des Bâtiments de France !  » Jean-Pierre : « Pourquoi n’y a-t-il pas eu de consultation par référendum des Béthunois ? J’en ai assez d’entendre comme argument que cela se fait ailleurs, à force de copier le voisin, nous perdons notre identité et nous oublions de chercher des solutions innovantes.  »





PÉTITION CONTRE LES POUBELLES installées dans la ville de Béthune


par Francis Tisonil y a 3 jours











Béthune 
[size=16]Béthune, France

[/size]



Nous constatons que seule la ville de BETHUNE a fait installer un peu partout ces grandes poubelles qui ressemblent à des abris de chantier qui dénaturent le caractère écologique de cette idée farfelue. Ce matin, j'ai constaté de nombreux sacs de déchets déposés autour de ces " engins" ! Nous souhaitons retrouver une "ville normale" et que tous ces "nids à rats" soient démontés au plus vite. Nous sommes satisfaits du service des "éboueurs" et nous ne voulons en aucun cas la réduction de leurs services



https://beta.doodle.com/poll/4cnw7sqr36exzz4z#table


afro afro afro afro afro afro afro afro afro afro afro afro rendeer rendeer rendeer rendeer rendeer affraid affraid affraid affraid affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Ven 20 Jan - 15:48

LES VOEUX DU MAIRE DE BETHUNE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Mar 27 Sep - 12:22

Une mutuelle pour tous les Bethunois  ! ! ! !


Hier soir a été présenté au foyer François Albert devant une bonne centaine de personnes le partenariat avec la Mutuelle JUST dans le cadre de la Mutuelle Communale. Par cette offre partenariale incluant un volet social fort pour l'accès aux soins, une baisse des tarifs de nos complémentaires santé est prévue. 

Les Béthunoises et les Béthunois qui le souhaitent peuvent se rapprocher de l'agence JUST située rue Anatole France (03 21 01 23 01) à Béthune et nous vous rappelons que la ville a souhaité une offre groupée pour ses administrés qui restent libres de souscrire ou non, la ville n'ayant aucun intéressement financier sur cette opération de solidarité.








flower flower flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Ven 18 Mar - 8:32

Bonjour Julia2491...et bienvenue. 
Je suppose que vous nous parlez des caves sous la Grand Place de Bethune ? Y etes vous descendue ? 

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia2491



Messages : 3
Date d'inscription : 07/03/2016

MessageSujet: Re: BETHUNE   Ven 18 Mar - 3:53

Les caves furent ensuite longtemps absentes des préoccupations politiques de la municipalité. L'endroit devint même à la fin du XXe siècle un espace de non-droit. Les murs portant encore les marques de nasillons venus se terrer là etui sony m5 etui sony xperia m5


Dernière édition par Julia2491 le Lun 28 Mar - 4:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: RADARS    Jeu 1 Oct - 11:06

 

Bonne chance ! 


lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BETHUNE   Dim 30 Aoû - 15:33

Revenir en haut Aller en bas
SAINT MAUR

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Sam 22 Aoû - 17:35

Merci a la ville de Bethune pour l 'aide financière  offerte généreusement aux associations . 

http://www.ville-bethune.fr/SUBVENTIONSINTERNET2014-1_par_ti.pdf



CONFRERIE DE L'ABBAYE DE CHICH'NEY (LA)          384 RUE LEFRANC                                 62400 LOCON     800,00 €

ASSOCIATION DES ACCIDENTES DE LA VIE            630 RUE DE LA TOMBE WILLIOT               62400 LOCON    565,00 €


SOUS OFFICIERS DE RESERVE BETHUNE               63 RUE DE L'EGALITE                               62400 LOCON      76,00 € S

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Lun 3 Aoû - 11:19

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Mar 30 Juin - 18:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Lun 28 Avr - 10:02

LE CLIENTELISME ! 


BÉTHUNE : CAMPAGNE MUNICIPALE 2014 DE L’UTILISATION SURPRENANTE DE CERTAINS FICHIERS






(SOURCE JP CHRUSZEZ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Dim 6 Avr - 19:10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Lun 31 Mar - 0:55


OLIVIER GAQUERE ET PIERRE-EMMANUEL GIBSON
 PEUVENT  DIRE UN GRAND MERCI A MELLICK .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Lun 31 Mar - 0:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Mer 26 Mar - 13:01

http://nord-pas-de-calais.france3.fr/2014/03/24/municipales-bethune-quel-scenario-pour-le-deuxieme-tour-441605.html

Municipales à Béthune : quel scénario pour le deuxième tour ?
L'ancien maire de Béthune, Jacques Mellick (DVG), a créé la surprise en arrivant en tête du premier tour devant le maire sortant Stéphane Saint-André, soutenu par le PS. Trois autres candidats peuvent se maintenir dans un second tour qui s'annonce très indécis.


  • Par Yann Fossurier
  • Publié le 24/03/2014 | 16:54, mis à jour le 25/03/2014 | 12:17

[size=undefined]

© DR De gauche à droite : Jacques Mellick, Stéphane Saint-André, Olivier Gacquerre, Pierre-Emmanuel Gibson et Ludovic Pajot
[/size]


Jacques Mellick, le retour de la revanche ! Un scénario d'épouvante pour le maire sortant, Stéphane Saint-André​ qui va devoir batailler fort pour conserver son fauteuil. Le député divers-gauche, soutenu par le PS, a été devancé dimanche soir à Béthunepar son vieil ennemi qu'il pensait avoir définitivement terrassé en 2008. Jacques Mellick, 72 ans, est sorti en tête du premier tour avec 22.58% des voix, malgré sa gestion contestée de la ville entre 1977 et 1996 puis entre 2002 et 2008 (à laquelle sa condamnation à 5 ans d'inéligibilité en 1997 pour un faux témoignage en faveur de Bernard Tapie dans l'affaire VA-OM). "Les Béthunois doivent se souvenir que si la ville est aussi endettée, que si la pression fiscale est si forte, elle le doit à Jacques Mellick qui a mis cette ville dans une situation dramatique", rappelait dimanche soir Stéphane Saint-André, arrivé en 2e position avec 20.62% des votes.









Béthune : Mellick devance Saint-André
Reportage de Christophe Lépine et Jean-Pascal Crinon.



http://nord-pas-de-calais.france3.fr/2014/03/24/municipales-bethune-quel-scenario-pour-le-deuxieme-tour-441605.html


Olivier Gacquerre au centre du jeu
Pour corser le tout, trois autres candidats peuvent encore se maintenir au second tour dimanche prochain : le centriste Olivier Gacquerre (18.64%), ex-premier adjoint de Stéphane Saint-André, le candidat UMP Pierre-Emmanuel Gibson (15.34%) et celui du Front National, Ludovic Pajot (12.28%).

Stéphane Saint-André devrait bénéficier du soutien du candidat divers gauche Daniel Boys (ancien premier adjoint de Jacques Mellick), éliminé avec 9.37% des voix. "Je sais très bien que Jacques Mellick va m’appeler et me promettre monts et merveilles mais c’est hors de question de négocier avec lui", assurait-il dimanche soir à nos confrères de Nord-Eclair. Mais cela permettra-t-il à Stéphane Saint-André de reprendre la main dimanche prochain ? Pas si sûr. Tout dépendra en fait de la stratégie choisie par Olivier Gacquerre, qui a d'ores et déjà annoncé qui ne s'allierait pas cette fois-ci au maire sortant. L'ex-premier adjoint ne semble pas opposé en revanche à un rapprochement avec Jacques Mellick ou l'UMP. "Je n’ai de contrat avec personne", déclarait-il dimanche soir à Nord-Eclair. "Nous allons voir s’il est possible d’envisager un mouvement local de conciliation, autour d’un vrai projet local et intercommunal."


Voir la vidéo



Béthune : tractations en vue du 2e tour
Reportage de Christophe Lépine et Jean-Pascal Crinon.
Le jeune candidat UMP, Pierre-Emmanuel Gibson, semblait ouvert à la discussion, lui qui pourtant s'en était violemment pris à Olivier Gacquerre pendant sa campagne. Lors d'un meeting en présence de Jean-François Copé le 3 février dernier, il avait accusé l'ex-premier adjoint et son épouse, elle aussi adjointe, de "s'en mettre plein les poches". "Ça suffit d'avoir à Béthune des élus qui n'en ont rien à faire des habitants et qui s'en mettent plein les poches", avait-il lancé à la tribune. "Imaginez, si par malheur ou par miracle, vous aviez deux adjoints qui sont aussi en couple. 2800 euros net par mois pendant 5 ans ! Plus de 150 000 euros nets ! Vous savez très bien de qui je parle...".    

Pierre Emmanuel Gibson tacle Olivier Gacquerre et son épouse lors d'un meeting le 3 février 2014.
De son côté, Jacques Mellick appelait dimanche soir à "un large rassemblement au-delà des clivages politiques". Le candidat Front National, Ludovic Pajot, devrait se maintenir au second tour afin d'obtenir au moins un siège au conseil municipal.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Mar 25 Mar - 17:27

Béthune: Jacques Mellick part seul au second tour

PUBLIÉ LE 25/03/2014
E. L. L.


Seule certitude à 16 h pour ce deuxième tour au suspense total : Jacques Mellick partira seul. Olivier Gacquerre et Pierre-Emmanuel Gibson auraient, eux, fait alliance. Quant à Stéphane Saint-André et Daniel Boys, ils négocient toujours.

Les rumeurs les plus folles courent dans la ville. On dit tantôt Daniel Boys avec Jacques Mellick, tantôt avec Stéphane Saint-André. « Il voulait faire alliance mais voulait avoir la majorité des adjoints dans la liste, lance Jacques Mellick. Je lui proposais 50/50. » Daniel Boys ne répond pas au téléphone depuis ce matin mais un de ses colistiers et l’entourage du maire sortant affirment que Stéphane Saint-André et Daniel Boys négocient toujours. Ce qui bloque, ce serait le nombre de postes. Un accord semblerait trouvé.
Jacques Mellick assure avoir discuté aussi avec Olivier Gacquerre. « Mais on a fait le même constat tous les deux. J’ai un électorat populaire, lui en a un autre. Nous ne sommes pas compatibles. » Olivier Gacquerre tient une conférence de presse à 16 h 30 dans son local de campagne. Pour annoncer un rassemblement avec Pierre-Emmanuel Gibson.


$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$


C ’est fait. Il y aura une triangulaire au deuxième tour à Lens, bastion du Parti socialiste. Le dissident PS Arnaud Sanchez (18,23 %), l’ancien socialiste Sébastien Plociniczak (12,61 %) et la chef de file UMP Sophie Gauthy (11 %) ont officialisé leur alliance ce mardi matin, dans le QG de campagne du premier cité qui conduira la liste. Ce rapprochement contre-nature au vu du passé ou présent politique de chacun sera opposé au maire sortant socialiste Sylvain Robert (27,52 %) et au frontiste Hugues Sion (19,99 %).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Lun 24 Mar - 8:10

RESULTATS  du 1 er tour des ELECTIONS à BETHUNE 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Sam 8 Mar - 10:12

Dans la serie , je t 'aime , moi non plus , je te quitte , je reviens , je me rabiboche , je te trahis , je me dispute mais je  t' aime malgré tout , je te pardonne , je démissionne , je change de parti politique , je quitte ce parti en claquant la porte mais je reviens par la fenetre pour étre elu ou réelu en bonne position sous l ' étiquette d 'un autre parti pour passer a la caisse .....VOICI LA VIE BETHUNOISE EN ROSE et en ROSSE  ...
 rendeer   jocolor  jocolor  jocolor  jocolor  geek  geek  geek  geek  elephant  elephant  elephant  elephant  pale  pale  pale  rendeer  rendeer  rendeer  rendeer  monkey  pig  pig  pig  pig  pig  pig  pig  


http://www.lavoixdunord.fr/region/bethune-stephane-saint-andre-jacques-mellick-et-les-ia30b53934n1969804



[size=12]Région > Béthune et ses environs > Béthune[/size]

Béthune: Stéphane Saint-André, Jacques Mellick et les déçus de la rue Copernic

PUBLIÉ LE 08/03/2014
Par ISABELLE MASTAIN 
On poursuit notre série consacrée au décortiquage des listes en course pour la mairie de Béthune. De faux frères en vrais amis, on s’est intéressé, forcément, à Jacques Mellick et à Bernard Seux, puis à Daniel Boys et à Bruno Dubout. Au tour du maire sortant qui, en bâtissant sa liste, a inclus des mellickiens repentis. Encore des gens de gauche mais à Béthune, c’est une question de générations politiques assez anciennes pour s’aimer, se désaimer voire se retrouver.


1 / 3

jocolor geek 

  
On aurait pu titrer sur « Stéphane Saint-André et les ex-Mellickiens » mais ce serait trop facile. Si le maire sortant, adhérent du PRG depuis 2008 après trente ans de militantisme au PS, part aux municipales sous la bannière socialiste au nom d’un partenariat national avec les Radicaux (reprenez votre souffle), il ne faudrait pas oublier qu’il a un point commun avec Julien Duquenne, Catherine Duquenne et Isabelle Péru qui en 2014 font cause commune avec lui : un homme... Jacques Mellick ! Ben oui, Stéphane Saint-André aussi a fait ses classes chez l’homme le plus décrié de la campagne. C’était au début des années 90, même qu’il avait délibérément quitté sa place d’assistant parlementaire auprès de Roland Huguet pour venir travailler à Béthune comme chargé de mission au cabinet du ministre. Ce qu’il assume. « Oui, c’est moi qui ai choisi de travailler avec lui, à une époque où il était considéré comme un bâtisseur. Après, il a vécu sur ses acquis et il y a eu les affaires, les dérives... J’ai pris mes distances. »
La révolution à Blaringhem
À ce moment-là, Julien Duquenne est encore un pré-ado insouciant des rouages de la politique. Pourtant il ne va plus tarder à rencontrer Stéphane Saint-André. Loin encore d’adhérer au PRG puis au PS, loin encore de se douter qu’en 2014 il sera mandaté par la fédération socialiste du Pas-de-Calais pour mener à bien les négociations avec le maire investi, Julien Duquenne fait sa révolution. Il est alors élève au lycée Blaringhem : « En 1998, j’étais l’un des porte-parole des manifestations lycéennes. On parlait aussi bien de la réforme Allègre que de l’état du bâtiment. J’avais créé un mouvement de lycéens et on a demandé à rencontrer le sous-préfet. » C’est finalement le directeur de cabinet du maire en place qui les reçoit. En ce temps-là, le maire c’était un certain Bernard Seux, et son directeur de cabinet en même temps que son attaché parlementaire, c’est... Stéphane Saint-André. Le monde est si petit.
Julien Duquenne se lance bientôt en politique mais même s’il se définit de « la génération Mellick » comme d’autres revendiquent la génération Mitterrand, c’est chez les Radicaux de gauche qu’il se lance. « J’ai été responsable du Pas-de-Calais puis, en 2000, porte-parole des jeunes Radicaux de gauche, et leur président national de 2003 à 2006. » Tête de liste aux Européennes en 2004, il a aussi fait partie du staff de Christiane Taubira. Trajectoire sans heurts jusqu’en 2009 où, sans aucun face-à-face direct, il recroise la route de Stéphane Saint-André. Julien Duquenne est alors depuis quelques mois l’animateur du cercle béthunois du Parti radical de gauche. Un vendredi de novembre 2008, Pierre Georget, le président fédéral, a confirmé son élection « dans la plus grande transparence et le respect des statuts ». Façon de faire taire les nouveaux adhérents contestataires, au premier rang desquels... Stéphane Saint-André ! Élu maire en mars 2008 face à Jacques Mellick et dans la dissidence la plus totale, ce dernier espérait rentrer dans les grâces du PS ; n’y parvenant pas, il a pris sa carte au PRG.
La quadrature du cercle béthunois du PRG
Pourquoi une quadrature du cercle ? La polémique naît du fait que Jean-René Boutinon, ancien adjoint de Jacques Mellick et futur adjoint de Stéphane Saint-André, brigue la place remportée par Julien Duquenne. On craint des frictions. L’animateur du cercle n’a-t-il pas été porte-parole de Jacques Mellick pendant les municipales ? « J’étais porte-parole de la liste PS-MRC-PRG », nuance alors Julien Duquenne. N’empêche : on peut craindre que le courant passe mal avec Saint-André, tombeur de Mellick. Julien Duquenne s’en défend : « Si les nouveaux adhérents respectent les règles du parti, tout ira bien. Je n’ai pas de souci avec Stéphane Saint-André. Plus avec d’autres. » Allusion voilée à Jean-René Boutinon. En 2008, Stéphane Saint-André ne fait pas tant dans la nuance : lui aussi appelle alors au rassemblement... mais autour de lui et de Jean-René Boutinon : dans l’élection de Julien Duquenne, « les militants ont été indisciplinés. C’est une manœuvre de Jacques Mellick qui n’aboutira pas. » Il vise aussi Catherine Duquenne, mère de Julien et conseillère municipale qui signaitles communiqués d’opposition à Saint-André au nom du PRG... On n’attend plus alors que le national pour trancher. Lequel, par la voix du président du PRG Jean-Michel Baylet, soutient le clan de Stéphane Saint-André et Jean-René Boutinon, là où la fédération supporte Julien Duquenne et le cercle historique.
Mai 2009 : des têtes tombent
Mai 2009 : le couperet tombe, les têtes aussi. Deux cercles PRG à Béthune, c’est un de trop. Le bureau national du PRG exclut Catherine et Julien Duquenne, ainsi que Michel Cauche, pour un an. Ça leur apprendra à « ne pas avoir respecté les statuts du parti ». Problème : Julien Duquenne n’a été ni convoqué, ni entendu ; son exclusion, il l’a apprise par la presse. Le tout s’est fait sans que jamais à l’époque il ne croise ni n’échange avec Stéphane Saint-André. « Je ne l’ai pas croisé et quand on en a rediscuté récemment, il m’a affirmé qu’il n’avait pas demandé mon exclusion. Et malgré cet épisode, je n’avais jamais senti d’hostilité réciproque. » Ce que confirme le maire avec une façon particulière de dire qu’il n’avait pas le doigt sur la gâchette : «En 2009, je ne suis pas intervenu dans la procédure d’exclusion, j’ai juste demandé une clarification à Paris. Il ne pouvait y avoir le cercle PRG de la majorité et celui de l’opposition. » Idem pour Catherine Duquenne : « Je n’ai pas demandé son exclusion. Elle était conseillère d’opposition mais je n’ai jamais eu de mots avec elle, on s’est toujours dit bonjour. »
L’année d’exclusion écoulée, les exclus auraient pu rentrer en grâce. Mais non. « J’avais le choix, et je n’ai pas repris ma carte au PRG, je suis allé au PS. » Julien Duquenne adhère en 2010, s’investit dans la section de la rue Copernic où il travaille au lancement de débats. Et puis à son tour il prend ses distances avec Jacques Mellick. « Ça s’est fait en trois temps : on voulait que dans les débats je dévie sur des questions béthuno-béthunosies ; au 2e tour des législatives en 2012, Jacques Mellick a appelé à voter pour un candidat qui n’était pas de gauche ; il y a eu des critiques sur ce qui se construisait au niveau de la fédération. »
« Opportuniste » ?
Son rapprochement actuel avec Stéphane Saint-André lui vaut des attaques assassines. On le traite « d’opportuniste » et ça, « ça me touche. Je ne renie pas d’avoir été proche de Jacques Mellick, je respecte l’homme et ce qu’il a fait pour Béthune. Mais il est à présent dans la revanche. » Avec Stéphane Saint-André, ils se sont revus à la Coupole que le maire était venue visiter et dont Julien Duquenne est le directeur. « J’ai gardé des amis au PRG et lui au PS, bien sûr ! Ils nous ont dit qu’on avait des intérêts communs. Il y a un an et demi, on a joué cartes sur tables, j’ai pu juger que beaucoup de choses circulant à son sujet n’étaient pas fondées. » Devenir colisitier « n’était pas une évidence. J’ai pris de la distance avec la politique, je me suis épanoui ailleurs mais on m’en a fait comprendre l’utilité. »
Ses détracteurs le dépeignent toujours flanqué de sa mère dans une stratégie politique commune. Et les voici tous deux colistiers... « Nous ne sommes pas toujours d’accord ! Elle a été une élue reconnue, ce qui explique la place qui lui est faite. Elle a pris beaucoup de coups et quand ça ne va pas, je lui remonte le moral. » Catherine Duquenne assume d’avoir claqué la porte de Jacques Mellick. « J’avais envie de démissionner depuis longtemps, le pire ça a été le dernier conseil. On était dans l’opposition systématique. J’ai pris mes distances avec Copernic après les législatives. » En avril 2013, en même temps que le maire retire leurs délégations aux élus de Béthune notre ville, elle fait partie de celles à qui ils proposent une nouvelle aura. Elle a failli redevenir adjointe à l’animation mais le conseil municipal n’a pas démis les élus BNV de leurs postes d’adjoints. Elle est donc restée conseillère. « Avec Stéphane Saint-André, on a toujours été en plus ou moins bons termes malgré tout. On a tout remis à plat, on a discuté de mon exclusion. J’avais dans la tête quelqu’un d’un peu nul et j’ai été agréablement surprise. Je l’ai trouvé honnête. » Elle n’a pas repris sa carte au PRG, et au PS non plus.
Comme on se retrouve
Elle fait campagne avec aussi Isabelle Péru, ex-mellickienne qui le jour du lancement de la campagne du maire annonçait avec une certaine candeur qu’elle était là parce qu’il avait été la seule à l’inviter. Elle incarne la caution du MRC, partenaire de Stéphane Saint-André qui en août 2002 fut nommé chargé de mission auprès de Jean-Marie Alexandre, patron départemental du mouvement. Un tout petit monde, on vous dit.

L’univers impitoyable de J.-R. Boutinon
Il l’a mauvaise, l’actuel adjoint aux travaux ! Il a beau compter et recompter, Jean-René Boutinon arrive toujours au même résultat : ça fait « six ans que je travaille aux côtés de Stéphane Saint-André ! » C’est peu dire qu’il pensait avoir sa place d’office parmi les 35 colistiers de « Béthune, une ville à vivre ». « J’ai fait du porte-à-porte, j’étais sur les premières photos... Être sur la liste, c’était la suite logique. »
Seulement, la short list, il n’y figure pas et ça, il ne l’avait pas vu venir. « Le maire me l’a appris par téléphone. Il a dit qu’il voulait m’alerter avant que ça paraisse dans la presse... » Avant que l’adjoint ne fasse connaître publiquement ses états d’âme et ses impressions staliennes d’avoir été victime de « grandes purges » et de « méthodes manœuvrières », Stéphane Saint-André nous avait expliqué que l’affaire s’était réglée dans une relative concertation : « C’est compliqué de monter une liste avec cinq composantes... » PS, PRG, MRC, PC et Verts.


Jean-René Boutinon croit savoir qu’on lui reproche des propos peu amènes tenus contre Catherine Duquenne, une « traîtresse ». Peut-être aussi son caractère bien trempé. Il n’exclut pas non plus que la présence de Julien Duquenne sur la liste soit liée à son éviction : en 2009, la bisbille autour des deux cercles béthunois du PRG les avait opposés. C’est alors Jean-René Boutinon qui avait obtenu gain de cause mais la roue a tourné. « Je suis passé sur l’autel du sacrifice. » Deux fois plus déçu puisqu’en 2008, « c’est moi qui lui ai dit de venir au PRG quand il a été exclus du PS. Récemment encore, il a dit que c’était grâce à moi s’il en était arrivé là. »
Écarté, Jean-René Boutinon songe à son avenir et cite en première perspective de profiter de se retraite. Mais ce poste de vice-président du SIVOM ? Il n’en voudrait pas, pas comme d’un lot de consolation. « J’aurais au moins voulu rester conseiller délégué pour poursuivre l’aménagement de la gare d’eau. » Avant d’être jeté avec l’eau du bain.
Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :
Béthune - Élections - Municipales 2014 - Partis politiques - PRG - Stéphane Saint-André
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Sam 1 Mar - 15:20

BETHUNE : Jacques Mellick a un bus... comme local de campagne
samedi 01.03.2014, 12:49

BETHUNE : Jacques Mellick a un bus... comme local de campagne



L'ancien maire de Béthune, Jacques Mellick, s'est lancé tardivement dans la campagne des municipales. Sans local de campagne en centre-ville, il a décidé d'innover et de louer un mini-bus de 16 places pour s'en servir comme local de campagne itinérant et pour aller à la rencontre des Béthunois.

"Un choix symbolique et qui marque notre volonté de baisser les dépenses. On doit montrer l'exemple", assure le candidat Mellick.


Plus de détails dans notre prochain journal en vente à partir de jeudi dans tous les kiosques ou sur notre plateforme PDF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Jeu 27 Fév - 0:49

les jeunes ne croient plus aux politiciens 


 lol!  lol!  lol!  lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesgensdeloconsurlaw.forumjonction.com
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Sam 15 Fév - 10:18

CA SE PASSE COMME COMME CA A BETHUNE ...comme je l 'ai dit sur la VDN  : 
"A Béthune pour avancer il faut faire marche arriere "




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Sam 8 Fév - 15:19





L’ancien ministre Jacques Mellick candidat pour «rendre son rang» à Béthune

PUBLIÉ LE 08/02/2014
Par La Voix du Nord
C’est pour que Béthune « retrouve son rang » que l’ancien ministre Jacques Mellick se lance dans la campagne des municipales sur laquelle son ombre planait telle la statue du commandeur. Ayant attendu jusqu’en février, à six semaines du premier tour, pour se déclarer, il justifie sa candidature par la volonté de rendre don lustre à une ville dont l’étoile a pâli dans la région, dans le Pas-de-Calais et même au sein de la communauté d’agglomération Artois Comm.

« Béthune décline par manque de vision stratégique, de volonté politique, de voix forte pour imposer sa responsabilité de ville centre », reproche à son successeur celui qui siège aujourd’hui au conseil municipal dans un groupe d’opposition qui a éclaté.
Battu de justesse en 2008, Jacques Mellick repart à la bataille, très vraisemblablement comme tête de liste, pour prendre sa revanche contre le PRG Stéphane Saint-André, investi par le PS comme il l’avait déjà été aux dernières législatives. Entre-temps, il a perdu son ex-premier adjoint Daniel Boys, ayant lui aussi constitué une liste. Mais il retrouve un allié d’avant-hier et rival d’hier, avec lequel il s’est réconcilié : l’ancien député-maire Bernard Seux. D’autres vétérans les auraient rejoints dans une liste « de rassemblement de républicains et de citoyens, dont certains sont déçus par les appareils politiques », qui doit être présentée samedi prochain.
La section socialiste, dont Jacques Mellick n’est plus membre, a élu une nouvelle secrétaire, Nathalie Delbart, qui a promis à la fédération de ne pas interférer dans le débat des municipales.Quelques socialistes cartés ont rejoint Stéphane Saint-André qui a rompu avec son allié centriste Olivie Gacquerre et qui fédère aujourd’hui des radicaux, des communistes ainsi que des militants d’Europe Écologie les Verts. On ignore encore s’il y aura huit ou neuf listes en présence le 23 mars. Les tractations se poursuivent chez les outisders.




 afro  afro  afro  flower  lol!  afro  elephant  elephant  elephant  elephant   confused  confused  confused  confused  confused  confused  confused  confused  confused  confused  confused  confused 






  • Pierre Acarie Le retour des Daltons ! Certains individus de la classe politique Béthunoise doivent se poser des tas de questions sur leur avenir en cas de retour !!!! Quoique avec eux il faut s 'attendre a tous les revirements , démissions , changement de veste et même de pantalons ...nous  rentrons dans la période des soldes et des recyclages ! Il y aura du dechet !



  •  lol!  lol!  lol!  lol!  lol!  lol! 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PACA

avatar

Messages : 2451
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: BETHUNE   Ven 8 Nov - 12:31

http://www.lavoixdunord.fr/region/bethune-la-liste-de-rassemblement-alternatif-a-gauche-ia30b0n1678921


Béthune: la liste de rassemblement alternatif à gauche autour de Daniel Boys entre en campagne

PUBLIÉ LE 07/11/2013
Par ELSA LAMBERT / LA VOIX DU NORD BETHUNE.


Il l’avait dit au soir des élections régionales, en 2010. Hier soir, Daniel Boys a officiellement annoncé sa candidature comme maire de Béthune dans la salle du Golf bondée. Autour de lui, Agir avec Bruno Dubout, Les Gens du Béthunois avec Henri-Claude Honnart et Le parti de gauche avec Serge Pacheka. Un rassemblement qui peut surprendre avec une équipe renouvelée, rajeunie et féminisée. Une entrée en campagne soft, sans attaque.

Des parcours différents
Daniel Boys et Bruno Dubout sur la même liste. Certains n’en reviennent toujours pas. « Ça a étonné plus d’un qu’on tombe d’accord », ne cache d’ailleurs pas l’ancien premier adjoint de Jacques Mellick qui a pris ses distances il y a trois ans. Nous ne renions pas le passé. Nous avons eu notre part et nous assumons. Il faut tirer les leçons. Et ce n’est pas en regardant le passé que l’on construit l’avenir. Ce qui nous rassemble, c’est Béthune et les Béthunois et des valeurs de gauche. » « La présence d’Agir sur une liste menée par Daniel Boys n’est pas une surprise, assure Bruno Dubout. Certaines de leurs escarmouches sont pourtant mémorables. Nous avons les mêmes impératifs politiques et la même volonté : le respect des engagements, la place de Béthune dans l’agglomération et la région et la place des Béthunois dans Béthune. Ce n’est pas une aventure de conquête mais c’est une aventure qui sera victorieuse . » « Nous avons les mêmes valeurs d’humanisme », résume Serge Pachéka qui a fait partie de l’équipe de Jacques Mellick avec Daniel Boys. Henri-Claude Honnart prend ses distances aussi, avec l’équipe de Stéphane Saint-André. « Lors de la dernière élection, nous étions avec le futur maire, là aussi ! »
Rassemblement à gauche
Pas un rassemblement partisan car seul Serge Pacheka représente un parti, le Parti de gauche. Force ou faiblesse face à un député-maire qui devrait recevoir l’investiture nationale du PS ? « Nous sommes libres et l’otage de rien, souligne Daniel Boys. Nous ne sommes pas liés par des postes ou des intérêts personnels ou une carrière. C’est la force la liberté. »Le non-cumul des mandats est un argument fort aussi. « Nous proposons un maire à plein-temps et un député à plein-temps, lance Henri-Claude Honnart. Pour le même prix, on peut en avoir deux ! »
L’équipe
Une partie de la liste a été présentée hier soir avec de nouvelles têtes : Anne Boulent pour Les Gens du Béthunois, Christine Kasperczak pour le Parti de gauche, Cécile Bacquet et Vincent Decaesteker pour Aujourd’hui Béthune pour demain. « Nous avons tous droit à la parole, tient à faire remarquer Cécile Bacquet au nom de tous les nouveaux visages. C’est ce qui fait qu’on peut tous s’y retrouver. » « Une équipe d’expérience et rajeunie », commente Daniel Boys. Il a été premier adjoint, Henri-Claude Honnart est adjoint, et Serge Pacheka, Bruno Dubout, Nathalie Jakobzyk et Annick Lévisse ont été adjoints.
Un slogan
« Béthune ville humaine, ambition et volonté », c’est le nom de cette liste. « Une ville doit d’abord être faite pour ses habitants, on l’a trop souvent oublié, estime la tête de liste.L’humain, c’est aussi la taille de Béthune. »
Priorité
« La baisse de la pression fiscale est une priorité car son niveau est intolérable à Béthune.» Comment ? « En baissant les dépenses de fonctionnement et il faut engager un programme important de développement de logements car plus on est nombreux moins la note à payer par chacun sera importante », prévoit Daniel Boys.
Projet
Trop tôt. Les quatre mousquetaires insistent sur la méthode : discussion, échange avant d’établir un programme. Une certitude quand même. « Nous allons travailler sur le quotidien des Béthunois, avance Bruno Dubout. L’époque n’est plus aux grands projets. » Il prend l’exemple de l’action sociale. « Je souhaite que l’aide sociale, ce ne soit pas seulement des secours mais aussi aider les gens à faire face à toutes les contingences . » Le quartier de la gare est annoncé comme une priorité, et une action forte sera menée dans celui de la rue de Lille. Bruno Dubout cite aussi l’aménagement du secteur du centre sportif. Des pistes auxquelles Daniel Boys ajoute l’éradication de l’habitat insalubre. Henri-Claude Honnart sera attentif à la démocratie participative et à l’écologie car « l’écologie, c’est notre santé ! »
Dispersion des voix ?
Six listes en tout pour le moment, trois listes à gauche, le risque que les voix se dispersent et que ça profite à la droite est réel même si Bruno Dubout dit ne pas le craindre. « Nos tabous absolus, c’est qu’il n’est pas question que la ville revienne aux mains de la droite, du FN ou de l’ancienne équipe qui reviendrait avec un désir de vengeance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BETHUNE   

Revenir en haut Aller en bas
 
BETHUNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» George Thomas Bethune-Baker
» OVNIS dans le cambrésis - Nuit 21-22 Août 2010
» article de la voix du nord de 1998
» 16 mois et j'entends le nasonnement!!!
» 2008: Ovnis/Lumières clignotantes Béthune (Pas de Calais)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES GENS DE LOCON SUR LAWE :: MONDE , Politique, financier, religieux,idéologique... :: gens d ' ici :: ON EN PARLE ? :: La VIE dans le BETHUNOIS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: